Polyamour.info



Les messages appartiennent à leurs auteurs. Nous n'en sommes pas responsables.

Merci de consulter notre charte de discussion pour connaître les règles qui régissent les conversations sur ce site.

Comment avancer vers le polyamour sans tout casser ou risquer ?

Témoignage
#

mesamours (invité)

le vendredi 22 mars 2013 à 14h35

Ma femme était vierge lorsque je l'ai connue, elle avait 17 ans à l’époque.
Nos relations sexuelles ont toujours été compliquées. Elle aurait subie dans sa petite enfance ou été témoin d'attouchements sexuels par des membres de sa famille, et moi, je souffrais d'éjaculation précoce, ce qui la frustrait systématiquement. Tant et si bien que nos relations sexuelles, au fur et à mesure du temps, s'espaçait de plus en plus.

J'ai toujours eu le sentiment que je lui avais volé son adolescence. Et je me disais que notre amour souffrait de son manque d’expériences.

J'ai fantasmé longtemps et l’ai même incité à ce qu'elle ait une aventure d’autres hommes, comme pour réparer cette injustice. A l'époque, je me demande si je ne cherchais pas à la quitter, et que cette formule m’aurait bien arrangé. Mais elle m'aimait vraiment et souffrait terriblement de mon désintérêt envers elle.

Puis à l’aube de ses 43 ans, alors que nous nous trouvions, les enfants et moi, au ski, ma femme entrepris de reprendre contact avec un ancien prof de fac, à qui elle s’était refusée (pour ou à cause de moi). Une idylle de 5 ans s’en suivit sans que je m’en aperçoive. Et même une seconde relation en simultanée avec son prof de Yoga. J’étais totalement aveugle. Elle était partout, auprès de moi, des 3 enfants, ses 2 amants, son travail, la maison, la cuisine, …., bref, une vie infernale, mais trépidante me semblait t’il.

A l’époque, je m'investissais beaucoup dans le travail, j’étais chef d’entreprise.
Puis un jour, j’ai pris une énorme claque, lorsque j’ai découvert, par hasard, des SMS et des mails. Je procède alors à une minutieuse enquête, découvrant et remontant dans le temps. Je ne dis rien à ma femme, à part quelques allusions. Tout bascule, je suis désemparé, et décide de changer de vie, j’ai alors quitté mon entreprise et je me suis rendu compte que je tenais terriblement à ma femme (qui pour le coup en était devenue une, tout au moins dans mon cadre de référence).

Je ne voulais pas lui avouer que je savais. Je suis parti digérer ma jalousie en voyageant seul pendant plus de 2 mois. Je voulais qu’elle puisse vivre son amour librement (vivre sa vie de jeune femme que je lui avais volé), et que l’on verrait tout cela calmement à mon retour.
Et dans mon voyage, j’ai rencontré par hasard une très jolie femme vietnamienne (une ancienne Miss), et après quelques jours, nous avons fini par tomber amoureux l’un de l’autre. Une belle passion, sincère. Une sexualité pleine, oubliés aussi, mes problèmes d’éjaculations précoces !

Puis, c’est le retour en France. Je n’élaborais aucun plan. J’aimais ces 2 femmes. Incapable de faire un choix, …. la vie en décidera, bien que mon cœur qui venait de vivre un amour bref mais intense, penchait pour le Vietnam.

Peu après mon retour, alors que nous nous rendions à une soirée à Lyon. Mon portable sonne dans le TGV et ma femme découvre alors cette rivale. C’est le gros déballage, 2 mois d’enfer, ma femme était devenue une tigresse défendant bec et ongles son couple. Ne supportant plus le mensonge, elle rompt avec son amant (l’autre étant parti en Amazonie), pour me montrer qu’elle tenait à moi. Elle a même appelé cette femme, pour qui je m’étais entiché, pour qu’elle cesse notre relation. J’ai choisi de rester avec elle et de ne pas briser la famille. Mais nous « skypons » encore de temps en temps avec Myduyen, de façon plus espacé.

Aujourd’hui, 2 ans plus tard, nous nous aimons toujours avec ma femme, mais nous sommes visiblement attirés aussi par d’autres personnes. Son prof de yoga (kiné) est revenu d’Amazonie depuis un an, et depuis quelques temps, je sens bien qu’elle redevient amoureuse de lui, et que visiblement ça la dépasse. Mais sur les factures de téléphones son numéro apparaît de plus en plus souvent…. Ainsi que les séances de massages…

J’aime la sentir amoureuse, mais elle me le cache !…. Dommage, pas dommage ?

Sommes-nous mûrs pour le polyamour ? C’est la grande question du moment.

Je ne lui en ai pas parlé jusqu’à présent. Je pense, pour ma part, avoir franchi le cap de la jalousie primaire (encore que, je n’y suis pas concrètement confronté…), mais ma femme pas du tout, elle ne supporte déjà pas de me voir trop proche de certaines….

Voilà, si quelqu’un a une expérience ou une idée à me soumettre….. j’aimerais bien avancé.

Merci.

#
Profil

audren

le vendredi 22 mars 2013 à 14h43

Dommage qu'elle n'arrive pas à relativiser sa jalousie alors qu'elle a bien eu l'occasion de constater que ses aventures n'avaient pas entamé l'amour qu'elle éprouvait pour vous.
Je ne sais pas ce que ça vaut, mais parler d'abord et surtout de ce que vous voulez ensemble plutôt que de ce que vous voulez ailleurs (ou que vous ne voulez pas ailleurs) est à mon avis une manière de bien recentrer la question : c'est d'abord ce qu'on veut vivre l'un avec l'autre qui devrait compter, pas ce que l'autre vit ailleurs.

#

mesamours (invité)

le vendredi 22 mars 2013 à 15h10

La jalousie est est effectivement le principal frein. Ce qui est difficile à accepter de l'autre, c'est de ne pas savoir ce qui ce passe ailleurs...

Nous pratiquons la méditation, cela devrait nous permettre de lâcher prise ....

#
Profil

Clown_Triste

le vendredi 22 mars 2013 à 17h30

La situation est délicate, comme dans le cas de nombreux témoignages ici.
Peut-être trouveras-tu d'ailleurs dans d'autre fils des idées sur la manière de s'y prendre, même si chaque personne, chaque couple, est différent.

La lecture de livres à propos du Polyamour peut être utile pour créer un terreau vers de futures discussions, sans la mesure où elle ne vous engage pas directement mais s'adresse à un lecteur "neutre".

Par ailleurs, je reviens sur une chose que tu dis dans ton témoignage : à mon sens, tu n'as pas "volé la jeunesse" de ton épouse. Vu comme tu en parles, il semble que tu ne l'aies forcée à rien et qu'elle ait choisi en conscience de se marier avec toi, de vivre avec toi.
Disons qu'elle t'a "donné" ou plutôt consacré ces années de jeunesse, mais tu ne lui as rien pris.

Bon courage pour la suite de ton cheminement.

C.T.

#

mesamours (invité)

le vendredi 22 mars 2013 à 19h05

Merci CT,

Tu as raison, les chemins sont tous différents. Je vais jeter un oeil sur les fils, ça peut m'inspirer.
Et aussi que j'arrête de culpabiliser, c'était son choix effectivement.
Merci.

MA

#

idem pour moi (invité)

le dimanche 10 novembre 2013 à 23h02

Bonjour mesamours.

Ou en es-tu de ton histoire?

Je suis dans une histoire semblable à la tienne et je m'interresse donc à ton expérience.

Répondre

Chercher dans cette discussion

Autres discussions sur ce thème :


Espace membre

» Options de connexion