Polyamour.info



Les messages appartiennent à leurs auteurs. Nous n'en sommes pas responsables.

Merci de consulter notre charte de discussion pour connaître les règles qui régissent les conversations sur ce site.

Sexualité féminine : sondage IPSOS

Social
#
Profil

Tagore

le dimanche 04 mai 2014 à 20h03

Voici un sondage ipsos commandé par Psychologies magazine :

www.ipsos.fr/ipsos-public-affairs/actualites/2014-...

Voici les chiffres que j'ai remarqués :

31 % des femmes font assez souvent (25%) à très souvent (6%) l'amour alors qu'elles n'en ont pas envie (rarement 50%, jamais 16%) (Cependant seules 6 % des femmes désireraient avoir moins de relations sexuelles).

19 % des femmes simulent l'orgasme assez souvent (15%) à très souvent (4%) (rarement 40 %, jamais 38%)

37 % des femmes envisagent (25%) ou ont déjà pris (12%) un amant. 62 % l'excluent.

18 % des femmes envisagent (14%) ou ont déjà fait (4%) l'amour à plusieurs. 81 % l'excluent.

Les statistiques semblent indiquer qu'il y a deux classes sexuelles parmi les femmes : les riches et les pauvres. La limite entre riches et pauvres sexuelles se situerait à une relation par mois.

18-24 ans, 25-34 ans, 35-44 ans, 45-59 ans, 60 ans et plus :

Riches (plus d'une fois par mois) : 74 %, 81 %, 70 %, 64 %, 57 %.
Intermédiaires (une fois par mois) : 2 %, 3 %, 5 %, 6 %, 4 %.
Pauvres (moins d'une fois par mois ou jamais) : 23 %, 13 %, 19 %, 26 %, 34 %.

On voit que les riches sont majoritaires, mais que les pauvres sont une forte minorité (25 %) dont une part non-négligeable sur le total n'a jamais de relations sexuelles (11%), y compris chez les jeunes.

En moyenne, 47 % des femmes voudraient avoir plus de relations sexuelles (surtout les jeunes), 6 % moins, 46 % sont satisfaites de la fréquence et le reste (4%) ne se prononcent pas.

Il y a ensuite une question très finement posée :

«  Selon vous, les relations sexuelles sont-elles aujourd’hui plutôt :

1) Plus satisfaisantes pour les hommes que pour les femmes ? 24%

2) Plus satisfaisantes pour les femmes ? 4 %

3) Aussi satisfaisantes pour les femmes que pour les hommes ? 68 %

4) Aussi insatisfaisantes pour les femmes et les hommes ? 4 % »

Évidemment, sous prétexte de poser une question sur la satisfaction des hommes et des femmes en général, il s'agit en fait d'une question sur la satisfaction de la femme en particulier. On peut donc agréger les scores des questions 1 et 4 d'une part (insatisfaction sexuelle : 28 %) et 2 et 3 d'autre part (satisfaction sexuelle : 72 %). Nous obtenons ainsi un score d'insatisfaction sexuelle qui s'exprime de manière relative (« l'homme jouit plus que la femme », ou «  ni l'homme ni la femme ne jouissent réellement »), toujours minoritaire mais particulièrement élevé.

Ce score est confirmé par la question suivante qui demande de noter le plaisir sexuelle. 30 % des femmes donnent une note égale ou inférieure à 6/10 à leur sexualité (plaisir moyen ou inférieur à la moyenne) et 19 % une note égale ou supérieur à 9/10 (plaisir très grand), la majorité (50%) déclarant un plaisir élevé mais sans plus (7 à 8/10).

Nous trouvons donc encore une forte minorité de femmes insatisfaites très moyennement satisfaites sexuellement.

Je trouve que ces statistiques permettent de se donner une assez bonne idée du problème de l'insatisfaction sexuelle chez la femme.

#
Profil

LuLutine

le dimanche 04 mai 2014 à 20h28

Ce serait intéressant d'avoir le même sondage pour les hommes. :)

#
Profil

Tagore

le dimanche 04 mai 2014 à 21h44

On trouve ici des statistiques sur la fréquence des relations sexuelles des hommes et des femmes aux États-unis, publiée originellement en 2010.

La situation des célibataires est littéralement catastrophique. À presque tous les âges, plus de 50% des hommes et des femmes n'ont pas eu de relations hétérosexuelles l'année écoulée (donc il faut retirer les homosexuels exclusifs), contre moins de 10% pour les hommes et les femmes mariés (exception faite des plus de 50 ans).

Les personnes "en couple" sont entre les deux.

Si vous voulez comprendre avec quel fanatisme les hommes et les femmes veulent se marier, vous avez là une explication.

Le mariage est la seule institution qui permette d'assurer une sexualité relativement régulière. La "liberté sexuelle" institutionnelle (le célibat) signifie pour la plupart la frustration sexuelle. Les autres variantes d'organisation sexuelle (différentes du mariage, du couple et du célibat) comme le polyamour sont ultraminoritaires et non-comptées dans les statistiques.

#
Profil

Tagore

le lundi 05 mai 2014 à 09h50

D'ailleurs la situation des célibataires est tellement catastrophique qu'on se demande s'il n'y a pas eu de biais dans ces statistiques.

Par exemple, parmi les 30-39 ans, 72,3% des femmes célibataires n'auraient pas eu de relations sexuelles vaginales l'année écoulée. Même si on retranche les homosexuelles, cela fait quand même beaucoup.

Dommage que je n'ai pas trouvé l'enquête originale en accès libre...

#
Profil

Tagore

le lundi 05 mai 2014 à 12h13

Durex fait aussi des statistiques sur la satisfaction sexuelle, avec des cohortes de 10000 personnes environ.

www.durex.com/en-sg/sexualwellbeingsurvey/document...

Selon lui, de part le monde:

16% des hommes et des femmes sont insatisfaits sexuellement,
37% sont moyennement satisfaits et,
44% sont pleinement satisfaits.

Avec une grande disparité entre les pays:

Les nigérians seraient 0% à être insatisfaits (?!) 67% pleinement satisfaits,
Les japonais 35% à être insatisfaits et 15% à être pleinement satisfaits.

Le Japon, pays de la pornographie et de la perversion, est aussi le pays le plus frustré au monde...

Les Français ne sont que 12% à être insatisfaits, mais ils ne sont aussi que 25% à être pleinement satisfaits. Comme dans le sondage IPSOS, on retrouve la majorité absolue (61%) moyennement satisfaite.

#
Profil

LuLutine

le lundi 05 mai 2014 à 23h01

Tagore
Par exemple, parmi les 30-39 ans, 72,3% des femmes célibataires n'auraient pas eu de relations sexuelles vaginales l'année écoulée.

Oui enfin "relations sexuelles vaginales", c'est quand même super précis, et on n'est pas obligées d'en avoir envie !
On peut être pleinement satisfaite de plein d'autres façons !

Alors sur ce coup-là je trouve cette statistique un peu....inutile.

#
Profil

Tagore

le mardi 06 mai 2014 à 00h13

C'est vrai que cette statistique est très insuffisante. Mais l'enquête originale, qui fait le tour des pratiques sexuelles, n'est pas en accès libre.

Mais bon, si cette statistique est exacte, ça donne quand même un ordre de grandeur de la frustration des femmes hétérosexuelles célibataires en Amérique (Et aussi des hommes).

Moi je trouve ces statistiques effrayantes. Elles signifient qu'en dehors du couple ou du mariage, c'est la frustration pour la majorité des célibataires.

J'espère qu'un jour de nouvelles organisations sexuelles émergeront et se répandront pour faire face à cette injustice.

#
Profil

LuLutine

le mardi 06 mai 2014 à 00h34

Tagore
Mais bon, si cette statistique est exacte, ça donne quand même un ordre de grandeur de la frustration des femmes hétérosexuelles célibataires en Amérique (Et aussi des hommes).

Euh, non.
Pour affirmer ça il faudrait savoir quel pourcentage de femmes est frustré s'il y a absence de "relations sexuelles vaginales".
Et je ne connais absolument pas ce pourcentage...qui est peut-être faible, qui sait ?

Moi je crois que c'est notre culture patriarcale (et peut-être d'autres raisons aussi ?) qui nous fait (font) penser qu'un rapport sexuel n'est pas satisfaisant, pas "complet" ou que sais-je encore sans ça. Alors que c'est faux dans beaucoup de cas.
Beaucoup combien ? C'est cette info-là qu'on n'a pas...

#
Profil

ScottBuckley

le mardi 06 mai 2014 à 00h39

" 37 % des femmes envisagent (25%) ou ont déjà pris (12%) un amant. 62 % l'excluent. "

100 - 62 = <3 ?

#
Profil

LuLutine

le mardi 06 mai 2014 à 02h11

GreenPixie
" 37 % des femmes envisagent (25%) ou ont déjà pris (12%) un amant. 62 % l'excluent. "

100 - 62 = <3 ?

C'est drôle, j'avais aussi remarqué cette phrase.
Peut-être pas pour les mêmes raisons que toi. (?)

Je me suis demandée quelle était l'influence de notre culture sur cette statistique : combien de femmes l'excluent non pas parce qu'elles ne le souhaitent pas, mais parce que "c'est pas bien", "il faut pas", "l'exclusivité amoureuse et sexuelle est la seule possibilité surtout pour une femme"...

#

lolizo (invité)

le samedi 05 août 2017 à 22h52

Le Japon, pays de la perversion et de la pornographie ? Sachant que le top 10 des pays consommant le plus de porno est largement dominé par les pays européens et arabes, et que les plus grands producteurs sont les Etats-Unis, cela me surprend ! Ensuite, parler de ''perversion'' me semble très excessif et sectaire, langage très négatif à surveiller, surtout quand on parle d'un sujet sensible chez certains comme la sexualité.

A bon entendeur.

Répondre

Chercher dans cette discussion

Autres discussions sur ce thème :


Espace membre

» Options de connexion