Polyamour.info



Les messages appartiennent à leurs auteurs. Nous n'en sommes pas responsables.

Merci de consulter notre charte de discussion pour connaître les règles qui régissent les conversations sur ce site.

Passage mono - poly

Bases
#
Profil

basikj

le mercredi 24 octobre 2018 à 08h41

Bonjour à tous,

Je m'appelle Jérémy, 30 ans, de Clermont-Ferrand. Je suis en couple mono depuis 10 ans, marié depuis 4 ans.
Depuis quelques temps ma femme me parle du polyamour. Je ne suis pas fermé à l'idée mais tout cela me fait peur pour le moment. C'est pourquoi je suis là, à la recherche de conseils et témoignages.

De mon côté, je n'ai connu personne d'autre qu'elle. Elle a eu une petite relation avant moi, quand elle était ado, ce n'est pas allé très loin. Nous avions déjà discuté du fait que, n'avoir connu personne d'autre, représentait un certain manque pour nous deux.

J'aimerais lui faire plaisir et lui dire de foncer (nous n'avons qu'une vie) mais pour le moment je suis trop pris par mes peurs et incertitudes. J'ai un énorme manque de confiance en moi et une certaine dépendance affective. J'ai aussi tendance à sur-penser les choses et ne peux m'empêcher d'imaginer diverses situations qui n'existent/n'arriveront pas.

Avez-vous des conseils à me donner ? Comment c'est passé la transition mono-poly pour vous ?

Merci !

#
Profil

bidibidibidi

le mercredi 24 octobre 2018 à 09h33

Je vais être honnête, pour moi, tu ne pars pas avec tous les atouts.
Malgré tout, j'ai envie de vous encourager à le vivre. Dans tous les cas, si la question émerge, c'est qu'elle est importante pour l'un ou l'autre d'entre vous. Elle pourra être enterrée à court terme, mais pas à long terme.

Je m'inquiète, en fait, plus pour toi que pour elle. Une femme aura toujours beaucoup plus de sollicitations qu'un homme, à fortiori un homme qui prétend avoir une femme et chercher une amante. Si on rajoute le fait que c'est elle qui est à l'origine de l'ouverture, et je m'attends à ce qu'effectivement tu passes par une très mauvaise période. Sauf à ce que tu aies une capacité de séduction naturelle, vous allez déboucher dans une situation de mono-poly de fait. Et il risque de te falloir des mois, et même certainement des années pour pouvoir te faire tes expériences, quand, pour elle, ça pourra se faire à une vitesse incroyable.

Dans un premier temps, je discuterai avec elle de ce qu'elle veut vraiment et pourquoi. Le polyamour présuppose des sentiments. Or, en général, quand on rentre dans une période où on se lâche, c'est pas des sentiments que l'on cherche, mais plutôt, pardonne-moi d'être cru, du cul. Donc, si elle cherche le polyamour parce que c'est plus "acceptable" qu'un couple ouvert, il faut que tu le saches vite. Ensuite, elle propose peut-être le polyamour parce qu'elle a déjà quelqu'un en vue, ce qui est aussi possible.
Si la partie sexuelle est importante voire centrale dans sa démarche, je vous conseillerai plutôt de commencer par du libertinage/échangisme. L'avantage, c'est que vous pouvez le pratiquer en couple. Ca peut vous permettre d'avoir vos expériences, et peut-être d'arriver à la conclusion que vous ne cherchez rien de plus. Et au pire, si vous cherchez plus que du sexe, le libertinage augmentera votre confiance en vous, et vous aura permis d'aborder les questions de jalousie de manière un peu plus douce que le polyamour.

Voila pour mes conseils.

#

gillou (invité)

le mercredi 24 octobre 2018 à 09h40

Moi elle s’est plutôt passé moyen.
J’ai 40 ans et 20 ans de couple.

J’en sors avec la conviction qu’on passe difficilement de l’un à l’autre.
Parce qu’en 20 ans on développe beaucoup de réflexes monogames qu’il est très difficile de se défaire. La jalousie, la possessivité, la peur de se retrouver seul…
Ce ne sont pas que des mots, mais des émotions puissamment ancrées.
On est comme on est. :) :) :)
En plus d’une inexpérience amoureuse (oui un monogame à tout à apprendre en amour, séductions, …) qui peut parfois faire des erreurs de débutant.

Perso je suis plus pour le polyamour à la françoise simpere.
Un couple stable, un socle. Long terme.
Mais un couple plutôt ouvert.
Et une certaine discrétion dans les aventures.

Faut être suffisamment transparent pour ne pas « tromper » l’autre (en gros qu’il soit au courant qu’on va voir ailleurs).
Mais pas trop pour pas le blesser (ce que je vis de manière intime … c’est intime, mon jardin secret, mon cheminement personnel).

Voilà, mon curseur est plus proche du couple libre que du polyamour.

Et une formidable expérience de vie. Sans aucun doute la plus belle.
Se retrouver face à soi même parfois.
En dehors du couple.
Parfois extrême en émotion, mais … on se sent vivant.

#
Profil

bonheur

le jeudi 25 octobre 2018 à 20h24

Salut Basikj,

Si tu aimes lire et que les livres de développement de soi ne te rebutent pas, je peux te proposer quelques lectures. Le chemin est le tien. Pas de baguette magique ni de recettes miracles. Ce qui se vit bien pour une personne, peut mal se vivre pour une autre.

Chaque individu est unique et a son histoire. Donc, un témoignage n'est que le reflet d'une unicité.

Déjà, je trouve que tu as une bonne compréhension de toi (car ici c'est toi qui interpelle) et une compréhension de ta compagne (suivant quel degré d'exactitude ?) dont il faut tenir compte.

S'interroger sur le polyamour, c'est découvrir et se découvrir en premier lieu. Que l'on soit poly ou non, d'ailleurs. Je veux dire, on peut aimer une personne polyamoureuse, sans nécessairement vivre cela pour soi-même (polyacceptant). Une acceptation n'est pas toujours du 100% d'ailleurs.

Message modifié par son auteur il y a 9 mois.

#
Profil

basikj

le jeudi 25 octobre 2018 à 20h44

@bidibidibidi Nous en discutons librement et oui, elle a actuellement quelqu'un en vue (ne sachant pas si c'est réciproque) mais ne fais rien tant que je ne suis pas prêt. Je lui fait confiance pour ça. C'est une chose qui me gène un peu, dans le sens où je n'ai pas envie quelle passe à côté de quelque chose le temps que je sois prêt.
L'aspect sexuel n'est pas sa priorité dans ce qu'elle recherche même si cela en fait partie.
C'est vrai que le déséquilibre dont tu parles (moi ramant pendant qu'elle voit quelqu'un) m'inquiète. Je ne sais pas comment je vivrais la chose et comment je réagirais le jour où elle sera effectivement chez quelqu'un pendant que je serais seul chez moi. D'ailleurs, comme je le disais, il m'arrive d'imaginer des situations, par exemple elle ayant une relation physique avec quelqu'un d'autre et dans ces moments là je me sens mal...Et je maudit mon cerveau de m'envoyer de telles images.
Je sais que c'est un problème de possessivité et aussi de dépendance affective. Il faut que je fasse un travail sur moi même pour ça.

@gillou Je me reconnaît tout à fait dans ce que tu dit dans le premier paragraphe !

Message modifié par son auteur il y a 9 mois.

#
Profil

basikj

le jeudi 25 octobre 2018 à 20h47

@bonheur Je ne suis pas contre ce type de lecture. Je démarre un processus de travail sur soit (par que sur ça mais aussi d'autres aspects de ma personnalité) donc je suis ouvert à tout ouvrage pouvant m'aider !

#
Profil

bonheur

le vendredi 26 octobre 2018 à 07h34

@basikj

Livres de Yves-Alexandre Thalmann (trois ouvrages qui se complètent pour une transition mono-poly, je trouve) :
- vertus du polyamour, la magie des amours multiples
- les 10 plus gros mensonges sur l'amour et la vie de couple
- garder intact le plaisir d'être ensemble, prévenir le désamour

Egalement un super livre écrit par une poly, Hypatita From Space :
- compersion : transcender la jalousie dans le polyamour

Vertus du polyamour et compersion, je crois que l'on ne peut plus les acheter en neufs papier, seulement en occasions et-ou format informatique (kindle je pense - amazon)

Bonne lecture et bonne journée

#
Profil

Yuzu

le vendredi 26 octobre 2018 à 19h25

Bonjour Basikj,

Etant moi-même poly"acceptante" c'est à dire mono mais avec un poly, je te confirme qu'il y a tout un travail à faire sur soit.
Je viens de lire le livre "ta deuxième vie commence quand tu comprends que tu n'en n'as qu'une" et je retrouve beaucoup d'idées et d'indices qui m'avaient étés donnés sur ce forum l'année dernière. Notamment le fait de renouer avec moi-même, reprendre confiance en moi et prendre conscience que l'être aimé doit être tel une cerise sur le gâteau de notre bonheur, et non pas l'ingrédient principal.

Et c'est bien ce que j'ai remarqué, plus je reprenais confiance en moi et qu'on communique mieux notre relation se portait.

Aujourd'hui nous avons dépassé les 1 ans de l'ouverture de notre couple et nous sommes en accord et la relation (en V) reste la même avec les mêmes objectifs. Avec son amie qui est devenu une bonne amie a moi aussi nous envisageons de nous rapprocher et comme but ultime de prendre un appartement /maison pour tous :-D

Je ne dis pas que vous en arriverez là mais ce travail sur soit aide beaucoup pour la jalousie !

Bonne soirée !

#
Profil

Caoline

le vendredi 26 octobre 2018 à 19h59

Ça fait plaisir de lire ces nouvelles Yuzu. Merci.

#
Profil

bonheur

le vendredi 26 octobre 2018 à 20h53

Yuzu
Je viens de lire le livre "ta deuxième vie commence quand tu comprends que tu n'en n'as qu'une" ...

Coucou Yuzu, heureuse de te lire. Ce livre de Raphaëlle Giordano est excellent, surtout si tu recherches une méthodologie. Si tu préfères du non imposé (moins une technique, plus une adhésion laissant libre court à tes aspirations), il existe aussi "le jour où j'ai appris à vivre" de Laurent Gounelle. En fait, ce sont deux auteurs de romans (des histoires) qui axent sur le développement personnel. La transformation de soi et le lien (effet boule de neige) avec les autres. Les répercussions de notre évolution propre sur notre entourage, l'impact y est bien exprimé dans les deux cas. Le "défaut" de Laurent Gounelle, c'est qu'il faut lire une bonne partie du roman sans trop comprendre, avant que tout se recoupe comme un puzzle qui prend forme. C'est moins carré, moins mode d'emploi que le livre de Raphaëlle Giordano. Moi je préfère Laurent Gounelle. Peut être que d'autres donneront un avis différents sur ces romans.

En tout cas, l'un comme l'autre permet de se découvrir et fait du bien.

#
Profil

Yuzu

le samedi 27 octobre 2018 à 09h58

Tiens moi j'ai trouvé que le livre de Raphaelle Giordano était agréable justement car c'était plus un roman qu'une méthodologie .... comme quoi les perceptions sont bien différentes de l'un a l'autre

#
Profil

bonheur

le samedi 27 octobre 2018 à 13h50

Yuzu
comme quoi les perceptions sont bien différentes de l'un a l'autre

tout à fait. Le roman de Giordano a un plan précis et "l'élève" suit les consignes du maître. Alors que dans le roman de Gounelle, on créée une situation atypique et le personnage principal réagi à cela. Il fait quasi seul la démarche de connaissance de soi et de découverte. C'est ça que j'aime dans ce roman.

Mais l'un n'empêche pas l'autre, les deux sont excellents et les deux sont un roman et non un livre de développement personnel habituel

#
Profil

Kael

le samedi 27 octobre 2018 à 14h01

Salut Basikj,

Je te conseille aussi vivement le livre Compersion, d'Hypatia from Space. Il permet je trouve de se poser les bonnes questions (qu'est ce qui me sécurise / m'insécurise ; quels "langages" je privilégie pour signifier et entendre des sentiments,etc...)

Et puis, tu peux aussi venir une fois à un "café polyamour" à Clermont. Seul ou avec ta compagne. c'est un espace bienveillant où vous pourriez trouver des conseils, partager vos questionnements. Le prochain n'est pas encore programmé, mais tu peux guetter la page "évènements" sur ce site, ou sur la page facebook polyamour.

#
Profil

basikj

le dimanche 28 octobre 2018 à 20h47

Merci à tous pour vos réponses. J'essayerai de lire certaines de ces références !
@Kael Oui je vais surveiller le prochain café poly (mais pas sur facebook pour rester discret).

#
Profil

Aina

le dimanche 28 octobre 2018 à 21h26

Je suis un peu dans le même cas que toi. Polyacceptante, en tout cas j’essaie de l’être. La relation de mon partenaire est déjà plus avancée, et j’ai bien bataillé avec mes démons. Mais comme toi je n’ai pas envie de me perdre dans des réactions et sentiments que je réprouve, jalousie, possessivité, dépendance affective... j’ai envie de grandir en amour, et grande confiance dans la qualité relationnelle de mon couple.
Concernant la jalousie, j’y suis allée à mon rythme, et je n’ai accepté des choses que lorsque je me sentais prête. Il a toujours veillé à me rassurer, à me montrer qu’il était toujours là, qu’il pensait à moi, à faire attention à comment je me sens...
J’ai aussi «  pris de la hauteur », ou du recul, c’est-à-dire que je me suis efforcée de dézoomer un peu, pour voir ce que cette situation m’apportait, comment je pouvais m’en servir pour bosser des trucs sur moi que j’avais encore pas conscientisé. Par exemple, j’ai fait une analogie entre ce que je pouvais ressentir en ce moment (souffrance de devoir «  partager » l’amour de mon chéri) et ce que moi enfant ai pu ressentir à la naissance de ma petite sœur (souffrance de devoir partager l’amour de mes parents). Un vrai raz-de-marée pour la petite fille reine du monde que j’étais... J’ai dissocié à cette période, je le sais depuis longtemps (aucun souvenir avant mes 9 ans!!!!). Donc je me dis, c’est l’occasion de revivre à la lumière de ma conscience actuelle ce à quoi je n’ai pu survivre enfant qu’en dissociant.
Voilà, je dis pas que c’est facile et j’admire ceux qui parviennent à vivre avec sérénité et «  compersion » (un nouveau mot à mon vocabulaire) les autres relations de la personne qui partage leur vie.
Si tu as besoin de parler, hésite pas.

#
Profil

Eilane

le jeudi 01 novembre 2018 à 09h05

Si je peux me permettre, télécharge aussi sur Amazon le guide des amours pluriel de Françoise Simpère, il est clair, concis et tellement plein de bon sens, qu'il va te permettre de relativiser pas mal de choses, voir de changer ta vision des relations multiples.

Vous avez beaucoup de chance d'être tous les deux ouverts à la communication sur le sujet. C'est encore assez rare malheureusement et tellement de personnes sont face à un mur quand il abordent la question dans leur couple...

Je partage l'avis commun que tu dois te renforcer sur tes craintes. Surtout sur ta dépendance affective, qui à elle seule peut tout foutre en l'air. Débarrasse toi en tout court, tu vas te faire un sacré cadeau. Le livre de Simpère est top pour nous y aider.

Répondre

Chercher dans cette discussion

Autres discussions sur ce thème :


Espace membre

» Options de connexion