Polyamour.info



Les messages appartiennent à leurs auteurs. Nous n'en sommes pas responsables.

Merci de consulter notre charte de discussion pour connaître les règles qui régissent les conversations sur ce site.

Attirance pour le meilleur ami de mon copain

Besoin d'aide
#
Profil

Lea691

le jeudi 20 janvier 2022 à 07h56

Je m'appelle Léa, j'ai 24 ans et cela fait bientôt 5 ans que je suis dans une relation de couple exclusive avec mon compagnon actuel, Vincent 30 ans.

Nous sommes réellement très heureux ensemble, nous communiquons vraiment beaucoup et tout ce passe pour le mieux. Nous avons des projets d'avenir communs etc. Et je tiens à préciser que je n'ai absoluement aucun doute sur mes sentiments envers lui, je l'aime et je souhaite que notre relation perdure.

Le problème est que je ressens une forte attirance pour son meilleur ami Hugo, 29 ans. Ils se sont connus il y a 11 ans pendant leurs études. Depuis le debut de notre relation avec Vincent, nous faisons régulièrement des sorties/soirée avec un groupe d'ami dont Hugo fait partie. Hugo, étant plus proche de Vincent, c'est tout naturellement que je me suis rapprochée de lui plus que les autres amis de Vincent.
Il vient plus souvent à la maison, dort de temps à autre chez nous, nous cuisinons ensemble lui et moi et connait notre maison par coeur.

Je ne sais plus quand exactement j'ai commencé à être attirée par lui, je suppose que c'est venu petit à petit. Et cette attirance s'est amplifié au fur et à mesure que notre propre relation d'amitié se consolidait entre nous deux. Aujourd'hui je le considère comme un de mes meilleurs ami, même si on ne le s'est jamais dit et je pense que c'est réciproque. Au niveau de mes émotions et mes sentiment vis à vis de lui, j'ai envie de construire quelque chose de fort et de tendre. Je ne ressens pas d'amour romantique envers Hugo mais plutôt un amour tendre mais strictement amical. J'ai envie d'être plus tactile avec lui qu'avec d'autre de mes amis, et je le suis d'ailleurs. J'ai demandé à plusieurs reprise à Vincent si ça le dérangeait et il me répondait que non du tout, il n'est pas du genre jaloux et à totalement confiance en nous deux. Et j'ai aussi envie de passer des moments seuls avec lui, pour discuter faire des activités. On s'est vu pas mal de fois pendant les vacances de noël. Il venait manger chez moi quasiment tous les jour alors que mon compagnon n'était pas là. Mais il n'y a jamais eu d'ambiguïté et Vincent etait au courant de tout.

Cependant, depuis quelques temps je me suis mise à fantasmer sur lui, sexuellement, et à plusieurs reprises. D'abord dans des rêves indépendants de ma valonté puis lors de mes sessions intimes en solo et là j'étais totalement consciente. J'ai parlé à Vincent à 2 reprises de mes rêves à propos d'Hugo car je me sentais réellement mal vis à vis de lui et je voulais être honnête avec lui et il m'as répondu que c'était totalement normal, qu'au cours de notre vie ça allait sûrement se reproduire à plusieurs reprises et que ça ne veut pas forcément dire grand chose, juste que notre cerveau à envie ou besoin de stimulant et de nouvelles choses et que forcément dans une relation qui commence à durer il y a forcément une routine qui s'installe etc. Donc, sur ces paroles, je me suis sentie totalement rassurée et honnête envers lui. Mais depuis que je me suis mise à penser à Hugo volontairement pendant mes séances en solo je n'ai rien dit à Vincent car j'ai trop honte et j'ai peur qu'il remette des choses en question avant que moi même j'ai eu le temps d'y réfléchir.

Le fait est que je sais que même si je suis attirée par lui, je ne ressens pas de l'amour et je n'ai pas envie de romance avec lui. J'ai toujours envie de me rapprocher de lui, d'être sa confidente, son amie proche mais pas sa copine ni son amante ni quoique ce soit qui pourrait s'y apparenter.
De son côté, je ne pense pas non plus et je suis quasiment sûre qu'il ne me voit pas de manière romantique et il n'y a pas d'ambiguïté dans nos échanges. Ça reste toujours amicale. Je pense néanmoins que je suis importante pour lui (même si je pense que je le suis moins que lui pour moi).

Cette situation me met mal à l'aise vis à vis de ma relation avec Vincent, je sais que je l'aime, que je ne fais en soi rien de mal et que je ne ferai jamais quoique ce soit dans son dos. Mais mes sentiments envers son meilleur ami me perturbent et je ne sais pas/plus où placer le curseur entre l'amitié et une forme d'amour ? Est ce malsain de ressentir tous ça ? Est ce normal ? Est ce que je devrais en parler avec Vincent ? Avec Hugo ? Aux deux ? Ou alors juste attendre que ça passe ? Est ce que je me voile la face et qu'en faite je suis amoureuse des deux ? Je suis un peu perdue dans tous ça, je ne sais plus trop quoi penser et j'aurai besoin de regard extérieur sur la situation.

#
Profil

bonheur

le jeudi 20 janvier 2022 à 11h53

Bonjour Lea691,

Je trouve que tu exprimes très bien. Ca me tique que tu imagines pour les autres, que tu saches ce qu'ils pensent et/ou ressentent. Je crois qu'il faut être vigilent à ce niveau là. Ce qui ne signifie pas que tu ne perçoives pas justement les autres, simplement que tu n'es pas en eux. Parfois, on peut avoir des surprises.

Autrement, concernant la frontière amitié-amour, le livre d'Yves-Alexandre Thalmann "les 10 plus gros mensonge sur l'amour et la vie de couple" consacre si ma mémoire est bonne tout un chapitre là-dessus. Je m'en rappelle car je ne suis pas 100% d'accord avec l'auteur. Sauf, que ça permet d'alimenter la réflexion. Après, le livre a un fil conducteur, donc lire uniquement ce chapitre est, je crois, une erreur. Ca c'est pour le curseur et son placement.

J'espère que ce livre est toujours publié.

Ressentir et "malsain" ne peuvent s'employer à mes yeux dans une même phrase. On ressent. Ce que l'on fait de son ressenti est une chose. C'est tout sauf malsain. Ce sont nos actes qui peuvent devenir malsains, pas nos ressentis.

La décision d'en parler à l'un des deux, aux deux séparément ou aux deux simultanément... t'appartient. Jusque là, je perçois ce que tu m'indiques de ton "comportement" comme très sain. Les fantasmes sont généralement très éloignés de la réalité. C'est ce qui fait leurs intérêts (une vie parallèle, imaginaire, ou tout est merveilleux).

Le placement du curseur, là est ta problématique. Toi seul peut définir où le placer. Et bon courage !

Si l'auteur que je te recommande (tu lis ?) t'inspire, sache que ses deux autres livres "vertus du polyamour" et "garder intact le plaisir d'être ensemble" sont très complémentaire. Ceci au cas où tu placerais le curseur dans l'amour et non dans l'amitié.

Belle découverte de toi et bel avenir !

#
Profil

Siestacorta

le jeudi 20 janvier 2022 à 12h03

Bonjour @Lea691,

je vais commencer par te féliciter de te poser toutes ces questions avant les faits :-)
Si tu parcours le forum, tu verras que dans une grosse partie des témoignages, quelqu'un a foncé et voulu se poser l'étiquette "je suis poly - chat perché !" après coup. Et bon, c'est généralement des difficultés supplémentaires.

En te lisant, j'ai pas de réponse toute faite, mais plutôt des suppléments de questionnements.

- tu insistes sur "je ne suis pas amoureuse du meilleur ami", "pas de romance"... Bon. C'est peut-être un aspect concret des choses ou peut-être un moment de cette situation.... Ne te le répète pas. Une rencontre non-exclusive est une rencontre comme une autre, on ne peut pas prédire ce qu'elle engendrera comme sentiments.
- ceci dit oui, beaucoup de poly considèrent que quelque chose qui n'est pas de la romance peut aussi être une relation. Donc amour-amour ou autre chose, la situation n'est pas si différente. Mais ça aussi, il faudra en parler.
- le polyamour, c'est à dire ici la non-exclusivité dans le cadre de relation, c'est moins une possibilité qu'on se donne à soi qu'une possibilité qu'on donne aux autres comme à soi. Vous n'en êtes pas là, mais je pose ça pour souligner à quel point ouvrir cette porte là c'est poser plein de questions à plusieurs personnes, pas seulement à soi.

Message modifié par son auteur il y a 10 mois.

#
Profil

Siestacorta

le jeudi 20 janvier 2022 à 12h43

Lea691
Est ce malsain de ressentir tous ça ? Est ce normal ? Est ce que je devrais en parler avec Vincent ? Avec Hugo ? Aux deux ? Ou alors juste attendre que ça passe ? Est ce que je me voile la face et qu'en faite je suis amoureuse des deux ?

Ben malsain de fantasmer et d'avoir des sentiments, non. Pour le moment c'est entre toi et toi. Et le fait même que tu cherches à exprimer ça, c'est plutôt sain.

En parler... Comme je tentais de l'indiquer dans ma première réponse, déclarer cela dans un cadre qui suit la norme sociale par défaut, monogame, c'est hélas pas indifférent. Ce que je conseillerai peut-être, c'est de faire le point entre est-ce que tu en parlerais seulement pour voir ce que ça fait d'en parler, ou est-ce que tu as vraiment des besoins en tête, c'est à dire que même ne pas en parler changerait profondément quelque chose quand même.
Est-ce que ne pas le dire en t'y étant engagée fera que tu auras une rancune bizarre envers Vincent une envie d'esquiver Hugo ?

Es-tu amoureuse des deux...Et pourquoi commence-t-on à éprouver des sentiments plus intéressés que d'autres... c'est pas évident. Là comme ça au jugé, je me dis que tu es jeune, que ton histoire "sérieuse" déjà engagée tôt et ton mode de vie actuel (études, I guess) laisse beaucoup de place à d'autres envies, d'exploration libre ou dans le cadre rassurant de ta tête et de quelqu'un de "connu". Tu continues à vivre, et c'est encore moins inattendu à ton encore jeune âge que pour d'autres personnes en couple.

Derrière cette situation, il y a une expérience amoureuse encore courte.

Autre petit élément : peut-être à tort, j'ai pensé à la cristallisation (concept pas approuvé par la médecine, hein, juste qu'avec l'expérience, ça a du sens). Je sais pas si ça te parlera. Stendhal parle d'un ressenti d'homme pour une femme, mais c'est largement inversable.

Bon, sinon, un sentiment plus personnel et donc avec potentiellement plus de moraline dedans, c'est que je trouve que le coup du meilleur ami du partenaire, c'est à la fois naturel comme occasion de rencontre et plus sensible encore qu'ailleurs ("kwa ??? avec MON MEILLEUR AMIIII ???").
Donc la encore, très personnellement, c'est moins sur tes sentiments que sur leur capacité à tous deux à gérer ça que je vois des questions à poser pour voir si c'est envisageable.
Et encore une dose de moraline après ça : faites pas ça dans son dos sur le mode "on a craqué, on pouvait pas se retenir". Tu as déjà réfléchi, ce qui pourrait arriver ne te prendra pas par surprise.

Voilà, c'est des éléments et des questions, tu prends ce que tu veux !

Message modifié par son auteur il y a 10 mois.

#
Profil

Topper

le jeudi 20 janvier 2022 à 12h59

Bonjour @Lea691, dans ton récit tu répètes plusieurs fois, avec des formulations différentes, que tu n'es pas amoureuse d'Hugo. Tu insistes tellement sur ce point que ça donne l'impression que tu essaies de te convaincre de ça. Est-ce que c'est le cas ?

Est-ce que c'est de l'amitié entre vous ? Est-ce que c'est de l'amour ? Si tu demandes à plusieurs personnes ce que signifie pour elles l'amour, ce que ça implique d'être amoureux, et à quel moment on peut considérer une relation comme étant amicale ou amoureuse, tu auras autant de réponses différentes que de personnes. Et ce n'est pas étonnant, car il n'y a pas une définition stricte de ce qu'est une relation amoureuse. Tu peux avoir des réponses d'autres personnes qui vont se baser sur leurs expériences, leur perception et leurs principes pour te répondre, mais ce qui importe est ce que tu ressens, toi.

Seule toi, peut définir si tu te sens amoureuse ou pas. Et ça, c'est extrêmement compliqué. Il y a une multitudes de nuances de relations entre une amitié banale et un amour évident et il n'y a pas de frontière qui sépare les deux. C'est d'autant plus compliqué à savoir si tu es amoureuse dans un moment de confusion comme celui dans lequel tu te trouves.

Mais est-ce que "être amoureuse" est vraiment le sujet ? Selon-moi, ce n'est pas du tout la question sur laquelle tu dois concentrer tes réflexions, car qu'est-ce que ça change au final ? Tu as envie de développer une relation plus intime avec Hugo, et ça c'est une certitude.

Tu demandes si c'est malsain d'avoir les ressentis que tu as. Je ne considère pas que d'avoir une attirance pour une autre personne que ton partenaire de vie soit malsain. C'est selon-moi quelque chose qui peut arriver à n'importe qui et dans n'importe quelle circonstance. Etre en couple monogame ne permet pas, et ne permettra jamais d'éviter ça.

Tout dépendra de ce que tu fais de tes ressentis. Est-ce que tu es capable de vivre cette relation de manière platonique ou l'envie d'intimité est trop forte ? Dans le second cas, il serait sain d'en parler préalablement à Vincent. En étant en relation avec lui, le contrat implicite de la monogamie veut que vous soyez exclusifs.

Tu peux voir avec lui ce qu'il en pense, de si c'est quelque chose de dérangeant pour lui, de si il est possible de développer ta relation avec Hugo. En fonction de ce qu'il en ressort et de ce qui apparait possible ou non, tu jugeras de si c'est pertinent d'en parler à Hugo.

Message modifié par son auteur il y a 10 mois.

#
Profil

Bouggy

le mardi 27 septembre 2022 à 17h10

Bonjour Lea,
Je ne sais pas ou tu en es dans ton histoire et j'aurais bien aimé savoir les choix que tu avais fait. Quoi qu'il en soit, au vu de ce que tu racontes, je ne pense pas qu'il y ait quelque chose de malsain à ressentir ce que tu ressens et j'espère que tu as pu trouver quelques réponses.

Je comprends d'autant plus ce que tu ressens car je vis en ce moment une situation similaire.
Je suis en relation depuis 7 ans. Depuis le début nous avons convenu que notre relation était ouverte à la possibilité d'autres histoires. En 7 ans j'ai eu une histoire très brève avec un homme rencontré en vacances. Mon compagnon S, a son meilleur ami depuis 15 ans, B, qui nous est très proches dans notre quotidien. Il a déjà vécu 6 mois chez nous, il passe souvent à l'appartement, il a les clés de chez nous et on fait régulièrement des choses ensemble. Depuis quelques années, les deux s'amusaient à blaguer sur l'éventualité qu'il se passe quelque chose entre nous. Depuis 1 an, nous dansons ensemble avec B et travaillons ensemble dans une association. Cet été j'ai senti une forte attirance envers lui mêlée à une proximité de plus en plus grande.

Nous avons flirté et avons fait l'amour. Nous en avons très rapidement parlé à mon compagnon. Il a réagit du mieux qu'il pouvait. C'est à dire qu'il a traversé beaucoup de peur, de la jalousie mais a aussi été ouvert à la possibilité qu'on vive cette histoire librement. Mon compagnon et moi avons énormément parlé et je l'ai rassuré sur l'amour que je lui portais.

Ce qui est clair c'est que je suis tombée amoureuse de B. Je pensais que l'envie d'une relation plus intime était partagée avec lui mais la suite des événements a mis la confusion en moi. Difficulté à savoir vraiment ce qu'il ressent et ce qu'il veut. Des comportements assez contradictoires.

Aujourd'hui je traverse une période difficile car je crois avoir compris qu'une relation plus intime ne serait pas voulue par B même si je pense que l'attirance soit toujours là. Je respecte ça même si mon ego en a pris un bon coup et que je ressens depuis un énorme vide. Ce tumulte rend les choses difficiles avec mon compagnon qui tente de gérer ses peurs à lui et aussi d'être présent pour moi. La relation avec S me parait aujourd'hui bien fade et je m'en veux de ça. J'ai du mal à rebondir.

Je sais que nous avons pris un risque en choisissant de vivre ce moment intime avec B. Et je ne le regrette pas. J'en assume les conséquences même si je me sens assez seule aujourd'hui dans mon chagrin et ma peur de ne pas retrouver le gout de ma relation avec S.

Si vous avez des ressentis vis a vis de mon histoire, je serais heureuse de vous lire.

Message modifié par son auteur il y a 2 mois.

Répondre

Chercher dans cette discussion

Autres discussions sur ce thème :


Espace membre

» Options de connexion