Polyamour.info



Les messages appartiennent à leurs auteurs. Nous n'en sommes pas responsables.

Merci de consulter notre charte de discussion pour connaître les règles qui régissent les conversations sur ce site.

Droit de veto d'un partenaire?

#
Profil

Romy

le mercredi 17 mars 2010 à 17h18

C'est vrai ce que tu dis Titane. Mais ce que tu proposes est de l'ordre de la paléoanthropologie... Ce serait clairement un passage, une évolution des humains vers une autre forme d'humanité. Se départir du besoin d'être aimé, de la soif des plaisirs, du narcissisme... Ça prendra plus que les changements climatiques! Ça prendrait un météorite qui ferait disparaître tous les dinosaures que nous sommes, ou un nouveau messie...J'en reviens toujours à Laboritt, mais il affirmait quand même que tout ça était imprégné dans notre biologie.
Mais tu as raison qu'il faut quand même essayer de tendre vers cet idéal. Car je suis d'accord que le monde s'en porterait mieux si nous n'avions pas toutes ces petites angoisses existentielles.

Message modifié par son auteur il y a 11 ans.

#
Profil

titane

le mercredi 17 mars 2010 à 17h33

je ne crois pas que ce soit si lointain... on l'a tous plus ou moins goûté... vécu... ressenti... mais on se cache derrière une montagne d'excuses et de difficultés égotiques et psychologiques... et uis on se dit que l'affectif, le pilo et spirituel c'est pour les couillons qui se la tripotte en susutant des produits bizarres ou qui lisent des livres cuculs... et hop ! c'est joué... on se maintien dans la masse...

mais si on fouille autour de nous... même chez nos vieux... ils se marrent... car eux aussi ils y ont goûté... de belles étoiles dans leurs cieux...

Je t'assure que c'est à portée de main... pour certains il y a des souffrances à régler... c'est vrai... pour beaucoup, c'est de la "paresse" et de la "complaisance"... bref un choix !

ce qui me gonfle c'est que c'est cette meute qui donne le ton... qui juge, qui ridiculise, qui se marre comme des ados dans la cours dès quil y en a un bizarre qui se pointe...

je crois qye l'amour multiple est une opportunité d'accélérer cette maturation vers des amours adultes... ça marche... même si on ne veut pas le voir...

sisi

#
Profil

Drya

le mercredi 17 mars 2010 à 17h46

J'ai souvent l'impression de chercher la bonne porte pour aborder des énigmes qui, en attendant me paraissent insolubles, je sais qu'elle existe mais cette porte reste invisible, et je passe mon temps (ici par ex.) à apprendre comment me fabriquer des lunettes qui me permettront de la voir. Parfois ça marche plus vite que d'autres, parfois, rien à faire, je trouve pas!

#
Profil

titane

le mercredi 17 mars 2010 à 18h04

Afflelou...

#
Profil

titane

le mercredi 17 mars 2010 à 18h05

souvent la porte ne se voit pas tant qu'on "formule" mal l'enigme...

et des qu'on la formule bien... on s'aperçoit que c'en n'est pas une...

C'est quoi l'énigme là ?

Message modifié par son auteur il y a 11 ans.

#
Profil

Romy

le mercredi 17 mars 2010 à 18h05

Des lunettes roses...

Titane... as-tu déjà regretté d'avoir suivi ton instinct amoureux? As-tu déjà fait souffrir quelqu'un, perdu quelqu'un que tu aimais beaucoup? Je te demande, parce que je crois que c'est important pour comprendre la façon dont tu vois ça.

#
Profil

titane

le mercredi 17 mars 2010 à 18h19

oui j'ai fait tout ça...

j'ai regretté plus de ne pas suivre mon instinct... ou plutot de ne pas l'avoir exprimé... car on ne peut suivre un amour qu'à deux.. il faut donc y être aussi invité...

Faire souffrir ?? oh oui !! celle qui m'accompagne et qui a été confronté à ma capacité d'aimer au pluriel le jour où moi même je l'ai découvert... (un peu plus tard pour elle en fait...)... fait souffrir celles qui pensaient avoir accepter l'amour multiple, mais qui en elles résistaient encore...

et je souffrais de faire souffrir...

Mais je crois qu'on ne doit pa s'arrêter à la souffrance... pas à la mode je sais... mais quand même... comme on ne doit pas s'arrêter à sa jalousie... "je suis jaloux et voilà c'est comme ça !" "c'est ma façon de me protéger"... ben reste comme ça...

la souffrance doit être vue comme elle est: "neutre"... un symptome, un signal d'alarme... d'une contradiction souvent entre le vrai désir et nos trouilles... à nous de choisir à quel camp on veut placer notre "confiance"... sur notre trouille et on justifie alors nos défences, nos possessivités (et oui au pluriel !), nos exclusivités (aussi au pluriel !)... nos demandes au nom de la "protection"...

Lorsqu'on demande aux autres de NOUS protéger... je crois qu'il y a un refus d'aller en profondeur... quand on "accuse" les autres de faire souffrir, c'est qu'on ne veut pas se regarder en face... ben ouais ça me fait mal de la savoir avec lui... et alors ?... trop facile de lui demander de ne pas le faire !... ben oui ça va faire mal tant qu'on restera buccal, anal et narcissique... quand le biberon ne vient pas à l'heure... quand on s'entend plus répéter qu'on est le meilleur... quand le mirroir nous montre qu'on n'est pas le plus beau... ben ça fait mal...

et puis quand au sommet de la douleur, on se dit qu'elle émerge de nous d'abord ! qu'on décide de changer de "position", qu'on se dit qu'on n'a plus de besoin car on sait s'aimer aussi et se nourrir seul, qu'on peut s'estimer aussi sans que les autres jouent la comédie pour nous, et que d'autres sont aussi et parfois plus beaux que nous...

et ben tout à coup on se dit qu'on peut aussi participer avec plus d'optimisme, de joie...

On ne devient plus des puits assoiffés, mais des sources qui donnent... qui ont soif d'être bues ! et du coup on biot avec joie aux autres sources... oui on a toujours nos petites démons, nos chutes, nos doutes, nos coups de fatigue... mais on sait que c'est possible... et de plus en plus facile...

anondance - transformation - qualité... hop à la poubelle cette "position" qui fait mal: "déficit - productivité - quantité"..

chacun ses choix... et son chemin... yakatépé baboune !

#
Profil

Romy

le mercredi 17 mars 2010 à 18h43

Et bien Titane, je te lève mon chapeau d'être passé à travers. Ce que je comprends par contre c'est qu'à un certain moment, tu as aussi souffert, et, j'imagine, douté, remis en question tes choix etc. Tu en es sorti, et tu nous explique ce qu'il y a au bout du tunnel, mais nous on est dans le tunnel actuellement. Et il faut y passer pour, justement, devenir des vieux qui se marrent en regardant les autres se débattre dans la noirceur.

L'amour inconditionnel, ce n'est pas évident. J'ai mon mari qui est revenu d'un voyage d'affaires. Sa copine est allée le rejoindre. Sa copine qui a presque 15 ans de moins que moi... J'étais ici, une semaine,seule à la maison avec les enfants. J'ai (j'avais...excusez-moi, c'est un lapsus) un amant que mon mari ne voudrait pas que je fréquente pour toutes sortes de raisons (principalement parce que c'est un voisin et que la discrétion est importante pour lui). J'ai quand même agi selon ma bonne conscience, mais sans le ok enthousiasme de mon mari qui m'aurait fait vivre ça sans aucune culpabilité. Tu vois, je trouve difficile de ne pas m'arrêter à ma jalousie, de l'aimer inconditionnellement, quand lui me pose des limites que je ne lui pose pas. Donc la jalousie, je la laisse exploser, puis les complexes, puis les "tu la trouves plus belle que moi, c'est ça?"

Surtout qu'il revient et qu'il trouve que la maison est bordélique... Enfin, je le décris un peu comme un monstre alors que ce n'est vraiment pas le cas. On finit toujours par s'entendre et se respecter. Puis il vit des trucs au boulot, beaucoup de pression, de stress. Mais l'amour inconditionnel demande aussi que l'autre nous accepte comme on est. Sinon, on est toujours dans le besoin d'amour, de reconnaissance etc...

Message modifié par son auteur il y a 11 ans.

#
Profil

titane

le mercredi 17 mars 2010 à 19h04

devenir des vieux qui se marrent en regardant les autres se débattre dans la noirceur... comment je dois le prendre ça ?

je chemine depuis 8 ans dans cet amour multiple... avec des rechutes et des doutes c'est vrai...

L'amour inconditionnel, ce n'est pas évident... je n'ai pas parlé de ça encore... je parle de l'amour philia pas d'agapé... amour tendresse, amour harmonie... suis pas Jésus quand même !... cette exagération donne l'impression que c'est impossible...et ça m'énerve un peu... je sais que ce n'était pas ton intention là tout de suite...

et attention !! je n'ai jamais dit que tout devait être confortable !! le pétage de plomb est le bienvenu... surtout si ça se termibe en gros calins !!... et la tendresse bordel !

Tu as le droit de t'exprimer, de partager tes peurs... tes coups de calgon... sans en tenir rigueur, sans t'en identifié... tu es d'abord celle qui aime avec confiance.. et de tps en tps celle, la superficielle là, qui a la trouille, prend de dessus et pète un plomb... et alors ?

Ta conscience parle de toi... tes crises et rechutes ne sont pas toi... toi tu es celle qui vient de les regarder et de les décrire...

Je ne crois pas non plus qu'il faille tout accepter de l'autre !! j'ai déjà dit qu'on n'est pas obligé de tout aimer chez l'autre... et que du coup on peut s'offrir un espace à soi pdt que l'autre râle ds son coin ou se tape la bière devant son match de foot... tu vois ?

tu l'aimes pour autre chose, pour d'autre moments plus intimes, plus vrais... les trucs quotidiens laissons les là où ils sont... déjà passés !

non ?... n'empêche qu'en plus de quelques moments de passion à deux... on a aussi des moement d'amitié où on l'aisse l'autre aller vers soi et d'autres, et des moments d'harmonie ou tout parait bien... cad quand on regarde nos petites frustrations comme des petites frustrations... rien de plus

voilà... pas sorcier si ?

#
Profil

titane

le mercredi 17 mars 2010 à 19h46

dernière rectification et là c'est vrai je me couche... là où je suis le soleil va se lever bientôt...

L'amour pluriel n'est pas une chose monolithique... c'est davantage un bouquet d'identités amoureuses avec chacune leur vie propres... et nous on serait cette source d'eau vivre (et pas embouiteillée) qui arroserait ce bouquet changeant... pas de soif ! une source... la nötre... nous... pour une diversité (pas une multitude) d'amours

aller au lit !

#
Profil

ERIC_48

le mercredi 17 mars 2010 à 23h40

Quand je vous disait qu'on ne perdait rien pour attendre.

Bon, c'est bien dit tout ça, mais je précise que le titre du fil, c'est droit de véto, donc j'ai créé un fil sur l'amour spontané libre et gratuit, il n'est pas payant, vous pouvez y aller spontanément, en toute liberté. Car ici, il n'y a pas vraiment la liberté de parler d'autre chose que de droit de veto d'un partenaire.

Aller tout le monde au lit, et que je n'entende plus un bruit. Non mais.

Ah, merde je n'ai rien à dire sur le droit de véto, bon, je sors

#
Profil

titane

le jeudi 18 mars 2010 à 12h44

suis resté dans le sujet non ?

si on accepte d'être un bouquet d'identités amoureuses... est-ce qu'un de nos identités aurait un droit de veto sir les autres... autrement dit peut-on étouffer une de nos identités pour en sauvegarder une autre...

Vous conseill de lire "Identités meurtières" de Amin Maalouf un livre sublime...

#
Profil

Romy

le jeudi 18 mars 2010 à 14h27

Titane, pour les vieux à l'autre bour du tunnel je ne parlais pas de toi... c'était un écho à ta phrase: "mais si on fouille autour de nous... même chez nos vieux... ils se marrent... car eux aussi ils y ont goûté... de belles étoiles dans leurs cieux... ".

Je comprends un peu mieux ce que tu veux dire. Mais la tentation est grande parfois de croire que c'est l'autre qui nous empêche d'agir, ou que l'autre n'accepterait pas ce qu'on accepte (alors que c'est très théorique), ou la sensation que l'autre domine la relation parce que lui assume ses décisions... Je suis dans une petite rechute. Mais on parle énormément mon mari et moi. À chaque jour ça va mieux. C'est fou combien parfois on a besoin de reconnaissance.

#
Profil

titane

le jeudi 18 mars 2010 à 17h55

Mais la tentation est grande parfois de croire que c'est l'autre qui nous empêche d'agir, ou que l'autre n'accepterait pas ce qu'on accepte (alors que c'est très théorique), ou la sensation que l'autre domine la relation parce que lui assume ses décisions...... oui en effet...

je crois que c'est jusement à partir de ces peur, craintes, doutes et suspiscions que l'on justifie nos"consructions" plus ou moins conscientes... avec des circonvolutions du style:

c'est lui qui veut imposer sa façon alors pur me défendre vais me construire telle ou telle attitude ou on va sérieusement discuté et s'entendre sur un compromis... (promesse mutuelle...) et peu à peu la vraie confiance passe en second plan... et la méfiance s'installe...

c'est à partir de notre méfiance qu'on veut "construire" parfois en étouffant une partie de soi si l'autre accepte d'étouffer une partie de soi aussi... et hop... le di-able... celui qui nous divise en deux... le "compromis" et notre vraie nature qu'on n'arrive pas à faie accepter...

#
Profil

ScottBuckley

le samedi 04 avril 2015 à 14h56

Bonjour,

Pour ma part, je n'ai pas l'envie d'avoir un " droit de veto " sur les chéri-es et partenaire*s d'une chérie avec laquelle je suis en relation, mais je dis cela à titre perso, d'ailleurs je crois qu'il n'y a pas de " point de vue unique & obligatoire " à ce sujet .

A mes yeux, si je suis en relation avec une chérie, c'est que je me sens en confiance avec elle, à différents niveaux .

Si elle a des problèmes avec un ou une partenaire, et qu'elle a envie de m'en parler, je suis + qu'ouvert à la discussion, et même prêt à l'aider à recoller les morceaux avec cette/cet autre partenaire-là, ma compersion & non-jalousie va jusque-là (+) .

Si elle veut absolument que chacun-e de ses partenaires se soient rencontré-es au moins une fois et/ou s'entendent bien ( et/ou ne se détestent pas, ne nous mette pas de bâtons dans les roues ) , je suis tout à fait ouvert à le/la ou les rencontrer, surtout si géographiquement illes sont dans le même coin que moi à cette période là (ou l'inverse, moi en voyage par chez elles/eux) .

Mais je ne lui forcerai jamais la main pour qu'elle rencontre et/ou apprécie et/ou ' intègre ' mes autres relations chéries .

La seule chose que je souhaite et demande, c'est, autant que possible, m'informer de ce qui lui semble important que je sache (exemples : une grossesse, une nouvelle relation bouleversante pour elle et/ou nous, une maladie, une tristesse, un accident de vie, ou d'autres choses importantes) ,
... & me prévenir si l'une de ses relations est ' exclusive ' , jalouse, et/ou cachée/adultère, et/ou non-polyamoureuse, car si une personne tierce est en relation avec elle mais en mode " jalouse " " possessive " et/ou " cachée " et qu'un jour cette personne lui tombe dessus ou nous croise nous embrassant dans la rue, quelle sera sa réaction ?

L'essentiel pour moi est que les partenaires de chacun & chacune soient assez équitablement traitée, autant que possible .

Message modifié par son auteur il y a 5 ans.

#
Profil

swanndecoachella

le dimanche 18 septembre 2016 à 12h35

Mon homme et moi avons un droit de veto ferme quand nous sentons que le partenaire potentiel pourrait faire mal à l'autre, ne pas correspondre à nos critères éthiques ou tout simplement ne pas être intellectuellement satisfaisants pour l'autre.

#

(compte clôturé)

le lundi 19 septembre 2016 à 11h52

swanndecoachella
Mon homme et moi avons un droit de veto ferme quand nous sentons que le partenaire potentiel pourrait faire mal à l'autre, ne pas correspondre à nos critères éthiques ou tout simplement ne pas être intellectuellement satisfaisants pour l'autre.

Whaou, il y a un bureau de recrutement, des prérequis culturels?
;-)

#
Profil

raz

le lundi 19 septembre 2016 à 13h34

Je viens de lire deux articles qui me semblent apporter des réflexions intéressantes sur le sujet.
Ils partent tous les deux du principe qu'avoir un droit de regard sur les relations affective et/ou sexuelles de l'autre dans un couple n'est pas légitime. Il s'agit de voir ensuite comment appliquer ce principe dans des situations concrètes en tenant compte d'autres paramètres. Par exemple, dans des relations amicales/amoureuses, généralement, on fait attention à, on prend soin de l'autre. [J'ai conscience que cette présentation de ces textes n'est pas tout à fait exacte, c'est juste une façon d'expliquer pourquoi je vous les signale sans écrire des pages ni passer des heures à choisir mes mots.]

- Le droit de regard par Pere Picornell Pour celui-ci, le sujet doit être développé dans une série d'articles à paraître.

- S'émanciper du modèle de la permission par Audren Pour mieux cerner la pensée de l'auteur sur le sujet, les conséquences de l'application de ce principe d'après lui, il faut fouiller dans les dizaines d'articles du blog Les fesses de la crémière.

Message modifié par son auteur il y a 4 ans.

#
Profil

swanndecoachella

le lundi 19 septembre 2016 à 16h16

Bagheera
Whaou, il y a un bureau de recrutement, des prérequis culturels?

;-)

Non juste que si l'autre s'embarque avec quelqu'un qui ne lui conviendra pas tôt ou tard, on le lui dit. Et s'il persiste, on met un veto. Tout simplement. Ça ne nous est d'ailleurs pas arrivé souvent, mais à chaque fois il s'avère qu'on avait raison. Au bout de 27 ans, on se connait assez pour savoir qui convient à l'autre. Et d'ailleurs, on peut se tromper.

Répondre

Chercher dans cette discussion

Autres discussions sur ce thème :


Espace membre

» Options de connexion