Polyamour.info



Les messages appartiennent à leurs auteurs. Nous n'en sommes pas responsables.

Merci de consulter notre charte de discussion pour connaître les règles qui régissent les conversations sur ce site.

Couple libre sexuellement mais apparement aussi polyamoureux.

Poly/Mono
#
Profil

Elisade

le dimanche 07 novembre 2021 à 18h03

Bonjour à tous,

Je suis toute nouvelle ici et je me pose pas mal de questions. J'ai besoin de vos avis 😊. Je m'explique :-)

Je sors d'une relation de 10 ans depuis 1 an. Cette relation était une relation monogame mais non-exclusive. Nous étions libertins pendant une bonne partie de notre couple. Mais nous libertinions uniquement à deux.

Il y a quelques mois je fais connaissance d'un homme super. A force de discuter nous nous rendons compte que nous sommes tous les deux des libertins.
Une relation sexuelle de libertinage se mets en place. Nous sommes complices, sur la même longueur d'ondes sur plein d'autres sujets. Bref on s'attache et des sentiments naissent, nous sommes en couple. J'apprends de mon côté à accepter qu'il fasse des rencontres seul, et moi aussi. C'est quelques chose de nouveau mais j'arrive à m'y faire. En discutant j'apprends également qu'il est ouvert au polyamour. Personnellement moi je ne sais pas dire pour moi même, mais j'entends.

Il y a quelques jours il m'annonce par message discute avec une femme qui habite à l'étranger. Elle n'est pas pour les relations libres etc mais souhaite venir passer un week-end chez lui. Il me dit qu'au mieux ce sera une aventure sexuelle. Je bug, quelques chose me dérange mais je ne sais pas dire quoi. Il me dit que ça le remplirai de bonheur, mais seulement si je le soutiens.
Je sais qu'il rencontre parfois seul, tout comme moi. Quand c'est le cas j'essaie de penser à autre chose et de m'occuper l'esprit.
Il me rassure et me dit que cette rencontre ne changera rien entre nous, mais je ne suis pas à mon aise à l'idée et je n'arrive pas a dire pourquoi.

Je ne suis pas de nature jalouse, j'adore nos libertés mais quelque chose me chifonne. En même temps je suis baignée dans une nouvelle sorte de relation depuis qq mois seulement, peut être que j'ai juste besoin de temps. Avez vous déjà connu cela en relation libre/poly? Comment avez vous fait pour décortiquer ce sentiment?

Merci beaucoup

#
Profil

lau93

le dimanche 07 novembre 2021 à 22h47

Bonsoir @Elisade
Moi ce qui me chiffonne c'est " Elle n'est pas pour les relations libres etc mais souhaite venir passer un week-end chez lui. Il me dit qu'au mieux ce sera une aventure sexuelle."
Donc elle ne veut pas de relation libre
Mais elle veut "passer le WE chez lui": avec quel projet?
Et lui y voit une aventure sexuelle " au mieux " et au pire?
qui veut quoi est ce que tout le monde a compris les enjeux de cette rencontre? Sait elle qu'il est en couple avec toi? Qu'il semble demander ta permission pour la rencontrer?J'ai l'impression que c'est le flou qui me chiffonne
Après, que vous puissiez parler ensemble ça me parait déjà bien.
C'est mon ressenti , je ne suis pas sûre que ça réponde à tes questions :-)
Bonne soirée
L

#
Profil

Topper

le lundi 08 novembre 2021 à 10h12

Bonjour @Elisade, dans ton message, il me semble qu'il y a plusieurs choses mélangées. Tu nous parles de libertinage et polyamour. D'une perplexité à propos du polyamour. D'une femme qui envisage de passer un séjour avec ton partenaire. D'un malaise que tu ressens.

Si on compare le libertinage et le polyamour, qu'est-ce qui change ? D'un côté, il y a une non-exclusivité sexuelle, de l'autre, une non-exclusivité sexuelle et affectueuse/amoureuse. C'est volontairement très simplifié, mais si on se limite à cette base, on se rend compte que le libertinage c'est surtout des règles supplémentaires qui contrôlent la liberté.

Je ne sais pas comment vous vivez le libertinage, mais soit vous avez vos règles propres, soit vous vous basez sur des fonctionnements communément admis dans le milieu. Certaines personnes vivent le libertinage toujours à l'extérieur du domicile, sans trop converser ou alors essentiellement autour du sexe et de l'organisation d'une rencontre, quelques heures ou une nuit, sans relation suivie, etc. Autant de stratégies pour que les sentiments ne s'en mêlent pas (même si à de trop nombreuses reprises j'ai pu voir des couples libertins foncer droit dans le mur en croyant que c'était quelque chose de contrôlable).

Si tu n'es pas à ton aise, c'est qu'il y a certaines de ces règles implicites qui sortent du cadre libertin comme de longues discussions à distance, plusieurs jours ensemble... et puis qu'elle vienne de l'étranger ce n'est peut-être pas rien.

En ce qui concerne ton rapport au polyamour, il n'est peut-être pas évident de le conceptualiser au premier abord. Nous nous sommes construits dans un schéma monogame, et c'est donc pas mal de choses qu'ils faut revoir dans notre rapport aux autres, aux rapports amoureux (et toute les nuances difficiles à définir), ainsi que la jalousie, la possessivité, la dépendance affective, etc. Déjà, savoir que c'est possible et que dans l'idée c'est un mode de vie séduisant est déjà une ouverture au polyamour. Souvent, une rencontre (le/la "game changer") va bousculer tout ça et le rendre concret.

Même si ce n'est pas un mode de vie que tu envisages aujourd'hui, je pense que c'est une bonne chose d'y réfléchir et d'en parler, d'essayer de déterminer ce qui pourrait te gêner/perturber ou ce qui pourrait te plaire. Cela n'engage à rien, mais ça prépare à l'éventualité. Selon-moi, il est toujours bon de se préparer à l'idée que les règles qui régissent une relation puissent sauter un jour.

Autre chose, tu débutes une relation avec cet homme. C'est une grande période d'adaptation à l'autre et avec qui il n'y a pas forcément une grande dépendance affective et des habitudes installées depuis longtemps. Selon-moi, c'est un contexte favorable pour expérimenter d'autres modes relationnels (à votre rythme, hein), plutôt qu'après des années de relation.

Par rapport à cette autre femme, on ne connait pas ses ambitions. Même si elle n'est pas polyamoureuse, même si elle n'est pas libertine, elle peut avoir envie de passer un week-end sympathique avec quelqu'un avec qui elle s'entend bien et éventuellement prendre du plaisir sexuel avant de repartir. Leur relation pourrait s'arrêter là, ou devenir une sorte de sex-friend occasionnelle.

Sans en parler avec ton partenaire, tu ne peux que spéculer (comme fait @lau93 ). Pose lui des questions sur elle, de comment elle voit les choses, de si il y a un cadre prévu à leur rencontre, si ils ont évoqué des éventualités, etc. Cela dissipera probablement un flou qui t'es inconfortable. Toutefois, garde en tête que entre ce qui est prévu et ce qui peut se passer, il peut y avoir de grosses différences et c'est imprévisible. Ce ne sera pas forcément un drame, mais il faut avoir conscience de cette possibilité et l'accepter.

#
Profil

bonheur

le lundi 08 novembre 2021 à 14h38

J'invite à lire "Osez le libertinage" de Pierre Des Esseintes et "vertus du polyamour" de Yves-Alexandre Thalmann. J'y ai relevé tellement de différences que je ne vois pas la comparaison entre polyamour et libertinage. Ce sont deux sujets complètement différents, sauf si on amalgame les deux.

Dans les deux cas, point commun toutefois, le sexe n'est pas obligatoire. Le milieu libertin offre une diversité et n'impose surtout pas (je suis voyeuse, je suis exhibe, je m'intègre parfaitement en milieu libertin sauf que je dis non à tout acte sexuel qualifié de "participatif"). En polyamour, l'affectivité peut se vivre pleinement sans sexe.

C'est mon opinion sur ce point de "détail".

#
Profil

Elisade

le mercredi 10 novembre 2021 à 20h15

Merci pour vos réponses et avis :-)

Premièrement dans notre libertinage nous ne nous fixons pas de règles justement. On avance et on parle beaucoup sur ce qui nous dérange ou pas. Je dois dire que ça convient parfaitement.
La liberté sexuelle nous convient bien et on se dit tout même quand nous rencontrons seuls.
Pour ma part ces relations sont toujours restées pleinement sexuelles.

Je pense que comme vous disiez, que c'est la démarche de venir de loin qui me chiffonne et sûrement aussi cette peur d'être exposée du jour au lendemain au polyamour. Je pense que je ne suis pas encore prête pour cela, même si je me pose beaucoup de questions a ce sujet.

J'ai du mal à exprimer mon ressenti et mes sentiments et cette relation m'aide vraiment à oser en parler.
Mon copain a entre-temps compris qu'il y avait un malaise avec cette annonce de fille qui arrive pour un week-end. Il m'a demandé pourquoi, mais je n'arrive pas à dire pourquoi. Il a dit que cela ne nous mettra pas en danger (la fille sait qu'il est en couplé libre avec moi) que de toute façon ça peut aussi bien mal se passer.

Enfaite je pense que comme tout ça est nouveau pour moi, j'ai besoin de temps de digérer ses demandes qui arrivent parfois de manière très inattendues. J'ai besoin de temps enfaite. Meme si je me découvre super ouverte et tolérante au finale. Mais j'ai aussi conscience que c'est aussi car pour le moment il n'a pas d'autre amoureuse.

Avez vous eu besoin de temps pour digérer certaines choses dans le polyamour?

#
Profil

Elisade

le mercredi 10 novembre 2021 à 20h16

bonheur
J'invite à lire "Osez le libertinage" de Pierre Des Esseintes et "vertus du polyamour" de Yves-Alexandre Thalmann. J'y ai relevé tellement de différences que je ne vois pas la comparaison entre polyamour et libertinage. Ce sont deux sujets complètement différents, sauf si on amalgame les deux.

Dans les deux cas, point commun toutefois, le sexe n'est pas obligatoire. Le milieu libertin offre une diversité et n'impose surtout pas (je suis voyeuse, je suis exhibe, je m'intègre parfaitement en milieu libertin sauf que je dis non à tout acte sexuel qualifié de "participatif"). En polyamour, l'affectivité peut se vivre pleinement sans sexe.

C'est mon opinion sur ce point de "détail".

Effectivement tu as raison. Je pense que dans ma relation les deux ont une frontière très fine.

Message modifié par son auteur il y a un an.

#
Profil

bonheur

le mercredi 10 novembre 2021 à 20h39

Elisade
Effectivement tu as raison. Je pense que dans ma relation les deux ont une frontière très fine.

Il semble que ça arrive, en effet. J'en ai rencontré déjà. A une époque je nommais ces personnes des polybertins :-D :-D :-D

Le milieu libertin est un milieu => donc des individus dont on peut tomber amoureux. Sauf qu'une fois que l'on est amoureux, l'amour est et demeure.
J'ignore si je suis claire :-/

Elisade
Avez vous eu besoin de temps pour digérer certaines choses dans le polyamour?

Ca me parle. Pas uniquement pour du poly, mais en général. En fait, mon chéri de vie a longtemps cru que je fuyais la situation. Mon impossibilité à exprimer faisait monter en moi colère et envie de retrait (être seule). Du coup, je ne voulais pas fuir alors je restais présente, sauf que tout mon être voulait aller s'allonger et surtout seule. C'est très con, sauf que j'ai réussi, après coup à exprimer cela. Faire comprendre que je ne fuyais pas la situation ou la discussion. Au contraire, après coup, j'y reviens d'une manière claire, nette, explicite et carré (avec assurance). Ce n'est pas tant que j'ai besoin de la réflexion, mais surtout de la digestion. C'était le mot qui me manquait pour définir mon attitude.

Alors oui, j'ai besoin d'être seule surtout, si je dois digérer. Aussi, si je suis à l'origine de l'indispensable discussion à notre équilibre. J'ai fait vraiment un gros travail pour me comprendre et pour arriver à expliquer.

#
Profil

Elisade

le mercredi 10 novembre 2021 à 21h36

bonheur
Il semble que ça arrive, en effet. J'en ai rencontré déjà. A une époque je nommais ces personnes des polybertins :-D :-D :-D

Le milieu libertin est un milieu => donc des individus dont on peut tomber amoureux. Sauf qu'une fois que l'on est amoureux, l'amour est et demeure.
J'ignore si je suis claire :-/


Elisade
Avez vous eu besoin de temps pour digérer certaines choses dans le polyamour?


Ca me parle. Pas uniquement pour du poly, mais en général. En fait, mon chéri de vie a longtemps cru que je fuyais la situation. Mon impossibilité à exprimer faisait monter en moi colère et envie de retrait (être seule). Du coup, je ne voulais pas fuir alors je restais présente, sauf que tout mon être voulait aller s'allonger et surtout seule. C'est très con, sauf que j'ai réussi, après coup à exprimer cela. Faire comprendre que je ne fuyais pas la situation ou la discussion. Au contraire, après coup, j'y reviens d'une manière claire, nette, explicite et carré (avec assurance). Ce n'est pas tant que j'ai besoin de la réflexion, mais surtout de la digestion. C'était le mot qui me manquait pour définir mon attitude.

Alors oui, j'ai besoin d'être seule surtout, si je dois digérer. Aussi, si je suis à l'origine de l'indispensable discussion à notre équilibre. J'ai fait vraiment un gros travail pour me comprendre et pour arriver à expliquer.

J'espère y arriver ! C'est super dur enfaite de mettre des mots dessus. Jai l'impression que j'arrive à digérer l'info mais ce n'est pas pour autant que je l'accepte. Comme par exemple la fille qui vient passer un week-end de l'étranger, il m'a rassuré sur le moment, mais ça m'a quand même empêché de dormir cette nuit là. Et ce n'est pas de la jalousie mais je sais pas.. je sais aussi que si elle vient on ne se verra pas du week-end et je serai seule. Je déteste la solitude du coup je pense que je fais un transfert sur mon problème et il y a également la peur du rejet, donc de ma confiance en moi. Apres je me demande s'il est possible de remédier à ces sensations ?
Et en meme temps je me vois mal lui dire: non je ne suis pas d'accord qu'elle vienne. Car je n'ai pas d'arguments ou de mots à mettre sur mon ressenti .

#
Profil

Topper

le jeudi 11 novembre 2021 à 13h38

Elisade
Avez vous eu besoin de temps pour digérer certaines choses dans le polyamour?

Oh oui, totalement ! C'est un moment nécessaire pour moi. Il y a le moment où j'ai un ressenti, le moment où je digère, puis le moment où je peux l'analyser et en parler sans être sous le coup de l'émotion.

#
Profil

Ocean

le jeudi 11 novembre 2021 à 14h12

Bonjour, pour moi le processus de digestion se fait beaucoup en discussions décortiquage,
Ou en posant un flot d'idées brutes par écrit sur un bloc note virtuel que je structure ensuite en affinant,
Qui me permet de faire ressortir des besoins, observations de mon intérieur, qui sont parfois un peu noyées dans un méli mélo incapacitant de discussion intérieure.

Répondre

Chercher dans cette discussion

Autres discussions sur ce thème :


Espace membre

» Options de connexion