Polyamour.info



Les messages appartiennent à leurs auteurs. Nous n'en sommes pas responsables.

Merci de consulter notre charte de discussion pour connaître les règles qui régissent les conversations sur ce site.

En recherche de témoignages Poly-solo

Témoignage
#
Profil

Lilouette

le mercredi 03 juillet 2019 à 17h11

Bonjour à tou.te.s
Séparée depuis 2 ans, j'ai profité de ce temps pour faire un grand travail de développement personnel. Je sais que je n'en aurai jamais fini évidemment. Je déconstruis tout ce que je savais, au fur et à mesure...
J'en arrive aujourd'hui à me poser la question du polyamour. Je pense me retrouver dans ce type de fonctionnement parce que je sais que je peux être amoureuse de plusieurs personnes en même temps (c'est d'ailleurs le cas en ce moment même si aucune de ces personnes n'est au courant).
Mes réflexions personnelles m'ayant amenée à ne plus considéré le schéma classique "mariage/maison/enfants" comme une fin en soi (je précise tout de même que j'ai un enfant de 2 ans et demi), j'ai finalement écarté la conjugalité de mes "objectifs".
Aussi, j'aimerais s'il vous plaît que celleux d'entre vous qui sont concerné.e.s me fassent part de leur expérience de Poly-solo.
Je cherche surtout à savoir comment est abordé ce sujet en début de relation.
Merci d'avance pour vos réponses.
Au plaisir de vous lire.

#
Profil

RobotEtourdi

le mercredi 03 juillet 2019 à 20h58

Bonjour,

Je te fais un rapide retour d'expérience (qui ne sera peut-être pas représentatif des solo-poly en général).

Pour commencer, j'aborde en général le sujet du polyamour assez tôt. Ça me paraît plus facile que de devoir faire un genre de coming out plus tard en mode "Au fait, maintenant que ça se précise entre nous, il faut que je te parle d'un truc."
Dans certains des cercles que je fréquente, mon statut de polyamoureux est un peu connu, ce qui permet aussi de préparer le terrain. :-)
Aborder le sujet n'est pas si compliqué, parce qu'en fait, le sujet des relations arrive assez spontanément sur la table quand il y a attrait commun. Dans ce cas-là, je dis un truc du genre "Pour moi la question se pose différemment parce que je suis polyamoureux", et le sujet est lancé.

La seule chose que je n'arrive pas à résoudre, encore aujourd'hui, c'est qu'aborder ce sujet me force, d'une certaine manière, à me positionner par rapport à mes attentes et envies vis-à-vis de la personne. Or, en vrai, j'aimerais bien me laisser porter par la rencontre et ne pas me projeter dans une relation à venir.

Par ailleurs, de mon expérience, plus encore que pour la non-exclusivité, il est difficile de trouver de l'écho quant au fait de ne pas chercher à créer nécessairement une relation durable de type couple. Or c'est important pour moi ce côté "le fait que l'on s'embrasse, que l'on couche ensemble ou que l'on se dise 'je t'aime' ne veut pas dire que je renonce à la liberté du célibat".

A vivre, les relations solo-poly me sont vraiment agréables. Elles m'apportent beaucoup de tranquillité d'esprit là où les relations "engagées par défaut" avaient tendance à m’angoisser. Il faut quand même parfois communiquer abondamment - ou faire communiquer - sur les espoirs que l'on peut former vis-à-vis de la relation, histoire de savoir s'il y a une asymétrie des attentes. Quand ça arrive, je suis parfois maladroit, mais je pense que je le suis moins que si cela n'avait pas été explicité.

J'ai parfois vécu de beaux moments, comme le fait de faire un câlin tendre avec une copine, tout en se parlant de nos cruchs respectifs.

J'espère que tu vivras toi aussi des expériences de ce genre ! :-)

#
Profil

Lilouette

le mercredi 03 juillet 2019 à 22h32

Merci RobotEtourdi pour cette réponse.

Me concernant, il s'agirait de revenir vers des personnes avec qui j'ai eu une relation par le passé et que j'aime toujours... Pas sûre de savoir aborder le sujet alors qu'elles m'ont connues différemment.

J'ai l'impression que c'est plus facile quand on part de zéro avec quelqu'un. C'est alors plus facile de poser les bases de ce qu'on attend.
D'ailleurs je suis tout à fait d'accord avec toi, il est préférable que ça soit clair dès le début, plutôt que d'attendre avant d'aborder le sujet.

#
Profil

bonheur

le jeudi 04 juillet 2019 à 08h13

Bonjour Lilouette,

Notre déconstruction n'entraine (malheureusement) pas celle des autres. Il faut que l'autre personne accepte de faire la démarche.

Mais RobotEtourdi est mieux placé que moi, puisque je ne suis pas en "solo". Par contre, je dirais que si ma vie actuelle devait s'interrompre, clairement je resterai en solo. Aucune garantie, juste une meilleure et pleine ajustement de sa vie sur tous les plans.

[Coucou RobotEtourdi, ça fait un moment que tu n'étais pas intervenu. Beau retour ici !]

#
Profil

Lilouette

le vendredi 05 juillet 2019 à 22h51

Merci Bonheur pour ces quelques mots.
En effet, deconstruire seule a ses limites.

Mais je pense qu'une fois la déconstruction bien entamée pour soi même, c'est plus facile d'amener l'autre vers cette déconstruction.

Je n'ai pas la prétention d'arriver à faire changer qui que ce soit, d'ailleurs ce n'est pas mon but.

Je me pose surtout la question de comment aborder les choses, au démarrage, quand on n'est pas encore ouvertement poly. Et la notion de solo est importante aussi ici. Je ne dis pas que je serai contre toute ma vie (qui peut prédire ce genre de chose ?) mais je me dis que c'est un aspect qu'il ne faut pas taire et pour lequel il faut être franc dès le départ, mais qui peut rebuter.
Vu de l'extérieur, ça peut être vu comme un manque d'engagement.
Or ce n'est pas comme ça que je le vois.
Je pense qu'on peut s'engager avec quelqu'un tout en refusant la confugalité.
Pourtant dans l'esprit collectif, l'un ne va pas sans l'autre. Si on s'engage, on doit vivre ensemble (le mariage impose d'ailleurs de vivre sous le même toit il me semble).
De mon point de vue, on peut tout à fait s'engager avec quelqu'un autrement qu'en vivant avec lui.

#
Profil

Juliejonquille

le samedi 06 juillet 2019 à 08h45

Bonjour d'une autre solo-poly.

J'explique aux gens que j'ai besoin de solitude, que j'ai bien connu le couple et que ça ne me convient pas au quotidien. Ils comprennent très bien que je ne veuille pas imposer de beau-père à mon enfant et que la famille recomposée me parait compliquée.

Après je parle de polyamour...
J'ai aussi un Tdah qui complique la vie commune.

En général ça passe bien.
Avec mes amies d'enfance c'est compliqué car elles m'ont connue avant.

J'ai des relations engagées qui j'espère dureront toujours. Ce n'est pas un bail commun qui garantit l'amour et qu'on prenne soin les uns des autres.

Message modifié par son auteur il y a 3 mois.

#
Profil

Lilouette

le samedi 06 juillet 2019 à 12h53

Merci Juliejonquille. Ton témoignage est vraiment proche de ma situation.

Je suis totalement d'accord : un bail n'est pas une preuve d'amour !

Ton enfant n'a donc rencontré aucune de tes relations ?
Ou c'est juste que tu ne souhaites pas qu'il cohabite avec quelqu'un mais ça vous arrive de faire des activités où il est présent ?
Je ne suis pas sûre de présenter mes relations à mon fils comme telles, mais j'imagine qu'il lui arrivera de les rencontrer.

#
Profil

Juliejonquille

le lundi 08 juillet 2019 à 13h27

J'évite de faire défiler mes amoureux à la maison.

Ma fille connaît mon Ours qui habite loin car (billet de train oblige) il reste plusieurs jours à la maison mais d'un commun accord on est en mode amical quand ma fille ou son fils est là. (Chambre à part)
Ma fille aime bien quand il est là car on fait des jeux de société ou on regarde de beaux films. Mais c'est vraiment pas souvent et on évite au maximum.

J'ai dû expliquer à ma fille que mon Ours était mon ami et amoureux mais que je ne voulais pas l'épouser ni qu'il vive avec nous. Ça l'a beaucoup rassurée. Il n'est pas un remplaçant de son papa.C'est un adulte sympa qui vient parfois en visite et repart.

Comme j'ai ma fille en garde alternée on a d'autres moments totalement à nous.
J'aime bien séparer ma vie de mère et ma vie amoureuse.

J'ai un autre amoureux qui est Papa de toutes petites filles.J'aimerais qu'on aille à la piscine ou au zoo tous ensemble un jour. Ça viendra mais on prend le temps...
Pour l'instant nous n'avons jamais rencontré nos enfants qui sont en garde alternée et on se voit sur nos temps sans enfants.

Message modifié par son auteur il y a 3 mois.

Répondre

Chercher dans cette discussion

Autres discussions sur ce thème :


Espace membre

» Options de connexion