Polyamour.info



Les messages appartiennent à leurs auteurs. Nous n'en sommes pas responsables.

Merci de consulter notre charte de discussion pour connaître les règles qui régissent les conversations sur ce site.

Arte Radio : "Ménage à quatre"

Médias
#
Profil

bohwaz

le jeudi 01 mars 2012 à 23h13

www.arteradio.com/son/616085/menage_a_quatre/
En Ogg Vorbis : www.arteradio.com/sons/28menageaquatre_fr.ogg

MÉNAGE À QUATRE
L'échangisme à domicile (23’08’’)
« On est des bons compagnons de vie »
Andrada Noaghiu

Au départ Christophe est en couple avec Charlotte, et Nicolas avec Julia. Après avoir testé l'échangisme sur deux weekends, ils se découvrent "polyamoureux". Le groupe décide d'emménager ensemble dans une petite maison en Picardie. Depuis, ces jeunes gens entre vingt et trente ans, bien dans leur époque, expérimentent une autre façon d'aimer où les couples s'intervertissent pendant la semaine. Sexe, (absence de) jalousie et jeux vidéo : bienvenue dans un ménage à quatre.

Enregistrements : octobre 11
Mise en ondes & mix : Arnaud Forest
Réalisation : Andrada Noaghiu

Avec nos poteaux de poly4mour.fr/ dedans. Une autre vision média intéressante, un peu plus intime et sympa que les reportages habituels.

#

Benjamin-L (invité)

le vendredi 02 mars 2012 à 18h02

«  Non, moi je suis sûr qu'il ne s'agit que d'un montage social, et qu'il n'y a qu'une seule personne derrière tout ça ».

Sic.

#

Popol (invité)

le vendredi 02 mars 2012 à 19h39

Et pourquoi ce serait si naze, comme réflexion? :-)

#
Profil

PolyEric

le vendredi 02 mars 2012 à 21h32

Je trouve qu'il y a une vrai dimension intéressante dans ce reportage.

Bon, c'est tourné sexe, et ça ne parle pas beaucoup d'amour, sauf pour parler de jalousie et d'inhibition. Ce n'est pas franchement du polyamour, mais bon, en voyant large...

J'ai l'impression qu'ils le vivent (ou qu'ils l'on vécu) comme une découverte, une expérience, sans le vouloir vraiment au départ, sans y avoir réfléchis, en analysant peu, et qu'ils ont été happés par leurs pulsions qu'ils entendaient libérées. Toutefois, il me semble qu'ils ont niés l'essentiel de leurs pulsions d'amour croisées, car elles posaient des problèmes difficiles à résoudre, et qu'ils n'ont acceptés que leurs pulsions sexuelles (et encore, en imposant le silence pour ne pas perturber). Et ils ne parlent pas de discussions sur ce sujet, ni de tentatives pour résoudre les problèmes liés à l'amour et à la jalousie, autrement qu'en interdisant son expression.

Et il y a toujours un truc qui me gène dans ce genre de situation, c'est l'agenda prédéfini. Le lundi, je suis avec Truc, le mardi avec Muche, etc. Je ne vois pas comment on fait pour voir son avenir dans un agenda prédéfini.

Benjamin-L : Est ce ce que tu le sais, ou est ce que tu le penses ? Et pourquoi tu mets des guillemets ? Et la radio serait de mèche ? Moi, qui suit un brin parano, je n'ai rien ressenti de tel. Si tu pouvais m'en dire plus, ça m'intéresse.

Message modifié par son auteur il y a 8 ans.

#
Profil

Clown_Triste

le dimanche 04 mars 2012 à 15h11

Il y a quelque chose de doux-amer dans cette chronique en sachant que l'expérience de la vie a quatre se sera interrompue peu après.
Mais le témoignage a quelque chose de sympathique, la parole libérée et ces nombreux rires parfois un peu gênés mais qui m'ont paru toujours sincères me donnent envie de leur souhaiter le meilleur pour la suite.
Quoi qu'il advienne, au moins auront-ils tenté de vivre quelque chose d'autre plutôt que de se conformer sans réfléchir ou avec fatalisme à un schéma défini par d'autres/pour d'autres.

C.T.

@Eric : il me semble que Benjamin faisait simplement référence à un commentaire passé qui disait du site des quatre polyamoureux en question que c'était sans doute un faux écrit par une unique personne. D'où son emploie de guillemets.

Message modifié par son auteur il y a 8 ans.

#

Popol (invité)

le dimanche 04 mars 2012 à 15h58

Benjamin, tu confirmes?

#
Profil

Noli

le dimanche 04 mars 2012 à 16h13

En fait, beaucoup de choses ont été coupées au montage et finalement, effectivement, ça parle surtout de cul. Alors qu'en fait, à la base, notre discours était différent. Certes on abordait l'aspect sexualité, étant donné que c'est ce qui nous a réunis, mais on parlait surtout de nos craintes, de nos peurs, et des choses que l'on faisait pour essayer d'organiser notre vie, etc... Je pense qu'elle a coupé beaucoup car notre discours paraissait trop pessimiste.

Et oui, quelqu'un avait dit un jour sur ce forum que nous n'étions qu'une seule et même personne. ^^

Merci pour vos réactions, c'est pas facile de s'entendre comme ça, plusieurs mois après. Surtout que depuis, tout est un peu plus chamboulé dans nos vies. (Cf notre dernier billet)

#

Popol (invité)

le dimanche 04 mars 2012 à 18h20

Et oui, quelqu'un avait dit un jour sur ce forum que nous n'étions qu'une seule et même personne. ^^"

Quelqu’un avait en effet émis cette hypothèse.

Dans un sens comme dans l’autre, qu’est-ce qui fait que ce serait automatiquement vrai, ou faux ?

Prenons les choses par un autre angle : un pingouin capable de voler, canular ou réalité ?

Je crois ce que je vois de mes yeux IRL ; ce que je peux constater par moi-même, pas ce que les media peuvent me servir.
Ce qui ne veut pas dire que je ne reste pas dans l’ouverture : ne pas avoir de preuve de l’existence de quelque chose, j’estime que ce n’est pas suffisant pour invalider automatiquement la probabilité de l’existence de ce quelque chose que je n’ai pas constaté par moi-même.

Ce qui va donc dans les deux cas : je reste autant dans le doute dans un sens ou dans l’autre.

La vérité est ailleurs, Muldy. Mais je ne sais pas où, Sculler.

Ne pas confondre le doute, somme toute raisonnable (bonjour saint Thomas) avec le fait de dire que ce n'est qu'une seule et même personne qui écrit. C'est après tout un procédé littéraire assez usité, et personnellement je pense que le doute, c'est sain. Ce que je trouve encore plus sain, c'est de citer intégralement et exactement, et de citer ses sources... sinon le simple report inexact d'un ouï-dire devient le fait de l'ennemi-à-abattre-des-polyamoureux.

Ca peut paraître totalement hors-sujet, mais je pense que ça a sa place dans n'importe quel fil ici, où perce une tendance qui me fatigue tout autant que le leit-motiv "les polyamoureux, c'est mieux". Et qui en dérive: le polyamoureux, il dit toujours la vérité, il est toujours sincère, donc il a toujours raison.

Ce qui ne m'empêche pas de prendre la mesure de ce que vivent les gens qui cherchent d'autres chemins amoureux que la norme, qui se débattent, en chient... et en apprennent beaucoup sur la vie et eux-mêmes :-)

#
Profil

PolyEric

le dimanche 04 mars 2012 à 20h34

PtiteNoli
Je pense qu'elle a coupé beaucoup car notre discours paraissait trop pessimiste.

Je ne sais plus ou j'ai vu cette histoire de pessimisme mais j'aimerais bien savoir à quoi vous faites allusion quand vous parlez de votre pessimisme. Moi, d'ici, je n'en vois pas sauf dans le dernier "billet" de Nicolas sur votre site, et encore, il y a aussi une bonne d'ose d'optimisme.

Je comprend que le pessimisme ait été volontairement caché dans le reportage, mais je serais intéressé de savoir quel genre de pessimisme couvait à l'époque, pour avoir une vue plus exacte de la situation à un instant donné. Je suis peut-être indiscret, mais rien n'oblige à répondre. Il faut dire que ces questions de vie en groupe m'intéresse plus particulièrement.

Et j'ai une autre question pendant que j'y suis. Vous dites dans le reportage que vous avez eu du mal à trouver des personnes à qui parler de vos problèmes. Je suis surpris car il y a quand-même des cafés poly, ainsi que ce site dans lequel j'avais créé une discussion sur la vie de groupe, avec possibilité de messages perso, moi qui aime tant parler de ces choses là. Ma question concrète est donc : Est ce vous n'avez pas trouvé ce que vous cherchiez ici, ou est ce que vous n'avez pas voulu chercher ici ? Est ce que vous recherchiez plutôt des personnes dans votre entourage, des personnes avec un point de vue plus adapté, ou vouliez vous que tout le monde vous comprenne et vous aide, ou autre, que sais-je ?

Clown_Triste
@Eric : il me semble que Benjamin faisait simplement référence à un commentaire passé....

Merci Clown_Triste.

Message modifié par son auteur il y a 8 ans.

#
Profil

Noli

le dimanche 04 mars 2012 à 21h07

@Eric_49 Bonjour!
Quand je parle de pessimisme, c'est qu'en fait on a été heurté très tôt à pas mal de difficultés... La jalousie que moi j'éprouvais et l'incompatibilité qu'avaient nos modes de vie avec Charlotte et Nico, plus particulièrement. Du coup il y avait souvent des tensions et nous n'étions pas très optimistes quant à la suite de l' "aventure"...

Quand nous disons n'avoir personne à qui parler de ce cas de figure, c'est vraiment de celui que nous vivions exclusivement : une vie à 4 dans la même maison. Nous avons cherché un peu, mais pas trouvé beaucoup. Il y a souvent des témoignages de trios, mais beaucoup plus rarement de quatuor.

L'optimisme est plus visible que le pessimisme... nous avons beaucoup de doutes et de peurs, et c'est difficile de mettre des mots dessus. J'aurais aimé assister au dernier Café Poly... J'assisterais sûrement au prochain pour, peut être, pourquoi pas discuter du mode de vie à trois. Puis beaucoup de choses vont changer maintenant... Donc, on verra ! De toute façon, rien n'est immuable.

#
Profil

PolyEric

le lundi 05 mars 2012 à 10h46

PtiteNoli
Il y a souvent des témoignages de trios, mais beaucoup plus rarement de quatuor.

Oui, Bonjour. Ici, c'est rare que les gens se disent bonjour, tu as peut-être trouvé cà indélicat de ma part, excuses moi.

C'est vrai que peu de poly vivent en groupe, du moins qui en parlent sur ce forum. Du coup, ça répond à ma question. En fait, vous cherchiez à parler à des gens qui avaient déjà vécu un truc similaire, c'est pour ça que vous n'avez pas trouvé ce que vous cherchiez ici. Pour info, je sais qu'il y a des gens qui vivent en groupe en allemagne.

J'ai aussi compris quelque chose dans ta réponse, c'est que votre pessimisme est relatif à la vie poly à 4. Ce pessimisme n'est pas une sorte de "dépression" personnelle des convives mais un doute sur la possibilité que vous puissiez vivre à 4, enfin, si je comprend bien.

Ce mode de vie incompatible dont tu parles, est ce que ce sont des choses très concrètes (du style l'heure pour se lever, la façon de faire la vaisselle, une sexualité un peu spéciale ou bruyante au point de gêner, le vocabulaire utilisé, le fait d'enlever ses chaussures avant d'entrer, le fait d'avoir plein d'amis qui entrent et qui ressortent en permanence, que sais-je), ou est ce que ce sont des principes comme le polyamour, la liberté sexuelle, ou les principes d'éducation des enfants, ou ce genre là. Enfin, bien entendu, je n'exige pas la réponse. On peut aussi discuter sur messages privés, comme tu veux.

Message modifié par son auteur il y a 8 ans.

Répondre

Chercher dans cette discussion

Autres discussions sur ce thème :


Espace membre

» Options de connexion