Polyamour.info



Les messages appartiennent à leurs auteurs. Nous n'en sommes pas responsables.

Merci de consulter notre charte de discussion pour connaître les règles qui régissent les conversations sur ce site.

Faire comprendre le polyamour à une personne désirée en couple exclusif

Témoignage
#
Profil

Janis33

le mercredi 05 juillet 2017 à 00h23

Bonsoir,
Je ne sais pas par où commencer, mais je vais tenter de me présenter de manière synthétique et des présenter mes questionnements ensuite.
Je suis une femme de 42 ans et après 2 mariages qui ont échoués,
- l'un parce ce que la volonté de mon mari de me contrôler me rendait folle
- l'autre parce que le manque d'espace de réalisation personnelle en dehors de la vie de famille (j'ai eu un enfant avec mon second mari) et professionnelle me sclérosée
j'ai découvert le polyamour ou le lutinage en lisant et écoutant Françoise Simpère, il y a 8 mois environ. Je me suis alors rendu compte que c'est vers ce mode de relation de couple auquel j'ai toujours aspiré sans réussir à trouver une manière simple de l'exprimer. Je le vivais plus jeune, mais s'était interprété par mes partenaires comme du libertinage.
Aujourd'hui, je suis très au clair sur ce que je souhaite pour le moment, une relation de polyamoureuse avec une personne que je désire et qui me désire (le langage corporel est très clair) depuis 7 mois (quand je pense à lui ma libido prend feu!) et avec laquelle je passe beaucoup de temps. Problème, il est en couple et ne souhaite pas prendre une maitresse. J'emploie le terme à dessein car il m'a expliqué que sa compagne est très jalouse. par ailleurs il m'a aussi expliqué qu'il ne souhaitait pas la quitter, il a 2 enfants petits. Il ne comprend pas que je ne souhaite pas ni qu'il quitte sa compagne ni être sa chaste amie.
Il pense que si je trouve un mec tout sera résolu et que nus pourrons être amis. Je n'arrive pas à lui faire comprendre que ce n'est pas une question de vase communicants et que le désir que j'éprouve pour lui est lié à sa personne et que même si quelqu'un entré dans ma vie ca ne voudrait pas dire que mon désire de lui disparaitrait. De plus, je ne souhaite pas pour le moment de couple "primaire".
Je ne sais plus de quelle manière lui exprimer. Je lui ai prêter aimer plusieurs hommes mais pour le moment il ne l'a pas entamé. Je ne sais plus comment expliquer les choses. Est ce que quelqu'un a eu une expérience similaire? Merci de votre appui dans cette réflexion / démonstration nouvelle pour moi.
Bonne soirée
Janis33

#

Superglue (invité)

le mercredi 05 juillet 2017 à 09h20

Salut Janis, je n'ai pas d'expérience similaire mais ton questionnement m'interpelle. Je suis novice dans les questions de polyamour. Je lis beaucoup de définitions, témoignages... Pour moi le polyamour est un amour partagé avec plusieurs personnes il ne s' agit pas forcement de sexe. .. bien, est ce que cet homme est amoureux de toi ? Il t'a visiblement exprimer qu'il ne desire pas ce genre de relation, qu'il est exclusif et ne souhaite pas quitter sa femme. Où est donc le problème ? La situation me parait plutôt claire. Que cela te frustre et que tu ne concoive pas que cet homme n'ai pas le même fonctionnement que toi t'appartiens. Mais il me semble qu'il s' agit de le convaincre et je trouve cela gênant et irrespectueux pour lui et sa femme. En quoi ton desire (libido) devrait être une priorité ? Désolée si je suis un peu sèche. J'essaie de comprendre l'idée du polyamour et je trouve que certains témoignages comme le tien ne relève pas du polyamour mais de l'incapacité à gérer la frustration....

#
Profil

bonheur

le mercredi 05 juillet 2017 à 09h32

J'aurai tendance à rejoindre superglue. Il n'en veut pas. Récupère ton livre et entame un travail de deuil.

D'ailleurs, je suis heureuse qu'aujourd'hui, enfin, on fasse la part belle à l'amour asexué et que ce dernier soit de plus en plus reconnu comme de l'amour réel (et non de l'amitié)

#
Profil

Camille_B

le mercredi 05 juillet 2017 à 11h45

Si tu avais une relation avec lui et que son épouse ne le savait pas, tu serais sa "maîtresse" par définition, ce serait une relation adultère, que tu sois ou non polyamoureuse.

Le polyamour c'est une relation libre entre deux personnes qui sont transparentes sur ce point, non seulement entre eux mais également avec les autres personnes avec lesquelles elles ont des relations.

Sa femme ne veut pas de cela, il ne veut pas quitter, ni mentir à sa femme, don't act.

P.S. : et quand je parle de relations amoureuses, je ne parle pas nécessairement de sexe, mais d'amour. Une relation amoureuse sans sexe avec cette personne ( comprendre : sa femme ne serait pas au courant ), ça reste de l'adultère. A moins bien sûr que son épouse accepte ce type de relations sans sexe, mais pour le savoir il faudrait qu'ils en discutent ( si ce n'est pas déjà fait ).

Message modifié par son auteur il y a 2 ans.

#
Profil

bonheur

le mercredi 05 juillet 2017 à 12h09

Merci Camille_B, tu n'imagines pas à quel point cela me réjouit de te lire.

#
Profil

Camille_B

le mercredi 05 juillet 2017 à 12h28

C'est gentil :)

#
Profil

Siestacorta

le mercredi 05 juillet 2017 à 12h42

Janis33

Aujourd'hui, je suis très au clair sur ce que je souhaite pour le moment, une relation de polyamoureuse avec une personne que je désire et qui me désire (le langage corporel est très clair) depuis 7 mois (quand je pense à lui ma libido prend feu!) et avec laquelle je passe beaucoup de temps. Problème, il est en couple et ne souhaite pas prendre une maitresse. (...) Il ne comprend pas que je ne souhaite pas ni qu'il quitte sa compagne ni être sa chaste amie.
(...) Je n'arrive pas à lui faire comprendre que (...) le désir que j'éprouve pour lui est lié à sa personne et que même si quelqu'un entrait dans ma vie ça ne voudrait pas dire que mon désir de lui disparaitrait. De plus, je ne souhaite pas pour le moment de couple "primaire".
Je ne sais plus de quelle manière lui exprimer.

Hello.
Il me semble que si vous avez discuté de tout ça, c'est pas que du langage corporel, le désir est explicite... Mais bon, s'il ne l'est pas, c'est déjà une difficulté, parce que lors de certaines décisions clés, être explicite a tous les avantages : on sait à quoi chacun consent, là où il va, dans quelles limites.

Bref. Admettons que c'est explicite.
Tu lui offres une liberté de mouvement, tu lui montres que ton parcours est autonome et qu'il ne s'agit pas de refaire un couple... Mais ça ne suffit pas.
Maintenant, de quoi veux-tu faire la démonstration : que ce désir non-exclusif est viable en général, qu'il est viable pour toi, ou qu'il serait bon pour lui aussi ?

En polyamour, je dirais qu'il s'agit moins de convertir que de proposer. Histoire de faire dans le gros bon sens, on ne saurait faire boire un âne qui n'a pas soif.
Même si pour nous le PA est un cadre d'épanouissement, il ne présente pas que des avantages, et c'est encore plus clair pour une personne qui a déjà une relation engagée, explicitement monogame, avec famille...
S'il n'a pas envie de tromper sa femme, ce n'est pas forcément un déni de son désir pour toi ou un aveuglement sur ses options, c'est juste qu'il a choisi ses priorités...

Les poly ouvrent une liberté en proposant un choix supplémentaire que beaucoup de mono n'ont jamais envisagé sérieusement. Mais la liberté, c'est pas forcément de pratiquer le polyamour, c'est de choisir sa vie selon ses propres besoins... Cet homme ne comprend peut-être pas ta proposition, mais même s'il la comprenait sans commencer de relation, ce serait encore sa liberté en train de s'exercer.

S'il mettait un désir de relation avec toi dans ses priorités, il aurait le choix entre
- bouleverser son fonctionnement amoureux et familial, et le fait qu'il y ait une possibilité que ça finisse bien pour tout le monde n'amoindrit en rien l'énorme masse de difficultés que ça engendre
- être adultère, qui est un mode de vie risqué, compliqué, dont les horizons à moyens ou long terme sont peu encourageants.

Etre une personne poly toi à ce moment-là te met dans une position moins difficile que la sienne. Je parle pas dans ta vie en générale, juste, par rapport à la construction de cette relation. Pour penser en poly, tu as fait un parcours personnel dans ton passé, lui il serait encore complètement à faire. S'il ne s' intéresse pas à cette option, ça peut se comprendre, ça ne dépend pas forcément de ce qu'il ressent pour toi...

Message modifié par son auteur il y a 2 ans.

#
Profil

kill-your-idols

le mercredi 05 juillet 2017 à 13h43

Janis33
Aujourd'hui, je suis très au clair sur ce que je souhaite pour le moment, une relation de polyamoureuse avec une personne que je désire et qui me désire (le langage corporel est très clair) depuis 7 mois (quand je pense à lui ma libido prend feu!) et avec laquelle je passe beaucoup de temps. Problème, il est en couple et ne souhaite pas prendre une maitresse. J'emploie le terme à dessein car il m'a expliqué que sa compagne est très jalouse. par ailleurs il m'a aussi expliqué qu'il ne souhaitait pas la quitter, il a 2 enfants petits. Il ne comprend pas que je ne souhaite pas ni qu'il quitte sa compagne ni être sa chaste amie.

Avec tous les beaux mecs qu'il y a sur la planète, pourquoi vouloir choisir un cas difficile comme celui-ci?

#
Profil

bonheur

le mercredi 05 juillet 2017 à 13h52

Peut être que Janis33 est comme moi : ce n'est pas elle qui fait un choix... c'est l'amour qui la choisi et l'anime.

#
Profil

gdf

le mercredi 05 juillet 2017 à 14h43

Malheureusement, s'il n'est pas réceptif, tu ne peux pas l'obliger...s'il est réceptif, mais que sa femme ne l'est pas, tu ne peux pas l'obliger non plus.
De mon point de vue, ça vaut le coup d'insister un peu, car il n'est pas impossible que sa réticence soit due à une méconnaissance du polyamour plutôt qu'à un problème de fond. Mais il faut quand même être consciente que, très probablement, ça ne marchera pas.
J'ai essayé la relation cachée (relation avec une femme mariée sans que le mari soit au courant), ça s'est mal terminé.
J'ai essayé la "conversion" (attendre qu'une femme mariée fasse accepter le polyamour à son mari), ça n'a pas marché (pour l'instant ?)
Maintenant, je vise les gens déjà polyamoureux, c'est moins de souci, mais forcément, ça limite les possibilités.

Bref, insiste gentiment, mais sois prête toi à être déçue...

#
Profil

bonheur

le mercredi 05 juillet 2017 à 14h51

Les personnes poly que j'ai aimé, et que j'aime encore au fond de moi, ne sont pas plus simple à gérer que les autres. J'ai fait l'expérience et ce n'est pas moins de soucis. Le fait d'être poly (il y a tellement de formes différentes...) n'est pas du tout un gage de "réussite", de "simplicité" et de "longévité".

La seule simplicité, c'est que l'on dialogue plus naturellement, plus ouvertement, plus sincèrement en espérant, toujours, ne pas faire souffrir.

#
Profil

Janis33

le mercredi 05 juillet 2017 à 17h42

Bonjour à tous et toutes,
Tout d'abord merci pour vos remarques et questionnements. Merci tout particulièrement à Siestacorta et Bonheur.

Je vois que surement je n'ai pas été assez claire mais la situation est complexe. Pour moi, il est évident que j'aime cet homme, que j'aime qu'il soit heureux, y compris quand ce n'est pas avec moi, que je suis peinée qu'il soit triste pour des raisons professionnelles comme personnelles... C'est effectivement l'amour qui s'est présenté à moi et non pas moi qui suis allée chercher une rencontre. Après ma séparation compliquée d'avec mon mari, je n'étais pas du tout dans une dynamique de recherche. Pour autant, le désir est aussi là et je ne peux le nier. Mais la question n'est pas d'imposer quoi que ce soit. La frustration du non désir de l'autre je connais et je sais gérer.

Ce qui me fait "insister" pour lui faire comprendre le polyamour est qu'il m'a laisser la porte ouverte à plusieurs reprise sans reconnaître explicitement son désir (il préfère éluder la question ou expliquer qu'en cadrant bien notre relation nous devrions pouvoir "résister"). Ce qui m'a fait vous laisser un message hier, alors que mon trouble remonte à plus longtemps, est son attitude. Hormis le fait que nous nous voyons souvent et de manière volontaire (ça vient parfois de lui, parfois de moi, parfois c'est le "hasard" de la vie) car même si nous sommes collègues nous ne travaillons pas du tout dans le même bâtiment (4 km de distance). Donc hier, nous avions un séminaire au boulot qui rassemblait 1200 personnes dont un grand nombre que nous connaissons. Il ne m'a pas laissé de toute la journée (ce que n'ont pas omit de remarquer certains collègues directs qui m'en ont fait la remarque ce matin).

A midi, il a expliqué à un collègue, que je ne connaissais pas, que s'il était resté manger c'est en grande partie parce que j'étais là ! ce qui m'a mise très mal à l'aise. A la fin du séminaire, nous sommes allés tous les deux boire une bière dans l'hôtel à côté du lieu de séminaire. Il est très ambigu et ça me fait m'arracher les cheveux. Quand je lui ai fait remarquer qu'il ne devait pas avoir les propos qu'il a tenu à midi par respect pour mon propre désir que j'essai de refouler au mieux et que sans son aide ce serait très difficile. Il m'a répondu que je devais trouver un mec ! Je lui ai fait remarqué que c'était une insulte pour moi et lui, et que mon désir pour lui n'était pas interchangeable avec un autre. Même si je ne m'interdis pas de regarder ailleurs, ça fait des années que je n'ai pas désiré la présence, la tendresse et l'affection de quelqu'un aussi fortement. Pour autant, j'insiste sur le fait que je n'envisage pas de me mettre en couple pour vivre avec lui et lui demander de quitter sa femme.

Par le passé, il m'a aussi parlé de ce qui lui manquait dans sa relation de couple actuelle et qu'il avait fait la balance et pour le moment avait plus de positif que de négatif dans la situation, donc que dans "l'instant présent" il ne changerait rien.

Je reconnais, et c'est un point qui me dérange, que s'il se passait quelque chose entre nous ça devrait être caché car sa compagne n'est pas prête du tout. Maintenant, même si ça me gène, je ne le contraindrais pas à lui dire car je considère que c'est de sa responsabilité.

En fait, je suis vraiment interrogative sur ce que je pourrais lui dire qui pourrait faire qu'il soit aussi plus claire avec lui-même. En effet, j'ai parfois le sentiment qu'il essai de se convaincre que son choix est le bon... Je ne cherche a forcé personne, et peut-être qu'il lui faut du temps. Je suis prête à nous le donner. Il faut juste que j'arrive à gérer...

#
Profil

bidibidibidi

le mercredi 05 juillet 2017 à 17h56

Je me range à l'avis de la majorité. Ton histoire prend le chemin le pire qui soit. Il n'y a très clairement aucune issue satisfaisante (non, il ne va pas devenir polyamoureux, sa femme heureuse avec ça, ses enfants et le chien aussi). Malheureusement, il faut parfois savoir prendre la poudre d'escampette.
Un des avantages d'être polyamoureux, c'est que l'on a une meilleure capacité à gérer de multiples amours, et tu n'es pas obligée, comme un mono, de tuer cet amour pour en accepter d'autres. Donc garde le, au chaud, et laisse le là.

Et si le fait qu'il soit aussi proche de toi te gène, dis le lui. Soit claire, et intransigeante. Au final, c'est ton bonheur qui est en jeu.

#
Profil

Siestacorta

le mercredi 05 juillet 2017 à 19h04

Une interprétation possible pour le comportement de cet homme, c'est qu'il joue avec le feu (lui aussi). Si c'est le cas : il a des envies, il cherche une situation intense où il ne se résistera pas à lui-même et où il pourrait aussi se dire que tu le voulais tellement que "ça n'a pas pu être empêché". Ce serait à la fois une façon d'atténuer la culpabilité par l'intensité et une stratégie d'échec (un adultère probablement voué à être renié).

Janis33
Il est très ambigu et ça me fait m'arracher les cheveux. Quand je lui ai fait remarquer qu'il ne devait pas avoir les propos qu'il a tenu à midi par respect pour mon propre désir que j'essaie de refouler au mieux et que sans son aide ce serait très difficile. Il m'a répondu que je devais trouver un mec !

Ya deux choses. Effectivement, c'est irrespectueux de ne pas entendre ta demande de "sois clair ou ne reste pas là". D'un autre côté, ce que tu dis, c'est que tu es très tentée, donc le message devient "retiens-moi d'être séduite par toi, c'est toi qui décide"

Je comprend que "l'amour s'est présenté à toi", mais "il est des jours où Cupidon s'en fout", et où il décoche les flèches un peu à côté des cœurs, parfois à un endroit où ça blesse.
C'est souvent rude de décider de ne pas se laisser porter par ses sentiments vers une relation, mais dans certains cas, c'est meilleur pour le cœur.

Alors oui, c'est lui et pas un autre, mais dans ce cas-là le polyamour a peu d'importance dans l'affaire... C'est juste "est-ce que je veux sauter le pas d'un adultère".
Ca peut être un avantage, une sorte de garde-fou pour justement ne plus te retrouver en couple... Mais c'est pas parce que ce sera pas un couple que ça fera pas de complication !

Mon conseil, telle que la situation est présentée, c'est de dire au gars "je vais t'éviter et je te demande de faire de même". Au mieux, ça marche et tu passeras à autre chose (ton cœur s'est rallumé il est probablement prêt à être ému par d'autres), au pire, le mec n'accepte pas et se lance dans une relation. Mais je dis bien "au pire", parce qu'entre la façon de faire du mec et sa situation conjugale, j'imagine la situation adultère qui s'ensuivrait comme frustrante, indépendamment de la souplesse non-jalouse que tu te donnes toi. Entre ne pas avoir de relation avec quelqu'un qu'on désire et en avoir une qui pourrait comporter trop de contraintes difficiles, faut faire un choix très informé.

Je réfléchis en écrivant...
A la rigueur, si tu veux vraiment avoir une relation avec cet homme, qu'aucun obstacle sur la suite ne fait le poids face à ton désir, alors tu lui dis, explicitement, voilà, j'ai envie de toi, faisons quelque chose. Tu sors de l'attente.
Oui, tu risques le rejet.
Et ça te conserve "l'initiative". Ce qui n'est pas forcément qu'une bonne nouvelle, parce que le mec, une fois qu'il n'a pas dit "Non", il pourrait facilement considérer que tu auras voulu toutes les contraintes qui s'ensuivraient.
Je te propose ça parce que ça déplace le problème de "comment on fait pour vouloir tous les deux une poly-histoire" vers "jusqu'où je suis prête à vivre un situation adultère par amour".
Je tente de voir si, ici, ce ne serait pas lui qui hésite à sortir du rang, mais toi qui ne va pas au bout de ta démarche.
C'est pas tellement accepter l'épouse, ça la plupart des maîtresses le font sans évoquer le polyamour, c'est prendre sur toi que, si tu ne souhaites pas éviter les proximités qui t'ont fait cet effet, et que c'est pas juste la tension érotico-émotionnelle par elle-seule qui t'émeut, tu fais toi-même les démarches. C'est pas "lui qui doit se faire à l'idée" qui est important, dans ma grille de lecture, c'est prendre en charge toi la partie du chemin qu'il n'a pas faite. Il se fera à l'idée ou pas, il acceptera ou pas.

Après, je ré-insiste : je suis non-jugeant sur le fait qu'il puisse y avoir un adultère, mais je suis quand même persuadé que même pour les personnes impliquées volontairement, il y a souvent des plumes à perdre, à moins d'être certain qu'on est là que pour des temps récréatifs aléatoire, ou qu'on peut tout endurer (ils refont un bébé, il aura une autre maitresse, pas ce soir finalement ma femme a commandé une pizza, cache-toi voilà une amie de mon couple).
Après à toi de voir si
- le caractère du gars le rend à la fois capable de mentir à son épouse sans créer lui-même les crises éventuelles
- de quel respect minimum tu as besoin dans une relation, et est-ce que le gars serait capable de te le donner dans un cadre adultère
Honnêtement... C'est super difficile. Et ça empire dans le temps, puisque le "c'était juste une fois" ne tiendra plus.
Le choix d'être avec quelqu'un qui va mentir n'est pas un choix "méchant" par lui même, mais il sera toujours une des origines les plus probables des mauvaises conséquences, même en étant un poly super zen avec l'existence d'un autre partenaire.

Désolé pour le pessimisme, mais bon, je t'argumente tout ça en pensant qu'il y a peu d'endroits où tu peux discuter de la situation librement.

Message modifié par son auteur il y a 2 ans.

#
Profil

bonheur

le mercredi 05 juillet 2017 à 19h27

C'est toujours difficile, lorsque l'on ne vit pas la situation, sa complexité, les émotions (surtout elles)...

Peut être devrais-tu lire le fil de discussion pour s'appelait "je t'aime... je te quitte...". J'ignore s'il t'offrira un regard extérieur et s'il te parlerait.

Je rejoins Siestacorta. Ne te laisse pas emmener là où tu ne le désire pas. Ne l'emmène pas là où il ne le désire pas. Les impressions, les "mains tendues" qui ne l'on jamais été, l'implicite donc, c'est l'ennemi de l'amour, quelque soit la forme.

#
Profil

Janis33

le jeudi 06 juillet 2017 à 07h10

Merci Siestacorta pour ta réponse qui me permet de comprendre mieux ma situation. Je n'ai effectivement autour de moi que des amis.ies en couples exclusifs qui ont du mal à sortir de cette vision là. La discussion tourne donc vite courte...

Tu as en effet pris la mesure de la complexité. Je me suis dis que si je devais souffrir de la situation, je quitterai la partie. Pour le moment, je n'en suis pas là, je me questionne, je m'interroge sur la meilleure façon d'être honnête avec moi-même, avec lui, et que notre relation que l'on cherche à faire vivre et l'un et l'autre de manière différente puisse nous remplir d'énergie.

Je ne sais pas pour le moment jusqu'où je suis prête à aller car je ne comprends pas complétement ce qu'il me propose sa tête et son corps n'étant pas d'accord l'un avec l'autre...

Le non-choix de l'adultère, je me pense prête à l'assumer un temps. Il sera effectivement d'autant plus "facile", ou moins compliqué à vivre, que je n'ai pas le cœur exclusif !

Merci Bonheur, je vais aller lire la discussion dont tu me parles.
Bonne journée et à plus tard.

Répondre

Chercher dans cette discussion

Autres discussions sur ce thème :


Espace membre

» Options de connexion