Polyamour.info



Les messages appartiennent à leurs auteurs. Nous n'en sommes pas responsables.

Merci de consulter notre charte de discussion pour connaître les règles qui régissent les conversations sur ce site.

Chemin vers le polyamour depuis très peu de temps

Témoignage
#
Profil

robby150

le samedi 15 janvier 2011 à 15h10

Bonjour à tous,

Je découvre ce site avec beaucoup d'intérêt puisqu'aujourd'hui, j'ai pris une décision. Je m'explique.

Après 9 ans de vie commune et en février 5 ans de mariage, j'ai eu le 26 décembre dernier la confirmation que ma femme me trompait. Je lui en ai fait part de suite. Je suis quelqu'un de calme et prêt à l'échange et c'est ce qu'il s'est passé. Nous avons beaucoup discuté, j'avais besoin de comprendre et j'ai finalement compris que la flamme de notre couple était en train de s'éteindre. Mon épouse m'a dit qu'elle était dans un besoin inconscient d'aller chercher un épanouissement sentimental et sexuel ailleurs qu'au foyer. A cela, plusieurs possibilités se sont offertes à nous: rester ensemble en reconstruisant ou divorcer.

Le gros problème de divorcer, c'est que nous sommes bien ensemble, nous nous comprenons, nous échangeons, nous nous aimons.

J'ai commencé à lire, sans faire de promo, Bienheureuse infidélité que je suis sur le point de terminer. J'avais lu auparavant les 4 accords toltèques. De cela, toujours dans l'échange, nous sommes, je peux le dire théoriquement, sur le fait fait de faire évoluer notre couple en approchant et en touchant la polyfidélité.

Le chemin spirituel pour moi est lourd mais ferme. Je souhaite suivre ce fil conducteur qui semble être une réelle opportunité d'épanouissement individuel et de couple.

Maintenant, reste la mise en situation, ou en pratique qui semble être plus délicate.

Nous sommes le 15 janvier. Nous nous demandons s'il est nécessaire de rencontrer un sexologue qui nous donnera des conseils pour suivre ce chemin. Y'a t-il un sexologue ou autre qui soit assez ouvert à ce type de suivi?

Avez-vous des conseils à me donner, à nous donner?

Ma femme part 3 jours à Paris pour se retrouver avec elle-même. Et moi, je suis chez moi à réfléchir sur la réelle mise en situation des choses par la suite...

Que de questions... mais nous nous aimons.

#
Profil

Paul-Eaglott

le samedi 15 janvier 2011 à 16h34

Bonjour Jason,

Je n'ai pas une position me permettant de savoir de quel type d'aide vous pourriez avoir besoin, et il se peut que ma réaction soit déplacée, mais j'avoue que l'hypothèse d'un sexologue m'a fait sursauter :-)
A moins que l'un de vous soit confronté à des troubles de la sexualité (impuissance, etc.), je n'ai pas le sentiment que ce soit la bonne direction.

Si votre souhait est d'ouvrir votre couple à la non-exclusivité sans vous séparer, vous avez surtout besoin d'être attentifs, à l'écoute l'un de l'autre, et dans un dialogue sans cesse constructif plutôt que dans l'affrontement, mais, bien plus que d'un suivi médical, ça relève d'un choix et d'une forme de philosophie (que vous semblez avoir, d'après ce que tu écris).

Cela dit, je conçois qu'en se lançant dans une telle transformation, on puisse juger prudent de se faire accompagner dans la transition, par une sorte de "conseiller conjugal", qui saurait alerter sur les écueils, rassurer dans les moments de doute, etc. Cela me semble pouvoir entrer dans les compétences d'un psy (chologue ou chothérapeute-de-couple par exemple), mais ce n'est même pas certain...

La question de savoir si on connaissait des psy ouverts au polyamour a déjà été abordée sur ce forum, mais je crois me souvenir qu'on n'en a pour l'instant trouvé aucun en France. (En Suisse, il y aurait sans doute Yves-Alexandre Thalmann, auteur de "Vertus du polyamour", et aux USA on en trouve à coup sûr des millions -- peut-être même des milliards :-P -- mais ça fait loin !)

Si vous lisez l'anglais, "the Ethical Slut" pourra vous être une lecture utile, notamment dans les chapitres traitant de la résolution des conflits ou de la gestion de la jalousie, par exemple. Et puis -- en étant conscients que personne ici n'a la science infuse ni un diplôme d'Etat de polyamoriste -- vous pouvez aussi chercher à aborder sur le forum les questions qui vous traverserons au fur et à mesure du chemin, ou à rencontrer certains des polyamoureux de votre région, auprès de qui vous trouverez, si ce n'est des conseils éclairés, au moins une oreille compréhensive et encourageante.

Bonne chance à vous deux, en tout cas, et sans doute à bientôt !

#
Profil

robby150

le samedi 15 janvier 2011 à 17h52

Oui, quand je dis sexologue, c'est plus un accompagnant qui saura nous donner les bons conseils. Après, je crois que chacun peut trouver sa voie parce qu'il n'y a pas de solution simple mais plusieurs solutions pas évidentes.

Un conseiller conjugal peut être un bon inerlocuteur mais encore faut-il trouver celui qui saura répondre à nos attentes.

En tout cas, merci pour votre message qui permet d'affiner notre projet.

#

(compte clôturé)

le samedi 15 janvier 2011 à 18h30

ma psy n'est pas exactement poly-friendly mais elle n'a jamais même tenté de mettre mes problèmes personnels, ceux qui font que je la consulte, sur le dos du polyamour ! je crois que des thérapeutes ouverts, ça se trouve. je ne vois pas comment quelqu'un qui fait profession d'être empathique envers les autres pourrait se permettre de juger leur mode de vie, ça m'étonne tellement qu'on en soit encore là...

mais dans votre cas, est-ce que la première chose ne serait pas de communiquer entre vous et éventuellement d'essayer d'échanger avec des gens qui ont déjà fait ce choix ? l'idée du thérapeute me semble un peu anticipée, non ?

#
Profil

Boucledoux

le samedi 15 janvier 2011 à 18h44

Janis
que je la consulte, sur le dos du polyamour ! je crois que des thérapeutes ouverts, ça se trouve. je ne vois pas comment quelqu'un qui fait profession d'être empathique envers les autres pourrait se permettre de juger leur mode de vie, ça m'étonne tellement qu'on en soit encore là...

bah je ne sais pas ce qui fait que... mais le fait est en tout cas que ça arrive... assez souvent je crois...

:(

#

(compte clôturé)

le samedi 15 janvier 2011 à 18h47

hééé ben alors, y a encore du boulot... Faut croire que j'ai du bol !

#
Profil

robby150

le samedi 15 janvier 2011 à 20h18

C'est samedi soir. Ma femme vient de rentrer. On a déjà bien échangé mais le thème nécessite d'y apporter beaucoup de temps de discussion pour être en accord sur le "contrat" que l'on souhaite mettre en place.

On va en encore bien discuter mais c'est tellement intéressant pour l'évolution de notre couple et pour notre avenir individuel. Nous avons 33 ans et encore tellement d'années devant nous. Autant qu'on soit heureux l'un et l'autre pour toutes ces années.

#
Profil

dreetje

le mardi 18 janvier 2011 à 17h47

Salut Jason,

Pour moi le Polyamour ne peut pas être un projet mais seulement un chemin.
C'est un état d'esprit, un façon de voir les choses, une philosophie.

J'était dans ton situation il y a env. 6 mois, sauf que ma compagne avait eu le courage de m'avouer son envie d'aller vers quelqu'un, avant d'y aller. Je ne me sentait pas de le lui interdire.
Ça a été difficile pour moi, et ce forum ma donné plein d'axe de réflexions.

Si vous parlez, si vous êtes bien ensemble, si vous est ouverts l'un vers l'autre et si vous vous respectez, ça peut marcher.

Pendant 3-4 mois nous avions parlé que de ça, c'était intéressant de parler et d'approfondir ce qui est réellement l'amour pour nous.
C'est un approche ou l'individu a son importance, avant d'être bien à deux (et surtout si on est plus) il faut savoir ou on est tout seul.

Tu parle aussi d'un sorte de contrat, nous aussi nous avons parlé des choses. J'ai aimé parler des choses que nous voulions préserver au lieu de parler de choses à interdire....

C'est une belle aventure qui faut la peine d'être vécu! Bonne route!
Depuis je me suis beaucoup approché d'autres personnes, plus proche que je n'aurait jamais été sans le polyamour.
Aller vers les gens qu'on aime, ce ne serait pas ça un belle raison de vivre?

André

ps excuses pour mes fautes de Français.

voici mon histoire d'il y quelques temps.....

/discussion/-iq-/Par-ou-commencer-comment-lacher-p...

Message modifié par son auteur il y a 9 ans.

#
Profil

selenia

le mercredi 19 janvier 2011 à 21h01

Bonsoir à tous,

Je me permets de m'insérer dans cette discussion car je me retrouve beaucoup dans ce que vous écrivez.
Mon compagnon vient de se découvrir amoureux d'une autre personne (en + de moi) et je n'arrive vraiment pas à m'y faire (ça fait environ 4 mois).
Je vois que vous êtes passés par là et je ressens exactement la même chose que vous.
Malgré tous les bons conseils que je trouve, je n'arrive pas à accepter sereinement cette situation.
Par exemple ce que tu dis Dreetje j'ai l'impression que c'est moi qui l' ait écrit :

"C'est tellement difficile d'avoir confiance dans son couple quand je vois à quel point ma copine est heureuse avec son nouvelle histoire d'amour. C'est tellement difficile de ne pas mélanger ces deux histoires.
Ma réaction "d'instinct" est de m'agripper à elle, de lui demander des grandes déclarations d'amour pour moi, puis de la toucher, de la coller contre moi.
Naturellement l'effet contraire se produit, « je la repousse »"

"Elle veut rester avec moi et vivre cette histoire, en plus elle est sur son petit nuage qui l’aide bien à avoir le moral. Des fois je me sens seul, ma compagne elle m’a moi pour me parler, et en plus elle a son amoureux. C’est difficile de ne pas être jaloux de son plaisir d’être amoureuse."

Le pire pour moi, c'est que j'en viens même à "gâcher" les moments où l'on est ensemble en lui disant : "avec moi tu te couches de bonne heure et le lendemain soir tu vas au resto avec elle en pleine forme" ou bien "tiens, tu te fais beau pour sortir avec elle ,mais avec moi tu ne fais pas autant d'effort".
Je comprends tout de travers et je lui fais beaucoup de reproche. Quand il n'est pas là, il me manque et quand il est là, il m'agace !
Parfois, j'ai l'impression que je ne l'aime plus mais je me dis que je ne serais pas dans cet état si je ne l'aimais pas encore.

"J’ai très peur de perdre l’intimité que nous avons tout le deux moi et ma compagne. J’ai peur de pas être à l’hauteur de l’autre gars et de plus satisfaire les besoins/envies de ma copine. "

Oh comme je te comprends : il me dit qu'il n'y a rien à comparer mais franchement c'est dur !!!!

Du coup, on s'est "séparé" : il dort à la maison 1 fois par semaine : je lui ai dit de venir me voir quand il en ressentait le besoin, et du coup, je me dis qu'il passe plus de temps avec elle ! C'est l'effet inverse de ce que j'espérais !

On parle beaucoup de tout ça mais je trouve que l'on n'avance pas. On part souvent sur des malentendus. Je trouve qu'il est indifférent à mes craintes, mes doutes, j'ai l'impression que je le saoule à force de lui en parler. Je lui en veux de ne pas m'écouter et d'être centré sur son petit bonheur à lui sans chercher à m'apaiser. Je le trouve maladroit sur la manière dont il me dit les choses. Je trouve qu'il n'y a que moi qui parle et lui ne dit rien. Il m'a déjà dit plein de fois qu'il m'aimait et ne veut pas me quitter et ne comprend pas que parfois j'ai besoin de l'entendre à nouveau.

Quand je vois l'évolution de votre histoire, j'aimerai vraiment etre 6 mois + tard !
Je n'arrive vraiment pas à prendre sur moi et ne pas douter. c'est vraiment dur !
J'aimerai bien savoir comment Jasonkeiko va aujourd'hui !

#
Profil

dreetje

le mercredi 19 janvier 2011 à 22h37

Salut Selenia,

ça me touche beaucoup que tu as lu mon histoire et que tu dis que t'as l'impression que c'est toi qui parle dans mon texte, merci pour toute cette franchise.

Nous ne sommes loins d'être au bout de notre chemin. Pour tout te dire, aujourd'hui ma compagne ne vois vraiment pas souvent son amoureux, et moi je vis un histoire d'amitié très approfondie avec une amie, sans que nous pouvons parler d'une relation amoureuse, on s'est énormenent approché l'un de l'autre.

Pour te repondre a tes remarques.
Ce que j'ai compris avec ma compagne c'est que pendant que son histoire demarrait, c'était difficile pour elle de comprendre mes craintes parce qu'elle vivait autre chose.
Pour elle c'était clair qu'elle voulait rester avec moi. Du coup elle n'avait pas vraiment besoin de l'exprimer.
Moi j'avais peur de la perdre et je m'agrippait à elle. Je pense que pour ton ami ce doit être diffile de se mettre dans tes basquettes. N'empeche il devrait prendre en consideration tes peurs et les respecter/ecouter. On ne peut pas juste dire qu'il faut avoir confiance, desfois la confiance prend du temps avant de revenir...

L'histoire de se coucher tot et de se faire beau je l'ai vecu aussi, mais ça ma passé. Ma compagne rayonnait, et je me rendait compte que la personne qu'elle voyait lui rendait heureuse d'une autre façon que moi, une façon qui ne m'appartient pas.
J'ai profité de son rayonnement et je suis devenue très amoureux d'elle.

S'il te manque quand il n'est pas la ça veut dire que tu l'aime ou que tu as besoin de lui?

J'ai decouvert a quel point c'est important d'être indépendant dans un couple.
Chacun est responsable pour lui même d'abord avant de l'être pour le couple. Si on est dépendant de l'autre, si on a besoin de l'autre pour exister, ce sera difficile de s'autoriser à la liberté du polyamorie. Aussi contradictoire que ça puisse paraître une bonne dose d'égoisme est à mon avis parfait pour la réussite d'un couple.
Quand j'ai réussi un peu à me détacher, je commençait a recevoir son amour au lieu de le demander.

Tu lui a dit que il peut venir quand il en a besoin. Est-ce que tu préférerais pas qu'il vienne quand il a envie de venir chez toi.
Autorise toi a douter, et ne prends pas trop sur toi.

Bonne route et bonne courage,
André

Message modifié par son auteur il y a 9 ans.

#
Profil

selenia

le jeudi 20 janvier 2011 à 21h45

bonsoir André et merci de m'avoir répondu. Ca me réconforte de savoir que tu es passé par là. Tes remarques m'ont fait réfléchir.

"On ne peut pas juste dire qu'il faut avoir confiance, des fois la confiance prend du temps avant de revenir... "

Là je pense que ça mettera beaucoup de temps car il m'a menti délibérément : il m'avait dit qu'il ne la voyait plus, j'avais besoin de ça pour qu'on se retrouve et il l'a quand même vu à mon insu. Je le vis très mal car il a toujours été honnete avec moi et miantenant je crains de ne plus croire ce qu'il me dit.

"S'il te manque quand il n'est pas la ça veut dire que tu l'aime ou que tu as besoin de lui ? "

C'est 1 très bonne question, je me la pose tous les jours à vrai dire. Je ne sais plus si je l'aime car je ne le reconnais plus (les mensonges, son manque de considération envers ce que je ressens, sa façon égoiste de savourer son bonheur sans me donner l'impression de m'écouter). Il faut dire que je n'ai connu que lui et je n'imagine pas ma vie sans lui. On a déjà eu des périodes difficiles et je n'ai pas pu imaginer de le quitter. C'est clair quand je m'entends j'ai l'impression d'être dépendante. Pourtant on aime sortir l'un sans l'autre et on le fait régulièrement et ça ne me dérangeais pas du tout jusqu'à maintenant.

"Tu lui a dit que il peut venir quand il en a besoin. Est-ce que tu préférerais pas qu'il vienne quand il a envie de venir chez toi. "
Pour répondre à ça: au départ je lui ai dit de venir quand il en a envie mais du coup, je trouve que ce n'est pas assez !
Bon il est vrai que je ne suis pas toujours de très bonne compagnie en ce moment avec toutes ces questions que je me pose. Alors je lui ai proposé de mettre 1 peu de distance entre nous.

"Autorise toi a douter, et ne prends pas trop sur toi"
Merci de m'autoriser à douter, ça fait du bien de se l'entendre dire par contre je ne sais pas trop comment réussir à ne pas prendre sur moi.

Et pour terminer, je crois bien que c'est ça mon problème :
"Chacun est responsable pour lui même d'abord avant de l'être pour le couple. Si on est dépendant de l'autre, si on a besoin de l'autre pour exister, ce sera difficile de s'autoriser à la liberté du polyamorie. "

bref tu as vraiment bien réussi à me cerner et ça me fait beaucoup réfléchir comme je te l'ai dit.
J'ai besoin de m'éloigner 1 peu de lui pour effectivement voir mon degré de dépendance ou d'amour que j'éprouve. De toutes façons le dialogue est à sens unique en ce moment donc il vaut mieux passer à autre chose.
Merci encore et bonne soirée !

#
Profil

Siestacorta

le jeudi 20 janvier 2011 à 22h11

selenia

J'ai besoin de m'éloigner 1 peu de lui pour effectivement voir mon degré de dépendance ou d'amour que j'éprouve.

le degré de dépendance et le degré d'amour, c'est lié mais pas équivalent !

Sinon, qu'il mente peut aussi bien remettre ta confiance en lui en cause que l'affiner. Actuellement, tu n'envisages pas qu'il t'aime, reste avec toi ET te mente, mais ça peut aussi être un fonctionnement à choisir ensemble.
L'imaginer ailleurs te fait souffrir, même si au fond tu souhaites son bonheur ? Une solution autre que refuser qu'il voie quelqu'un d'autre serait de ne pas chercher à le savoir, d'accepter qu'il se taise sur ce sujet, et même de t'accorder avec lui pour qu'il le fasse.
Organiser ce mode de fonctionnement entre vous, ce serait pour toi une façon un peu paradoxale mais pratique de rester impliquée dans son bien être, de prolonger le rapport dans les moments où vous n'êtes pas ensemble.

C'est une suggestion, pas un genre de commandement poly, hein.

#
Profil

selenia

le samedi 22 janvier 2011 à 20h19

Siestacorta

L'imaginer ailleurs te fait souffrir, même si au fond tu souhaites son bonheur ? Une solution autre que refuser qu'il voie quelqu'un d'autre serait de ne pas chercher à le savoir, d'accepter qu'il se taise sur ce sujet, et même de t'accorder avec lui pour qu'il le fasse.
Organiser ce mode de fonctionnement entre vous, ce serait pour toi une façon un peu paradoxale mais pratique de rester impliquée dans son bien être, de prolonger le rapport dans les moments où vous n'êtes pas ensemble.

Oui j'ai déjà pensé à cette solution mais où est la confiance alors ?
Pour moi c'est se dire avec qui on est en toute transparence. C'est sur, si ça me fait souffrir il vaudrait mieux que je ne le sache pas mais je n'ai pas envie qu'il me mente sur ses sorties. En plus, on a 2 enfants, je ne veux pas dire que c'est 1 contrainte mais ça me faciliterait la vie si je pouvais moi aussi sortir quand lui il sort. Du coup, J'essaie de profiter d'eux au maximum pour penser à autre chose.

Comment arriver vous tous les polyamoureux à être aussi détaché quand votre amoureux(se) sort avec quelqu'un d'autre alors que vous, vous retrouvez seul ?
Moi je trouve ça dur. Du coup je me suis programmé pleins de sorties la semaine prochaine mais c'est l'effet inverse, je vais profiter de mon coté et lui du sien et on ne sera presque pas ensemble et les enfants ne nous verront pas ensemble de toute la semaine. Ils vont finir par se poser des questions.

#
Profil

dreetje

le lundi 24 janvier 2011 à 22h42

Salut Selenia,

Se retrouver seul, ou seul avec tes enfants n'est pas simple.
Beaucoup de temps pour réfléchir, douter, avoir peur, être jalouse.
Nous avons un petit garçon et c'est vraie que la liberté qu'on peut s'accorder dans le couple ne compte pas pour la liberte de temps qu'on passe avec nos enfants. Je voyage beaucoup et du coup je ne vois notre garçon que le weekend. Ces weekends on est presque toujours a 3 ensemble tandis que j'aime beaucoup être avec lui tout seul. J'en profite donc quand ma compagne va voir son amoureux! C'est encore une histoire d'independance pour moi, "est ce que je peux être bien avec mon fils sans ma compagne?"
On s'est d'ailleurs rendu compte (ma compagne et moi) que du aux déplacements pour mon boulot on s'agrippait trop l'un a l'autre quand je suis a la maison. Maintenant on essaye de se donner des moments seul l'un a l'autre. Pas vouloir tout faire ensemble....Mais bon tout ce topo ne sert a rien parce que tu a déjà dit que vous faisait déjà des sorties séparées!

Je voulait te dire aussi que j'avais réagi un peu comme toi pour sortir plus et prévoir des choses. Vite je me suis rendu compte que je ne pouvait pas combler ou déplacer le mal-être avec des activités. J'ai eu envie de trouver toute suite une amoureuse, pour me réconforter peut-être. Mais apres un peu de temps et des bons conseils de Françoise j'ai pas fait des folies. Il y une chose qui n'est pas simple a écouter quand on a peur. C'est pourtant notre meilleur conseiller, "le temps!" Laisse toi le temps, réfléchi ou tu en est, c'est quoi ton amour pour lui, c'est quoi ta liberté, son liberté, que veut tu dans ta vie, quels sont tes limites, tout ces questions ont besoin de temps et de vécu pour trouver leurs réponses, prend le!
Tout ces questions on besoin d'etre reposé parce que elle sont dans une tout nouvelle contexte.
André

Pour moi la beauté du polyamour c'est de vivre sa vie tout en avancent sur plein de chemins. Des chemins communs puis de chemins qui s'eloignent pour se rejoindre un peu plus loin. Chacun est libre de choisir sa direction tant qu'on respecte l'autre et son chemin a lui...
C'est pas une définition, mais ma vision!

Ps J'ai lu sur une autre page que les polyamoristes doivent bannir le mot jalousie. Dans mon cas elle ma servi beaucoup a comprendre ou j'en étais. Certains réponses se trouvaient sous la couche de jalousie chez moi...Elle n'est donc pas a bannir mais a ressentir, comprendre, écouter.

Message modifié par son auteur il y a 9 ans.

#
Profil

LuLutine

le mardi 25 janvier 2011 à 20h30

dreetje
Vite je me suis rendu compte que je ne pouvait pas combler ou déplacer le mal-être avec des activités.

Je crois aussi que c'est quelque chose qu'on ne peut pas faire de manière générale...si on ne se sent pas bien, on ne se sent pas bien.
J'ai un ami qui ne comprend pas ça (et aussi que s'il se sent mal quand il est seul ce n'est pas la faute des autres-qui-sont-méchants-qui-l'ont-laissé-tout-seul, accessoirement).
Dreetje, tu ne veux pas le lui expliquer :P ?

dreetje
Ps J'ai lu sur une autre page que les polyamoristes doivent bannir le mot jalousie. Dans mon cas elle ma servi beaucoup a comprendre ou j'en étais. Certains réponses se trouvaient sous la couche de jalousie chez moi...Elle n'est donc pas a bannir mais a ressentir, comprendre, écouter.

Euh, je ne sais pas si tu parles d'un autre site ou d'une page de polyamour.info. En tous les cas, je pense que beaucoup de gens ici sont plutôt d'accord avec ton analyse ^^

#
Profil

ln095

le mercredi 26 janvier 2011 à 14h52

Je crois qu'on est nombreux sur ce site à être passé par cette découverte stupéfiante: "Mon couple n'est pas une bulle hermétique et autosuffisante pour l'éternité. "
Je trouve qd même que c'est un immense progrès qu'on soit tous ici à échanger nos trucs et recettes pour se remettre de ce choc plutôt que d'adopter ce qui semble bien avoir été l'unique option pendant si longtemps: se séparer.

Pour résumer les principaux "trucs", il y a:
-en discuter
-travailler sur soi-même
-voir un thérapeute
-multiplier les activités
On a fait à peu près tout ça nous aussi, Mais ce que je recomande chaudement, c'est de rejoindre un polycafé un jour. C'est une chose de discuter abstraitement sur le net. C'en est une autre de rencontrer des gens, en chair et en os, de faire une véritable expérience humaine. Et de trouver pour une fois entouré de gens qui envisagent d'autres options que le fameux divorce généralement prôné par l'entourage en cas de non exclusivité amoureuse.

#
Profil

LuLutine

le mercredi 26 janvier 2011 à 15h20

ln095
ce que je recomande chaudement, c'est de rejoindre un polycafé un jour. C'est une chose de discuter abstraitement sur le net. C'en est une autre de rencontrer des gens, en chair et en os, de faire une véritable expérience humaine.

Je plussoie.
La première fois qu'un de mes amoureux est revenu d'un café poly, il m'a dit quelque chose comme : "En fait, ce sont des gens normaux." (Bon, ça n'était pas dit comme ça, mais c'était un peu l'idée ; comme si avant de les rencontrer, il se figurait que les polyamoureux étaient très différents des autres gens.)

Donc venir voir des gens, oui ça change beaucoup de choses je trouve (ça a été utile pour moi aussi).

#
Profil

dreetje

le mercredi 26 janvier 2011 à 22h08

Salut Lulutine,

Lulutine
J'ai un ami qui ne comprend pas ça (et aussi que s'il se sent mal quand il est seul ce n'est pas la faute des autres-qui-sont-méchants-qui-l'ont-laissé-tout-seul, accessoirement).
Dreetje, tu ne veux pas le lui expliquer :P ?

Non, je ne préfère pas expliquer a ton ami, je pense que par rapport a tout ce que tu ecris sur ce forum tu le fera bien mieux que moi.

Lulutine
Euh, je ne sais pas si tu parles d'un autre site ou d'une page de polyamour.info. En tous les cas, je pense que beaucoup de gens ici sont plutôt d'accord avec ton analyse ^^

En fait c'est Selenia qui a ecrit qu'elle avait cru comprendre que le mot jalousie était a bannir, c'est pour ça que j'ai réagi. Je suis content de savoir que je ne suis pas seul a penser ce que je pense.

In095
'en est une autre de rencontrer des gens, en chair et en os, de faire une véritable expérience humaine.

J'aimerais bien venir dans un de ces rencontres, je sais pas si je vais y arriver, j'habite en fin fond de l'auvergne, mais comme je voyage beaucoup peut-etre il y a moyen. J'aimerais beaucoup rencontrer des gens qui vivent le polyamour depuis quelques temps. Mais comme c'est des gens normaux, on ne les repère pas dans la rue!

Selenia, je croix que ta semaine est bien rempli d'activités parceque on ne te vois plus par ici. Passe du bon temps!

Message modifié par son auteur il y a 9 ans.

#
Profil

selenia

le jeudi 27 janvier 2011 à 21h39

coucou je suis de nouveau là !
Et oui j'étais pas mal prise mais ce soir j'ai de nouvau du temps pour venir bavarder avec vous !

Tous vos conseils me sont très précieux et je sens que je suis en train d'évoluer.
J'ai encore de gros moments de doutes et de craintes mais ça me fait 1 bien fou de discuter avec vous.

Moi aussi j'aimerai assister à 1 poly café ! ou café poly !

Une nouveauté dans mon histoire : j'ai compris que finalement la personne que voit mon compagnon attend beaucoup plus de lui et aimerait vraiment qu'on se quitte.
Sur le coup, j'ai eu très peur mais finalement ça me booste pour accepter ce poly amour.
Et j'avoue que même si je ne cherche pas trop, je rêve moi aussi de connaître cette flamme d'un nouvel amour !

#
Profil

LuLutine

le vendredi 28 janvier 2011 à 23h35

selenia
j'ai compris que finalement la personne que voit mon compagnon attend beaucoup plus de lui et aimerait vraiment qu'on se quitte.

Je dirais que s'il ne l'a pas fait, c'est probablement qu'il veut rester avec toi, c'est donc plutôt bon signe !
Et si au final son autre amoureuse n'arrive pas à se rendre à l'évidence, c'est probablement elle qui partira...

Répondre

Chercher dans cette discussion

Autres discussions sur ce thème :


Espace membre

» Options de connexion