Polyamour.info



Les messages appartiennent à leurs auteurs. Nous n'en sommes pas responsables.

Merci de consulter notre charte de discussion pour connaître les règles qui régissent les conversations sur ce site.

Racontons-nous, un peu, beaucoup...

#

(compte clôturé)

le dimanche 30 août 2009 à 23h27


Je demande à mes différents partenaires d’être honnête dans notre relation. Qu’ils le soient ensuite dans leurs relations tant mieux, et s’ils ne le sont pas, tant mieux aussi. Etre polyamoureuse ne signifie pas faire la police dans la vie des autres. Le polyamour n’est-il pas synonymes de liberté, de vivre libre.

Ah, ce que j'ai aimé lire ça!

#
Profil

titane

le dimanche 30 août 2009 à 23h30

Moi aussi !!! Une vraie bulle d'oxygene ... On se sent bien moins seul tout a coup !!

#
Profil

Junon

le lundi 31 août 2009 à 00h13

Après quelques mois de présence sur le forum et de soirées avec certains d'entre vous, je me décide enfin à poster ici.
Âgée de 29 ans, je vis une belle histoire avec mon compagnon depuis 12 ans. Lui et moi avons toujours souhaité respecter l'envie de liberté de l'autre, ce qui s'est traduit par le respect de ses envies de solitude et pour moi, par le fait qu'il acceptait sans restriction mes envies pour d'autres, hommes ou femmes.
J'ai ainsi partagé de très doux moments avec une amie qui a préféré me quitter car elle ne pouvait me "partager" (je n'ai jamais caché à quiconque le bel amour qui me liait à mon ami).
Et il y a de cela un an, nos certitudes et le quotidien s'est fissuré lorsqu'un ami à nous a pris place dans notre lit pour une nuit...
Sa compagne ayant appris ce "dérapage" (ce sont ses mots, jamais nous ne l'avons envisagé ainsi), nous ne nous sommes plus vus durant des mois...
Et par hasard, je l'ai recroisé dans mon environnement professionnel et peu à peu nous avons pardonné son éloignement...Depuis 6 mois, nous vivons une histoire à 3 aussi compliquée qu'exaltante. Je m'efforce de ne pas trop me projeter mais je me considère désormais pleinement comme polyamoureuse et même comme polyamouheureuse de l'être...

#
Profil

Lallie

le lundi 31 août 2009 à 13h38

Clementine
Ah, ce que j'ai aimé lire ça!

titane
Moi aussi !!! Une vraie bulle d'oxygene ... On se sent bien moins seul tout a coup !!

C'est mon ressenti profond et j'avoue qu'il apporte beaucoup autour de moi...... ça évite les prises de têtes et les malentendus.... Merci

#
Profil

Laure33000

le dimanche 17 mars 2019 à 17h28

Bonjour à vous , je viens me raconter car je pense en avoir un immense besoin aujourd'hui .
Voici mon histoire , Je suis en couple depuis 7 ans et mariée depuis mai 2018.
Notre couple rencontrait des problèmes de communications et d'instablités depuis déjà question années mais nous tenions la barre et nous arrivions à avancer.
Nous sommes devenus libertins au bout d'un an et nous avons vécu des aventures agréables ensemble et parfois seul ce qui agrémentait notre vie de couple et notre relation . Jusqu'au jour où mon mari ne s'épanouissant plus dans le libertinage a commencé à avoir une relation avec une personne que nous connaissions .
Hé là! coup de foudre il en tomba amoureux , avec mon accord mais aussi les limites que j'avais imposé , je voulais que notre couple ne soit pas déstabiliser ou qu'il soit mis en danger et qu'il y règne toujours un équilibre et que notre famille et notre intimité soient préservées.
J'ai donc rencontré sa copine deux fois avec qui j'ai pu discuter mais également transmettre ce que je souhaitais .
Au mois de janvier , une lettre arriva chez nous , elle provenait de sa copine , j'ai donc exprimé à mon mari que ce courrier me gênait ( mon souhait étant de préserver notre intimité et notre famille, notre équilibre ) .
Ce à quoi il a répondu qu'il ne comprenait pas pourquoi cela me gênait mais qu'il vallait mieux que je questionne ma jalousie ...
Je n'étais pas jalouse mais les conditions que j'avais posté au départ avaient été pourtant clair .
Il y a eu d'autres courriers ensuite ... Rien n'a été rediscuté hormis le fait qu'il fallait que je réfléchisse sur ce que je ressentais .
Ensuite mon mari m informé qu il doit partir avec elle à Nantes chez sa grand mère ... Je ne remets pas en question sa franchise il l'a été en revanche pas une question sur est ce que cela ne t'ennuies pas que je rencontre sa famille ?...
Autre maladresse de sa part , nous partageons un agenda commun , me voilà donc à regarder notre agenda , mon anniversaire tombant le 10 mai je vois que mon mail avait noté une activitée démarrant du 10 mai au 12 mai ...
Je le questionne donc , et me dit qu'il envisageait effectivement de partir avec sa copine à ses dates mais que rien n'était encore validé mais juste envisagé . ( Sachant que nous avions tjrs dit que ce qui était noté dans l'agenda sans ? Était validé )
Je lui dis donc que cela m'embetait que cette sortie soit sur le week-end de mon anniversaire
même si à ce jour je n'avais pas encore organisé quoique ce soit et que j'apprecierai qu'il annule .
Sa réponse fut , tu n'avais rien organisé , tu n'as pas à m'imposer ton refus et ce n'était qu'une idée éventuelle rien n'était validé .
Encore une fois mon mari n'était pas dans une bienveillance mais plutôt dans une forme de frustration car oui je comprends il est amoureux mais au détriment de notre relation et de mes besoins aussi parfois . Mon anniversaire ne tombant qu'une seule fois dans l'année )
A ce jour , je souffre , je souffre car non ma jalousie n'étant pas le moteur , ce moteur aujourd'hui est plutôt la manière dont mon mari gère sa relation et la notre la manière dont il me préserve et me protège .
Je pense sincèrement que cette relation polyamoureuse ne nous a pas aidé ( lui sûrement égoïstement ) mais n'a fait qu'accentuer les problèmes que nous avions avant . J'ai dit oui au départ car j'avais confiance en lui et cela n'a pas donctionne.
A ce jour j'ai pris la décision de me séparer de mon mari car ma souffrance est trop forte et notre communication étant quasi nulle et la prise en compte de ma souffrance non comprise je n'ai pu continuer à vivre cette relation polyamoureuse .
De son côté il continue sa relation il ne souhaite pas l'arrêter ou la mettre en pause pour travailler en profondeur sur notre relation .

#
Profil

Siestacorta

le dimanche 17 mars 2019 à 18h14

Laure33000
Bonjour à vous , je viens me raconter car je pense en avoir un immense besoin aujourd'hui .

Ça aurait mérité son propre fil, ton histoire...

Assez d'accord pour dire que la communication semblait pêcher, et que si jalousie il y avait, elle n'était pas le mécanisme le plus déterminant.
C'est facile de la part de ton mari de résumer la situation à ça.

Laure33000
Je n'étais pas jalouse mais les conditions que j'avais posées au départ avaient été pourtant claires .

Alors... La condition "il faut pas que la famille soit déstabilisée", c'est un bon principe, mais ça ne dit pas grand chose de comment s'organiser. Vous aviez des accords pratiques précis ?
Parce que l'accord "tu vis ce que tu veux mais t'en parles pas", c'est souvent un piège...

Je comprend que voir des lettres arriver te fasse un effet.
A mon sens, ça ne perturbe pas l'intimité, puisque je ne les aurais pas ouvertes, et que je sais déjà de qui elles viennent, pourquoi. Mais je comprend bien que tu le vives autrement, dans le foyer familial, et il aurait fallu trouver des options alternatives (faire des étiquettes imprimées sur l'enveloppes, plutôt que manuscrites, c'est juste un exemple de marge de manœuvre, pas un conseil).

Ca peut déstabiliser la famille... si ladite famille ne sait rien, si la non-exclusivité est un secret.
Si l'aspect secret de cette relation est une condition, il faut le dire clairement... Si elle ne doit être que discrète (il y a des signes mais on ne les souligne pas), alors les conditions doivent être définies aussi. Ça demande des efforts de ta part (ne pas bloquer sur des signes), mais aussi de la sienne (communiquer avec toi).

Maintenant... Ça c'est le cheminement des accords poly. Le truc c'est que visiblement les difficultés de communication dataient d'avant cet épisode.
Et, sans expertise particulière, j'aurais tendance à déconseiller d'ajouter les efforts d'ouverture d'une relation à des péripéties déjà fortes dans la relation. C'est comme vouloir reprendre du fromage pour soigner une indigestion...

J'ai le sentiment que vous êtes deux à ne pas vous écouter ; je crois qu'il entend ta souffrance, ne sait pas quoi faire (ne cherche pas forcément par ailleurs...) donc esquive les difficultés, donc communique mal, donc tu souffres et cherches à faire respecter des limites de façon difficilement négociable (indépendamment du fait que ce soit des limites compréhensibles), ça montre ta souffrance, il bloque, cercle vicieux.

Vous avez déjà tenté de vous faire accompagner conjointement par un psy conseiller conjugal ? Peut-être que c'est déjà fait et/ou que vous n'en êtes plus là, mais il est aussi possible que ré-apprendre à communiquer ensemble avec de l'aide pro change le cours des choses.

Message modifié par son auteur il y a un mois.

Répondre

Chercher dans cette discussion

Autres discussions sur ce thème :


Espace membre

» Options de connexion