Polyamour.info



Les messages appartiennent à leurs auteurs. Nous n'en sommes pas responsables.

Merci de consulter notre charte de discussion pour connaître les règles qui régissent les conversations sur ce site.

Des tensions répétées

#
Profil

bidibidibidi

le lundi 18 janvier 2021 à 13h41

Sophie72
Je ne suis pas certaine de comprendre ce que tu veux dire. Certes, j'ai conscience que si je dis cela c'est un peu dévalorisant pour moi mais il y a quand même une réalité. Je ne trouve jamais bien un homme qui semble s'intéresser à moi et ceux qui semblent s'intéresser à moi sont soit des mecs qui regardent tous les jupons (je les repère à des kilomètres ceux-là) , soit des mecs gentils mais pas suffisamment intelligents pour me faire vibrer. Avec ceux ui me plaisent , je dois aussi garder une certaine distance parce que finalement je ne suis pas "libre". Peut-être que cela n'aide pas non plus mais je crois quand même que inconsciemment je suis séduite par des hommes avec lesquels je n'aurai même pas à garder cette distance. Sinon c'est vraiment que je suis repoussante! LOL

La dissonance mentale, c'est une théorie mais qui je pense possède un fond de vérité (toujours difficile d'avoir des preuves précises en psychologie). En gros, c'est quand il nous arrive quelque chose qui est en opposition avec nos convictions/croyances. On a tendance dans ces conditions là à mettre en branle des mécanismes de protection pour ne pas avoir à revoir notre vision du monde.
Ton propos est que les hommes "très intelligents, [] très séduisants ou [] très atypiques" ont peu de probabilités d'être attirés par toi. Soyons honnêtes, ça ne repose sur rien de concret, c'est purement une croyance. Par contre, ça te permet de ne pas avoir à faire face à ta dissonance mentale, comme le fait que tu sois en couple et attirée par d'autres hommes (ça c'était avant d'avoir découvert le polyamour, mais je pense que cette croyance date d'avant le polyamour) ou le fait que tu aies été attirée mais n'a pourtant rien fait pour aller vers ces hommes. Je pense aussi que ça permet de gérer beaucoup plus facilement le rejet et la peur du rejet (deux choses qu'on a beaucoup de mal à affronter).

En fait, on est pourri de croyances similaires, surtout dans le domaine de la séduction et des relations romantiques. Je sais que du jour où j'ai commencé à me pencher sur la séduction, l'une des premières étapes pour moi fut de faire tomber toutes ces limitations mentales.
Les gens qui ont "peu de probabilités d'être attirés par moi" sont en fait beaucoup plus simples à définir et beaucoup plus logiques. Ce sont les personnes qui possèdent une vision du monde, des valeurs, très différentes des miennes. Là, ça coince. Mais c'est tout :-D

Message modifié par son auteur il y a un mois.

#
Profil

Sophie72

le lundi 18 janvier 2021 à 15h20

Merci Bidibidibidi pour ces explications, c'est intéressant.
Je pense que j'ai déjà identifié une de mes croyances : le fait que je pensais que tout le monde sentait son cœur palpiter de temps en temps pour un(e) autre mais que personne n'en parlait vraiment et que chacun tentait bon an mal an de faire avec.
Ce qui est certain c'est que maintenant j'ai conscience que je me "freine" pour ne pas faire de peine à mon chéri, pour ne pas le perdre car j'ai conscience que nous avons une belle relation épanouissante. J'ignore si cela sera plus dur à vivre de cette manière qu'en ne voulant pas voir mes dissonances cognitives mais c'est très différent. Je me sens parfois "tiraillée" entre mon envie de "liberté dans mon couple" et le fait que je crains que la liberté ne soit pas plus épanouissante que ce que je vis actuellement. Ce n'est vraiment pas simple d'accepter tout cela et d'avancer avec cette nouvelle vision de moi-même.

#
Profil

Sophie72

le mercredi 03 février 2021 à 15h55

Bonjour
Cela fait plusieurs semaines que j'essaie de montrer à mon compagnon des vidéos parlant du polyamour car je vois bien qu'il en a une vision déformée et qu'il voit cela comme un truc très très marginal , très négatif et pour moi c'est difficile de sentir tous ces aprioris. Je ne le harcèle pas mais lui repropose de temps en temps. Pour le moment il refuse et je sens bien que c'est parce qu'il pense que je veux le "convaincre" voire le changer, alors qu'en fait je veux juste lui permettre de se faire sa propre opinion mais de manière non biaisée et ainsi ne plus me sentir "anormale" à ses yeux. Hier je lui en ai envoyé une sur messenger mais comme il n'arrive pas à ouvrir youtube depuis son tel, il a demandé à notre aîné de 22 ans qui lui aurait dit (et c'est tout à fait possible) "Ne regarde pas ça ; elle est débile de t'envoyer ça" en parlant de moi; De ce fait hier quand je suis rentrée mon mari était en colère et m'a boudé toute la soirée. Ce matin il s'est un peu radoucit et c'est comme cela que j'ai su en le questionnant que notre fils avait tenu ces propos. Il a encore dit qu'il ne voulait pas changer que si quelqu'un devait changer c'était moi et je lui ai expliqué à nouveau que personne n'avait à changer de mode de fonctionnement mais qu'on pouvait évoluer et que si je lui demandais de regarder c'est que je pensais que cela pouvait l'aider à comprendre et à sortir du jugement, que d'ordinaire il savait qu'il pouvait me faire confiance , alors pourquoi pas sur ce type de sujets ? En plus notre fils , non seulement est jeune mais je ne lui ai connu jusqu'à présent aucune relation amoureuse, donc il est assez mal placé pour donner un avis tranché sur ce genre de sujet! Bref, je suis un peu triste mais j'espère que mon mari va accepter d'ouvrir ses œillères... parce que sinon j'ai conscience que cela sera toujours une source de conflit.

#
Profil

Sophie72

le samedi 06 février 2021 à 18h14

Aucune expérience similaire à la mienne sur ce forum ? Bon on avance quand même un peu. Mon mari accepte d'essayer de laisser ses préjugés de côté et de regarder une ou deux vidéos sur le sujet.

#
Profil

alinea7

le samedi 06 février 2021 à 19h23

Personnellement je vois deux choses.

D'abord on peut avoir du mal à se rabibocher avec un concept qui nous a amené à vivre une certaine souffrance. Donc ton mari peut être durablement voire irrémédiablement braqué là dessus s'il est clair dans son esprit que ce n'est pas quelque chose qui lui parle. Il n'y a dans ce cadre personne qui a des oeillères, simplement un point de vue différent.

Aussi j'ai l'impression que tu voudrais à tout prix qu'il partage ton émerveillement. Mais vous êtes deux personnes différentes et le polyamour n'est pas plus sale ou plus mauvais parce que ton mari le rejette. J'ai un peu l'impression que tu voudrais qu'il valide le poly comme si tu ne pouvais pas t'autoriser à le faire sinon. Ça peut être quelque chose qui te correspond et pas lui. D'ailleurs rien ne l'oblige à croire ni même pratiquer, le point crucial c'est surtout de trouver comment ça pourrait se passer de manière acceptable pour toi ET lui.

#
Profil

Sophie72

le dimanche 07 février 2021 à 17h48

Bonjour @alinea.
Tu interprètes un peu mes propos. Quand je dis que mon mari à des œillères c'est par rapport au fait qu'il a beaucoup de mal à prendre du recul sur les "normes sociétales", les croyances inculquées depuis l'enfance et pas spécifiquement sur le polyamour. Quand nous parlons de nos parents, je vois bien qu'il a beaucoup de mal à prendre du recul. Pour lui vivre ensemble jusqu'à la vieillesse signifie qu'il y a toujours de l'amour. Mes parents, je sais très bien que du côté de ma mère l'amour s'est barré depuis belle lurette , probablement quelques années après ma naissance! Pour mon père, je pense qu'il reste un profond attachement qu'on peut nommer amour si on veut. Pour les parents de mon mari, ils ne partagent plus rien à part les repas et l'appart! Cela ne me fait pas rêver! Mon mari est convaincu que c'est quand même de l'amour... Pour moi, c'est peut-être de l'amitié et encore j'ai un doute et puis de l'habitude et le fait que se remettre en question envisager une séparation c'est matériellement et psychiquement compliqué même quand il n'y a plus d'amour véritable. Par contre malgré le fait que je suis tombée plusieurs fois amoureuse d'un autre homme, j'ai toujours de profonds sentiments pour mon mari. Voilà en quoi je pense qu'il a des "œillères".
Ensuite tu parles de mon "émerveillement" . Peux-tu me dire quel mot, quelle phrase dans mes propos t'a amené à penser que je trouvais cela merveilleux ? Ce n'est pas du tout ce que je pense du polyamour. Certains jours, je préfèrerais avoir un fonctionnement amoureux comme mon mari car ce serait plus simple, je ne le ferais pas souffrir, je n'aurais pas eu tant de chagrins d'amour et je n'aurais pas peur de tomber amoureuse à nouveau. Parce que mon gros souci actuellement c'est ça: qu'est-ce que je fais le jour où je tombe à nouveau amoureuse. Avant, je me mentais à moi-même, je le cachais à tout le monde . Maintenant à 48 piges, cela me paraît ridicule de continuer à faire ça. Même si probablement l'homme dont je tomberai amoureuse n'en aura rien à faire, pourquoi devrais-je le cacher ? Pourquoi souffrir en silence encore ?

#
Profil

alinea7

le dimanche 07 février 2021 à 22h19

Sophie72
Bonjour @alinea.
Tu interprètes un peu mes propos.

Tout à fait, et je suis désolée si ça ne correspond pas à ta situation.

Tout ce que je voulais dire c'est que j'ai eu beaucoup de douleur et de déconvenues à souhaiter que les gens aient les mêmes envies que moi. On ne peut pas vouloir pour l'autre. Donc tu pourras difficilement le faire changer d'avis sur le polyamour en général. Pour ce qui est de la pratique, ça peut être différent. Ou pas.
Je crois que @Caoline a eu une démarche progressive et respectueuse, peut-être que ça vous parle ?

Sophie72
Parce que mon gros souci actuellement c'est ça: qu'est-ce que je fais le jour où je tombe à nouveau amoureuse.

Du coup ce serait plutôt à cette question là que vous devriez répondre peut-être ? Comment tu verrais ça ? Et lui ?

J'aimerais savoir mais si c'est trop perso c'est pas un souci : pourquoi est-ce qu'aimer est une souffrance pour toi ? C'est quoi qui est dur ? De ne pas te sentir libre de ressentir ces sentiments complètement sans culpabilité ? Te ne pas pouvoir te comporter librement ? Autre ?

#
Profil

Sophie72

le lundi 08 février 2021 à 10h31

alinea7
Tout à fait, et je suis désolée si ça ne correspond pas à ta situation.

Tout ce que je voulais dire c'est que j'ai eu beaucoup de douleur et de déconvenues à souhaiter que les gens aient les mêmes envies que moi. On ne peut pas vouloir pour l'autre. Donc tu pourras difficilement le faire changer d'avis sur le polyamour en général. Pour ce qui est de la pratique, ça peut être différent. Ou pas.
Je crois que @Caoline a eu une démarche progressive et respectueuse, peut-être que ça vous parle ?

Peut-être je me trompe mais il me semble que son compagnon était plus ouvert. Cela fait un an et demi qu'on en parle quand même. Même si je suis patiente, j'ai conscience à 48 ans que le plus gros de ma vie amoureuse est déjà passée.

alinea7

Du coup ce serait plutôt à cette question là que vous devriez répondre peut-être ? Comment tu verrais ça ? Et lui ?

J'aimerais savoir mais si c'est trop perso c'est pas un souci : pourquoi est-ce qu'aimer est une souffrance pour toi ? C'est quoi qui est dur ? De ne pas te sentir libre de ressentir ces sentiments complètement sans culpabilité ? Te ne pas pouvoir te comporter librement ? Autre ?

Moi je lui ai déjà posé la question et il n'a pas de réponse à me donner. Lorsque mon ex-ami ne m'avait pas encore "rejetée" et que j'avais évoqué un possible rapprochement , mon mari été effrayé à l'idée de relations sexuelles mais même quand je lui ai dis que pour moi une relation platonique était envisageable, il paniquait à l'idée même d'un baiser ou de moments de complicité. Donc j'ai bien compris que pour lui c'était compliqué .Je pense qu'il espère juste que je ne tomberai pas amoureuse avant longtemps ce que je peux comprendre mais qui me met mal à l'aise car j'ai le sentiment de devoir faire gaffe de ne pas tomber amoureuse tant que pour lui rien n'est clair et de ce fait encore plus qu'avant, je suis distante avec tous les hommes de peur de lui faire du mal . Je me suis même demandée si une relation purement épistolaire si je tombe amoureuse pourrait être un compromis pour nous deux mais je n'en suis pas convaincue surtout qu'il est jaloux même du temps que je passe sur les réseaux sociaux et que comme il est mal à l'aise avec l'écrit, cela peut même augmenter sa jalousie. Quant au fait que pour le moment aimer un autre a surtout été source de souffrance , je crois que le plus douloureux c'est le fait de me sentir cloche et anormale d'aimer des hommes alors qu'il n'y a rien à en attendre.

#
Profil

Caoline

le lundi 08 février 2021 à 11h13

Sophie72
Peut-être je me trompe mais il me semble que son compagnon était plus ouvert. Cela fait un an et demi qu'on en parle quand même. Même si je suis patiente, j'ai conscience à 48 ans que le plus gros de ma vie amoureuse est déjà passée.

Je confirme qu'il avait une grande ouverture d'esprit, une grande habitude de ne pas être dans la norme... et aussi que même sans l'avoir vécu charnellement pendant 20 ans, je ne me suis pas découverte polyamoureuse, je l'ai toujours été et il l'a toujours su.

Je ne prends pas le temps d'intervenir mais je comprends bien la situation dans laquelle tu te trouves Sophie.
Si il ne cherche même pas à comprendre, c'est dur ce que je vais dire mais pour moi il ne t'aime plus, il aime celle qu'il vaudrait que tu sois pas toi, qu'il n'accepte même plus telle que tu es.
Vous me semblez bien englués dans des habitudes, des apparences et peut-être de la dépendance affective et/ou matérielle...
Les propos de ton fils sont aussi pour moi inacceptables, je pense important d'avoir une discussion à ce sujet avec lui. Il a peut-être peur que vous vous sépariez...

#
Profil

Sophie72

le lundi 08 février 2021 à 12h21

Je ne sais pas mais j'aurais tendance à penser qu'il s'accroche à son image d'un bonheur parfait. J'ai quand même le sentiment qu'il m'aime mais son amour me parait toujours "excessif", "passionnel". Il a toujours aimé mes côtés anticonformistes, mes "bizarreries" et cela l'a séduit je crois. Il va falloir que je lui demande s'il aime celle que je suis ou celle que j'étais avant à ses yeux. Avec lui je ne me sens pas engluée dans les habitudes. Il est drôle (quand il ne ronchonne pas); il est créatif , courageux et sensuel. On a sans doute une dépendance l'un à l'autre du fait de n'avoir eu pour seule relation que l'un l'autre mais il y a aussi une amitié, une bonne complicité de ce fait. Au travail ou avec les enfants cela m'arrive de me sentir prisonnière des habitudes mais je crois que c'est pour tout le monde pareil, non ?
Mon fils n'aurait finalement pas dit que j'étais "débile" mais "folle". Si j'ai un grain de folie, tant mieux! Je ne sais pas si c'est une bonne idée d'en parler avec lui. Il a un fonctionnement très psychorigide. Je reste même avec un doute sur un trouble du spectre autistique mais bon il ne veut pas faire de tests pour mieux comprendre son mode de fonctionnement et comme il a 22 ans... J'ai parlé vaguement de la polyamorie avec ma fille de 18 ans qui est moins fermée sur le sujet. Autant en parler avec des personnes "réceptives" parce que je ne me sens pas assez forte pour affronter des jugements. Et puis cela ne m'empêche pas de mon montrer critique quand il émet un jugement de valeur sur certains modes de vie! ;)

#
Profil

Sophie72

le lundi 15 février 2021 à 17h15

Bon alors sans que je le lui demande , lors d'une discussion à nouveau "houleuse", il m'a dit qu'il n'aimait pas ma manière d'être. :( Il était en colère parce que j'étais sur un groupe FB sur le thème du polyamour et qu'il m'a posé une question pour savoir à qui et à propos de quoi j'échangeais et à alors qu'il sait que je fréquente ce type de lieu, que je ne le lui ai jamais caché mais que je n'en parle pas puisqu'à chaque fois ça l'irrite. Il est parti bricoler et après une demi-heure, je lui dit que quand même il fallait arrêter ça , de me faire la tête chaque fois qu'il apprenait que je discutais avec des personnes confrontées au polyamour, que j'en avais marre qu'il fasse comme si il découvrait à chaque fois le truc pour la première fois et que non pour la énième fois, il ne s'agissait pas de sites de rencontre. Je lui ai dit aussi que son fonctionnement et bien non ce n'était pas le plus courant puisque franchement quand on regarde les couples comme le nôtre qui dure, non seulement il n'y en a pas tant mais en plus je serais bien étonnée d'apprendre que dans ces couples il n'y a jamais eu de sentiments ou de désir pour u(e) autre et que sa vision c'était celle des Disney et qu'il fallait peut-être grandir. Enfin j'ai dit que j'étais déçue qu'il ne soit pas plus ouvert d'esprit car je le pensais plus ouvert.
J'ai vu que l'histoire de Disney l'a piqué mais l'a fait sourire quand même!
Une demi-heure après, il ne faisait plus la gueule et s'est montré agréable et aimant mais j'ai du mal à être optimiste parce que maintenant je me rends compte que j'appréhende ce type de réaction. Il a dit que pour lui j'avais vraiment changé. Moi je maintiens que l'un et l'autre avons évolué et n'avons pas voulu voir nos différences sur ces points alors qu'ils étaient visibles et je lui ai donné des exemples. Je pense que tant qu'il ne voudra pas voir aussi ce point, il ne fera pas le deuil de ce qu'il pense avoir perdu.

#
Profil

Sophie72

le jeudi 18 février 2021 à 15h14

Bonjour.
Personne n'a vécu de choses similaires ?
Sinon, je suis assez déroutée parce que mon mari est depuis l'épisode que j'ai raconté plus haut charmant et a même retrouvé son humour! Il n'a pas encore dit qu'il se sentait prêt à regarder ou écouter des vidéo sur le thème de la polyamorie mais hier quand j'ai fait une blague sur FB en disant que j'étais prête à épouser un plombier car j'en avais marre des galères de chauffage, il a écrit en commentaire "salope". N'en soyez pas choqué car quand il me dit ça, je sais très bien qu'en fait c'est de l'ironie. D'ailleurs, quand je suis rentrée le soir il était souriant et nous en avons ri.
Je ne m'attends pas à ce qu'il voit le mode de fonctionnement polyamoureux comme quelque chose de super mais je pense qu'il peut un jour accepter de mettre ses préjugés de côtés et regarder cela sous un jour nouveau.

#
Profil

oceangris

le jeudi 25 février 2021 à 00h03

Bonjour Sophie72
Ce n’est pas facile de te répondre, car il ya beaucoup de questionnement, qui peuvent aussi nous ramener à nos propres difficultés de couple monopoly...
J’aurai tendance à penser qu’il faut laisser du temps à ton mari. C’est un immense bouleversement dans sa vie, et comme cela ne lui convient pas , il a tendance à éviter d’y penser et quand tes actes, mêmes anodins, lui rappellent votre nouvelle situation, il peut se mettre en colère, ou être désagréable, ou faire mine de ne rien comprendre. Et c’est blessant pour toi. En fait pour lui tout ce qui se rapporte a la potentialité d’une rencontre polyamoureuse ou le simple rappel de la situation le fait souffrir et lui rappelle que la femme qu’il aime n’est pas celle qu’il croyait. Que l’amour qu’il te porte n’est pas le même (de son point de vue) que celui que tu lui portes. Il n’a pas vraiment le choix. Et il est plutôt dans le deni et la colère parfois. Avec le temps il est obligé de se confronter à la réalité. Cette confrontation a une réalité qui lui déplaît peut générer des réactions de défense. Pour l’instant de l’incompréhension. Mais avec le temps il peut te comprendre, petit à petit (il faut vraiment du temps), mais compréhension n’impliquant pas forcement acceptation, et encore moins joie, c’est plutôt un risque pour vous deux. Maintenant que tu t’es révélée, le chemin est devant vous, mais moi je trouve que ses réactions sont plutôt normales, meme si pas très bienveillantes parfois. Disons que toute la vie qu’il a construite avec toi est remise en cause par ce que tu lui as dévoilé. Il essaye sans doute d’échapper à cette réalité, même si vous en parlez. Car remettre en cause tout ce qu’on a construit, c’est difficile.
Pour toi tes sentiments pour lui n’ont pas changé, pour lui, c’est plus compliqué. Il aime la femme d’avant, pas forcement celle que tu es aujourd’hui. De plus il peut avoir beaucoup de mal à faire coïncider les deux personnages, sa femme d’avant, dont il avait une image qui ne correspondait pas a la réalité, et la femme d’aujourd hui, qui n’est pas celle qu’il souhaite. Alors il n’a pas le choix, puisqu’évidement tu ne vas pas tourner le dos a celle que tu es. Mais lui il applique des strategies dont il n’a pas pas forcement conscience. Avec le temps cela peut être l’éloignement, pour se protéger de la souffrance. Faire le deuil c’est dur, pour lui il y a de grandes chances que ce soit toujours moins bien qu’avant, quand il vivait dans son cocon.
Mais, bon le temps est là pour apprivoiser les souffrances, pour apprendre, pour comprendre. Je ne sais pas quel sera votre chemin, mais je maintiens que le temps est votre meilleur allié à tous les deux, quels que soient vos choix.
Je ne sais pas si je suis très claire ce soir, pas facile de mettre des mots sur des ressentis...

#
Profil

Sophie72

le jeudi 25 février 2021 à 12h27

Merci @oceangris pour ce regard et tes mots sur ce que je vis. Cela est constructif pour moi. Cela m'aide à voir sous un autre angle.
Je réalise que le plus inconfortable pour moi est la peur concernant l'avenir de notre couple. On aime une personne et on aime aussi le couple, la relation qu'on forme avec cette personne. Risquer de perdre les deux ça fait forcément peur.
De plus en te lisant, je me dis que ce qui est à l'origine de cette peur c'est probablement que moi je me sens contrainte à ne vivre que dans le présent sans me projeter dans l'avenir et que lui revient sans cesse dans le passé. Antoine de Saint Exupéry a écrit : "s'aimer ce n'est pas se regarder l'un l'autre mais regarder ensemble dans la même direction". Il ne parlait pas du couple mais de s'aimer en général mais quand même cela va bien aussi pour le couple. En ce moment, je constate que nous ne regardons guère dans la même direction et au fond sans doute suis-je dans une forme d'attente qu'à nouveau nous puissions nous projeter ensemble dans un avenir. Je me suis souvent imaginée vieillir à ses côtés et lui aussi. Là je ne sais plus. Alors je sais que trop de sécurité affective tue souvent le désir et la petite flamme mais nous sommes deux êtres ayant sans doute besoin de quelque chose d'assez sécurisant. Nous avons eu tous les deux une enfance avec des manques affectifs et même si en ce qui le concerne, je ne l'ai appris qu'il y a 3 ou 4 ans, probablement que ces blessures d'enfance ont favorisés notre lien et le fait que nous avons souvent eu le sentiment de nous comprendre facilement sur le plan affectif et que tout était "facile" en quelque sorte même si comme dans tous les couples il y a eu des moments difficiles, des moments d'incompréhension.
J'espère vraiment qu'on en sortira plus forts et plus amoureux mais j'ai conscience que c'est incertain et que personne ne peut nous aider vraiment.

Répondre

Chercher dans cette discussion

Autres discussions sur ce thème :


Espace membre

» Options de connexion