Polyamour.info



Les messages appartiennent à leurs auteurs. Nous n'en sommes pas responsables.

Merci de consulter notre charte de discussion pour connaître les règles qui régissent les conversations sur ce site.

[Médias] Appels à témoins, témoignages, médias divers, etc.

#

Vanessa (invité)

le mercredi 01 juin 2011 à 09h46

Bonjour à tous !
Journaliste pour un magazine féminin, je réalise un sujet (à base de témoignages anonymes) sur ces couples qui s'aiment autrement (les libertins, ceux qui vivent séparés (...) mais aussi les poly-amoureux). Je recherche donc une poly-amoureuse qui accepterait de me raconter un peu son parcours, comment elle vit le regard des autres, comment elle assume, etc...
Si vous êtes une poly-amoureuse heureuse et avez envie de témoigner, merci de me contacter au 06 60 19 87 43 ou par mail sur [e-mail, cliquer pour voir l'adresse].
Merci !

#
Profil

Siestacorta

le mercredi 01 juin 2011 à 10h56

"Vanessa krstic" ? (c'est nom devant le mail)

ssa - K -rstic ?

Heu, je trouve ce pseudo super rigolo et bien trouvé, mais pour accueillir des témoignages en confiance sur des situations un peu à part, ça aide pas bien...

#

Vanessa (invité)

le mercredi 01 juin 2011 à 12h22

1. Heureuse que mon nom vous fasse rire.
2. Dommage s'il n'inspire pas confiance, mais ça ne me pose personnellement aucun problème...

#
Profil

Siestacorta

le mercredi 01 juin 2011 à 13h02

Woups, c'est le vrai nom véritable ?
En ce cas, mes excuses sincères, je ne me moquais pas d'un nom réel, mais du pseudo que je croyais lire dans un cadre où les confidences "intimes" ne devaient pas être accueillies trop "sarcastiquement".

Et en vérifiant sur google l'orthographe de "sarcastiquement", boum, loi de murphy j'ai l'air bête deux fois pour le prix d'une, j'ai compris qu'en plus, je plaçais mal le R.
Ceci explique ma lecture biaiso-bigleuse.
Oké, je me rend compte à 35 ans que je suis dyslexique, comme ça, devant tout le monde, wouhou. :-/

C'est que... 4 consonnes qui se suivent, quand je suis pas dans le pays basque, ça me fait interpréter ma lecture : j'étais convaincu que c'était un jeu de mot et un pseudo...

Mettez ça sur le dos d'une petite nuit, et d'un tropisme de la distance nécessaire que je souhaite avoir si je devais parler de ma vie poly à un journaliste, et, donc sur une dyslexie découverte en direct.

Message modifié par son auteur il y a 9 ans.

#
Profil

dragonphoenix

le mercredi 01 juin 2011 à 13h34

Siestacorta
Woups, c'est le vrai nom véritable ?
En ce cas, mes excuses sincères, je ne me moquais pas d'un nom réel, mais du pseudo que je croyais lire

pour éviter ce genre de bévue, une petite vérification rapide de l'existence internetique d'une personne prend 10 secondes. Certes, on peut se créer une identité facilement, m'enfin bon, je fais partie de ces grands crédules qui refusent de se méfier perpétuellement (sauf en relations sociales paradoxalement, chacun ses défauts...)

et si toutes les personnes qui font ce genre d’erreurs étaient dyslexiques, et bien, il y aurait environ... 99% de dyslexiques...

#
Profil

Siestacorta

le mercredi 01 juin 2011 à 13h51

@ dragonphoenix

- beh moi c'est plutôt pareil, je suis pas un grand méfiant... sensible, facilement inquiet, mais pas méfiant. Mais j'avoue que sur le sujet média/intime, oui, plus.
Autant je raconte littéralement ma vie sur un blog, à partir de mon profil FB on peut j'imagine venir me casser ma gueule à la sortie de chez moi, mais face à un média, qui a beaucoup plus de contraintes que moi pour gérer son contenu, je suis plus sur la distance.

- nan mais "dyslexique", c'était pour me charger moi, dire à quel point je me sens décalé sur ce coup... Pas tellement d'avoir mal lu, mais d'être pris en flag de lecture trop rapide !

(ok, donc, heu, Siesta ta gueule, hein, je vais aller me coucher, voilààààà).

#

(compte clôturé)

le mercredi 01 juin 2011 à 13h57

Parce-que je sais que ça m'intéresse de le savoir, et que çà épargnera la recherche à d'autres : il semble que le magazine féminin en question soit Biba.

#

marie-aline (invité)

le mercredi 01 juin 2011 à 13h59

Bonjour,

je suis élève dans une école d'attaché de presse et recherche une ou des personnes à interroger pour faire un article dans un magazine.

dans l'idéal j'aimerai rencontrer les volontaires en fin de semaine ou début de semaine prochaine.

Merci de votre compréhension .

En espérant avoir des réponses favorables.

Marie-Aline

Pour me contacter: [e-mail, cliquer pour voir l'adresse]

#

Vanessa (invité)

le mercredi 01 juin 2011 à 14h04

@Siestacorta : Pas de pb, je n'ai rien contre les dyslexiques... ni les "médiaphobiques" ;)
Je précise par ailleurs que les témoignages sont anonymes, vous ne risquez donc pas grand chose, et qu'ils s'adressent aux femmes.
Ceci étant dit, je ne travaille pas QUE pour Biba (on ne trouve pas tout sur Internet...).
Si vous avez contacts intéressés, n'hésitez pas ! Merci.

#

(compte clôturé)

le mercredi 01 juin 2011 à 14h39

Vanessa
Ceci étant dit, je ne travaille pas QUE pour Biba (on ne trouve pas tout sur Internet...).

Ben si ce n'est pas Biba, ça continue à m'intéresser de savoir pour qui ce serait, ne serait-ce que pour pouvoir avoir la possibilité de lire une fois que ce sera fait.

#

PolyParis (invité)

le mercredi 01 juin 2011 à 16h12

Message modéré pour la raison suivante : Hors sujet.

#
Profil

Siestacorta

le mercredi 01 juin 2011 à 17h18

Vanessa
Je précise par ailleurs que les témoignages sont anonymes, vous ne risquez donc pas grand chose, et qu'ils s'adressent aux femmes.

Ben comme je te disais, pour moi, la peur c'est pas tellement l'exposition d'intimité (sinon je passerai moins de temps à écrire ici) que le fait que ce que je donne comme contenu puisse être trop déformé par rapport à ce que je crois réellement.

Je ne met pas particulièrement ton honnêteté en question, hein, ça aussi j'imagine que t'es bien ravie et que ça te fait une belle jambe :-) , mais je sais que selon le format dans lequel on va être cité ou montré, le contenu sera plus ou moins adapté pour rentrer dans la rubrique, le temps, la ligne éditoriale...

C'est une définition du journalisme : une synthèse de réalités faite pour informer. Cela n'est pas un Mal, c'est pas ce que je dis, hein - vile pécheresse au service du grand satan médiatique ! (8E :-)

Mais ça veut dire que lorsque quelqu'un va dans un média, il doit être très conscient de comment est fait le "filtre de réalité" spécifique à ce média.

D'où les questions : pour quel journal ? Quel format, et quelle rubrique, l'article ? Quel autre contenu, à part le témoignage ? Quelle est ta doc de départ, ton idée ?

Là encore, il s'agit certainement pas de te faire écrire mot pour mot ce que tes "témoins" veulent que tu écrives, affreuse manipulatrice des passions de pôvres petits idiots que nous sommes. Mais d'aller te voir "en conscience de cause", quoi. Voilàààà.
Oui, je suis chiant.
C'est pas mon jour.
Désolé.

#
Profil

LittleJohn

le mercredi 01 juin 2011 à 17h25

Siestacorta
Oui, je suis chiant.
C'est pas mon jour.
Désolé.

Moi je te trouve comme d'hab' (bien, quoi), continue ;)

#
Profil

Amelie

le mercredi 06 juillet 2011 à 12h49

Bonjour

Je suis réalisatrice et je prépare un documentaire sur le thème "le sexe peut-il sauver notre couple ". Un titre un peu provocateur, mais l'idée est de parler sans tabou de la place du sexe dans le couple et d’évoquer les différentes formes de couples qui existent (traditionnels, polyamoureux, homosexuels, libertins…).J'aimerais donc en parler avec vous, couples polyamoureux savoir si pour vous le poylamour est une libération, une façon d’épanouir votre vie de couple et d’éviter la routine ?
Merci de me donner un contact pour que nous puissions en parler de vive voix [e-mail, cliquer pour voir l'adresse] ou au 01 53 84 34 37
Avec tous mes remerciements pour votre aide et votre participation

#

mdordor (invité)

le mercredi 13 juillet 2011 à 14h50

Bonjour,
je suis journaliste pour l'émission "tous différents" diffusée sur NT1 et je prépare un reportage sur les couples différents.
Dans ce cadre,je souhaiterai faire un reportage sur le polyamour. Concrètement je voudrais en savoir plus sur les conditions dans lesquelles vous menez ce polyamour. Notre objectif est de montrer de l’intérieur comment on peut avoir plusieurs amours et passer d'un partenaire à l'autre sur du long terme.
Notre intention est de faire le portrait croisé de 4 couples différents et de comprendre comment les relations se vivent au quotidien (expériences, richesses et difficultés) dans un reportage de 90’.

Je vous laisse donc mes coordonnées: [e-mail, cliquer pour voir l'adresse] ou au 01 41 41 68 56

votre réponse n'engage aucune participation au documentaire.

Merci encore pour votre aide,

Bien cordialement

Marjolaine Dorne

#

Journaliste (invité)

le mardi 19 juillet 2011 à 16h57

Bonjour,
Je suis journaliste pour le Nouvel Observateur, et je prépare une enquête sur le polyamour. Vos témoignages sont indispensables. Ils resteront anonymes si vous le souhaitez. Je suis joignable à [e-mail, cliquer pour voir l'adresse]
Merci d'avance!

#

(compte clôturé)

le mardi 19 juillet 2011 à 17h00

Haha, rien que pour avoir la certitude d'être lu par mes parents, cette perspective de témoigner pour « Le Nouvel Observateur » peut m'amuser.

Mes autocollants polyamour.info et amours.pl, ainsi que les fascicules gendertrouble.org, éparpillés chez moi, ne les ont pas suffisamment titillés pour qu'ils abordent le sujet. :P

Message modifié par son auteur il y a 9 ans.

#
Profil

LuLutine

le vendredi 29 juillet 2011 à 02h11

BenjaminL
Mes autocollants polyamour.info et amours.pl, ainsi que les fascicules gendertrouble.org, éparpillés chez moi, ne les ont pas suffisamment titillés pour qu'ils abordent le sujet. :P

Ou alors ils n'ont pas envie de l'aborder. ^^
(C'est d'ailleurs leur droit.)

#

(compte clôturé)

le vendredi 29 juillet 2011 à 22h29

C'est une évidence. Le truc moins acceptable, c'est qu'ils en parlent quand-meme dans mon dos, et exclusivement ainsi.

#
Profil

LuLutine

le vendredi 29 juillet 2011 à 23h38

BenjaminL
C'est une évidence. Le truc moins acceptable, c'est qu'ils en parlent quand-meme dans mon dos, et exclusivement ainsi.

Comment tu sais qu'ils en parlent dans ton dos ??

Répondre

Chercher dans cette discussion

Autres discussions sur ce thème :


Espace membre

» Options de connexion