Polyamour.info



Les messages appartiennent à leurs auteurs. Nous n'en sommes pas responsables.

Merci de consulter notre charte de discussion pour connaître les règles qui régissent les conversations sur ce site.

Aimer l'amour ou aimer les autres ?

#
Profil

lam

le mardi 16 février 2010 à 19h20

titane
pourquoi ce jeu de la sublimation encore une fois... pour vous rendre plus inaccessible ce qui est déjà là à portée de main?... faites comme vous voulez

Je n'ai jamais dit que le lâcher prise était passif ! bien a contraire !! un "combat de tous les jours"...je dirais plutôt une pratique de tous les jours avec des petites opportunités toutes simples, des petits gestes quotidiens tout simples...

(...) qu'est-ce qui vous dérange donc?

Titane, ne t'énerve pas, c'est juste que parfois dans ta manière de formuler on voit pas vraiment que c'est pas si simple. Et comme certainement on se pose des questions similaires et que c'est pas facile, ben quand on te le sort comme ça, un peu comme un "yaka" : ca pique, et ca peut paraitre un poil pédant ou bien alors "magique".

Que tu dises que c'est dur dans ton dernier post, ca me fait du bien!

#
Profil

lam

le mardi 16 février 2010 à 19h21

Drya
La vie a pas l'air simple vu comme ça, s'il faut une thèse en philo et psycho pour aimer sincèrement, donc en surmontant ses peurs et ses résistances... c'est pas donné quoi ^^

ben franchement, regarder à l'intérieur ca me fait flipper! Mais j'ai pas l'impression d'avoir le choix, ni d'être maso...

#
Profil

lam

le mardi 16 février 2010 à 19h22

titane
chacun sa route chacun son chemin... yakatepe baboune

chacun sa manière de dire la même chose différement...

#
Profil

titane

le mardi 16 février 2010 à 19h28

Titane n'a pas vingt ans non plus... et ces yaka sont le résultat d'un cheminement... je souhaiterais juste vous faire gagner un peu plus de temps que moi car une fois un déclic amorcé... ce n'est pas aussi prenage de tête que vous voulez vous le faire croire...

je partage un peu... sans malice ni attente... libre à vous de cueillir ce que vous voulez cueillir...

Je sens bien que ça fait flipper et que ça à l'air d'un abime en face... mais je voudrais juste vous faire part que pour certains une fois en face cela apparaît beaucoup moins dramatique...

dans ce genre de "chemin" chacun creuse sa route... elle n'existe pas devant vous... mais derrière vous.. devant? pas de chemin! c'est ça qui fait flipper... mais finalement c'est que du bon quelque soit la direction...

j'ai beaucoup moins peur et je ne me sens pas saint ou illuminé... je me sens mieux dans ma peau et dans mes amours... mais bon c'est "moi" et moi seul... comme vous voulez... ça en arrange certains... je ne sais pas trop pourquoi...

Au fait est-ce que Françoise Simpère serait une illuminée ? une sainte?... non bien sûr... elle a juste de meilleurs mots que moi surement... pourtant je ressens bien et vis ce qu'elle vit...

bref...

Message modifié par son auteur il y a 12 ans.

#
Profil

Romy

le mardi 16 février 2010 à 19h29

Titane: "c'est fou comme on refuse de croire et comme on veut faire d'une insoutenable légèreté de l'amour une complexité et un idéal impossible pour excuser nos peurs de se lancer et de lâcher prise... "insoutenable légèreté de l'être et de l'amour"... Kundera en présentait un prémisse mais la peur fait finir l'histoire dans la souffrance... pour rien... Une Carmen ? on la poignarde et on trouve ça beau... ! "romantique" !... l'amour de Carmen était trop simple ! insuportable de légèreté et de liberté..."

C'est vrai ce que tu dis Titane, mais ce que je vois dans les exemples que tu donnes, ce ne sont pas les gens qui vivent leur amour qui se le refusent, ce sont les autres. C'est la jalousie des autres et la morale qui fait les tragédies.

Je comprends par contre que tu voulais dire que les dramaturges, en faisant toujours mal finir les histoires d'amour libre et sincère, nous inculquent que c'est pas bon et qu'on doit en avoir peur.

Ce n,est pas tout d'accepter de vivre la légerté de l'amour, encore faut-il accepter qu'il puisse y avoir des conséquences désastreuses (et ça aussi c'est la réalité): des meurtres passionnels, des couples qui se déchirent, beaucoup de souffrance...

#
Profil

titane

le mardi 16 février 2010 à 19h40

tu as raison Rosalie... comme souvent et comme tous ici... c'est également un choix et une attyitude de voir davantage ce qui marche et ce qui se passe bien que les "drames" autour... tu as raison des pleurs et des souffrances il y en a à la pelle...

et si on décide de voir autre chose on voit aussi que finalement il y a pas mal plus d'istoires, même petites et toutes simples, heureuses et sincères... là tout autour...

question de choix encore Rosalie... le malheur des uns fait le bonheur des autres... non pas qu'on s'en réjouisse mais que cela nous excuse de nos hésitations et de nos peurs "légitimées"... nos peurs sont nos peurs !! même si on est seul à avoir peur elle reste légitime... soit... et après on fait quoi?

On reste comme ça à gémir ? à répéter c'est trop dur ?... encore une fois chacun est face à soi...

un amour pessimiste dessine déjà sa fin et sa souffrance... alors DES amours !!! polysouffrance !! le polytruc devient du masochisme collectif où les "infirmières affectives" reprennent du service... une nouvelle mission... la détresse attire les bon samaritains...

et c'est bien... il y a plein de recettes et des petits trucs pour se développer... personnellement mais avec de l'aide et des moyens... et c'est bien aussi...

les tragédies ne sont pas des fatalités mais des manifestations de nos névroses... la "fatalité" de Carmen est un crime d'un névrosé de l'amour! et on trouve ça beau... et voilà ! je vous l'avez dit... Carmen c'est pas viable... pas pragmatique... un rêve... c'est de sa faute en plus !! allumeuse !!!

C'est ce que Nietzsche appelait le nihilisme: lorsque nos peurs et nos croyances nient la réalité et lorsqu'on les justifie dans des constructions psychologiques, morales et sociales...

mais alors que propose le polymachin?... rien de nouveau ? toujours les mêmes peurs ?

pas forcément
voilà...

Message modifié par son auteur il y a 12 ans.

#

(compte clôturé)

le mardi 16 février 2010 à 19h42

En tous cas pas de recette-miracle pour gérer peur, jalousie, essétéra essétéra, va falloir trouver aut'chose...

#
Profil

titane

le mardi 16 février 2010 à 19h43

et encore une fois... l'amour n'est pas une "solution"... c'est à la fois un "processus" et un aboutissement... pas de solution à nos petits problèmes... l'amour nous offre des opportu_nités pour faire face à nous-mêmes... à travers les autres...

mais ce n'est pas une recette... une façon de vivre... un choix... une volonté... une attitude... qui se déconstruit dans un travail de tous les jours... mais une fois la pompe amorcée...

aller bisous bisous et toutes et tous...

#
Profil

titane

le mardi 16 février 2010 à 19h43

tu as un lien non? tu peux nous le rappeler ?

#

(compte clôturé)

le mardi 16 février 2010 à 20h10

titane
pourquoi ce jeu de la sublimation encore une fois... pour vous rendre plus inaccessible ce qui est déjà là à portée de main?... faites comme vous voulez Je n'ai jamais dit que le lâcher prise était passif ! bien a contraire !! un "combat de tous les jours"...je dirais plutôt une pratique de tous les jours avec des petites opportunités toutes simples, des petits gestes quotidiens tout simples... C'est vous qui tenez à tous prix à voir ça comme un "idéal" sublime... libre à vous... mais je vous assure que cela est bien plus simple... coller à mes propos des mots épouvantails comme "saints" et "illuminés" serait une réaction pour éviter que l'on prenne simplement mes propos pour des propos... qu'est-ce qui vous dérange donc? qu'est-ce qui vous parait si lointain... à partir du moment est cela est réfléchi" dans vos têtes ou parfois "ressenti"... où est cette distance si "lointaine"... une timidité?

Timidité ou peur sans doute oui. Comme tu le dis, il y a ces petits moments d'éternité où ça vient tout seul, et j'ai envie d'y croire. Le PA aide à cela. Comme je suis en couple mono, je fais un peu du sur-place. Je trouve que la monogamie renforme les peurs et les attachements négatifs.

#
Profil

titane

le mardi 16 février 2010 à 20h56

Comme je suis en couple mono, je fais un peu du sur-place. Je trouve que la monogamie renforme les peurs et les attachements négatifs

Qui peut le plus peut le moins: le "mono" est inclus dans le "poly"... ce que je veux dire c'est que l'on peut aimer de façon "plurielle" une seule et même personne... on peut aimer une seule personne de "façons multiples"... ou "plurielles"... un peu d'amitié, parsemmée de "passion", puis de moments simples, puis des moments d"éternité à deux... des moments seuls sans se sentir seuls... des moments où on s'aime à distance ou en silence..

le "mono" n'est pas le diable quand même....

le pluriel multiplie les opportunités, mais dans un même couple on peut aussi s'ouvrir à cette multitude et cette pluralité...

en tous les cas c'est l'effet que cela a produit dans mon couple... une belle découverte !

Message modifié par son auteur il y a 12 ans.

#
Profil

ERIC_48

le mardi 16 février 2010 à 21h45

Ca y est, j'ai ratrappé le fil,
Bon, je met les pieds dans le plat.
Pour moi, l'amour multiple, c'est un attachement multiple et non une liberté multiple.
La légèreté, je trouve que c'est bien ... pour les autres.
Pour moi, le simple fait de savoir qu'une histoire se terminera à une date fixée d'avance, que ce soit une nuit ou dix ans, me fait immédiatement fuir.

#
Profil

titane

le mardi 16 février 2010 à 21h47

et comment le sais-tu ?

Message modifié par son auteur il y a 12 ans.

#
Profil

titane

le mardi 16 février 2010 à 21h47

parce que attachement = assurance ??? réveille toi !!

Message modifié par son auteur il y a 12 ans.

#
Profil

titane

le mardi 16 février 2010 à 21h48

parce que liberté et désir = je m'en foustisme ??? éveille toi !!!

#
Profil

ERIC_48

le mardi 16 février 2010 à 21h54

non, pas du tout
Je ne parle pas de quand on ne sait pas, mais de quand on sait
S'affranchir de la peur ne nous mène pas forcément vers l'amour

#

(compte clôturé)

le mardi 16 février 2010 à 21h54

titane
Comme je suis en couple mono, je fais un peu du sur-place. Je trouve que la monogamie renforme les peurs et les attachements négatifs Qui peut le plus peut le moins: le "mono" est inclus dans le "poly"... ce que je veux dire c'est que l'on peut aimer de façon "plurielle" une seule et même personne... on peut aimer une seule personne de "façons multiples"... ou "plurielles"... un peu d'amitié, parsemmée de "passion", puis de moments simples, puis des moments d"éternité à deux... des moments seuls sans se sentir seuls... des moments où on s'aime à distance ou en silence.. le "mono" n'est pas le diable quand même.... le pluriel multiplie les opportunités, mais dans un même couple on peut aussi s'ouvrir à cette multitude et cette pluralité... en tous les cas c'est l'effet que cela a produit dans mon couple... une belle découverte ! Message modifié par son auteur il y a une heure.

Merci Titane pour ces mots, qui me réconfortent, m'ouvrent des perspectives, me rassurent.

#

(compte clôturé)

le mardi 16 février 2010 à 21h57

Bon, moijvé au dodo, faites pas trop de bruit, hein :-)

#
Profil

ERIC_48

le mardi 16 février 2010 à 21h58

C'est pas gagné

#
Profil

titane

le mardi 16 février 2010 à 22h00

le seule et véritable lien amoureux est le "désir" (de partager des instants avec l'autre) et la liberté de pouvoir le faire... le reste ce ne sont que des illusions... l'histoire de l'homme et de la femme le démontre tous les jours depuis >200 000 ans !

on a imaginé toutes les aliénations possibles.. tous les "contrats" et "obligations" pour nous rassurer... rien !! toujours aussi stressés du bulbe et même davantage...

car plus on se croit attaché ou plus on croit l'autre attaché... plus on souffre lorsqu'on s'apperçoit que c'était un leurre... on va jouer à ce jeu encore longtemps?... à se mentir et mentir à l'autre... voilà le vrai mensonge...

je t'aime et je t'aimerai tant que j'en aurais envie... que veux-tu de plus ?? qu'on t'aime même lorsqu'on n'en a plus envie ou qu'on ne t'aime plus ? joli paradoxe et masochisme , non ?

par contre se lever le matin et se dire: tiens elle est encore là avec son envie... c'est un plaisir à redécouvrir..; et si on y met toute notre simple conscience... cela devient un matin "sacré"... car sa présence devient "sacrée"... elle est là, nue à mes côtés, parce qu'elle le veut et qu'elle aime ça... parce qu'elle m'aime.. elle m'aime et elle aime m'aimer !!

Tu connais un autre cadeau plus beau toi?... un "lien" libre, spontané et gratuit plus fort ?

Ton attachement est un manque de confiance... légitime... mais un manque de confiance quand même... on peut aimer comme ça... on aime tous encore un peu comme ça... et on tous ce réflexe... il y a donc une prise de conscience continue... mais une fois qu'on y a goûté encore une fois...

Message modifié par son auteur il y a 12 ans.

Répondre

Chercher dans cette discussion

Autres discussions sur ce thème :


Espace membre

» Options de connexion