Polyamour.info



Les messages appartiennent à leurs auteurs. Nous n'en sommes pas responsables.

Merci de consulter notre charte de discussion pour connaître les règles qui régissent les conversations sur ce site.

Les polyamoureux font-ils peur ?

#
Profil

Paul-Eaglott

le jeudi 01 novembre 2012 à 00h10

Dans ce que j'ai écrit, quelque chose vous fait penser qu'il n'y a pas complicité, tendresse, vie au grand air, etc ? Ou que je ne suis pas amoureux ?

En fait je vous titille pour essayer de cerner avec vous s'il y a un "truc qui bloque", un réflexe qui vous empêcherait de voir les potentialités amoureuses des relations que je vis -- et auxquelles pourrait d'ailleurs ressembler la relation que votre ami vous propose.
Parce que, je crois, je n'ai dit nulle part que mes relations étaient superficielles, dénuées de tendresse, de passion ou de sentiments, réduites à de brèves entrevues, etc. Mais vous y avez pourtant spontanément vu des "aventures" plutôt que des relations.

En fait, j'ai peut-être oublié de préciser que toutes mes partenaires sont polyamoureuses aussi, et que dans le cas où l'une d'elles est en couple, son autre partenaire est au courant de la relation avec moi, que nous n'avons donc pas à nous cacher, et que nous pouvons même nous mettre d'accord pour trouver parfois le temps de prendre un week-end ou des vacances.

Dans ces conditions, vous considérez toujours cela comme des aventures ?

#
Profil

Siestacorta

le jeudi 01 novembre 2012 à 00h14

alouette
oui bien sur .. siil ny a pas tout ce qui fait une "relation" la complicité , la tendresse , la vie au grand air etc

Ben c'est pas parce qu'on se voit pas de façon continue qu'on a pas complicité, tendresse...

(Pour la vie au grand air, en fait, ça veut dire que les scouts ont plus de chances d'avoir une relation que les autres ?)
(non, rien...)

#
Profil

Paul-Eaglott

le jeudi 01 novembre 2012 à 00h58

Alouette, je résume avant de déconnecter :

Si vous êtes tentée par la relation que vous propose un homme polyamoureux marié avec enfants, mais que vous associez automatiquement la structure que cela suppose (contraintes de temps, notamment) à une aventure -- ce dont vous ne voulez pas -- ça ne marchera pas.

On revient au tout début de l'échange avec vous : pour que ça marche, il faut en avoir envie, et être disposée à aimer cet homme tel qu'il est, c'est à dire avec ses contraintes et ses obligations familiales.

S'il est polyamoureux, toutefois, les contraintes peuvent être moins pesantes et moins "paralysantes" que s'il devait se cacher de sa femme : il peut-être alors envisageable de l'appeler sans risquer de briser sa famille, ou même de trouver un accord entre tous les partenaires pour que vous partiez en week-end ou en vacances tous les deux ensemble à l'occasion.

Mais pour cela, il faut que votre regard sur ce que vous vivez avec lui ne vous gâche pas la relation. S'il y a quelque chose en vous qui clignote et qui dit "ah ! s'il se passe ceci ou cela, ça veut certainement dire que c'est une aventure et pas une relation", il faut peut-être désenclencher ce réflexe, et réhabiliter à vos yeux -- ou requalifier -- une forme de relation que vous ne voyez pour l'instant pas comme possiblement amoureuse.

Et puis bien entendu, vous n'êtes pas obligée d'entrer dans une relation que vous ne "sentez" pas. Il m'a semblé qu'en venant ici vous cherchiez à vous rassurer sur le fait qu'une telle relation est possible, mais ce qui est possible pour certains ne l'est pas pour tous (et puis cela peut être possible mais pas désiré pour autant), et c'est à vous de faire vos choix.

#
Profil

alouette

le jeudi 01 novembre 2012 à 10h21

je vais donc répondre que ce n'est probablement pas lce que je vais décider ... j'ai en effet réfléchi de puis les nombreuses années de mon célibat et ayant eu de nombreux "amants "libres avec lesquels j'ai eu une relation "amoureuse" sans exclusivité , je n'ai pas envie de me méler de la vie de quelqu'un ayant une famille des enfants etc .. j'ai toujours dit non aux hommes mariés , ne voulant pas interférer dans leur vie ni perturber la mienne . j'ai déjà écrit cela . Il insiste en me disant "c'est différent avec moi " Il ne s'est rien passé entre nous mais je sais que si je commence je vais tomber amoureuse ..

Donc ca va être non je pense, je risque trop gros .

je vais continuer à n'écouter que les hommes libres , bien que beaucoup mentent aussi à ce sujet .. je n'ai aucune envie de ne voir un homme que quelques heures de temps en temps .. et n'ai pourtant aucune envie de compagnon 24/24.

#
Profil

alouette

le jeudi 01 novembre 2012 à 10h22

Siestacorta
Ben c'est pas parce qu'on se voit pas de façon continue qu'on a pas complicité, tendresse...

(Pour la vie au grand air, en fait, ça veut dire que les scouts ont plus de chances d'avoir une relation que les autres ?)
(non, rien...)

la vie au grand air voulait dire au vu et su de tous , je nai aucune raison de me cacher .

#
Profil

Paul-Eaglott

le jeudi 01 novembre 2012 à 10h46

alouette
je vais continuer à n'écouter que les hommes libres (...).. je n'ai aucune envie de ne voir un homme que quelques heures de temps en temps

C'est parfaitement légitime, Alouette.
J'attire votre attention une dernière fois sur le fait qu'en exprimant vos désirs et vos besoins auprès de cet homme (par exemple sur le rythme de rencontres qui vous paraîtrait souhaitable), vous avez une chance de savoir s'il pourra les satisfaire ou non.
Alors qu'en renonçant sans avoir abordé clairement ces questions avec lui parce qu'il existe une chance que ça se passe comme vous le redoutez, vous vous interdisez peut-être de vivre une relation qui vous conviendrait finalement parfaitement. (Ou de la refuser pour des raisons tangibles.)

De la façon dont vous dites prendre la décision, unilatéralement et sans avoir exprimé à cet homme les conditions qui vous permettraient de vous épanouir dans une relation avec lui, c'est à vos préjugés ou à votre peur que vous semblez obéir, bien davantage qu'à votre intérêt ou à vos désirs.

Bonne journée !

PS : une dernière piste de réflexion. Si vous commenciez une relation avec un homme qui ne serait pas libre chaque fois que vous seriez disponible pour lui, quelque chose vous empêcherait de poursuivre en parallèle une ou des relations avec vos amant(e)s ? Ce serait plus joyeux que d'attendre derrière un téléphone, par exemple ;-)

#
Profil

alouette

le jeudi 01 novembre 2012 à 10h59

je lui ai déjà parlé de tout cela . il est peu disponible travaillant beaucoup, sourire ( tout comme moi). je n'ai guère que les weekends et encore pas tous, et quelques soirées ( j'ai des enfants moi même ). Si mes enfants ados et adultes admettent très bien mes "amis" qui sortent de ma chambre le matin et mon absence certains moments pour être avec eux , je ne suis pas non plus certaine qu'ils admettront un homme marié .. or , je n'ai jamais depuis ma séparation caché ma vie amoureuse à mes enfants ( sans rentrer dans les détails , bien sur). cette histoire ancienne ( de 7ans ) les a atteint car cet homme avait voulu faire leur connaissance ... je n'ai toujours pas compris pourquoi ..

cet homme qui me sollicite maintenant n'a pas répondu à la question que je lui posais clairement sur la façon dont il voyait cette relation avec moi , en me répondant simplement "qu'il était polyamoureux ". c'est la raison de ma venue sur ce site "c'est quoi etre polyamoureux " ? pour moi c'est accorder du temps et de l'amour,et le vivre au grand jour et c'est donc très différent de la relation amant maitresse . comme l'un et l'autre vivons de plus dans de petites bourgades .. je ne vous parle pas du quand dira t on ( dont je me fiche personnellement mais lui pas )
j'ai donc toutes les raisons de penser ...qu'il me raconte des bobards

#
Profil

Paul-Eaglott

le jeudi 01 novembre 2012 à 11h54

Vous avez bien fait de venir vous renseigner, Alouette :-)

Etre polyamoureux, ce n'est pas forcément "accorder du temps et de l'amour et le vivre au grand jour", mais ça peut l'être si c'est ce que souhaitent les partenaires :-)
Etre polyamoureux, c'est choisir
- de ne pas se mentir entre partenaires sur la non-exclusivité (qu'elle soit sexuelle et/ou sentimentale)
- de chercher des solutions consensuelles, qui conviennent à tous les partenaires impliqués lorsqu'il y a une situation qui présente a priori un risque d'intérêts contradictoires.

Dans chaque histoire, les polyamoureux se fixent entre eux leurs propres règles, en fonction de leurs désirs, de leurs besoins et de leurs limites. Vivre au grand jour, par exemple, est absolument optionnel. Si les partenaires sont tous d'accord, et que personne ne craint le qu'en-dira-t-on, le grand jour est de mise. On peut en dire autant sur "accorder du temps et de l'amour" : si c'est ce que veulent les partenaires, ils le font. Mais s'ils trouvent leur plaisir dans des contacts rares, brefs et dénués de sentiments, le polyamour les conduira à se voir peu et à ne pas chercher à nourrir de l'amour.
Voilà pourquoi il est important d'exprimer les désirs : tout est possible à condition de se mettre d'accord.

Mais en tout état de cause, vous avez raison : c'est très différent de la relation amant maîtresse, ne serait-ce que parce qu'il n'y a pas cette espèce de menace de catastrophe absolue si "ça se sait", ni l'impératif de construire une fausse apparence à l'intention de la personne trompée, impératif qui se traduit par mille contraintes supplémentaires. Les possibilités sont donc bien plus larges dans le polyamour que dans l'adultère.

Dans votre cas, s'il vous ment (c'est-à-dire s'il est adultère et non pas polyamoureux), vu ce que vous cherchez, vous ne vous entendrez pas avec lui, c'est clair. Fuyez, et sans regret !
Mais s'il ment, ce doit être assez simple à vérifier : demandez-lui ce qu'il entend par "polyamoureux", par exemple. S'il vous parle d'honnêteté envers tous les partenaires et de consensus, vous avez une petite chance que ça se passe bien ; et vous pouvez même demander à discuter avec sa femme pour savoir comment elle envisage les choses :-) ),

Et s'il ne vous ment pas, ça peut valoir le coup de poursuivre le dialogue en énonçant vos besoins, et en évaluant si les concessions qu'il vous demanderait éventuellement sont supportables ou non, non ?

Dernière chose : si vos enfants sont déjà conscients qu'avoir une vie sexuelle relativement libre n'empêche pas d'être quelqu'un de bien, ça ne leur fera aucun mal de découvrir aussi le concept de polyamour. Si un homme marié leur explique que sa femme ne voit pas d'inconvénient à ce qu'il vous aime aussi, qu'elle en fait peut-être autant de son côté et qu'il trouve ça bien (là, j'extrapole peut-être...), ça ne pourra que leur ouvrir encore un peu plus l'esprit sur la question des normes sociales et des possibilités de faire autrement pour être heureux... :-)

#
Profil

alouette

le jeudi 01 novembre 2012 à 12h36

non , mes enfants ne le comprendraient pas , étant eux dans des couples fusionnels qui marchent ( pour l'instant)
mais ce n'est pas la question . je n'envisage pas et je le lui ai dit de relation cachée , il en est hors de question .
c'est la raison pour laquelle je voulais ( mes premiers posts) rencontrer sa femme car je ne suis pas sure qu'elle soit tant que ca au courant , je pense plutot qu'elle lui "autorise" des incartades sexuelles .. mais ce n'est pas non plus ce qu'il désire puisqu'il cherche une relation avec tendresse et sentiment ... tout cela ne me parait pas clair , ce d'autant plus ... qu'il ne répond pas et n'est donc pas clair ... J'ai les idées larges ... mais faut pas non plus me prendre pour une idiote . Je suis libre, libérée mais pas envie de me déchirer le coeur .

#
Profil

optimyst95

le mercredi 30 août 2017 à 14h24

Je vis, la même chose. Je suis en couple avec une polyamoureuse qui vit à 800km, donc on se voit peu et comme vu de l'exterieur je vis comme un célibataire, des relations de séductions s'installent inévitablement. Je précise donc que je suis polyamoureux et là... plus personne. J'ai droit au couplet sur l'exclusivité que je comprends. Bref, oui, je pense que le polyamour fait peur car le fondement du couple exclusif est encore trop ancré dans notre culture.

#
Profil

bonheur

le mercredi 30 août 2017 à 15h02

Et encore, tu es célibataire. Tu imagines moi qui suis mariée et qui en plus, ne conçoit des relations secondaires que dans l'affectif et la tendresse !

Répondre

Chercher dans cette discussion

Autres discussions sur ce thème :


Espace membre

» Options de connexion