Polyamour.info



Les messages appartiennent à leurs auteurs. Nous n'en sommes pas responsables.

Merci de consulter notre charte de discussion pour connaître les règles qui régissent les conversations sur ce site.

Un coeur coupé en deux

Témoignage
#

clementine6003 (invité)

le samedi 13 août 2011 à 15h35

Bonjour,
je me décide à écrire sur ce forum pour avoir vos conseils concernant une situation qui me fait horriblement souffrir. Je suis avec mon compagnon depuis 5 ans, nous nous sommes rencontrés à l'université et avons été très fusionnels durant toutes ces années. Cela fait deux ans que nous traversons un moment difficile du fait de l'éloignement pour les études, du poids du travail à fournir. Jusque-là nous tenions le coup grâce à cet état fusionnel, car nous avions énormément besoin l'un de l'autre pour tenir debout et faire face aux évènements.

Il y a plusieurs mois, mon compagnon est parti à l'étranger et de mon côté j'ai trouvé du travail dans une autre région. ça a été très dur de le voir partir, mais je savais que c'était une très bonne chose pour sa carrière. Moi-même j'avais la chance de pouvoir commencer un travail intéressant.
Dans ce nouvel environnement, je me suis rapprochée d'une personne que je connaissais déjà et vers qui j'ai toujours été très attirée.
Il est l'exact opposé de mon compagnon. Il est très distant, un peu lunatique, mais c'est un personnage hors du commun qui me fascine. Je l'appellerai X.
Pendant cette période de "liberté" où je n'avais pas mon compagnon à proximité, j'ai commencé à draguer cette autre personne et j'ai eu des signaux positifs en retour. Je n'ai jamais soulevé la présence de mon compagnon avec X et je ne sais pas s'il est au courant.

Aujourd'hui mon compagnon est revenu en France et veut revenir habiter avec moi. Pour ma part, je n'en ai aucune envie, car cela signifierait que je ne pourrai jamais approfondir ma découverte de X.
D'un côté, je ne veux pas anéantir 5 années d'amour avec mon compagnon pour quelqu'un que je ne connais pas vraiment et sur qui je projette beaucoup de choses pas forcément en lien avec la réalité.
D'un autre côté, il y a ce très fort sentiment vers X, présent et intense depuis plus d'un an.

Pour parer au plus pressé, j'ai demandé une pause à mon compagnon que j'ai justifié par l'éloignement et les dernières années difficiles. Cela le fait souffrir et crée des tensions, des disputes. Il menace de rompre.
Le fait d'envisager cette rupture me rend malade. J'ai toujours des sentiments pour lui mais qui, je l'avoue, ont été complètement éclatés et confus avec l'arrivée de X dans ma vie.

Avec X, les choses vont très lentement. Je pense que c'est quelqu'un qui a besoin de se sentir en confiance pour agir...mais comment le lui apporter si je suis toujours avec mon compagnon.

Cette situation tourne, tourne et tourne à longueur de journée et je ne peux en parler à personne.

Quelqu'un aurait-il été dans une situation similaire ? Quelle(s) solution(s) avez-vous trouvé ?

Merci pour votre aide.

#
Profil

LittleJohn

le samedi 13 août 2011 à 15h50

Bonjour clementine6003,

il parait que choisir la personne à qui poser une question, c'est souvent connaitre une partie de la réponse... ;)

#

cigalou13 (invité)

le samedi 13 août 2011 à 17h21

Bonjour,
Je connais actuellement une situation quasi similaire (8 ans de vie commune avec N° 1, entremêlé de moments idylliques et de rupture, un n° 2, recent, qui m'attire beaucoup physiquement & mentalement, mais qui ne serait me combler totalement non plus. Alors pour l'instant, j'apprécies la présence des deux hommes, jusqu'à ce que je me decide de tout avouer à n° 1 pour fonder une relation polyandrique ! reécouter Fce Inter, émission extra "Je t'aime pareil" du jour) alors mon avis sur ta situation est de te lancer dans la vie à 2 avec ton être fusionnel et puis peut être d'avoir à X, tes sentiments, ta situation de couple, ...puis peut être faire partie de cette communauté de plus en plus importante mais cachée de polyandries ou bien finir par faire ton choix, si cela te semble plus serein !
Prends ton temps pour trouver ta solution, mais prends garde à ne pas tout gâcher avec l'un et l'autre.
Courage !

#
Profil

LuLutine

le samedi 13 août 2011 à 19h48

Bonjour clémentine6003, et bienvenue.

As-tu envisagé de parler de tes sentiments pour X à ton compagnon ?

#

clementine6003 (invité)

le samedi 13 août 2011 à 22h33

Je vous remercie pour vos messages qui m'ont fait un bien fou. Merci également cigalou13 pour ton témoignage.

@LuLutine : Je ne pense pas pouvoir parler de mes sentiments pour X avec mon compagnon. Il se sentirait trahi et il aurait raison.
Par contre, je lui ai déjà demandé s'il était (avait été) attiré par d'autres femmes et cela dans le but de savoir si j'étais la seule des deux à être tiraillée. Mais non, il n'a apparemment aucune attirance pour personne, c'est juste moi et basta !

Je m'interroge : comment les polyamoureux font-ils pour qu'un amour nouveau ne prenne pas le pas sur celui qui dure depuis un moment ?
Il doit quand même y avoir une phase où le nouvel amour est plus excitant que l'autre. Comment gérez-vous ces situations ?

Merci à vous

#
Profil

Romy

le samedi 13 août 2011 à 23h40

Plus excitant, peut-être. Qui occupe beaucoup nos pensées, en effet. C'est ce que certains appellent la "new relation energy", l'energie d'une nouvelle relation. Mais ça passe. Un jour, le nouveau perdra son caractère de nouveauté... En fait, ce qui lui donne une importance démesurée et biaisée, c'est souvent le fait que ce soit caché et l'impossibilité qui en découle de rationnaliser cette relation et ce qui nous arrive. Donc idylique. Déjà de le dire à ton compagnon, ça éteint le mythe...pour ne garder que l'essence.

Plus ton désir est frustré, plus il prend de l'importance, plus tu fabules au lieu de vivre. Et ce qui a de drôle, c'est que des fois, une nouvelle passion, une nouvelle rencontre qui est assumée, peut rendre ta relation primaire encore plus excitante. C'est la culpabilité et la jalousie qui empoisonnent tout. Sinon, rien de plus excitant que quelqu'un d'excité.

#
Profil

superpseudo

le jeudi 18 août 2011 à 18h25

clementine6003
Par contre, je lui ai déjà demandé s'il était (avait été) attiré par d'autres femmes et cela dans le but de savoir si j'étais la seule des deux à être tiraillée. Mais non, il n'a apparemment aucune attirance pour personne, c'est juste moi et basta !

Je serais tenté de dire qu'il ment ou qu'il se voile la face.
Il faudrait arriver à évoquer l'idée que même en couple, c'est bien normal d'être attiré(e) par d'autres (ce que nombre de monogames exclusifs concèdent volontiers). Et à partir de là il arriverait peut-être à en parler un peu plus.

#

(compte clôturé)

le jeudi 18 août 2011 à 19h37

.

Message modifié par son auteur il y a 8 ans.

#
Profil

Romy

le samedi 20 août 2011 à 04h40

Un pic peut-être, comme dans bien d'autres domaines. L’énergie qu'on peut ressentir pour quelque chose ou quelqu'un qui nous fait du bien et qui nous stimule peut atteindre un pic. Profitons-en quand ça passe! Et c'est pas seulement dans le domaine amoureux. Après, c'est moins "excitant", mais si ça dure, ça devient quelque chose qui fait partie de nous, et prend de la consistance.

Pas sûre qu'il mente sur le fait d'être attiré ou non. Tout dépend de la disponibilité mentale. Il y a des gens qui ne sont tout simplement pas intéressés. C'est une question de personnalité selon moi.

#
Profil

LuLutine

le samedi 20 août 2011 à 11h51

Romy
Pas sûre qu'il mente sur le fait d'être attiré ou non. Tout dépend de la disponibilité mentale. Il y a des gens qui ne sont tout simplement pas intéressés. C'est une question de personnalité selon moi.

Pareil.

#

(compte clôturé)

le samedi 20 août 2011 à 13h09

.

Message modifié par son auteur il y a 8 ans.

#
Profil

Romy

le samedi 20 août 2011 à 19h22

Heureusement!...puisqu'un pic qui est toujours un pic n'est plus un pic mais une ligne droite qui devient vite ennuyante et répétitive.
Je pense que le danger est d'assimiler ce pic à un état "normal". Se dire: "tiens, c'est ça la vie? toujours excitant comme ça?" Et ben non. Pas toujours. Mais ça ne veut pas dire qu'il ne faut pas en profiter. Le danger quand on s'enivre, c'est de croire que la vie est toujours enivrante. On peut s'enivrer en sachant très bien que c'est passager et en appréciant tout de même cet état. Alors on ne tombe pas des nues quand l'effet enivrant s'arrête.

Quoi de mieux que de rêver en étant conscient que l'on rêve... Ça vous arrive parfois?

#
Profil

Siestacorta

le lundi 22 août 2011 à 01h06

Eclisse
Qui n'est autre qu'un pic de dopamine empruntant un circuit très spécifique.

Comme l'amour.

#

alysia (invité)

le vendredi 18 octobre 2013 à 20h56

salut tout le monde j' aispére que sa vas j' ai enregistré un dvd d' une ami elle ma dis de vous dire que sa soeur c' est tal et ces vrai ces la chansson de tal le sans de la vie merci de votre attention a tous bonne nuit et bonne vacance aureuvoir et vous avez les bisous de tal de sa soeur de son père et de sa mère a++ et merci cenmmeme a++ :) :) :) :)

#
Profil

Siestacorta

le vendredi 18 octobre 2013 à 21h57

Il y a un parent qui a laissé l'écran de son laptop ouvert à la mauvaise page ?

Répondre

Chercher dans cette discussion

Autres discussions sur ce thème :


Espace membre

» Options de connexion