Polyamour.info



Les messages appartiennent à leurs auteurs. Nous n'en sommes pas responsables.

Merci de consulter notre charte de discussion pour connaître les règles qui régissent les conversations sur ce site.

Jamais deux sans trois !

Témoignage
#

Zanonyme (invité)

le mercredi 09 octobre 2013 à 15h31

Bonjour à tous, je suis inscrite sur le site mais je prefere poster ce message anonymement.

Alors voilà, j'ai deux cheris, nous avons trouvé une bonne "dynamique" et tout va bien, à part de temps des ptits reproches du genre "t'es jamais là" ou "on se voit pas assez souvent" mais rien de bien mechant. Les debuts ont été difficiles et je suis contente du chemin parcouru !!

Mais voila, totalement pas hasard et sans le vouloir, j'ai rencontré quelqu'un sur internet ! Il habite assez loin et nous ne nous sommes pas encore rencontré. Nous passons pas mal de temps à discuter et on commence à parler d'un vrai rdv. Pour l'instant je n'en ai pas encore parlé à mes amoureux et je ne sais pas comment m'y prendre. Ils ont bien du me voir passer pas mal de temps sur mon telephone et sourire betement devant mon ordinateur ;) mais ils n'ont pas fais de remarque.
Est ce que je dois leur en parler tout de suite? Attendre de voir ce que ca donne ? Comment aborder le sujet? Introduire ce troisieme homme dans ma vie "en douceur" pour ne pas faire peur au deux autre?
Sachant qu'il habite loin je ne le verrai de toute facon pas tres souvent, mais les choses se passe bien entre nous trois depuis si peu de temps.. j'ai peur de detruire cet equilibre encore fragile.
Merci d'avance pour vos conseils :)

#
Profil

maripoza

le mercredi 09 octobre 2013 à 16h40

C'est étrange ce que tu décris. On dirait une personne monogame qui se rend compte qu'elle est attiré par une autre personne et qui se demande si elle doit ou pas le dire à sa/son compagne(gnons). comme si la non-exclusivité que tu vivais étais de la non-exclusivité limité. Hum en écrivant ces lignes, je me rend compte qu'on dirait que je te juge. Disons que je me dis que si le principe de non-exclusivité est intégré par chacun d'entre vous alors il ne devrait pas y avoir de souci non ? après explorer une relation ne veut pas dire que vous aller vous retrouver à quatre dans l'immédiat non plus!

#

Zanonyme (invité)

le mercredi 09 octobre 2013 à 16h49

Je me suis peut etre mal exprimée... la question ce n'est pas est ce que je dois en parler ou non, evidemment que je vais en parler ! La question c'est quand? Mes deux amoureux actuels sont mono... ils se sont accepté l'un l'autre mais j'ai peur de leur faire du mal avec cette nouvelle relation. Même si ils savent que ca peu arriver, ils n'en ont pas forcement envie... et surement pas aussi "tot"
Ce ne sont que des inquietudes... je ne veux pas les perdre.

#
Profil

Siestacorta

le mercredi 09 octobre 2013 à 17h22

ils se sont acceptés l'un l'autre, et en dehors des reproches sur le temps, ils ne te reprochent pas ta pratique poly actuelle, c'est ça ?
Il ya des signes explicites ou un passé qui feraient qu'une réaction négative serait plus probable qu'une continuation de l'équilibre actuel ?

#
Profil

Vaniel

le mercredi 09 octobre 2013 à 18h52

Tes deux partenaires actuels sont-ils "poly-acceptant" ou tolèrent-ils ta pratique poly par défaut ?

#
Profil

LuLutine

le jeudi 10 octobre 2013 à 02h20

Vaniel
Tes deux partenaires actuels sont-ils "poly-acceptant" ou tolèrent-ils ta pratique poly par défaut ?

Question importante en effet.

Je pense que des personnes qui tolèrent "par défaut" comme le dit Vaniel, risquent de mal prendre une nouvelle rencontre.

En revanche, s'ils sont polyacceptants, à mon sens il n'y a pas de raison ça fasse un drame.

#

Zanonyme (invité)

le lundi 14 octobre 2013 à 09h22

Bonjour à tous, désolée d'avoir mis du temps à repondre.
Alors il y en a un (T) qui est polyacceptant et je penses que, même si il ne va pas aller jusqu'à se rejouir de cette nouvelle rencontre, ca ne lui posera pas de probleme.
L'autre par contre (J) est poly par defaut, parcequ'il m'aime et que j'etais deja engagée dans cette autre relation quand nous nous sommes mis ensemble. Il est d'un naturel jaloux... il y travaille comme il peut et s'en sort plutot bien, mais je penses que l'arrivée d'un autre homme dans ma vie le ferait souffrir.

Il y a eu du nouveau depuis, hier soir j'ai eu une conversation avec (J) a ce sujet, il a remarqué que je passais beaucoup de temps sur mon telephone à discuter avec quelqu'un et il voulait savoir à quoi s'en tenir. Je suis restée assez evasise... apres tout je n'ai jamais rencontré cet homme!
Je l'ai rassuré, lui ai expliqué que je n'avais en aucun cas l'intention de le remplacer. (C'est ce qui l'inquiete le plus)
Je lui ai dis que oui je passais beaucoup de temps à discuter avec cette personne que j'apprecie beaucoup mais que pour l'instant ce n'est rien de plus, même si ca peut le devenir.

J'aurai voulu avoir des temoignages, pas forcement de personnes dans la même "configuration" que moi. Quand vous rencontrez un nouveau cheri, comment ca se passe avec les autres ? Quand et comment leur annoncer?
Merci.

#

(compte clôturé)

le lundi 14 octobre 2013 à 11h58

Nouvelle personne, nouvelle situation, nouvel équilibre à trouver, avec chacun, avec tous...
A chaque fois, tout refaire (enfin presque), à chaque fois réexpliquer, à chaque fois rassurer...
C'est ainsi !
Quand et comment annoncer ? Il n'y a pas de bons moments ni de bonnes méthodes je crois. Il faudra UN moment et pour la méthode je dirais soit TOI MEME.
Courage !

#
Profil

Siestacorta

le lundi 14 octobre 2013 à 12h16

Un des éléments à faire connaitre, c'est que beaucoup de gens, même poly et pratiquants, ont un "naturel jaloux". On la vit aussi avec les nouveaux, même en étant plus ouverts à la situation.

La jalousie n'est pas forcément un interrupteur ON/OFF, c'est un des paramêtres parmi d'autres (compersion, force de l'envie de rester avec la personne qui nous confronte à la jalousie, état du reste de notre vie, autre occupations à par "être en couple")

C'est de plus un sentiment complexe, parce que selon les personnes qui la ressentent, il ne s'enracine pas dans les mêmes problèmes. Tout le monde ne ressent pas une jalousie bloquante face aux même situations : certains ce sera à cause du sexe, d'autres de l'absence, d'autres d'un déséquilibre du rapport d'interdépendance, d'autres une possessivité, d'autres par conformité à un modèle social, d'autres d'une peur pour l'avenir. Généralement il y a un mélange, mais il y a souvent un ressort plus puissant que les autres.

C'est important de comprendre "à deux" (voir à trois si il y a une possibilité d'échanges) quel est le socle et le scénario spécifiques de chacun. Il s'agit non pas d'éviter que la situation rejetée n'arrive pas (genre "oké tu fréquentes qui tu veux mais à cause de mon ressenti on décide que tu n'auras pas de relations sexuelles ailleurs") mais de créer une bonne période de transition où il ya une confidence, une écoute et une délicatesse dans l'action, sur ce qui est en train de se dérouler.

C'est chiant, autant le savoir, parce que généralement ça arrive juste au moment où on a que envie de se lâcher dans la nouvelle relation. Mais si on veut conserver une certaine qualité dans la (les) relation(s) antérieures, on doit prendre en compte les contraintes liées à l'adaptation des autres partenaires. Ils doivent pouvoir parler, questionner, et nous, faire ce qu'on peut face à ça.

Dans l'idéal, tous les gens dans nos groupes affectifs devraient être poly, les actuels et les futurs, et du coup, on pourrait s'abandonner. On s'imagine un genre de polyamour décomplexé, où on aurait pas à se soucier de doutes qui ne seraient pas les nôtres.

En se comparant à cet idéal, on peut se retrouver bloqué, penser "ça marcherait mieux si", et du coup, pas bien regarder les comportements et solutions de notre situation concrète.
Faut savoir que même dans des cadres "tous poly, pas de jugement", on devrait aussi tenir compte des autres. Ce serait pas tellement plus facile, parce que l'acquis des relations multiples ne signifie pas qu'il n'y a aucun rapport de force, aucune attente ni demande de la part de nos partenaires. Au contraire, on se retrouve souvent à devoir tenir des engagements sans le soutien d'un modèle et d'un mode de vie matériel qui les structures (c'est plus facile de choisir un consensus mono quand ta baraque commune, ton crédit commun, le regard des autres te disent que c'est la voie à assumer).

Bref : dans un cadre omni-poly, on peut avoir aussi plein de questions, de contraintes, et ce serait aussi à nous, individuellement, de faire avec.
Et ces difficultés ne seraient pas toutes si différentes que celles que tu as avec des monos ou des poly-acceptants.
C'est en ayant confiance dans ton projet de vie pour soi qu'on peut trouver la confiance de faire malgré les obstacles, la confiance qui permet de pas être désarmé par le doute des autres. Quand tu te dis "dans la vie c'est comme ça que je veux vivre, et comme ça que je ne veux pas vivre", tu ne réussis pas tout ce que tu entreprends, mais tu n'arrêtes pas ton entreprise, quoi.

Je crains que ce soit un peu abstrait, ce que je raconte, et ça ne répond pas à "comment vous faites avec des nouveaux"... Il y a peut-être des conseils sur le net, faudrait demander à LittleJohn s'il a pas trouvé un texte de Delvaux ou aimerplusieurshommes si elle a pas déjà dû répondre à ça quelques part.
Mais même si l'expérience compte, les situations et les gens rencontrés varient, les réactions ne sont pas aisément prévisibles, par contre, la stabilité de "ce que je veux, ce que je ne veux pas", la confiance que quel que soit le parcours, on désire aller dans cette direction (ici, "vivre telles rencontres et conserver tel mode de vie et telles relations"), ça permet de pas faire machine arrière quand on ne le désire pas.

Message modifié par son auteur il y a 5 ans.

#
Profil

bodhicitta

le lundi 14 octobre 2013 à 12h38

Je pense que si tu abordes le sujet de l'amour que tu as pour eux, et d'aller jusqu'à la polyfidélité, tu pourras "tâter" (humhum (+) ) le terrain, aprés ces conversations tu pourrais y repenser avec un nouveau regard.
Tu peux aussi simplement leurs parler de cette siber rencontre (d'autant plus si ils le sentent de toutes façons) (ce qu'on imagine est tjs pire que la réalité) de simplement dire que tu auras p t etre envie de le rencontrer en vrai, que la question de sexe dépend un peu d'eux aussi....

Répondre

Chercher dans cette discussion

Autres discussions sur ce thème :


Espace membre

» Options de connexion