Polyamour.info



Les messages appartiennent à leurs auteurs. Nous n'en sommes pas responsables.

Merci de consulter notre charte de discussion pour connaître les règles qui régissent les conversations sur ce site.

Je suis perdue

Témoignage
#
Profil

Harley

le dimanche 09 juin 2019 à 01h23

Bonjour à tous, j'écris pour partager mon temoignage et recevoir vos avis.

J'ai vécu une très belle histoire d'amour (ma premiere en fait j'ai 21 ans) avec un polyamoureux pendant 1 an. Je suis monogame de base mais le polyamour me fait envie.
Il ne m'a jamais caché sa façon d'aimer mais nous avons été dans une relation exclusive. Lui aime plusieurs femmes, nous sommes 4 dont moi mais il n'a jamais été simultanément avec elles.
Nous nous sommes quitté car les sentiments qu'il ressentait pour l'une d'elle devenaient trop fort, il ressentait le besoin de vivre avec elle ce qu'il avait à vivre de manière exclusive parce qu'elle n'est absolument pas dans le polyamour (il l'aimait depuis 4 ans sans le lui dire) et parce qu'il était devenu distant avec moi, alors j'ai pris les choses en main pour lui expliquer que j'atteignais ma limite et que je n'étais pas son option.
Je poste ce "récit" ce soir parce que je suis bouleversée. Pour tout vous dire mon ex est un danseur et sa nouvelle partenaire une danseuse et c'est à l'occasion de la mise en place de ce duo que les sentiments de mon ex pour elle ce sont amplifiés.
J'ai assisté au spectacle de fin d'année, ce soir, (car mon ex m'y a invité) et ils ont proposé un duo d'une grande beauté emplis de complicité et d'amour. Je me suis mise à pleurer, comme si ce duo m'avait renvoyé en pleine tête la réalité de leur couple.
Mon ex (et j'ai cet espoir aussi) me dit que l'on va se retrouver tous les deux, que je lui manque, que j'etais sur scène (en pensée) avec lui ce soir et que la seule raison pour laquelle il m'a "sacrifié" c'est pour être avec elle.
Lui comme moi souhaiterions que sa nouvelle amoureuse accepte. Seulement, c'est pas possible pour elle, elle a peur. Je l'ai vu ce soir, nos regards se sont croisés, j'ai tenté un sourire... Elle ne m'a pas rendu le sien.
Mon ex ne veut pas la brusquer : il m'aime, il l'aime alors il veut prendre son temps et construire les choses petit à petit.
Seulement je suis à bout et fatiguée d'attendre. Nous avons rompu il y a bientôt 5 mois, pourtant mes émotions c'est les montagnes russes.
Dois je l'attendre ? Passer a autre chose ? Profiter de la vie et l'accepter lui quand il reviendra ?
La patience n'a jamais été une de mes grandes qualités, bien que je fasse des efforts. Mais je suis malheureuse et je n'arrive pas à apprivoiser la frustration de ne pas pouvoir l'aimer entièrement, comme je le souhaiterai, sachant qu'il m'aime aussi.
Je suis impulsive et hypersensible donc je ne voudrai pas gâcher une belle relation future puisqu'on ne sait pas de quoi l'avenir est fait.

Je vous remercie pour votre attention.

Message modifié par son auteur il y a 4 mois.

#
Profil

oO0

le dimanche 09 juin 2019 à 17h29

Salut Harley,

5 mois, c'est court et 21 ans, c'est jeune. S'ouvrir à vivre en relations polyamoureuses demande un temps de maturation. Observe que tu n'y étais pas ouverte quand tu étais avec lui et que, maintenant, tu sembles y être ouverte. Qu'est-ce qui a changé ?

Ce temps de maturation nécessite notamment à apprivoiser ses peurs comme celles que tu as pu voir dans son regard. Et les peurs, c'est sain, c'est une question de sécurité affective, puis ce qui est en jeu dans la peur c'est la confiance. Le contraire de la peur, c'est la confiance. Qu'est-ce qui te donne envie d'y croire ?

Dans ce que tu racontes, ce qui fait que tu te sens désormais ouverte, c'est qu'il y a une forme de confiance entre vous puisque vous continuez à vous confier vos sentiments, vos pensées. La plupart du temps, cette confiance n'existe plus entre ex. C'est peut-être l'un des avantages du polyamour que de ne pas marquer ainsi les sentiments du sceau de la peur. C'est peut-être juste cet avantage qui t'inspire confiance, ne pas voir tes sentiments rejetés comme si tu étais une ex collante.

Attendre ? Passer à autre chose ?

Assurément, tu as un deuil à faire de votre relation. Aller jusqu'au bout de ce deuil ne signifie pas nécessairement devoir tirer définitivement un trait puisqu'il pense encore à toi, juste accepter que nous ne pouvons pas vivre tous nos désirs et sentiments. Déjà juste pouvoir se les dire est une chance en soi de pouvoir se sentir accepté.e et non rejeté.e pour vous deux. C'est une chance que vous ne devez qu'à vous et ce serait dommage de passer à côté de la joie de cette chance. Puis s'il y a un réel désir de relations polyamoureuses chez vous, si ce n'est pas possible aujourd'hui, ce sera peut-être possible un jour, mais cela ne sert à rien, il me semble, de vivre en fonction d'un tel jour.

Le deuil, c'est comme passer du passé composé - qui compose encore avec le présent - au passé simple - qui ne compose plus avec le présent - et finalement arriver à se réjouir que ce qui a eu lieu aurait pu ne pas avoir lieu, mais a bien eu lieu. Quelle(s) joie(s) souhaites-tu garder de ce que vous avez vécu ?

L'une des dernières étapes du deuil est la tristesse. As-tu pleuré de tristesse devant leur duo ? N'était-ce que des larmes de tristesse ? En tous cas, une part de la beauté de leur duo te revient puisque tu l'as laissé vivre ce qu'il ressentait le besoin de vivre avec elle sans essayer de le garder à tout prix. Dans le fait d'accepter de le laisser partir, il y a déjà l'expression d'une certaine disposition au deuil, peut-être même au polyamour, mais reste attentive au fait que le motif de la fin de votre relation était justement de ne pas y être disposée.

Enfin soit, je veux juste te faire remarquer que tu n'es pas démunie pour faire ce deuil, que tu as déjà probablement fait plus de chemin que tu ne penses en cinq mois et probablement même déjà au moment de la fin de votre relation et que entretemps, il y a déjà un fruit à cueillir comme la confiance qui reste entre vous.

Perdue, peut-être, mais nulle part, je ne pense pas. Perdue, comment ne pas se sentir perdu.e dans une culture qui donne peu de point de repère dans le deuil d'une relation ?

P.-S.: Je ne pense pas qu'il soit nécessaire de répondre, ici, aux questions que je te pose, c'est bien de préserver sa vie intime aussi.

#
Profil

Harley

le dimanche 09 juin 2019 à 17h54

Merci de ta réponse,

Pour tout te dire quelques mois avant la fin de notre relation, j'avais accepté cette idée de polyamour et j'y étais ouverte (d'autant plus que j'entamais un "flirt" avec un garçon qui me plaisait depuis longtemps) il me disait d'ailleurs ne pas se voir avec elle sans moi, pourtant il m'a délaissé en acceptant la monogamie avec elle, alors qu'il n'est pas monogame. Le souci c'est qu'avec mon ex tout se passe toujours de la même façon: malheureusement il tombe amoureux d'une fille monogame (ce que j'étais avant) pour délaisser ensuite la personne avec laquelle il est. Je pensais juste que pour une fois qu'il tombe sur une jeune femme (moi) qui remet sa vision des choses en question et qui s'intéresse progressivement au polyamour il aurait saisi cette opportunité et serait resté avec moi…

Mais on ne choisit pas évidemment de qui l'on tombe amoureux.

#
Profil

oO0

le lundi 10 juin 2019 à 00h05

Ce qui est bien, c'est que tu vas pouvoir cheminer librement sur l'idée de polyamour. Quel que soit ton choix, ce ne sera plus pour lui, mais pour toi.

Par contre, le schéma dont tu parles ressemble dans les faits à de la monogamie en série : passer d'une relation à une autre. Peu de personnes sont ouvertes aux relations non-exclusives, c'est donc un risque fréquent que cela arrive, mais le risque est le même dans une relation exclusive. Cela donne donc à réfléchir pour cheminer.

De son côté tout comme du tien, je pense que quel que soit votre choix de vie relationnelle, il est important de se rendre compte que tout désir ou tout sentiment ne doit pas nécessairement être vécu. D'un côté, il s'agit d'une liberté où ne pas être le jouet de ses désirs et de ses sentiments, de l'autre côté, cette liberté se complète par cette même capacité que dans le deuil, être capable d'accepter que nous ne pouvons pas vivre tous nos désirs et sentiments ... ce qui n'enlève rien à leur beauté.

Sinon, j'imagine un peu ta déception comme il m'est arrivé de perdre une relation parce que soudain la personne avec qui j'étais rencontrait une personne exclusive. Tu as fait ce que tu pouvais pour renforcer votre relation et cela n'a pas suffit. Il n'y a qu'en conservant ce genre de situation dans le cadre du consentement que j'ai pu les accepter sereinement ce qui semble être aussi ton cas. Tu as su lui laisser vivre ce qu'il voulait vivre même si ce n'est pas ce que tu voulais. Il y a une certaine fierté à te reconnaître à toi-même pour découvrir ce que cela dit de toi.

D'autre part, il t'en a parlé, il lui en a parlé. Il semble relativement honnête sur la question. Si tu as changé d'avis sur le polyamour, elle aussi pourrait aussi changer, pourrais-tu le vivre ?

Une relation quelle qu'elle soit se passe rarement comme prévu ou comme elle est censée se passer, tout ce que tu peux faire, c'est trouver ta manière d'y faire face ...

... tout en te disant que parfois, ce qui arrive peut être mieux que prévu et que même quand c'est mieux que ce n'était censé être, c'est parfois encore moins évident.

Sinon, finalement, j'ai toujours dit à mes soeurs de vivre leur vie et que si une personne importante pour elles revenaient dans leur vie, elles verraient quel est le bon choix pour elle. C'est arrivé à l'une d'elle et c'est tombé à un moment où elle n'a heureusement pas dû se poser beaucoup de questions. Le choix était évident.

Message modifié par son auteur il y a 4 mois.

#
Profil

bovary3

le lundi 10 juin 2019 à 07h52

Bonjour Harley,
je vais adopter un point de vue opposé à celui de oOo , si ce n'est que nous sommes d'accord sur le fait que son comportement n'a pas l'éthique définie par les polyamoureux; je prends la précaution de dire que je me trompe peut-être, mais il me semble ton ex manque au moins de maturité affective, ce qui n'est pas une critique de sa personne, chacun fait comme il peut avec ses moyens !
Je trouve que sa façon de te dire qu'il pensait aussi à toi en dansant avec sa nouvelle compagne, et de te dire que vous pourrez vous retrouver plus tard, c'est un moyen de te garder sous le coude au cas où sa relation présente casserait. Je ne dis pas qu'il te manipule machiavéliquement, les hommes jeunes, ou pas, sont capables de faire des choses très cruelles aux femmes qui les aiment, sans s'en rendre compte. Je le sais parce que j'ai fait une révélation dont je ne suis pas fier, à mon époque, et que l'éducation donnée aux garçons ne les prédispose généralement pas du tout à deviner intuitivement ce que ressent l'Autre. Tu es la seule à savoir si tu veux attendre ton ex, ou passer à autre chose!

Les déceptions font partie du dur apprentissage de l'amour, et nous font apprécier aussi les personnes qui nous respectent.

Et si je puis parler au nom d’une communauté que j’ai découverte récemment, et à laquelle je n’appartiens pas vraiment, puisque tu te sens polyamoureuse, je crois que tu peux rencontrer des gens qui font partie cette minorité, dans des lieux dédiés, les « cafés poly ». Il y a trois réunions par mois, qui ressemblent à une soirée comme les autres, où l’on est accueilli d’abord comme nouvel arrivant, et où ensuite se retrouvent des gens qui se connaissent comme polyamoureux, pour parler de tout et de rien. J’ai apprécié la liberté et le respect qui y sont pratiqués, ce qui m’a permis de poser toutes les questions que je me posais à ceux avec qui j’ai lié conversation. Personnellement je n’ai trouvé qu’une seule personne de ma tranche d’âge, mais il m’a semblé que les personnes plus jeunes que moi y ont trouvé des habitués avec qui ils avaient des affinités. Et il existe une autre réunion, une quatrième fois par semaine, appelée je crois "forum", animée par des régulateurs, où un bien plus grand nombre de polyamoureux se réunissent, pour discuter, comme dans une assemblée générale, de toutes les questions qu’ils se posent, dans une atmosphère de grand respect de chacun. Il faut s’inscrire à l’avance à ces « cafés poly », tu ne risque rien d’y aller une fois pour voir, je suis sur que tu y trouverais des éclaircissements, et des gens très ouverts et accueillants. Ces réunions sont listées sur la page "Discussions". Si tu t'y rends, tu pourras aussi échanger sur ce site tes impressions et tes réflexions.

#
Profil

Harley

le lundi 10 juin 2019 à 14h11

Merci pour vos retours et votre bienveillance !

Bovary3, sache que j'ai de suite senti que j'allais malheureusement passer pour "l'option", celle que l'on garde sous le coude justement. C'est l'une des raisons pour lesquelles nous avons rompu, il est hors de question que je tienne ce poste, je vaux mieux que ça. Mais je dois reconnaitre que je l'aime encore et que le détachement et l'eloignement sont très compliqués à vivre
Quand tu parles de maturité affective je pense que tu as raison, sachant que lui a 32 ans. Maintenant sa vie fut compliquée, il a manqué d'amour, beaucoup, je l'ai ressenti rapidement, mais je ne peux le lui reprocher, c'est une blessure émotionnelle avec laquelle il doit vivre et il fait ce qu'il peut pour pallier à cela.
Ça fait un moment que j'avais envie de participer à un café poly, je vais me lancer.

Message modifié par son auteur il y a 4 mois.

#
Profil

bovary3

le jeudi 04 juillet 2019 à 06h27

bonjour Harley
je crois que j'ai lu ta réponse il y a un presque un mois, et que je n'ai rien trouvé à ajouter sur le moment.
Tu fais preuve de lucidité et de compréhension en reconnaissant que l'attitude de ton ex n'était pas destinée à te faire mal, que cet homme n'est pas haïssable mais qu'il a fait comme il a pu, avec ses propres blessures.

En te relisant par hasard aujourd'hui, il me vient une idée, je te la soumets, peut-être te sera-t-elle utile? Sinon tant pis, je ne crois pas qu'elle te fasse mal...
Tu disais la difficulté du détachement et de l'éloignement, je crois que cela s'appelle "faire son deuil", c'est à dire accepter que l'histoire est finie ,et qu'elle fait partie de ton passé.
La même chose m'est arrivée après le divorce de ma première épouse, qui a été très douloureux. Bien des années après, quelqu’un m'a dit que lorsqu'on aime une personne, et qu’elle disparait de notre vie, nous ne cessons pas pour autant de l'aimer, même si nous n'avons plus d'occasion de l'exprimer. C'est valable pour les personnes décédées, mais aussi pour celles qui sont parties vivre loin de nous et dont nous n'avons plus de nouvelles.
J'ai été terriblement soulagé de savoir que je continue à aimer mon ex, unilatéralement, dans un coin de ma tête; j'ai eu l'impression de recouvrer une part de moi-même.
Si tu peux me dire ce que tu penses de cette dernière contribution, j'en serai honoré. De même si tu veux bien partager ton expérience de café poly.

#

Lagriffeofficiel (invité)

le jeudi 04 juillet 2019 à 08h34

Poly amoureuse et hypersensible sa doit être compliqué compliqué de géré tout sa ?

#
Profil

bonheur

le jeudi 04 juillet 2019 à 14h09

Lagriffeofficiel
Poly amoureuse et hypersensible sa doit être compliqué compliqué de géré tout sa ?

Ce qu'il faut comprendre c'est que quand on a toujours été ainsi, ben c'est juste pas plus dur à gérer. On se trouve souvent différent et on se pose des questions, mais c'est tout. Pour soi, tout est "normal" !

Je suis polyaffective et hyperémotive et hypersensible et on m'a depuis toujours qualifié de "trop" et juste voilà. J'ai cette opportunité d'avoir une bonne capacité de résilience et de supporter les changements brusque et rapide : l'ascenseur émotionnel, je connais. Je suppose que c'est épuisant, mentalement surtout, car je n'ai pas de boutons off à mon système cognitif. Mais autrement, on vit bien ainsi.

Mon témoignage, qui vaut évidemment pour moi, et uniquement. Par contre, le fait que l'émotionnel et la sensibilité soit amplifié, amène certainement à être poly. Je me dis souvent que c'est logique, étant donné que je ne peux faire l'impasse sur mes ressentis.

#

Lagriffeofficiel (invité)

le jeudi 04 juillet 2019 à 17h14

Justement bonheur j’arrive à m’en poser la question est ce que le fait d’etre Hyperémotivité/hypersensible ne fausse t’il pas cette notion d’amour tel qu’on l’entend, je m’explique le fait d’être hypersensible ne va t’il pas faire que tu risque de t’accrocher plus vite à une personne alors que ce n’est pas «  réel », de croire qu’on aime la personne alors que ce n’est pas de l’amour à proprement parler mais que le tout est amplifié par ce trait de caractère ?

#
Profil

bonheur

le jeudi 04 juillet 2019 à 17h49

Attention, le terme "amplifié" est pour ce faire comprendre des personnes qui ne le ressente pas ainsi. Dans le même registre, on trouvera "froide" une personne qui ne ressent que peu ses émotions. Y-a-t'il un personne meilleure ou moins bonne ? Bien sûr que non.

Pour la personne qui ressent, c'est bien réel, crois moi ! Après, pour la personne qui est concerné par le ressenti, la réalité sera évidemment toute autre. Mais c'est tout le temps valable, de toute façon.

On n'est pas aimé, comme on aime !

j'invite à continuer sur ce lien, afin de ne pas parasiter ce fil de discussion :

/discussion/-bZX-/Amour-intensite-realite/

Message modifié par son auteur il y a 3 mois.

#
Profil

Marinelsl

le jeudi 04 juillet 2019 à 23h43

Bonsoir,

Je viens ici car je suis complètement perdue depuis quelques temps et je ne sais plus quoi penser. Je vais essayer de résumer la situation...

J'ai rencontré un homme il y a deux ans sur un site de rencontre, je vais l'appeler X ça sera plus simple pour la suite.

À cette époque je voyais quelqu'un d'autre, une sorte d'ami amélioré. Au départ je ne savais pas si l'une ou l'autre de ces relations seraient sérieuses et je n'avaient pas vraiment envie de me poser la question, juste laisser les choses se faire et voir ...
Avec X. c'était particulier, il y a eu un très bon feeling tout de suite et en même temps il dégageait quelque chose de distant, et je ne savais d'ailleurs pas si j'allais le revoir après notre première soirée. Mais j'avais envie de découvrir cet homme un peu mystérieux.
Nous avons donc continué à nous voir mais très vite je me suis demandé quelle était la nature de cette relation. J'avais besoin de mettre des mots dessus, étions nous des sexfriends, étions nous un couple ? C'était flou pour moi et il entretenait d'une certaine manière une sorte d'ambiguïté je crois.
J'ai fini par arrêter la relation avec l'autre homme car je n'étais finalement pas à l'aise avec ça. J'ai continué ma nouvelle relation car bien qu'elle était floue elle me faisait du bien.
Je suis passée par des phases de doutes, j'ai rencontré un homme avec qui ça n'a rien donné mais je ne pouvais pas le rencontrer tout en étant en relation avec mon partenaire actuel, je ne trouvais pas ça correct, pas franc jeu. J'ai expliqué à X. que je voulais qu'on arrête de se voir car je ne savais pas ce que ça donnerait, mais nous sommes restés en contact. Cet épisode s'est produit une deuxième fois lorsque j'ai revu un ex... Je sais aujourd'hui que ça lui a fait du mal, qu'il s'est senti comme un bouche trou, ce n'était pas mon intention mais je comprends ce qu'il a pu ressentir. Je ne savais pas ce que je voulais, ce qu'il voulait et je me cherchais aussi. Finalement ça n'a pas marché avec mon ex, je ne suis pas revenue vers X. tout de suite mais nous avons fini par nous reparler et je lui ai dit que finalement ça ne l'avais pas fait avec mon ex et on s'est revu.

Il a fini par me parler du polyamour, j'ai eu du mal au début à comprendre où il voulait en venir mais ça expliquait certaines choses dans son comportement, sa distance vis à vis de moi car il devait penser que je voulais une relation exclusive.
J'ai ressenti quelque chose de très fort très vite pour lui et ça lui a peut être fait peur, peur que je n'accepte pas ce mode de relation.
A vrai dire je ne m'étais jamais posée la question, mais en en discutant avec lui et en lisant des livres et articles sur le sujet j'ai été séduite, je me suis sentie plutôt en phase avec cette vision des relations, car pour moi il était important de m'investir dans une relation mais la question de l'exclusivité me posait déjà question.
Nous avons posés quelques règles, importantes pour moi, je ne voulais pas qu'on se cache les choses, comme lui comme pour moi je voulais qu'on se dise lorsqu'on avait une relation sérieuse ou pas d'ailleurs sans forcément entrer dans les détails.
Ça m'a permis de me libérer sur tous les plans. J'ai rencontré une femme. J'ai eu des histoires avec d'autres hommes et lui voyait d'autres femmes et ça nous convenait plutôt bien, ça a même renforcé notre complicité car lorsqu'on se voyait rien ne changeait finalement.

J'ai rencontré un autre homme à qui j'ai parlé tout de suite de ma relation avec X. Et du fait que je ne souhaitais pas le quitter. Il a accepté cette relation et nous sommes toujours en relation aujourd'hui. J'ai parlé à X. De cette nouvelle relation tout de suite avant même de savoir où ça nous mènerait, en lui disant que ça ne changeait rien entre nous, que je n'avais pas l'intention de le laisser encore une fois. Il a eu quelques craintes au début mais il s'est vite aperçu que ça ne changeait pas notre relation et que je me sentais vraiment épanouie et nous avions trouvé notre équilibre.

Puis j'ai appris vers le mois de janvier/février qu'il voyait une autre femme, qu'il avait rencontré depuis 6 mois sans me le dire, il m'a dit qu'il ne savait pas si c'était sérieux avec elle au début et que c'est pour ça qu'il ne me l'a pas dit, qu'il avait voulu me préserver. Sur le moment j'ai accusé le coup, j'ai encaissé et je pensais passer au dessus de ça, après tout ça n'avait rien changé à notre relation. Après il me parlait d'elle de temps en temps et je voyais que cette relation lui faisait du bien, même si parfois il y a des choses qui "piquaient" un peu mon orgueil, j'arrivais à être heureuse qu'il soit épanoui aussi et que cela ne changeait rien entre nous.

J'ai rencontré cette femme, un peu par hasard sur un site de rencontre ( sur lequel je souhaitais rencontrer une femme). Rapidement dans la conversation je me suis aperçue de qui elle était je lui ai dit tout de suite, et comme le contact était très bien passé entre nous nous avons décidé de continuer à nous parler sans pour autant parler de nos relations respectives avec X.
Nous avons fini par nous rencontrer, nous avons beaucoup parlé de nos interrogations, de nos ressentis, c'était très fluide et rassurant car on s'est appréciées tout de suite. Nous sommes allées à un café-débat polyamoureux ensemble, c'était très intéressant car ça nous a apporté certaines réponses.

Entre temps j'ai revu l'homme que je voyais quand j'ai rencontré X., Nous avions gardé quelques contacts par messages uniquement. Ça a donné lieu a une grosse dispute car X. n'a pas compris pourquoi je le revoyais, j'ai dû me justifier sur ça et sur le pourquoi j'avais couché avec lui. Je n'ai pas compris ça réaction assez virulente, il a voulu qu'on arrête de se voir car ça ne lui convenait pas. Finalement on a discuté et remis les choses à plat mais je me suis sentie un peu perdue par rapport à sa réaction et j'ai arrêté de revoir ce garçon.

De fil en aiguille, avec la copine de X. nous nous sommes rapprochées,et nous avons eu une relation toutes les deux.

Avec X. Nous avons eu quelques moments compliqués pendant ce même temps, des disputes, des incompréhensions des non-dits qui sont venus ternir les choses. Malgré ces tensions nous avons essayé de nous retrouver et nous nous sommes rencontrés tous les trois.
C'était à la fois très naturel, fluide et un peu étrange aussi, mais ça nous a rassurée l'une et l'autre de voir qu'il avait le même comportement avec nous deux.
Nous avons eu de très beaux lomenrs tous les trois, et toutes les deux aussi...

Seulement le fait d'être en contact tous les trois ça a ravivé certaines questions de ma part, notamment sur le fait de m'avoir menti sur leur relation, de me l'avoir caché pendant plus de 6 mois délibérément : que m'as t'il caché d'autres ? ( il lui avait caché mon existence aussi) et j'ai su qu'il avait partagé avec elle des moments qu'il ne partageait pas avec moi. Sur le principe ce n'est pas un problème puisque c'est selon moi le concept même du polyamour, partager des choses différentes, elle lui apporte des choses que je ne peux lui apporter et inversement. Sauf que ces choses qu'il a partagé avec elle c'était des choses que je lui avait demandé de faire avec moi ( je souhaitais découvrir un club échangiste, je lui ai demandé plusieurs fois qu'il m'emmène danser, qu'on sorte ensemble le soir etc.) Et je me suis sentie profondément blessée qu'il fasse ces choses naturellement avec elle et pas avec moi malgré mes demandes... Le fait de lui offrir un cadeau pour son anniversaire ( c'est pas tant le cadeau mais l'intention derrière qui m'a fait mal) qu'il rencontre sa famille ... Je me suis sentie mise au second plan, je ne trouvais plus ma place et j'ai commencé à tout remettre en question. J'ai vrillé et péter un câble en quelque sorte..
Nous avons eu des disputes à ce sujet, et depuis nous n'arrivons plus à communiquer sans nous faire des reproches... Aujourd'hui j'ai perdu confiance en lui et en moi aussi... Je me sens trahie, délaissée, je lui ai demandé de s'investir davantage dans notre relation ( sans arrêter celle avec cette femme), mais ma colère a pris le dessus, j'ai été blessante aussi envers lui, et je n'arrive plus à voir les choses avec légèreté...
On s'est fait du mal tous les deux, dans nos propos également, je me sens dévastée par la colère et je ne sais plus si ce que je lui reproche est justifié ... Il me dit que je suis injuste et égoïste de ne pas être juste heureuse de son bonheur comme lui l'est de ce que je vis avec mon autre partenaire. Je crois qu'au fond il a raison mais ça me fait trop de mal et je n'arrive pas à surmonter tout ça. Je lui ai dit que je voulais qu'il sorte de ma vie, qu'il ne faisait aucun effort pour moi, pour s'investir dans notre relation, qu'il se foutait de moi et que je ne voulais plus rien attendre de lui... Ça me fait beaucoup de mal mais je n'arrive plus à gérer cette relation sereinement.

Désolée pour ce long texte mais il me paraissait important de refaire l'historique de notre histoire ( j'ai sûrement oublié des choses). Si vous avez des avis, conseils à me donner même si je crois que tout est gâché ... J'avais besoin d'en parler et d'avoir des avis "neutres"

Merci...

Message modifié par son auteur il y a 3 mois.

#
Profil

Mark

le vendredi 05 juillet 2019 à 00h30

@Marinelsl

Bonjour et bienvenue ici. Pour donner plus de visibilité à ton post, je te suggère de créer une nouvelle discussion (j'imagine que c'est une erreur de manip de l'avoir posté au milieu d'une autre discussion) et d'y recopier ton texte. L'option se trouve en haut à droite, ensuite sélectionner la catégorie qui te semble appropriée.

Je reviendrais sur ton message demain, il est un peu dense. (essaie d'aérer un peu la mise en page, ça facilite la lecture)

#
Profil

Marinelsl

le vendredi 05 juillet 2019 à 00h43

Merci pour la réponse, en effet je ne trouvais pas comment creer une nouvelle discussion.

Mon texte est effectivement long... Je peux essayer de le condenser.

#
Profil

lilouchamberland

le samedi 06 juillet 2019 à 14h28

Merci pour ton témoignage Harley, je pense que malheureusement pour beaucoup de gens on ne peut pas tout avoir dans la vie et que la nouvelle femme tient à se principe. Il a tout quitté pour elle et... il pourrait recommencer. Elle est donc particulièrement vigilente.

Répondre

Chercher dans cette discussion

Autres discussions sur ce thème :


Espace membre

» Options de connexion