Polyamour.info



Les messages appartiennent à leurs auteurs. Nous n'en sommes pas responsables.

Merci de consulter notre charte de discussion pour connaître les règles qui régissent les conversations sur ce site.

Polyamour et réseaux sociaux

Médias
#
Profil

Junon

le mercredi 21 décembre 2011 à 11h43

Tiens, une petite question me taraude en ce moment...
Comment gérez vous les uns les autres les informations "intimes" (pas toujours souhaitées d'ailleurs) que vous percevez de vos compagnes/compagnons par le biais de Twitter, Facebook, blogs, etc?
Et quelle est votre attitude vis à vis des autres amours de votre amour? Vous les "suivez", les acceptez comme amis ou les évitez?

#
Profil

tentacara

le mercredi 21 décembre 2011 à 13h03

En général, ça dépend de ma relation personnelle avec elles. A priori, j'observe une distance de principe, au début du moins. Je finis le plus souvent par les rencontrer et par sympathiser. Après avoir été témoin des relations de mes hommes avec leurs conquêtes IRL, il m'est nettement plus facile de les voir s'exprimer via les réseaux sociaux. Il arrive aussi que je voie naître une relation via les réseaux sociaux avec des personnes qu'aucun de nous n'a encore rencontré. Ce genre de badinage m'amuse plutôt et je suis avec intérêt les développements potentiels.
Je dois avouer que parfois, lorsque je n'avais pas réalisé qu'une histoire avait pris tant d'importance et que j'assiste à des déclarations aussi enflammées qu'inattendues à mes hommes, ça pique un peu. Mais bon, c'est le jeu, ma pauv' Lucette!
Dans l'ensemble, ça reste rassurant pour moi d'être en contact avec leurs copines, ça me permet de me faire directement une idée de qui elles sont sans le filtre de leur interprétation.

Message modifié par son auteur il y a 8 ans.

#
Profil

LuLutine

le mercredi 21 décembre 2011 à 14h13

Moi je ne suis pas inscrite sur beaucoup de réseaux sociaux, et pour peu que je sois inscrite, je n'y vais pas beaucoup.

Mais de toute façon, là où je suis inscrite il n'y a pas d'informations "intimes" qui circulent (du moins en-dehors des messages privés, que par définition seules les personnes concernées peuvent lire). Tout au plus un "Joyeux anniversaire" une fois par an, un "Merci pour la soirée" de temps en temps. Les mêmes messages qui circulent aussi entre "simples amis".

En effet les personnes dans nos cercles d'amis ne savent pas forcément que untel sort avec bidule, d'où un minimum de discrétion...puis je pense que s'afficher, ce n'est pas trop notre truc !

Pour ma part j'utilise peu les réseaux sociaux pour passer mes messages ; pour les personnes dont je suis proche, je privilégie le face-à-face, ou le cas échéant l'email ou le téléphone.

Pour le fait d'ajouter les autres dans ma liste, c'est comme pour les amis d'amis : ça dépend si je les connais, si on s'entend bien, si je les ai déjà rencontrés un minimum.

#
Profil

Apsophos

le mercredi 21 décembre 2011 à 14h39

J'ai en ce moment 0 partenaires, donc je ne reçois aucune information "pas toujours souhaitée". Voilà pour la question d'origine.

Par contre, sur ce réseau social omniprésent, là, j'ai créé un compte nommé Tout Le Monde, et je suis "dans une relation libre" avec.

#
Profil

LuLutine

le mercredi 21 décembre 2011 à 16h24

Apsophos
Par contre, sur ce réseau social omniprésent, là, j'ai créé un compte nommé Tout Le Monde, et je suis "dans une relation libre" avec.

Excellent.
J'avais jamais pensé à faire ça ;) !

#

Popol (invité)

le mercredi 21 décembre 2011 à 17h37

Je twitte pas
Je fesse pas les boucs
et ici , la seule personne avec laquelle des sentiments et une histoire se sont développés, ben comme on a été vite confrontés à ma demande de discrétion de sa part en cas de rencontre - je voulais juste savoir s'il y avait quelqu'un d'autre ou pas ou plus... et pareil dans l'autre sens...

... ben ça reste assez étanche, et c'est très bien comme ça.

#
Profil

Tchu

le vendredi 23 décembre 2011 à 21h45

Mon ancien amoureux n'était pas jaloux pour un sou, et, un peu à l'instar de tentacara, amusé par d'éventuels flirts sur ma timeline twitter.

Pour ma part, je ne m'en suis jamais cachée, j'opérais une veille discrète de ses échanges, et si quelque chose m'interpellais, je lui en parlais directement.

J'étais par exemple très agacée quand, au détour d'un tweet, j'apprenais qu'il avait passé une excellente soirée dans d'autres bras, sans m'en parler au préalable.

D'ailleurs sur twitter, c'est terrible. C'est un message qui est posté en public. Toi, et tous les abonnés peuvent le lire. Par conséquent, à qui est destiné ce message ? Dans quel but est il posté ?

Ainsi il y a quelques jours il a fait allusion à un moment intime avec sa nouvelle compagne, et oui, ça a piqué, et j'ai un peu lâché mon venin dans une série de messages ironiques ...

Naturellement, mon accès de jalousie cachait quelque chose de plus douloureux, et comme tout accès de jalousie, c'est un travail que je dois faire sur moi.

Cependant, dans l'ensemble, il se "censure" beaucoup plus que moi sur le plan amoureux via les réseaux sociaux.

De mon côté, je fréquente quelqu'un depuis quelque temps, qui est également sur twitter, et que mon ancien amoureux suit. Nos échanges deviennent explicites, et j'ignore quel est le sentiment de mon ancien amoureux à ce sujet. Puisqu'il n'en dit rien, j'imagine que ça ne le dérange pas et que même, ça lui fait plaisir que je sois à nouveau heureuse.

Je n'ai pas vraiment de règle ou de solution à t'apporter, si ce n'est celle des mots en face à face : ne pas hésiter à dire à l'autre

"Lire ceci m'a blessée, j'aimerai t'expliquer pourquoi, est ce que tu veux bien m'écouter ?"

Concernant les compagnes / compagnons je les suis sur twitter uniquement si le contenu qu'ils/elles diffusent m’intéresse, au delà des discussions publiques qu'ils/elles entretiennent avec mon amoureux.

Finalement c'est comme dans la vraie vie : si je partage quelque chose avec l'autre amoureux, au delà d'un homme ou d'une femme, j'ai peut être envie de le fréquenter "en dehors". Si ce n'est pas le cas, alors cette personne restera simplement "l'autre amoureux / l'autre amoureuse" et ce n'est pas grave, des amis, des contacts intéressants, j'en ai déjà beaucoup.

Ce qui pose la question : quelle relation doit on avoir avec l'autre amoureux. Faut il forcément avoir une relation, d'ailleurs ? etc etc etc.

Message modifié par son auteur il y a 8 ans.

#

Popol (invité)

le dimanche 25 décembre 2011 à 12h31

Comme toi, je pense qu'on ne doit rien, on doit surtout s'écouter soi-même pour nouer ou pas des contacts.

Ceci dit, on parle ici de réseaux sociaux, pas de réseaux amicaux. Je conçois pouvoir trouver intéressantes les personnes avec lesquelles mon ou mes partenaires polyamourent, mais je préfère laisser faire le hasard: même si je voyais une utilité à fréquenter les réseaux de ce genre, je pense que je me mettrais comme règle de ne pas aller sur les pages de mes partenaires; de même, la discrétion de leur part sur ces pages ou à l'égard de mon propre profil me semblerait de bon aloi, et faisant même partie de la séduction et du charme des relations - trop d'étalage serait matière à devenir problème, et peut-être motif de rupture.

Je n'aime pas l'ostentation, les personnes "m'as-tu-vu"... j'ai des amis polyamoureux en couple que j'aime beaucoup, mais dès qu'ils commencent à étaler leur intimité et leurs relations en-dehors, je trouve qu'ils se livrent à un pénible exercice dont le but est simplement de rappeler à l'autre qu'il a de la concurrence et ne doit pas se laisser aller dans les rails de la conjugalité. Mais bon, l'un est comédien/danseur et l'autre musicien... leur besoin de reconnaissance passe sans doute par là. Toujours est-il que je trouve que c'est moins un signe d'amour que de malaise dans leur couple.

#
Profil

LuLutine

le mardi 27 décembre 2011 à 13h09

Popol
Je n'aime pas l'ostentation, les personnes "m'as-tu-vu"...

Oui moi non plus je n'aime pas trop.
Beaucoup de messages personnels n'ont rien à faire sur les réseaux sociaux (en-dehors des messages privés bien sûr, qui ne sont visibles que par l'émetteur et le destinataire).

Même lorsque j'étais exclusive, je ne me serais pas vue étaler ma vie sur un réseau social, genre : "Coucou mon chéri, c'était super la soirée d'amûûûr qu'on a passée ensemble !"
Ce genre de message a sa place en privé.

#
Profil

Tchu

le mardi 27 décembre 2011 à 20h20

Pour résumer vos dernières interventions, ne surtout pas oublier que les réseaux sociaux sont des outils de communication et qu'ils ne doivent pas se substituer au message qui est transmit.

Toujours se demander si ce message ne peut pas être transmit par un autre moyen qu'un outil de communication semi-public.

Ne pas non plus diaboliser les réseaux avec des termes comme "ostentation" "m'as tu vu" etc.

Quand il s'agit d'échanger des marques d'amour, certains aiment à le faire en public, parce que ça participe à la dynamique de leur relation : est ce qu'il vous viendrait à l'idée de méjuger deux personnes qui s'embrassent fougueusement dans la rue ?

#

Popol (invité)

le mardi 27 décembre 2011 à 20h58

Si ce sont, respectivement, un de mes partenaires et un des leurs, alors qu’ils savent ce qu’il en est de mes préférences et qu’ils prétendent les accepter, oui je me mettrais en rogne. Les autres, rien à cirer bien sûr.
Quoique je trouve certaines marques d’intimité prodiguées en public de l’ordre de l’exhibitionnisme.

Pas tout confondre, Tchu.

Parler des réseaux sociaux et des personnes, ce sont deux choses différentes.

Et il n’y a aucune diabolisation dans des termes aussi précis que l’ostentation et le m’atuvuisme, ce sont des comportements observables.

Ne pas confondre, encore une fois. Je crois que, sans résumer du tout, non pas une, mais deux pensées, différentes, c’est toi qui amalgames des trucs clairement distincts, et ta propre interprétation, Tchu.

#

(compte clôturé)

le mardi 27 décembre 2011 à 23h41

Et bien moi j'aime dire au monde entier ;) que j'aime un homme merveilleux ! il s'appel "Ascher...." oups désolée interruption sur la ligne.;p.

#
Profil

Tchu

le mercredi 28 décembre 2011 à 19h52

Cher Popol, je pense simplement et sans méchanceté aucune que, ayant dit toi même, je cites "Je twitte pas Je fesse pas les boucs" tu n'es peut être pas la personne la plus indiquée pour répondre à la question initiale posée par Junon qui concernait la gestion des relations polyamoureuses sur ces réseaux, précisément.

"Quoique je trouve certaines marques d’intimité prodiguées en public de l’ordre de l’exhibitionnisme."

Là, je suis d'accord avec toi, mais tout dépend des situations, bien entendu. Sur les réseaux sociaux, je persiste à trouver ça très mignon ;-)

Message modifié par son auteur il y a 8 ans.

#

Popol (invité)

le mercredi 28 décembre 2011 à 20h24

Oh que si, Tchu, je suis une personne tout-à-fait indiquée pour répondre... et quand bien même, ici la parole n'est pas réservée à qui montre patte blanche ou alors tu es en train de réinventer une morale paternaliste :-) ... pour ton info, ne pas fréquenter les réseaux sociaux ne signifie pas que je n'ai en ai pas pris la mesure. Garde-toi de juger sans avoir toutes les pièces en main.

Bien au contraire, c'est après une période d'essai, qui m'a laissé tout loisir de trouver inepte pas mal d'aspects de ces réseaux, que j'ai pris la décision de ne pas poursuivre et de planter tous mes profils d'essai: les ongles cassés des gens et leurs pépiements à pleurer de vacuité, ainsi que les buzzes, commerciaux et autres tremplins pour profils de grenouille surgonflés ou en mal de mamours publics... quelle perte de temps et quel piège à fric et à énergie, à mon goût.

Quant aux opinions respectives des uns et des autres sur l'aspect mignon ou exhibo des manifestations d'amoureux, ce ne sont que des opinions. Comme toi, je persiste et signe.

#
Profil

LuLutine

le jeudi 29 décembre 2011 à 20h44

Je suis présente sur des réseaux sociaux et j'ai en gros le même avis que Popol.

Pour prendre un cas concret, me concernant, ça ne me dérangerait pas qu'un amoureux embrasse une autre personne devant moi, car je peux choisir de détourner le regard si je le souhaite (en fait depuis longtemps même devant des amis ou des inconnus, j'ai tendance à détourner automatiquement le regard car je vois ce geste comme quelque chose d'intime : ça ne me dérange pas mais j'estime que c'est leur intimité, ça leur appartient et je n'ai pas à m'immiscer dedans).
Cela dit, s'ils le font continuellement, je leur dirais probablement (et même chose si cela concernait juste des amis) qu'il y a des hôtels pour ça, ou autre remarque du style. :)

Autre exemple (plus proche de ce qui peut se passer sur un réseau social d'ailleurs), si j'avais droit à des échanges de mots doux entre eux en permanence, je finirais aussi par leur faire le même genre de remarque que précédemment (et toujours idem s'il s'agit juste d'un couple d'amis).

Oui, il y a des comportements trop ostentatoires que je trouve déplacés en public, et sur un réseau social, on est en public. C'est pas bien compliqué.

#
Profil

Junon

le samedi 31 décembre 2011 à 13h57

Oulà, loin de moins l'idée de déclencher la querelles des anciens et des modernes, hein.
D'abord, je ne suis absolument pas gênée par les échanges amoureux en public, j'ai toujours trouvé agaçant les personnes qui conseillent plus ou moins gentiment au couples trop démonstratifs "d'aller à l'hôtel". Je ne peux pas m'empêcher de penser que c'est le fait de la jalousie et de l'aigreur, navrée. Il est vrai que mon rapport à l"intimité " est particulier...pour moi, l'intimité réside dans les sentiments, pas dans les gestes.
Pour en revenir aux réseaux sociaux, je suis assez cliente de ceux-ci mais parfois une mise au point avec mon autre amoureux a été nécessaire sur ce que je ne désirais pas savoir de sa vie privée avec d'autres (la discussion faisant suite à un article tout à fait explicite sur le blog d'une de ses amantes, article que je n'ai pas du tout apprécié) .
Et c'est aussi vrai que ça me démange parfois de façon déplaisante de voir des déclarations inattendues. Mais comme Meta, je trouve que ça fait partie du jeu et je m'y plie.
D'une façon plus général, j'applique aux réseaux sociaux ma propre règle de tolérance: je ne m'offusque pas et peux même me réjouir qu'il soit dans d'autres bras mais je ne souhaite pas en avoir plus de détails :-)

#

Popol (invité)

le samedi 31 décembre 2011 à 14h27

Querelle d’anciens et de modernes ? Je ne me sens pas vieux jeu parce que la notion d’intimité réservée me semble plus piquée d’érotisme que les comportements ostentatoires… :-); et que les démonstrations des autres me cassent l'ambiance.

On aime ou pas les dessous affriolants, les pas-de-porte à la sauvette, chacun ses ressorts du désir, question de goûts en effet.

Mais je trouve tout-à-fait pertinent de rappeler les règles du jeu ou qu'on les mette au point quoiqu'il en soit, avec les uns et les autres, pour continuer à s'aimer en paix.

#
Profil

Junon

le samedi 31 décembre 2011 à 15h37

Non, Popol, c'était un clin d'oeil littéraire, pas un jugement de valeur ;)
Pour moi, ostentation n'est pas exhibitionnisme. Je ne prends pas plaisir à être démonstrative, je le suis, point barre.
Ce n'est pas dans le but de gêner ou d'exciter les involontaires spectateurs...
Et je peux qu'acquiescer: pour bien s'aimer, il faut être d'accord sur la meilleure façon de le faire :-)

Message modifié par son auteur il y a 8 ans.

#

Popol (invité)

le samedi 31 décembre 2011 à 15h45

:-) :- :-)

On est raccord.

#

Popol (invité)

le samedi 31 décembre 2011 à 16h05

Du coup c'est moi qui me pose des colles: pourquoi risquer les réseaux sociaux, sachant que tu risques d'y trouver des trucs qui te donnent des démangeaisons?

Enfin, je vais poser la question autrement: qu'est-ce que tu y trouves, sentimentalement parlant, qui contrebalance ce genre d'inconforts?

Répondre

Chercher dans cette discussion

Autres discussions sur ce thème :


Espace membre

» Options de connexion