Polyamour.info



Les messages appartiennent à leurs auteurs. Nous n'en sommes pas responsables.

Merci de consulter notre charte de discussion pour connaître les règles qui régissent les conversations sur ce site.

Journaliste recherche témoignages de polyamoureux

Médias
#
Profil

JournalisteParis

le mercredi 20 janvier 2010 à 14h20

Photographe journaliste pigiste au quotidien Le Monde, je souhaite réaliser un reportage sur le polyamour. A cet effet, je cherche à obtenir le témoignage de polyamoureux et plus particulièrement de femmes vivant avec plusieurs hommes. Si vous souhaitez témoigner vous pouvez me contacter par mail ou par téléphone.
Cordialement,

Stéphan NORSIC - Photographe journaliste
Carte de presse n°110245
Distribué par l'agence photo IP3 PRESS
Tel : +33 (0)6 63 92 60 72 (Portable)
[e-mail, cliquer pour voir l'adresse]
Site web : stephan-norsic.com

Message modifié par son auteur il y a 10 ans.

#

(compte clôturé)

le mercredi 20 janvier 2010 à 14h33

Dis donc, c'est la nouvelle vague, le PA... :-)

#
Profil

LittleJohn

le mercredi 20 janvier 2010 à 14h37

Clementine
Dis donc, c'est la nouvelle vague, le PA... :-)

Ce qui est amusant c'est qu'ils veulent tous des témoignages de femmes vivant avec plusieurs hommes.

Je comprends l'utilité d'un "angle" dans un papier mais là ça ressemble plus à un stéréotype :-/

#
Profil

bohwaz

le mercredi 20 janvier 2010 à 14h49

Et pas d'un homme vivant avec plusieurs hommes ? Ou toute autre combinaison ?

#
Profil

JournalisteParis

le mercredi 20 janvier 2010 à 15h01

Merci pour ces débuts de réponses. Je ne recherche pas exclusivement des témoignages de femmes vivant avec plusieurs hommes. Cependant il me sera indispensable d'en avoir au moins d'un. Tous les autres témoignages m'intéressent. Vous pouvez me contacter par mail : [e-mail, cliquer pour voir l'adresse]

#
Profil

Clown_Triste

le mercredi 20 janvier 2010 à 16h10

JournalisteParis
Merci pour ces débuts de réponses. Je ne recherche pas exclusivement des témoignages de femmes vivant avec plusieurs hommes. Cependant il me sera indispensable d'en avoir au moins d'un. Tous les autres témoignages m'intéressent. Vous pouvez me contacter par mail : [e-mail, cliquer pour voir l'adresse]

Nous direz-vous pourquoi ce type de témoignage précis vous est indispensable (le mot est fort) ? Ce serait un partage de connaissances : vous apprendriez ici des choses sur le polyamour et nous sur les arcanes du journalisme au Monde...

C.T.

Message modifié par son auteur il y a 10 ans.

#
Profil

LuLutine

le mercredi 20 janvier 2010 à 16h27

Pfff... j'ai perdu mon message précédent à cause d'un problème de connexion.

Bref je disais en résumé qu'il n'y a pas qu'une seule façon de vivre le polyamour et que beaucoup de polyamoureux n'habitent pas avec tous leurs amoureux...ce qui ne les empêche pas pour autant d'être polyamoureux.

Je trouve ça très restrictif de chercher absolument des gens qui habitent ensemble.

Moi par exemple, je suis en colocation avec une amie pour des raisons pratiques (lieu de travail, horaires un peu décalés de ceux de mes amoureux, besoin d'espace individuel). Ca ne m'empêche pas d'avoir deux amoureux. ^^

#

(compte clôturé)

le mercredi 20 janvier 2010 à 16h39

Je comprends cette recherche comme celle qui est susceptible de réunir les supposés plus extrêmes contraires - ça augmente à la fois la portée de l'intérêt du lecteur et celle de la diffusion du message.

- Partager le quotidien veut dire une certaine infrastructure sentimentale et matérielle, un truc dans lequel on ne se lance pas à la légère, bien réfléchi. Un en-ga-ge-ment.

- Une femme poly est en effet supposée plus transgressive d'un certain préjugé (la femme a besoin d'un seul amour, l'homme pas).

Ca fait un bel oxymore, ça! Tant qu'à contrevenir à la norme, yallah, allons-y à donf'.

Si cette configuration "passe", alors le reste ce sera de la gnognotte à faire accepter. Je souscris à cet esprit de provocation maximale. (Oh, voyez-vous ça? :-) )

Message modifié par son auteur il y a 10 ans.

#
Profil

Siestacorta

le mercredi 20 janvier 2010 à 16h39

A la rigueur, une femme avec deux hommes, c'est sans doute justement pour faire jouer un antistéréotype, façon de distinguer d'entrée de jeu d'une polygamie traditionnelle.

Par contre, le côté antispectactaculaire de beaucoup de situations polyamoureuses (ben chacun a un chez soi, ya pas trop de secret...), ça nous reviendra toujours, je crois.

#
Profil

Boucledoux

le mercredi 20 janvier 2010 à 17h40

LuLutine

Je trouve ça très restrictif de chercher absolument des gens qui habitent ensemble.

toutafé ! Je pense au contraire que le polyamour, ce n'est ni la cohabitation, ni la reproduction, ni l'exclusivité, ni,ni ni... c'est juste l'amour et l'idée que tout le reste est affaire de choix individuels dont chacun est aussi légitime que son contraire.

je n'aime pas mieux ou plus parce qu'on vit ensemble ou pas qu'on fait des enfants où pas, parce que c'est un-e/des homme(s)/femme(s), juste autrement !

Je trouve très bien et même indispensable qu'une certaine visibilité se développe et elle passe forcément à un moment ou à un autre par les médias mais attention à ne pas laisser remplacer un cliché stigmatisant par un autre qui ne sera pas meilleur même sous la forme d'une condescendance faussement sympathique.

Bon, ok, c'est un peu trash comme première intervention et en plus il faut que je file en urgence mais promis je me présente plus longuement et calmement bientôt.

bises à tou-te-s et merci d'être là en tout cas !

#

(compte clôturé)

le mercredi 20 janvier 2010 à 18h05

Je subodore qu'un tel choix éditorial obéit à des impératifs qui n'ont rien à voir avec la volonté d'exhaustivité, et on ne va pas réinventer la roue, hein...

Cette accroche-là me paraît valoir ce qu'elle vaut: mettre le plus possible en relief deux choses parmi les plus choquantes pour aborder de l'extérieur ce mode de vie.

Ce qui serait assez extra, c'est que les journalistes qui nous contactent diversifient leurs approches: on est pourtant pas à court de facettes intéressantes, il me semble! ^^

En attendant, on compte sur les interviewés pour dire et répéter que le polyamour est avant tout poly. Non mais!

#
Profil

Emma

le mercredi 20 janvier 2010 à 18h39

Pensons, subodorons... c'est peut-être pour faire antipolygamie...mais je veux présenter une autre perspective même si elle ne résume pas tout. C'est peut-être aussi parceque cela permet de réaliser deux points essentiels : assurer le spectacle et par là contenter le spectateur. En effet le choix d'une femme et de deux hommes est motivé par la volonté de toucher un tabou central : celui de la polyandrie, fait beaucoup plus "rare". Or une petite question... pour qui est-ce le plus tabou? Pour les hommes à mon avis (à part ceux de ce forum...) Ce qui veut dire qu'il s'agit d'une émission qui veut assurer le spectacle envers le spectateur universel masculin. Et oui les filles, faut s'y faire, on est ni neutres, ni universelles: nous sommes la cible spécifique "la ménagère de moins de 50 ans" avant de repasser dans la catégorie assexuée des "3eme âge" ou plus récemment "senior actif".
Ce n'est pas dramatique, c'est juste l'expression claire et symptomatique d'une presse androcentrée qui s'adresse à tous...donc aux hommes.
Je ne nie pas la bonne volonté éventuelle du journaliste, mais même malgré lui il y a tout cet impensé qui va jouer et qui doit être pris en compte.

#

(compte clôturé)

le mercredi 20 janvier 2010 à 18h39

Clementine
Ce qui serait assez extra, c'est que les journalistes qui nous contactent diversifient leurs approches: on est pourtant pas à court de facettes intéressantes, il me semble! ^^

Oui, c'est vrai… Autant, que chaque journaliste arrive sur le sujet avec une approche spécifique et donc plus ou moins réductrice, ça ne me gêne pas. Avec les contraintes qu'il doit y avoir, ça me semble même un peu inévitable.

Par contre c'est vrai que ça pourrait être sympa si TOUS les journalistes ne venaient pas avec presque exactement la même approche et les même biais. :P

#

(compte clôturé)

le mercredi 20 janvier 2010 à 18h46

BenjaminL
Oui, c'est vrai… Autant, que chaque journaliste arrive sur le sujet avec une approche spécifique et donc plus ou moins réductrice, ça ne me gêne pas. Avec les contraintes qu'il doit y avoir, ça me semble même un peu inévitable.

Par contre c'est vrai que ça pourrait être sympa si TOUS les journalistes ne venaient pas avec presque exactement la même approche et les même biais. :P

Ben tiens, y'a a pas que les nouveaux arrivés qui trouveraient des trésors en lisant les fils, ouah ha ha

#
Profil

Siestacorta

le mercredi 20 janvier 2010 à 18h52

En même temps, si on prend n'importe quel sujet médiatique, et qu'on compare le nombre de discours vraiment variés avec le nombre de médias disponibles, ça devrait nous amener à un certain stoïcisme.

Message modifié par son auteur il y a 10 ans.

#

(compte clôturé)

le mercredi 20 janvier 2010 à 18h56

pAkompri

#
Profil

Siestacorta

le mercredi 20 janvier 2010 à 18h57

Si je clarifie, c'est moins drôle !
J'ai quand même ajouté un ou deux adjectifs, pour voir.

Message modifié par son auteur il y a 10 ans.

#
Profil

Emma

le mercredi 20 janvier 2010 à 19h00

Bon je joue alors. Tu veux dire que le discours médiatique s'autoréinfluence de manière systématique? Amenant même parfois les personnes à se conformer à ce qu'ils pensent leur correspondre parceque lu dans un journal/vu à la télé/entendu à la radio?
Donc... à des discours stéréotypés qui se ressemblent tous?

Message modifié par son auteur il y a 10 ans.

#

(compte clôturé)

le mercredi 20 janvier 2010 à 19h01

Siestacorta
En même temps, si on prend n'importe quel sujet médiatique, et qu'on compare le nombre de discours vraiment variés avec le nombre de médias disponibles, ça devrait nous amener à un certain stoïcisme. Message modifié par son auteur il y a quelques instants.

C'est parfaitement exact.

Et c'est une autre habitude bien classique qu'ont tous les «  spécialistes » des sujets traités médiatiquement, que de râler devant les lacunes journalistiques. Inévitables.

:P

#
Profil

Siestacorta

le mercredi 20 janvier 2010 à 19h03

Ah ba meurde je suis vraiment imbitable ?

Bon : ce que je dis, c'est qu'il y a pas de raisons que les médias proposent plus de diversité en approches sur le polyamour que sur d'autres sujets.

Mais vraiment, je trouve ça moins amusant, et ça fait ressortir mon côté poujadiste, ça me va mal au teint.

Cette discussion est close, il n'est plus possible d'y répondre.

Chercher dans cette discussion

Autres discussions sur ce thème :

Cette discussion est close. Il n'est plus possible d'y répondre.


Espace membre

» Options de connexion