Polyamour.info



Les messages appartiennent à leurs auteurs. Nous n'en sommes pas responsables.

Merci de consulter notre charte de discussion pour connaître les règles qui régissent les conversations sur ce site.

Comment déclarer sa flamme ?

Bases
#
Profil

stef954

le vendredi 19 juin 2009 à 15h59

comment declarer sa flamme

#
Profil

LuLutine

le vendredi 19 juin 2009 à 16h05

Euh c'est vague ça comme question...y a plein de moyens : le face à face, le téléphone, un email, une lettre, un poème, ou si on ne veut pas être direct, des regards appuyés, des petites phrases/propositions qu'on lance à l'occasion ("ça m'a fait plaisir de te voir", "ah bon tu es fan de terminator ? moi aussi, si on allait voir le prochain ensemble ?", ou encore "heureusement que tu étais là, grâce à toi j'ai vraiment passé une bonne soirée, sinon je me serais ennuyé(e)" etc - évidemment il faut adapter les phrases aux circonstances).

En somme il y a 1001 façons de se faire comprendre, et c'est rare de ne pas en trouver une qui nous convienne.

#
Profil

LuLutine

le vendredi 19 juin 2009 à 16h08

Il y a aussi la technique d'avouer qu'on aime quelqu'un et qu'on ne sait pas comment lui dire, mais sans dire à la personne que c'est elle...et lui laisser comprendre petit à petit qu'il s'agit d'elle (ou le lui dire une fois qu'on se sent prêt, ça permet d'amener les choses par étapes, la personne peut s'en douter et ne sera pas prise au dépourvu).

#

(compte clôturé)

le vendredi 19 juin 2009 à 16h52

Y'a auusi le ticheurte "Je te polyaime" - ou le slip modèle Leonidas. Bon, sérieusement... tu voudrais savoir comment on se déclare quand on est polyamoureux? Au fait, on vient pas d'en parler ailleurs?

#
Profil

kerdekel

le vendredi 19 juin 2009 à 19h53

@lulutine, je proteste! :D
"Ca m'a fait plaisir de te voir" ou "heureusement [...] ennuyé" ne sont pas forcément des phrases pour déclarer sa flamme!

(Et j'ai absolument pas rougi en disant ça!)

Et ton autre technique elle a déjà marché pour toi? Perso, je me fais griller systématiquement. ^^

Bon après, j'avoue, j'ai pas trop de méthodes, au moins, Clementine et toi, vous proposez...
Fais lui un gâteau, avec un glaçage rigolo? Un tour en ballon? Les poèmes et les fleurs aussi c'est mignon. Les textos, évites, les vraies de vraies lettres, très romantiques, mais sûre doit être ton écriture...
Original ou pas, sois sincère en tout cas. ;)

#

(compte clôturé)

le vendredi 19 juin 2009 à 20h04

Renseigne-toi sur la personne, si possible, qu'est-ce qui la touche, lui fait plaisir... Une déclaration c'est comme un cadeau: il y a celui qu'on fait en pensant surtout à soi... et celui qu'on fait même si on le trouve moche, ringard, naze et cucul-la-praline. Ce qui prouve qu'on a envie de comprendre qui est en face de nous.

#
Profil

Dreltak

le samedi 20 juin 2009 à 01h32

Perso, même quand je n'ai rien a déclarer, mon adjudant, j'me fait grillé quand même.... allez savoir pourquoi?

#

(compte clôturé)

le samedi 20 juin 2009 à 08h37

« Tu permets que je t'embrasse ? »

©Gabon, Lambaréné 2002.

#
Profil

LuLutine

le samedi 20 juin 2009 à 17h03

kerdekel
@lulutine, je proteste! :D

"Ca m'a fait plaisir de te voir" ou "heureusement [...] ennuyé" ne sont pas forcément des phrases pour déclarer sa flamme!

(Et j'ai absolument pas rougi en disant ça!)

Et ton autre technique elle a déjà marché pour toi? Perso, je me fais griller systématiquement. ^^

Ben les phrases, c'est déjà pour amener le fait qu'on apprécie la personne. C'est vrai qu'à ce stade, elle ne peut pas se rendre compte qu'on est amoureux(se). Mais ça permet de voir dans un premier temps comment elle réagit (genre "oui moi aussi, ça m'a fait plaisir !" ou bien "euh ah bon ? ben euh merci ravi(e) de t'avoir tenu compagnie, au revoir").
Avec mon meilleur ami on se dit toujours que ça nous a fait plaisir de se voir, pourtant il n'y a pas de sentiments amoureux ! Donc bien sûr ce sont loin d'être des déclarations directes.

Mais comme j'ai cru comprendre qu'on avait à faire à un(e) timide ici, l'avantage de ma méthode c'est d'y aller par étapes en testant les réactions de la personne ; laisser planer le doute pour qu'elle ne se sente pas brusquée si ça la met mal à l'aise (si elle ne veut pas comprendre, elle ne comprendra pas, ou plutôt seulement quand elle aura "intégré" la chose, à son rythme ; en revanche si les sentiments sont réciproques, elle se dira qu'elle a peut-être une chance et ça l'encouragera à se rapprocher de toi petit à petit ; et plus tu es proche avec quelqu'un, plus tu as de complicité, plus ça devient facile de lui parler, du moins c'est mon opinion).

Donc on va dire que cette technique-là c'est une technique d'approche (de rapprochement même) plus que de déclaration. Je dois avouer que j'ai souvent tendance à faire comme ça (passer du temps avec les gens, leur proposer des activités, glisser des petites phrases à droite à gauche...histoire de jauger la situation et d'aviser pour la suite).

L'autre technique : oui je me fais souvent griller ;-), mais l'avantage c'est que lorsque la personne se doute très fortement qu'elle est concernée, elle ne te le dit pas pour autant, elle attend que tu le lui dises. Sauf si la personne est très maladroite, mais c'est quand même assez rare.
Et en même temps, tant que tu ne le lui dis pas, un doute peut subsister.
Tu lui dis donc les choses à ton rythme, et le jour où tu lui avoues pour de bon, tu as la quasi certitude que ton message, au fond, est déjà connu.
Et moi mine de rien, ça m'enlève un sacré poids (pas envie de tomber sur quelqu'un qui va tomber sur le cul quand je vais lui avouer mes sentiments tout d'un seul coup...).

#
Profil

kerdekel

le samedi 20 juin 2009 à 21h46

@lulutine, sors de ma tête! :-D
Ceci dit, c'est très intéressant ce que tu dis. J'ai tendance à être particulièrement timide et maladroite quand on vient à parler de ce genre de choses...
Je me reconnais beaucoup dans ce que tu dis. Je m'en suis bien aperçu l'autre soir... :)

@stef, je te souhaite vraiment bon courage. ^^

#
Profil

artichaut

le vendredi 18 septembre 2020 à 10h23

Je remonte ce fil car j'aimerais bien d'avoir d'autres avis/récits/témoignages sur cette question.

Je trouve cette question passionnante. Merci @stef954 de l'avoir posée. On a pas de clef, pas de modèle, pas de mode d'emploi.

Les films (source principale d'enseignement sur les relations affectives, amoureuses et sexuelles) sont la plupart-du-temps archi-nuls en la matière : genre embrasser l'autre par surprise. On repassera question consentement.

Perso j'ai longtemps galéré avec ça. Alors même si je trouve que @LuLutine a déjà bien dégrossit la question, vos récits m'intéressent (et vu la teneur de certains messages en 2009, j'ajouterai : ) les moins condescendants possibles…

#
Profil

artichaut

le vendredi 18 septembre 2020 à 11h21

Je rajoute ici quelques liens du forums (+spécifiquement sur la question poly) :
- Quels mots pour se déclarer poly ?, avril 2009
- La poly-compatibilité, critère de rencontre ?, avril 2010
- Quand et comment dire que l’on est poly ?, mai 2013
- le Tag coming out

Si vous connaissez d'autres liens du forum sur cette question, n'hésitez pas à les indiquer.

#
Profil

bidibidibidi

le vendredi 18 septembre 2020 à 11h46

Quand j'étais au lycée, y avait cette fille au 3ème rang... Je ne lui ai quasiment jamais parlé, mais qu'est ce qu'elle était jolie.
Je l'ai revue, presque dix ans après, on a discuté et... bon, ben j'ai bien fait de ne jamais vraiment l'aborder.

Ma réponse à "Comment déclarer sa flamme ?" est donc non.

Ou, pour détailler plus : Si feu il doit y avoir, ça fait bien longtemps qu'il aurait commencé à faire chaud.
Donc si on est en position de "déclarer sa flamme", c'est soit qu'on ne veut pas faire attention à tous les petits signes que l'autre nous a envoyé pour dire non (parce qu'il s'est douté de quelque chose), soit qu'on tombe amoureux vraiment trop vite et qu'on se retrouve donc à vouloir griller les étapes.

Message modifié par son auteur il y a 9 mois.

#
Profil

artichaut

le vendredi 18 septembre 2020 à 12h15

Tu peux prendre la question moins au pied de la lettre. Et l'entendre par exemple comme : « Comment fais-tu savoir à une personne qu'elle t'attire ? » ou même « Comment pratiques-tu la séduction ? » (si ce terme te sied+).

D'ailleurs @LuLutine y avait répondu dans ce sens.

Et personne n'a dit qu'il fallait que ce soit un·e inconnu·e.

#
Profil

artichaut

le vendredi 18 septembre 2020 à 12h19

Ou si tu préfères encore :

bidibidibidi
Si feu il doit y avoir, ça fait bien longtemps qu'il aurait commencé à faire chaud.

« Comment fais tu savoir à l'autre qu'il fait chaud ? »

#
Profil

bidibidibidi

le vendredi 18 septembre 2020 à 13h17

artichaut
Tu peux prendre la question moins au pied de la lettre. Et l'entendre par exemple comme : «  Comment fais-tu savoir à une personne qu'elle t'attire ? » ou même «  Comment pratiques-tu la séduction ? » (si ce terme te sied+).

D'ailleurs @LuLutine y avait répondu dans ce sens.

Et personne n'a dit qu'il fallait que ce soit un·e inconnu·e.

Effectivement, j'ai répondu au pied de la lettre, mais il faut reconnaître que ta question va avoir des réponses très différentes.

Déjà, ça dépend de la situation dans laquelle je me trouve. Si je suis dans une situation neutre (amicale, professionnelle, queue à la poste), le but est d'attirer l'attention sans être lourd.
Personnellement, j'aime bien faire un compliment. Par exemple, "J'aime beaucoup ton humour.", "Je te trouve élégante ce soir.", etc... J'insisterai pas après ça, pour ne pas rendre la situation gênante. Si la personne me suit (en montrant assez clairement des signes d'intérêt), ça peut passer directement à une situation de séduction.
A la fin de la soirée, il est aussi possible de passer son numéro. Il est important pour moi de ne pas alourdir la conversation, de ne pas pousser l'autre. Ca permet aussi bien à la personne en face de dire non sans être obligée de le formuler que, pour moi, de prendre un refus sans qu'il soit formulé trop durement. "J'aimerai te passer mon numéro." passera mille fois mieux que "J'aimerai bien avoir ton numéro ?".

En situation de séduction (sur un site de rencontre, en tête à tête autour d'un verre, si la personne montre des signes d'intérêt après que j'ai glissé un compliment) je trouve qu'il n'est plus trop nécessaire de se cacher. Si ça fait deux heures que je discute avec la personne et qu'elle n'a pas un sourire crispé, qu'elle ne regarde pas sa montre toutes les dix minutes alors je suis en général assez direct : J'aimerai te prendre dans mes bras, j'aimerai t'embrasser, etc...

#
Profil

artichaut

le vendredi 18 septembre 2020 à 14h16

Ça a l'air facile quand tu le dis. Moi je ne sais pas trop faire ça.

Je passe des heures à discuter avec mes ami·e·s donc bon.

Et surtout les "compliments" j'évite. Enfin ça dépend ce qu'on appelle… "compliment".

#
Profil

bidibidibidi

le vendredi 18 septembre 2020 à 14h20

artichaut
Et surtout les "compliments" j'évite. Enfin ça dépend ce qu'on appelle… "compliment".

A préciser, j'ai mis le mot au singulier. Je fais "un" compliment, pas des compliments. Un compliment, ça permet de montrer un intérêt. Des compliments, ça devient envahissant.

artichaut
Je passe des heures à discuter avec mes ami·e·s donc bon.

Tu passes des heures à discuter avec tes ami-e-s ? J'ai pas saisi le sens de cette phrase.

Message modifié par son auteur il y a 9 mois.

#
Profil

artichaut

le vendredi 18 septembre 2020 à 14h40

bidibidibidi
A préciser, j'ai mis le mot au singulier. Je fais "un" compliment, pas des compliments. Un compliment, ça permet de montrer un intérêt. Des compliments, ça devient envahissant.

Pas mal de copines me disent que un compliment c'est déjà trop. Mais encore une fois tout dépend ce qu'on appelle… "compliment". Et la manière de le faire, de l'amener, etc.

bidibidibidi
Tu passes des heures à discuter avec tes ami-e-s ? J'ai pas saisi le sens de cette phrase.

Tu disais :

bidibidibidi
Si ça fait deux heures que je discute avec la personne et qu'elle n'a pas un sourire crispé, qu'elle ne regarde pas sa montre toutes les dix minutes alors je suis en général assez direct : J'aimerai te prendre dans mes bras, j'aimerai t'embrasser, etc...

Moi je peux causer bien+que 2 heures à discuter avec mes ami-e-s, avec plein de sourires pas du tout crispés, c'est pas pour ça que la suite en découle comme tu a l'air de le dire.

Mais peut-être que je ne sais pas ce qu'est une "situation de séduction", ou que je ne sais pas les faire advenir, ou les reconnaître, ou que je les évite comme la peste.

#
Profil

bidibidibidi

le vendredi 18 septembre 2020 à 14h58

artichaut
Moi je peux causer bien+que 2 heures à discuter avec mes ami-e-s, avec plein de sourires pas du tout crispés, c'est pas pour ça que la suite en découle comme tu a l'air de le dire.

Mais peut-être que je ne sais pas ce qu'est une "situation de séduction", ou que je ne sais pas les faire advenir, ou les reconnaître, ou que je les évite comme la peste.

Les situations de séduction les plus facilement reconnaissables :
- Tu es sur un site de rencontre (bon, là, la demande c'est de se rencontrer pas de s'embrasser).
- Tu es à un "date".
etc...
En fait, quand les deux parties sont au courant que c'est une situation de séduction. Ce sont souvent des situations codifiées par la société.
Si par contre je suis en train de discuter avec une amie, c'est purement amical et j'éviterai toute remarque déplacée. Si c'est une amie, c'est certainement parce que la question de la séduction a déjà été éludée.

Aussi, j'ai tendance à séparer les relations amicales des relations sentimentales et à éviter d'être flou dans mon positionnement (parce que ça génère des situations embarrassantes). Même si une amie me plaît, j'aurais tendance à ne rien tenter. Je trouve ça assez déplacé de ramener son désir au milieu d'une relation d'amitié.

Répondre

Chercher dans cette discussion

Autres discussions sur ce thème :


Espace membre

» Options de connexion