Polyamour.info



Les messages appartiennent à leurs auteurs. Nous n'en sommes pas responsables.

Merci de consulter notre charte de discussion pour connaître les règles qui régissent les conversations sur ce site.

Triade, un jour peut-être

Témoignage
#
Profil

Kana

le samedi 11 décembre 2010 à 19h05

Récemment inscrite sur le forum, j’avoue le suivre depuis plusieurs mois. Je suis pour ma part monogame de pratique, ancienne monogame convaincue et actuellement en plein questionnement. Mon compagnon, M, également inscrit sur le forum depuis peu mais n’ayant pas encore participé, partage ma vie depuis 4 ans. Lui est polyamoureux mais n’a mis un terme sur ce qu’il ressentait que depuis une dizaine de mois. Durant les 3 premières années de vie commune, nous étions donc exclusifs. M a durant ces 3 ans éprouvé des sentiments pour d’autres qu’il a réprimés. Ces sentiments n’étaient pas partagés et peut-être cela l’a-t-il quelque part aidé. Personnellement sans savoir ce qu’il éprouvait vraiment, je savais qu’il y avait quelque chose de particulier et le jour où il m’en a parlé j’ai pu sans souci nommer les personnes en question. Puis il a fait plus connaissance avec C et là les sentiments ont été réciproques. Après quelques jours de doute et de questionnement, il est tombé sur Internet sur le terme polyamour. Le jour même il m’annonçait qu’il souhaitait ne pas renier ce qu’il était et j’acceptais de tenter l’aventure. S’ensuivirent des mois très remplis de joies, de pleurs, de difficultés, de questionnements. Je ne vais pas vous raconter le détail, j’en aurai pour des heures. Nous avons appris à mieux communiquer, M et moi nous sommes rapprochés, ça a donné lieu à des phases passionnelles, d’autres moins. M souhaite une triade. Il ne conçoit pas de relations amoureuses sans un véritable engagement, et souhaite vivre avec les personnes qu’il aime donc il souhaitait intégrer C à notre couple. C est monogame convaincue, elle pense être totalement incapable de pouvoir aimer deux hommes en même temps. Je suis monogame mais me demande si je ne me ferme pas de moi-même à d’autres amours. Il a donc fallu qu’elle et moi apprenions à travailler sur nous-même, nos jalousies, nos peurs et à essayer de nous projeter dans un avenir commun, à vivre ensemble. Ce fut le plus difficile, nous n’avions elle et moi pas d’atomes crochus. De vivre tout cela ensemble et d’aimer et être aimé du même homme a créé un lien mais le sentiment de compétition était là et dur à faire disparaitre. C vivait à 500kms de là, je vivais avec M et nous sommes très fusionnels. Résultat, C l’a quitté une première fois, est revenu et l’a à nouveau quitté, donc nous nous retrouvons à nouveau tous les 2 depuis peu. Lui gère tant bien que mal sa rupture, je gère tant bien que mal sa souffrance et me pose beaucoup de questions sur ce que je souhaite, ce que je veux, ce dont j’ai besoin, etc. Voilà pour notre histoire. J’ai beaucoup lu les divers témoignages et discussions sur le forum, et certains m’ont aidé, en particulier ceux dans lesquels je me reconnaissais. Je souhaitais donc partager aussi notre histoire, si cela peut aider d’autres personnes.

#

(compte clôturé)

le samedi 11 décembre 2010 à 19h57

Personnellement je veut bien partager mais je ne veut
absolument pas vivre ensemblesssss
Moi avec mes hommes ce serai bien
Lui avec ses femmes, et moi, j avoue que ca coince!
Je sait c est pas tres logique tout ca.
Mais tout en etant libre liberee et tout ce qu on veut
Je me pense incapable de cohabiter.
Je suis presque sure que cette jalousie que j ai chassé a grands coups
de seances a 40euros de l heure reviendrait aussitot.
Je ne suis pas jalouse de ce qui ne se passe pas sous mon toit,loin de la.
Comment etre sure que deux femmes vont reussir a partager les jours ,les nuits ,
Sans parler des taches journalieres ,sans un jour finir par se creper le chignon.
Les filles ca peut etre tres tres bete quand ca veut.
Donc pour ne pas prendre le risque de retourner du coté obscur de Ma force;
Pour ne pas tomber de ma "voie lactée" j ai opté pour le chacun chez soi!
On se voit quand on a envie quand on peut partager que du bonheur.
Pas envie de me battre pour savoir qui vas lui laver ses chaussettes et qui vas lui frotter le dos sous la douche.
Un peu lache peut etre mais c est moi ,ma nature
Mon chemin .
Qui m aime me suive.....

#
Profil

titane

le dimanche 12 décembre 2010 à 05h52

J'avoue aussi que ça ne m'attire pas vraiment non plus... passer des moments ensemble simplement de temps en temps, why not... mais "vivre" ensemble sous le même toit... bof...

Je sais que ça viendra... dans la maison de retraite "poly....... clinique" !

:-)

#
Profil

wolfram

le mardi 14 décembre 2010 à 14h16

c'est parfois un peu traumatisant d'être poly... étais-je poly quand j'avais trois copines que je pensais aimer et que chacune connaissait l'existence des autres... et que tout le monde s'en foutait parce que ça n'avait pas d'importance... nous étions étudiants... c'est plus dur quand il y a désir d'enfants je suppose...

c'est vrai que l'expérience d'un vie à trois... où les trois s'aiment ! fut une expérience impressionnante !
le truc c'est qu'il faut que les trois s'aiment... donc, qu'au moins deux soient bisexuels... à partir de là, tout change !

pour ma part, nous sommes en pleine convalescence mais si dans mon métier, j'ai la chance d'avoir plein de sollicitation de jeune femmes charmantes, je n'envisage rien qui puisse se faire sans le désir de ma compagne !
nous avons cédé à des avances deux fois au moins depuis notre rupture avec notre trouple... mais ce n'était que du sexe... (c'est incroyable comme le fait d'avoir vécu à trois est aphrodisiaque chez celles qui le savent).

je sais que l'on peut aimer plusieurs personnes en même temps mais j'ai trop envie de partager pour pouvoir me priver des moments à trois !

Répondre

Chercher dans cette discussion

Autres discussions sur ce thème :


Espace membre

» Options de connexion