Polyamour.info



Les messages appartiennent à leurs auteurs. Nous n'en sommes pas responsables.

Merci de consulter notre charte de discussion pour connaître les règles qui régissent les conversations sur ce site.

Mes repères s'effondrent

Témoignage
#
Profil

Grim

le vendredi 07 septembre 2012 à 13h27

Bonjour a tous,

Ce moment est très difficile pour moi, je n'ai pas l'habitude d’étaler ma vie personnel sur des forums, mais surtout encore moin de reconnaître que j'ai besoin que l'on m'aide. je crois même que c'est la première fois dans ma vie. Mon épouse est plutôt pareil. Je ne sais pas si elle m'en voudra de le faire, mais je ne le lui cacherai pas.

Je ne connaissais pas le monde du polyamour, et c'est par besoin que je me suis mis a vous lire.

Je suis un homme de 36 ans, en couple avec une femme merveilleuse depuis plus de 12 ans. Nous sommes marié depuis 7 ans et parents de deux magnifique enfants. Nous avons eu comme beaucoup de couples quelques galères que nous avons toujours passé ensemble et avec succès. Des hauts, des bas, des erreurs, des doutes.

Fin juin, mon épouse a commencé a ce rapprocher d'une collègue de travail, qui a des soucis personnelle et qui avait besoin d'aide. Craignant ma réaction, non pas que je n'aime pas aider les autres (bien au contraire) elle a gardé cette aide secrète, cette grande amitié naissante secrète, et a commencé a me cacher des choses pour la première fois de notre histoire.
Je suis une personne de nature trop méfiante, qui veut toujours trop protéger ma famille, et sans m'en rendre compte, j’étouffe mon entourage, les poussant a ne pas me dire forcement tout.
Je sais que c'est de ma faute, et je l'assume pleinement, j'en prend conscience et essaie de m'en soigner.

Mais voila, elles sont tombé amoureuse. Un amour que je crois sincère, un réelle coup de foudre mutuel. J'imagine la difficultés pour ma chérie, pour la première fois ressentir cela envers une autre personne, mais en plus du même sexe.

Je pense très important de le préciser des maintenant (même si cela me semble tellement naturel) je n'ai aucun a priori contre l'homosexualité ou la bi-sexualitée, bien au contraire. Je suis peut être quelqu'un de trop fier et méfiant, mais on ne m'enleverra pas que je suis une personne très ouverte et très tolérante.

Mi-août, elles sont passé a l'acte et on concrétisé ce coup de foudre par un baisé, des baisés.
Ma femme a commencé a me mentir pour la première fois de notre histoire. Durant ces trois dernières semaines, elle a voulu m'avoué tout, mais (nous l'appellerons comme cela sans méchanceté) sa maîtresse l'en a dissuadé.

J'aime ma femme, et je la connais aussi bien qu'elle me connais, autant dire comme des âmes soeur. Il m'aura fallu moin de dix jours pour comprendre ce qui ce passait.
Pour la première fois de ma vie, j'ai du espionner une personne a qui j'avais donné ma confiance. Vous l'aurai compris, ma confiance est l’égale de ma méfiance. Vous passez le cap de ma méfiance, je vous fais confiance aveuglement.

Durant deux semaines, j'ai fais semblant de ne rien savoir afin de découvrir réellement ce qui ce passait. J'ai pu tout lire, tout savoir, découvrir leurs intimités partagé depuis trois semaines. Ce qu'elles ressentaient.
Je ne doute a aucun moment que mon épouse n'ai pas voulu me faire du mal, que cela c'est passé naturellement.
Je dois même avoué que depuis cette adultere, ma femme etait a nouveau epanouis dans notre couple. Comme si cela effacait les doute que nous avions.

Il y a deux jours, je les ai mis devant les faits. Mes sentiments etaient bizard. Pas de colère, de la deception pour les mensonges, que je ne ressent deja plus, et de la peur, qui c'est progressivement transformé en jalousie (ou l'inverse peut etre)

Je crois ma femme sincere quand elle me dis qu'elle nous aime tout les deux, et qu'elle ne peut choisir. Je n'eprouve aucune jalousie a savoir qu'elle vont coucher ensemble. Je n'eprouve meme pas de colere contre sa "maitresse". L'idée que ma femme partage un amour avec une autre femme ne me choque pas, je trouve la nuance entre amité et amour tellement indefinissable que cela ne me choque pas.

Pourtant j'ai mal. A travers vos lignes je crois avoir decouvert pourquoi.

Je ressent exactement ca:

Citation :

"""""Personne n'est immunisé contre la jalousie. Cela serait comme être insensible à la faim ou la colère. Certains peuvent être plus naturellement jaloux que d'autres, mais tout le monde peut se sentir jaloux. La jalousie, comme la peur ou la colère, n'est qu'un sentiment.

Mais la jalousie n'est pas vraiment une réponse à la vision de votre partenaire avec quelqu'un d'autre, en tout cas pas directement. Elle en dit plus sur votre propre sécurité ou insécurité qu'elle n'en dit sur les actes de votre partenaire.

La jalousie est plus répandue quand une personne se sent en insécurité, maltraitée, menacée ou vulnérable dans une relation. Si vous vous sentez en sécurité dans une relation, vous ne vous sentez pas jaloux. La jalousie n'est pas le problème. La jalousie est le symptôme du problème. Réglez le problème de l'insécurité ou des choses qui se cachent derrière un sentiment de vulnérabilité, et vous réglerez le problème de la jalousie. Donc l'astuce pour faire qu'une relation poly fonctionne est de faire en sorte que chacun se sente en sécurité, précieux, et aimé.

Une relation poly dépend beaucoup plus qu'une relation traditionnelle de la sécurité et de la confiance mutuelles. Même la plus petite quantité d'insécurité dans une relation poly peut rapidement grossir au point d'être fatale à la relation."""""

Pour vaincre cette peur, mon inconscient me dis de la quitter. Je trouve cela tellement bête car je ne veux pas, mais surtout je ne suis pas choqué par un poly-amour. Je souhaite pour ma part rester monogame. Je suis même conscient que les différences que je vois entre moi et sa maîtresse sont lié a ce que vous appelez "énergie de nouvelle relation"

Je ne sais pas comment vaincre cette peur/jalousie autrement. Je viens de parler a mon épouse de cela, et elle me répond avoir compris et vouloir tout faire pour me montrer qu'elle m'aime et qu'elle ne veut pas me perdre.

Je découvre tout cela, j'en bave, et je veu comprendre pour ne pas quitter la femme que j'aime, et mes enfants.

Merci d'avance, j'avais besoin de parler ....

Message modifié par son auteur il y a 7 ans.

#
Profil

bodhicitta

le vendredi 07 septembre 2012 à 15h50

(+) je te félicite pour la façon dont tu as abordé l'évolution de votre couple
Visiblement vous vous parlez sincèrement (et de tout) maintenant et ta femme dit avoir comprit qu'il fallait peut être te montrer d'avantage qu'elle t'aime pour que tes peurs s’apaisent.
:-D moi je vous dis bravo vous semblez trés bien partis !!
sans oublier qu'il faut être honnête avec soit méme pour pouvoir l’être avec l'autre. vous avez fait un grand joli pat

Message modifié par son auteur il y a 7 ans.

#
Profil

papagab

le vendredi 07 septembre 2012 à 16h09

Réponse d'un (futur) nouveau ayant peu de légitimité à répondre, mais qui répond quand même.
Franchement chapeau pour avoir si bien raconté ce que tu as sur le coeur. J'ai une petite idée de l'état dans lequel tu dois être, avec les mensonges etc. Ce qui m'interpelle c'est que tu as la connaissance de ce qu'est le polyamour, tu as déjà beaucoup de recul, et tu parles de ton inconscient qui te dit de la quitter. Ca mérite réflexion, j'ai comme l'impression que justement ton inconscient te pousse à chercher des soutiens (ici notamment) pour NE PAS la quitter. Plusieurs suggestions : ne rien précipiter, ne pas prendre de décisions que tu pourrais regretter, et peut-être trouver une oreille et des conseils (psy ou autre) qui te permettraient de savoir ce que ton inconscient veut vraiment.
Bon courage, et bonnes longues discussions sereines avec madame.

#
Profil

Grim

le vendredi 07 septembre 2012 à 16h40

Tu as entièrement raison, je cherche effectivement des réponses a mes interrogations car cette peur prend pour l'instant le pas sur mon coeur.

Ma raison me dis de divorcer, mon coeur d'accepter.

Je me rend compte qu'en faite, j'ai même déjà fixer les grandes lignes de règles a respecter aux filles, et qu'elles les ont accepter.

Je crois comprendre que je dois patienter, et voir si "la maîtresse" respect l'espace vital que j'ai fixé pour ma famille, et si madame arrivent a trouver les gestes, les mots, le comportement pour me rassurer. Avec ces deux SI respecté, je crois que je peus accepter cette évolution de notre couple.

Indirectement c'est elles qui ont mon choix entre leurs mains je crois.

#

(compte clôturé)

le samedi 08 septembre 2012 à 11h04

Laisse-toi du temps...
Laissez-vous du temps.

C'est un très long processus d'acceptation pour celui dans le couple qui est "mono" au départ (je dis au départ parce que de ma propre expérience ça peut évoluer considérablement !). Un processus qui se chiffre en mois et même en années, pas en semaines.

Bref, fais-toi surtout confiance à toi. Il va y avoir des moments douloureux, des phases de doute, des disputes. Si vous arrivez à en parler, si tu arrives à formuler tes besoins, et si toi de ton côté tu te chouchoutes, tu te retrouves et tu essaies de cerner ce qui te rend heureux TOI indépendamment d'elle, il n'y a aucune raison que ça ne marche pas.

Tu as très bien compris le mécanisme qui crée la souffrance dans les états de jalousie : peur de l'abandon et dépendance vis-à-vis de l'autre. La prochaine étape est peut-être de comprendre que les clefs pour maîtriser cette douleur et s'en débarrasser ne peuvent venir que de toi. Qu'elle fasse ci ou ça, qu'elle abandonne sa relation ou qu'elle la prolonge, ça n'influera que très peu sur ton état à toi. Parce que ton principal problème c'est ton manque de confiance en tes propres ressources pour tenir debout. Je crois que c'est Lulutine dans un autre fil qui disait que "sa meilleure amie, la plus fidèle, c'est elle". Vivre une relation libre, c'est possible quand on supporte non pas le trop plein de monde, comme souvent les gens le croient, mais plutôt la solitude - quand on est bien avec soi-même et qu'on arrive à faire face aux choses seul.

Mais ça ne se fait pas en un claquement de doigts - et il y a des moments où c'est plus ou moins facile. La prochaine fois que ta femme voit son amie, pourquoi ne pas confier vos enfants à une baby-sitter et sortir de ton côté ? Un dîner avec des amis, un cinéma, quelque chose qui te fait plaisir et qui te fera apprécier ce temps rien qu'à toi...

Bon courage

Répondre

Chercher dans cette discussion

Autres discussions sur ce thème :


Espace membre

» Options de connexion