Polyamour.info



Les messages appartiennent à leurs auteurs. Nous n'en sommes pas responsables.

Merci de consulter notre charte de discussion pour connaître les règles qui régissent les conversations sur ce site.

Jeter de mots de jours en mois

Témoignage
#
Profil

bi-amour-fidel

le mercredi 03 juin 2015 à 03h08

Je ne savais pas où mettre ces mots maintenant je sais…

Message modifié par son auteur il y a 4 ans.

#
Profil

dva2tlse

le dimanche 07 juin 2015 à 14h08

Bonjour,
et pardon, je n'ai pas tout lu, j'espère que ça t'a fait du bien d'écrire,
bonne continuation et bon courage,
David

#
Profil

bi-amour-fidel

le lundi 08 juin 2015 à 15h32

Bonjour,

Merci dva2tise, ce texte n'était pas vraiment destiné à être lu dans son intégralité, était-il vraiment à lire d'ailleurs, ce sont des mots jetés au fur et à mesure de mes émotions, de jour en jour, de mois en mois.

Pour te répondre :

J'ai répondu aux questions que je me posais :
Non ce n'est pas mal d'aimer.
Non je n'ai besoin d'aucune autorisation pour aimer.
Oui l'amour peut exister sans être partagé.

Aujourd'hui je ne mène plus de combat contre ma nature, je m'autorise à être ce que je suis et à aimer.

Je n'éprouve plus aucune honte, plus aucun doute, assez de douleur à vouloir être ce que je ne suis pas.

Assez d'avoir eu mal de ne pas être dans la masse, cette masse qui ne me ressemble pas. Cette masse, qui a été et qui est, à l'origine de douleurs et de colères bien plus grandes encore.
Cette masse, qui dit "aimer", pour la vie, mais n'a aucune difficulté à remplacer, abandonner, oublier, l'être dit aimé… qu'il soit humain ou animal.

Pourquoi voudrais-je ressembler à la masse… Je suis différente dans mes différences, dans ma nature, dans ma faculté à aimer au pluriel et en restant fidèle à mes sentiments d'amours.

Aimer n'est pas grave, il ne faut pas avoir peur de l'amour car il y a bien assez de souffrances et de sources de douleurs dans ce monde.

Je refuse de croire que l'amour que l'on porte puisse être mal… et même si celui-ci n'existe que dans un seul cœur, au côté d'un autre, il n'est pas pour autant moins beau et n'enlève rien à personne.

J'ai perdu mon combat contre ma nature, mais j'ai gagné ma vérité, ma réalité, alors, oui peut être que faire ce chemin fait du bien.

Répondre

Chercher dans cette discussion

Autres discussions sur ce thème :


Espace membre

» Options de connexion