Polyamour.info



Les messages appartiennent à leurs auteurs. Nous n'en sommes pas responsables.

Merci de consulter notre charte de discussion pour connaître les règles qui régissent les conversations sur ce site.

L'amour spontané, libre et gratuit

#
Profil

ERIC_48

le jeudi 18 mars 2010 à 18h05

Bon, attention, me v'la

Si j'avais le droit de parler de Titane, je lui demanderais si sa vision spontanée libre et gratuite, empreinte de légèreté, ne vient pas du fait qu'il passe sa vie en l'air entre new-york et singapour.

A t-il le temps d'envisager une relation non spontanée, qui serait par essence un peu lente ?

A t-il des comptes à rendre à quelqu'un lorsqu'il rentre dormir à l'hôtel, ou quelque chose d'autre qui nuirait à la liberté que lui offre son travail ?

A t-il le temps d'attendre un retour éventuel à l'amour qu'il donne ?

A t-il le temps d'investir une relation entre deux avions ?

Mais comme je n'ai pas le droit de parler de lui, je vais me contenter de parler de ce qu'il dit.

#
Profil

titane

le jeudi 18 mars 2010 à 18h09

l'amour est un échange... bien concret, bien réel... c'est évident... personne ne revient dessus...
un échange c'est quoi ? il peut être "intéressé",unilatéral, forcé, contractuel, marchand...

il peut être libre: le don... même si on en tire un plaisir

il peut être spontané: un je t'aime comme ça, une caresse, un geste, une nuit "volée"... un baiser... le désir...

il peut être gratuit : comme ça sans attente particulière, confiant qu'en aimant on est aussi aimable... car l'amour est un dialogue qui nourrit s confiance en soi quand il ne triche pas justement...

dans le compromis... on sais que l'autre dit je 'aime parce que c'est "l'entente", parce qu'iol veut que je le répète à mon tour... "tu m'aimes ?"..." oui mon coeur"... et hop on se fait croire qu'on est rassuré... et ça c'est du concret ?? c'est ça pour moi le nébuleux... et le conte de fée !

la construction de protection et d'un scénario... voilà comment le "couple mono" s'est perverti... alors entendre des trucs comme ça ici; me paraît être une pâle polycopie... au nom d'un réalisme et d'un pragmatisme...

#
Profil

ERIC_48

le jeudi 18 mars 2010 à 18h13

L'amour n'est -il que spontané ? La question ressemble à "L'amour est-il bio ?" (Fabriqué sans le cerveau de l'être humain).

Autrement dit, existe t-il de l'amour voulu, c'est à dire de l'amour qui n'aurait pas existé sans la volonté, le calcul, la réflexion, que sais-je ?

Moi je dis que oui, il peut y avoir de l'amour qui résulte d'un calcul, d'une volonté, d'une décision, d'une réflexion, et pas seulement d'une séduction.

Si j'étais libre et spontané, je dirais même qu'il ny' a que dans cette situation que l'amour existe, c'est à dire que l'amour bio, à mon sens, n'existe pas.

Mais de là, à pouvoir vous le prouver....

#
Profil

titane

le jeudi 18 mars 2010 à 18h15

ERIC_48
Bon, attention, me v'la Si j'avais le droit de parler de Titane, je lui demanderais si sa vision spontanée libre et gratuite, empreinte de légèreté, ne vient pas du fait qu'il passe sa vie en l'air entre new-york et singapour. A t-il le temps d'envisager une relation non spontanée, qui serait par essence un peu lente ? A t-il des comptes à rendre à quelqu'un lorsqu'il rentre dormir à l'hôtel, ou quelque chose d'autre qui nuirait à la liberté que lui offre son travail ? A t-il le temps d'attendre un retour éventuel à l'amour qu'il donne ? A t-il le temps d'investir une relation entre deux avions ? Mais comme je n'ai pas le droit de parler de lui, je vais me contenter de parler de ce qu'il dit.

je vis depuis plus de 20ans avec la même femme... d'un amour qui avait perdu sa spontanéité justement... mes amours multiples nous ont rappeler cette évidence dans la souffrance (la passion).. mais maintenant... on ne reviendra pas en arrière !

je nai plus de compte à rendre... mieux !! on ne m'en demande pas !... et ma liberté de déplacement offre aussi une liberté à celle qui "reste" à la maison... non mais !

oui j'ai le temps de vivre d'autres histoires dont certaines ont presque 10 ans !... d'autres... un mois...

et puis il y en a qui meurent... spontanément et librement.. et oui... ça fait mal le temps du deuil... ensuite... que de bons souvenirs !

couillon d'Eric !! tu en as trop dit !!... mes anecdotes n'apportent rien... presque du voyeurisme... s'il faut se mettre tout nu pour avoir un peu de crédibilité ?... comme devant un juge.. ou une prison..

je ne dis pas ça pour toi Eric... quoique ! c'est toi qui poses des questions indiscrètes !

Message modifié par son auteur il y a 10 ans.

#
Profil

ERIC_48

le jeudi 18 mars 2010 à 18h15

En quoi le fait de se sentir rassuré nuit-il à l'amour ?

#
Profil

titane

le jeudi 18 mars 2010 à 18h21

cela dépend de ta dépendance à vis à vis de ce besoin d'être rassuré...

je suis plus rassué devant un amour que je crois ou sens "libre, spontané et gratuit"... que dans le doute es conventions, jeux de rôle, compromis...

le suis rassuré par les manifestation de l'amour de l'autre... pas par ses preuves ou démonstrations... pas bco de différence tu vas me dire...

regarde bien... quel regard poses-tu sur une manifestation spontané d'amour... et sur une démonstration ou preuve "codifié" (car pour être une "preuve" elle doit répondre à une "demande" ou une "référence"... sinon preuve de quoi?)

question de choix !

#
Profil

ERIC_48

le jeudi 18 mars 2010 à 18h21

Excuse moi, Titane, mais je n'ai pas posé de question indiscrète. J'ai juste demandé si ta vision ne venait pas du fait que ta vie professionnelle t'imposait des déplacements.

Tu pouvais très bien répondre que non sans t'étaler sur ta vie privée. Surtout que personne ne va aller vérifier, donc que ça servait à rien de l'étaler.

Le fait de me raconter ta vie privée alors que je ne la demandais pas, ne fait pas de moi un couillon.

Mais le pire, c'est que ça ne répond pas à ma question. Je la repose. Est ce que ta vie professionnelle que je ne veux pas connaitre, joue sur ta vision de l'amour, oui ou non ?

#
Profil

ERIC_48

le jeudi 18 mars 2010 à 18h22

Enfin, si j'ai le droit de te le demander.

#
Profil

titane

le jeudi 18 mars 2010 à 18h23

j'ai envie des manifestations d'amour de l'autre... pas besoin de ses preuves...

un baiser, une caresse, une présence, un regard, un plaisir intense partagé... comme ça, dans un échange d'égal à égal et ente adultes

où vois-tu de l'éther toi ?... où il y a-t-il du vaporeux "spirituel" ?

Je ne vois pas ?

#
Profil

ERIC_48

le jeudi 18 mars 2010 à 18h26

Personnellement, je ne parlais pas de preuve qui rassure.
Je parlais de notre besoin d'être rassuré sur le fait que nous sommes sur la bonne voie, et pas sur un chemin hypocrite. J'avoue que le demander à l'autre est naïf, mais je ne parlais pas de le demander à 'l'autre. Je voulais juste savoir si d'après toi, notre angoisse devant les mauvais chemins, nuit à l'amour ? Faut-il se séparer de cet angoisse de l'inconnu ? Ou puis je faire une réflexion qui tend à me rassurer sur le fait que je suis sur la bonne voie. Reflexion qui nuit à ma spontanéîté.

#
Profil

titane

le jeudi 18 mars 2010 à 18h27

Eric... Eric... Eric...

comment veux-tu que je réponde à ta question ?? j'en sais rien... je suis moi... et puis voilà... je me déplace depuis que je suis né... n'ai rien connu d'autre... et j'ai une vie d'apparence tout à fait normale et banale en même temps... si tu me croises tu ne verras aucune différence !

et non tu n'es pas un couilon... et j'ai répondu comme je le voulais... et chacun est libre d'y croire ou pas... qui est ce Titane ? cet observateur de fourmilières ?

tu as ton style... comme chacun de nous... change rien...

#
Profil

ERIC_48

le jeudi 18 mars 2010 à 18h29

Si par exemple, j'ai envie de vivre avec quelqu'un, est ce que je peux me demander si ça va être vivable, ou faut-il que je me jette dans l'aventure pour voir si ça l'est ? Dans le premier cas, je ne suis pas très spontané, et je fais un calcul. Dans le second, je peux perdre quelques années de ma vie.

#
Profil

ERIC_48

le jeudi 18 mars 2010 à 18h30

titane
comment veux-tu que je réponde à ta question ? ? j'en sais rien... je me déplace depuis que je suis né... n'ai rien connu d'autre... et j'ai une vie d'apparence tout à fait normale et banale en même temps... si tu me croises tu ne verras aucune différence !

Merci pour la réponse à la question que je n'avais pas le droit de poser.
Cela m'est bien utile.

Message modifié par son auteur il y a 10 ans.

#
Profil

titane

le jeudi 18 mars 2010 à 18h36

ERIC_48
Personnellement, je ne parlais pas de preuve qui rassure.
Je parlais de notre besoin d'être rassuré sur le fait que nous sommes sur la bonne voie, et pas sur un chemin hypocrite. J'avoue que le demander à l'autre est naïf, mais je ne parlais pas de le demander à 'l'autre. Je voulais juste savoir si d'après toi, notre angoisse devant les mauvais chemins, nuit à l'amour ? Faut-il se séparer de cet angoisse de l'inconnu ? Ou puis je faire une réflexion qui tend à me rassurer sur le fait que je suis sur la bonne voie. Reflexion qui nuit à ma spontanéîté.

oui, selon moi, le doute nuit à l'amour s'il se transforme en perte de confiance en soi et en l'autre... où se situe notre angoisse ?

Etre mal aimé ? selon quelle référence sinon que la nôtre ?... la seule "non référence" que j'ai trouvé justement c'est cette liberté, spontanéité et gratuité car ces trois termes nous glissent entre les doigts et qu'on ne pourra jamais le vérifier totalement...

les preuves et les démonstrations se vérifient" par rapport à nos peurs; nos doutent, nos "besoins" qui les justifieraient... et qui nous permettent de les évaluer... jugement... ressentiment... culpabilité...

et hop le mécanisme du désamour s'enclenche... rien de vaporeux...

On ne peut pas se séparer de notre angoisse... de mourrir, de ne plus aimer ou de ne plus être aimé... de ne plus subvenir à ses besoins...

pour les besoins on agit on "capture" pour combler le manque...pour l'amour... je crois et je propose que le réflexe hominien du manque ne tient pas... ou nous mène pas loin : aux stades bucal, anal et pubaire... tout au plus... une quête sans fin et toujours frustrante... pas d'amour heureux... et hop tout est dit...

d'autres changent de point de vue... et s'appuie sur l'abondance: le désir...la confiance... de la dépendance ou de la fausse indépendance à l'interdépendance choisie et voulue... dans le dialogue

le désir et le plaisir, ce ne sont pas des "biens" qui peuvent se produire et s'accumuler... mais des "services" (?) qui se transforment, en nous, en bonheur... tu as connu le désir.. puis le plaisir... tu t'es déjà senti heureux, non ?

rien de vaporeux et de mystique là, si?

bref... le jour va se lever...

Message modifié par son auteur il y a 10 ans.

#
Profil

ERIC_48

le jeudi 18 mars 2010 à 18h37

Je vais être obligé de m'absenter. La discussion sera longue, donc autant la répartir sur plusieurs, jours, mois, années, que sais-je.

En tous les cas, sache que je ne demande qu'à être convaincu. Je préfère avoir tort dans une discussion car cela veut dire que j'apprend quelque chose.

Mais, il faut aussi comprendre, que vu l'enjeu, je ne vais pas me laisser convaincre sans avoir tout vérifié.

Que tu aie raison ou tord, prépare toi à souffrir si tu veux aller jusqu'au bout, parce que je vais être encore plus chiant que d'habitude.

#
Profil

titane

le jeudi 18 mars 2010 à 18h46

ERIC_48
Si par exemple, j'ai envie de vivre avec quelqu'un, est ce que je peux me demander si ça va être vivable, ou faut-il que je me jette dans l'aventure pour voir si ça l'est ? Dans le premier cas, je ne suis pas très spontané, et je fais un calcul. Dans le second, je peux perdre quelques années de ma vie.

tu en as beaucoup comme ça ?

l'amour, pour moi, ne se vit que dans l'instant... il se regrette dans le passé et se fantasme dans le futur... n'empêche qu'il ne s'éprouve que dans le présent ...

un "je t'aimais" ou un "je t'aimerai"... n'a rien à voir avec un "je t'aime" ! si ?

Oui on se jettent tous dans l'aventure de l'amour... une création vivante dans l'instant et le désir, pas une construction morte d'un passé refoulé ou d'un futur idéalisé...

le désir n'est que anticipation pas projet... et lui aussi ne se vit qu'au présent...

Perdre des années ? comment fais-tu ? par rapport à quoi ? à un imaginaire ? et puis si elles sont "perdues".. dis toi qu'elles sont juste "passées"... question de regard... et concentre toi sur ce bonheur qui te donne l'illusion d'avoir perdu ces autres années passées...

combien de personnes perdent des années à calculer et à construire des trucs qui vont avoir des années à se libérer !...

quand tu traverses la route tu te poses toutes ces questions ?

il y a en derrière tes mots une crainte il me semble... essaye de mieux la définir...

Message modifié par son auteur il y a 10 ans.

#
Profil

titane

le jeudi 18 mars 2010 à 18h50

je vais être encore plus chiant que d'habitude..... oui tu peux le faire !!!

#
Profil

mandarine

le jeudi 18 mars 2010 à 18h52

a moins le quart

titane
en fait dans une salade.. il y a toujours des pépins ou des imperfections... ce qui compte c'est de goûter l'ensemble, non... de déguster cette explosion de saveurs différentes mais qui ensemble nous délectent... trop philosophique non ?... j'aime bien cette idée de "composition" et "d'épices"... à suivre... on mange à quelle heure chez toi ?

#
Profil

titane

le jeudi 18 mars 2010 à 18h58

toutes les heures moins le quart alors !!!... quelle santé !!!

#
Profil

mandarine

le jeudi 18 mars 2010 à 18h58

eric et titane c est une grande histoire d amour c est indeniable.
et vous ne vous etes pas posé tant de questions en y entrant alors est ce un debut de reponse?
on y vas et on analyse apres toujours dans l esprit du don de soi gratuit et sans calcul.
Perso je traverse les routes les yeux fermés, je m arrette juste si ca fait boum.
Pour info on mange a 8h

Répondre

Chercher dans cette discussion

Autres discussions sur ce thème :


Espace membre

» Options de connexion