Polyamour.info



Les messages appartiennent à leurs auteurs. Nous n'en sommes pas responsables.

Merci de consulter notre charte de discussion pour connaître les règles qui régissent les conversations sur ce site.

Où sont les hommes activement polyamoureux?

#

(compte clôturé)

le mercredi 26 août 2009 à 08h36

Pas de chance Hortense, c'est encore une fille qui va répondre :-) ... Mais, je dis oui, bien vu.

Alors maintenant, soit, mettons que c'est pas le besoin de la majorité des messieurs de verbaliser en général peut-être, et aussi peut-être sur ce thème particulier; mais leur vécu évidemment, en tant que fille j'en suis curieuse. Comment on apprend ça, alors là... mes pensées du coup se tournent vers ces premières années de vie où un poupon passe des pleurs au gazouillis, puis à la parole. C'est souvent une femme qui est là, et ça cause et ça cause; les moments où on sent que quelque chose qu'on raconte capte l'attention du gigoteur et le fait tenir tranquille 5 sec', le temps de poser les scratches du pampers et de parer ainsi au jet doré qui atterrit sur la blouse, c'est "Victoire et pomme de terre-heuh, et vous m'entendez bien bien bien", sur l'air de la fameuse chanson. On cause; pour détourner l'attention aussi, donc, vous avez compris.

D'où ma tendance à harceler les hommes qui me font la grâce de communiquer avec moi, surtout en privé; merci à vous bande de courageux, je dois pas être reposante, hein dis Toi, et Toi, et Toi... je peux être hargneuse quand tu ne comprends pas pourquoi je te dis ça et ça. Ben y'a pas de raison; je le fais parce que je te donne un petit bout du jour que je vis, c'est un petit plaisir en soi. Bâillonnez-moi, et je meurs d'inanition, je suis un être social et je noue des liens en parlant, blahblahblah, en faisant rire, hahhahhah, en transformant la carabistouille et le désespoir en complicité.

Parler c'est le sel de la vie avec les autres, mon gros bonheur c'est d'échanger sur le quotidien, la grosse peine du jour ou la mélancolie devant les grandes questions métaphysiques, les petites jubilations aussi, les grandes itou; même si ça paraît des conneries, oui, on en parle, même les ongles cassés ça peut juste faire horriblement mal et échanger des considérations de bas étage prépare pour les moments où c'est le gros blues qui tache méchant. Un espèce de toile élastique pour rattraper les bleus à l'âme qui ont envie d'enjamber le parapet, un truc de long terme qui permet d'encaisser les chocs, zut, je suis en train de "faire la femme qui cause", là.

Bon, à Bohwaz: étale, étale... je salue ton discours, que tu fasses du troisième degré, ou que tu découvres réellement comme c'est marrant de raconter le combat avec la machine à laver qui fait exprès de rendre l'âme en pleine crise de chichi des trois gamins, et autres bêtises du quotidien comme les boules de poussière-poils de chat (chez moi on appelle ça les minons - et le minon c'est aussi le chat... une de mes patientes aux soins à dom' me disait d'un air coquin et féroce qu'elle avait signé à la SPA: elle touchait pas aux minons...).
Avec mes copines, quand on se raconte ça, c'est aussi pour se faire rire; quand le réel est ce qu'il est, que faire sinon le raconter avec verve et cynisme, histoire d'en rigoler...

Message modifié par son auteur il y a 10 ans.

#
Profil

clown.et.lapin

le mercredi 26 août 2009 à 15h05

Siestacorta

Cela dit, on a vu que certains hommes polyamoureux, mettons... moi (vu que les deux monsieurs de la fondation du site sont des feignasses du forum) aiment parler, exposer... Qu'ils sont sensibles aux besoins du discours sentimental, jusqu'à truster le forum, certains mois.

Alors...

(vite, je me sens seul, là...)

Non, je suis de tout coeur avec toi (et j'écris sur le forum)

#
Profil

LuLutine

le mercredi 26 août 2009 à 18h51

bohwaz
Marrant moi je trouve que les filles sont beaucoup plus crades que les garçons ^^

Dépend des filles, dépend des garçons...
J'ai une amie qui nettoie peu et ne range quasiment pas, et quand elle déprime là c'est encore pire, le genre "C'est du propre" sur M6 pour ceux qui connaissent...
J'ai un ami (masculin donc) qui est maniaque et c'est toujours plutôt clean chez lui (plutôt, parce qu'il a un travail très prenant donc parfois, la vaisselle attend quelques jours, mais rien de bien grave).

C'est vrai aussi qu'on n'a pas tous les mêmes critères de priorité des tâches à effectuer, mais entre la vaisselle qui commence à parfumer la cuisine (à cause des restes alimentaires), la poubelle qui est pleine (et éventuellement commence aussi à dégager une odeur sympathique), et les affaires pas rangées qu'on peut toujours entasser vite fait dans un sac/un placard/une caisse/que sais-je et qui n'empêchent ni de circuler dans une pièce, ni de respirer convenablement....bizarrement, je donne priorité aux deux premières tâches. ;)

#
Profil

LuLutine

le mercredi 26 août 2009 à 18h53

Siestacorta
Et comme parler de polyamour, c'est quand même parler d'amour... Ce serait, dans cette logique, un rôle féminin.

Ca rejoint et/ou complète ce que je disais, je crois...
Une histoire de culture, de conditionnement (répartition des rôles...) non ?

#
Profil

bohwaz

le mercredi 26 août 2009 à 23h26

LuLutine
C'est vrai aussi qu'on n'a pas tous les mêmes critères de priorité des tâches à effectuer, mais entre la vaisselle qui commence à parfumer la cuisine (à cause des restes alimentaires), la poubelle qui est pleine (et éventuellement commence aussi à dégager une odeur sympathique), et les affaires pas rangées qu'on peut toujours entasser vite fait dans un sac/un placard/une caisse/que sais-je et qui n'empêchent ni de circuler dans une pièce, ni de respirer convenablement....bizarrement, je donne priorité aux deux premières tâches. ;)

Hé hé pareil :) Quand ça pue c'est que j'ai trop traîné (trop de boulot, trop de sorties, ou les deux en même temps). Dans ce genre de cas j'arrête tout et je m'en occupe, parce que c'est pas agréable quand même ! Pour le rangement du bordel ambiant je m'en fout, j'essaye de garder les choses un peu rangées (kerdekel m'est témoin ;) ) sinon je retrouve rien, mais sinon je m'en fout.

Pour @SiestaCorta c'est une belle théorie mais il y a bien plus de chansons d'amour chantées par des hommes que des femmes non ? Enfin ptet que justement ça vient de là mais je pense pas perso...

#
Profil

amorgen

le jeudi 27 août 2009 à 11h24

@ Siesta, Ne te sens pas seul, ne pas écrire beaucoup sur un forum ne signifie pas que l'on aime pas communiquer. Simplement je ne me retrouve pas dans les problématiques de bien des topics, ou simplement mon opinion a déja été exprimée par d'autres. Et puis sur d'autres thèmes j'ai longtemps hanté des forums pour au final déplorer que la verbalisation (pour ne pas dire verbiage) ne servait qu'à polir l'égo des intervenants.

En ce qui concerne la répartition des tâches, l'homme assurant le matériel (financier) et la femme l'intendance, il y a un remède facile si cela pose des problèmes : vivre seul.
J'ai personnellement fait ce choix de ne pas vivre avec quelqu'un avec qui je suis investi sentimentalement, d'une part pour ne pas imposer mon mode de vie, d'autre part parce que cela correspond aussi à mon besoin de moments de solitude. C'est peut être une solution de facilité, mais en tant qu'homme je suis conditionné depuis le berceau à jouer un rôle dans un couple cohabitant, ce rôle m'emmerdant et ne correspondant pas à mes aspirations j'ai opté pour le "chacun chez soi".

En ce qui concerne l'engagement, il est vrai que bien souvent lorsque je parle de mon mode de vie amoureux, on me prends pour un libertin ou un homme fuyant l'engagement, c'est quand je précise la durée de mes relations que les yeux s'arrondissent...parce que dans l'esprit de mes interlocuteurs ce mode de vie est incompatible avec une relation longue.
Et quand en plus je précise que quantitativement j'ai moins de relations sexuelles depuis que je suis "polyamoureux" qu'avant, alors là en général ils tombent de leurs chaises parce que bien sur dans leur esprit mon objectif est forcément de baiser tout ce qui bouge...

Quand au cliché de l'homme qui ne parle pas de ses sentiments, c'est vrai que malgré tout cela garde un fonds de vérité. J'ai personnellement été élevé à coup de "tu seras un homme mon fils, tu dois être dur" et il m'a fallu des années pour exprimer mes sentiments et émotions de façon simple. Ceci dit parler de sentiments sur un forum, pour dire quoi ? j'ai deux amoureuses, je les aime toutes les deux...what else ?

#

françoise (invité)

le jeudi 27 août 2009 à 14h30

C'est marrant, quand j'ai écrit que j'avais choisi le terme "Lutinage" plutôt que polyamour, parce que je pense que dès qu'on aborde les amours plurielles ça remet en cause l'organisation sociale, les rôles la politique, la consommation... bref beaucoup de choses, certains ont ouvert des yeux ronds. Et sur ce topic, c'est exactement ce qui se passe, entre la discussion sur le ménage, les rôles, le "habiter seul ou pas", etc. Et le besoin de solitude aussi, super important.
Je suis OK avec Bowaz sur les jeunes filles crades: en Australie, dans les auberges de jeunesse où j'ai logé, je finissais par aller dans les douches des mecs, parce que les filles laissaient dans les sanitaires des cheveux, des cotons à démaquillage dégueu, des kleenex sales, les robinets ouverts (et donc les douches inondées) etc, tandis que les garçons, rien: un coup de savonnette, rincer, et fini. Par contre, chez les 40 ans et plus, il me semble que les femmes sont plus propres que les mecs, elles ont été éduquées à faire le ménage... hélas.
Et pour le début de la discussion: je crois que les polyhommes s'expriment moins que les polyfemmes parce qu'ils parlent rarement de leurs sentiments en général. Mais le coeur y est, et le reste aussi :)

#

(compte clôturé)

le jeudi 27 août 2009 à 15h10

françoise
C'est marrant, quand j'ai écrit que j'avais choisi le terme "Lutinage" plutôt que polyamour, parce que je pense que dès qu'on aborde les amours plurielles ça remet en cause l'organisation sociale, les rôles la politique, la consommation... bref beaucoup de choses, certains ont ouvert des yeux ronds. Et sur ce topic, c'est exactement ce qui se passe, entre la discussion sur le ménage, les rôles, le "habiter seul ou pas", etc. Et le besoin de solitude aussi, super important.

Ca me paraît si évident ! On tient de quoi faire un nouveau fil, je trouve. Hop!

/discussion/-dJ-/Les-amours-plurielles-une-crue-fe...

Message modifié par son auteur il y a 10 ans.

#
Profil

Siestacorta

le jeudi 27 août 2009 à 15h51

> bohwaz : ben la chanson, c'est de l'expression artistique. Les romans, les chansosn, la poésie... Cette expression des sentiments n'est pas qu'ouverture, elle est séduction.
Et comme on propose les filles disposent et gningningnin... Ce discours amoureux tend vers le prestige, est - aussi - une façon de garder une image d'homme fort.

Bon, ce n'est qu'une hypothèse.

#

(compte clôturé)

le jeudi 27 août 2009 à 18h24

gg0125
Je ne constate pas dutout les meme reactions concernant les femmes polyamoureuses sur les sites dit de rencontres .. je suis personnellement sur netlog . Quand j'ai decouvert votre site , j'ai publie un extrait d'un article du site sur ce qu'est le polyamour... et j'ai juste annote que cela permettrait de mieux comprendre ce que j'expliquais ds mes propre com . J'ai été insultée en retour : je vous fait copie de ces msg parce qu'ils revelent la grande intolerance dont nous souffrons.... moi j'entends bien davantage que les hommes sont eventuellemen des salaups mais surtout des don juan et les femmes sont forcement des salopes et des briseuses de couples. Voici les com en question :

C'est vraiment navrant...cela me choque, je ne pensais pas que ça puisse être à ce point.

#
Profil

LuLutine

le jeudi 27 août 2009 à 18h28

itinerance
C'est vraiment navrant...cela me choque, je ne pensais pas que ça puisse être à ce point.

Ben si, y en a des comme ça, malheureusement...
Mais il faut noter que nos propres amis (et heureusement !) réagissent rarement de cette façon lorsqu'on leur en parle.
Dans l'exemple donné, ce sont des gens qui ne connaissent pas directement la personne concernée qui parlent...

#

(compte clôturé)

le jeudi 27 août 2009 à 19h46

Faut pas oublier que sur le net, on est bien à l'abri, bing bing paf paf et on se pousse du coude pour se donner du courage et se liguer pour taper sur le mouton noir; ces gens-là n'oseraient certainement pas te dire ça en face...

#
Profil

LuLutine

le jeudi 27 août 2009 à 19h47

Clementine
Faut pas oublier que sur le net, on est bien à l'abri, bing bing paf paf et on se pousse du coude pour se donner du courage et se liguer pour taper sur le mouton noir; ces gens-là n'oseraient certainement pas te dire ça en face...

+1

#
Profil

toto

le mardi 01 septembre 2009 à 13h21

ezrz

Message modifié par son auteur il y a 9 ans.

#
Profil

jfferson75

le mardi 01 septembre 2009 à 14h11

Tiens un autre Jean-François!!!!

En fait je pense que les hommes dévoilent moins leurs sentiments. C'est la raison pour laquelle je crois que les H sont moins disserts sur leur vie polyamoureuse. En tout cas c'est mon cas.

En fait l'aspect activement polyamoureux c'est peut-être dû en partie au sexe mais j'y crois pas. Je crois plutôt que c'est surtout lié au moment de sa vie. J'ai participé à deux rencontres de polyamour.info. J'ai croisé des personnes qui étaient célib ou en couple mais sans enfant. Ou alors des personnes séparées ou divorcées. Je pense que quand on commence une vie amoureuse ou qu'on recommence une vie amoureuse c'est plus facile de choisir une relation polyamoureuse transparente. Pour moi une relation polyamoureuse transparente serait mon idéal. J'y crois beaucoup au fait que le polyamour se développe beaucoup. Mais dans mon cas c'est pas si évident. Je suis marié. J'ai un enfant handicapé de 10 ans. Je peux pas faire n'importe quoi. J'ai des responsabilités vis à vis de lui. J'ai eu plusieurs relations. Je ne connaissais pas à ce moment là le polyamour. Maintenant que je le connais c'est vrai que j'ai un regard différent. Des fois j'envie ceux du forum qui sont plus libres.
En tout cas cela me plait de lire vos discussions et j'ai rencontré des personnes sympa durant les rdv à Paris.

Un autre Jean-françois

#
Profil

polyrateau

le mardi 01 septembre 2009 à 14h25

..

Message modifié par son auteur il y a 6 ans.

#
Profil

kerdekel

le mardi 01 septembre 2009 à 15h35

bohwaz
Hé hé pareil :) Quand ça pue c'est que j'ai trop traîné (trop de boulot, trop de sorties, ou les deux en même temps). Dans ce genre de cas j'arrête tout et je m'en occupe, parce que c'est pas agréable quand même ! Pour le rangement du bordel ambiant je m'en fout, j'essaye de garder les choses un peu rangées (kerdekel m'est témoin ;) ) sinon je retrouve rien, mais sinon je m'en fout.

Oui, je confirme, t'es un maniaque. :P
(Comparé à moi ceci dit. Je suis en train de me demander si la fameuse "amie en question" de lulutine qui pourrai postuler à c'est du propre, ce serai pas de moi dont elle parle...)
J'aime pas le ménage (mais je me maquille pas donc je laisse pas de kleenex usagés ;) ). Je préfère bricoler des trucs et écouter de la musique, j'y peux rien. :D

A part ça, je vois quelque chose qui revient souvent (et surtout que les mères ne prennent pas mal ce que je vais dire, ce n'est pas dirigé contre elles. Je reconnais parfaitement le fait que certaines femmes s'épanouissent très bien dans ce rôle, et c'est tant mieux. Ce n'est juste pas mon cas). Enfin je trouve. Il faut arrêter de croire qu'une femme (poly ou non, mais mettons poly puisque c'est le forum) va (et ce quasi tout le temps dès la première rencontre) nécessairement penser à vivre avec et avoir des enfants avec ses relations. C'est un gros cliché ça, qui a la dent très -trop- dure.
Par exemple, je veux surtout pas en avoir, et j'irai même plus loin, ça me percuterai même pas l'esprit d'y penser avec une relation. En général, c'est même encore moins hypothétique dans ma tête que dans celles de mes relations masculines (qui heureusement sont poly parce que c'est pas avec moi qu'elles fonderont une famille).
Le fait que je ne veuille surtout pas être mère, ou encore que je ne veuille pas vivre avec, ne fait pas de moi quelqu'un de monstrueux, ça n'enlève en rien le fait que je sois une femme, et ça ne fait pas de moi une nympho (l'autre rôle obligé de lafâme quand elle n'est pas une mère). J'aime mes compagnons, je suis là pour eux et c'est réciproque, et c'est à peu prêt ce que je considère comme l'engagement. L'engagement ne veut pas forcément dire famille/bouvier-bernois/bague au-doigt/monospace/et-tutti-quanti dans l'esprit féminin.
Enfin, ça ne fait pas de moi quelqu'un d'immature non plus. Qui a dit qu'une femme adulte et responsable devait forcément avoir enfanté? J'aime pas les enfants, je préfère les chats. Et je veux pas imposer mon mode de vie à mes amoureux (qui péteraient un plomb au bout de 2 semaines, vu qu'ils sont beaucoup plus maniaques que moi). Pourquoi un homme qui vivrait ainsi sera considéré bien plus "responsable" que moi (genre autonome, indépendant, etc)? C'est un non-sens, c'est aussi absurde que la cantatrice.
Et je pense que c'est une erreur de penser que je puisse faire partie d'une toute petite minorité. Oui, peut-être qu'on est pas majoritaires, mais je reste persuadée mordicus que je suis loin d'être un spécimen féminin si rare à ne pas vouloir avoir de descendance et être indépendante.

Message modifié par son auteur il y a 10 ans.

#
Profil

Junon

le mardi 01 septembre 2009 à 20h59

Kerdekel, absolument. Nous sommes 2 au moins....:-)

Message modifié par son auteur il y a 10 ans.

#

(compte clôturé)

le mardi 01 septembre 2009 à 21h04

Ter!

#
Profil

kerdekel

le mardi 01 septembre 2009 à 23h07

\o/ :D

Répondre

Chercher dans cette discussion

Autres discussions sur ce thème :


Espace membre

» Options de connexion