Journal d'un poly acceptant en devenir - Polyamour.info

Polyamour.info



Les messages appartiennent à leurs auteurs. Nous n'en sommes pas responsables.

Merci de consulter notre charte de discussion pour connaître les règles qui régissent les conversations sur ce site.

Journal d'un poly acceptant en devenir

#
Profil

LeaBridou

le mercredi 05 juillet 2017 à 15h14

brigant01 votre dernier post me parle énormément. Car même en étant poly, je rencontre actuellement les même difficultés :)
Il a commencé une histoire il y a peu. Et pour moi c'est très difficile car ça tombe au "mauvais moment" . Je suis loin, j'ai beaucoup de choses à régler, je ne la connais pas du tout (or connaitre me rassure) et tout une autre série de paramètres qui ne sont liés qu'à moi.

Du coup si on ne prend pas beaucoup de temps pour nous 2, et également du temps pour débriefer après ses rencontres , ben très vite, je pars en sucette :)

Leur deuxième rencontre je l'ai extrêmement mal vécue, assaillie par une marée d'émotions qui me prenaient aux tripes à m'en faire mal.
Du coup, j'ai pris les choses en main et dès le lendemain j'ai posé mes peurs sur papier. Toutes, y compris les plus loufoques. Faire une liste c'était déjà pas mal :)

Le jour suivant , j'ai profité de leur 3 ème rencontre pour aller "confronter" ces peurs, d'abord pour comprendre quels besoins non-nourris se cachaient derrière et comment moi je pouvais nourrir ses besoins et si Lui pouvait m'aider à cela.
Ensuite pour débusquer lorsque c'est mon égo qui parle à travers ses peurs , pour essayer de se rassurer, de façon très maladroite.
Et également pour imaginer les pires scénarios de ces peurs... et me rendre compte que même dans le pire scénario je m'en sors quand même, ce qui m'a permis de "dégonfler" ces peurs.
En plus elle a eu la gentillesse de venir vers moi pour entamer un dialogue donc clairement ça a aidé à me rassurer.

Une fois tout ce boulot fait, je me sentais beaucoup plus apaisée. Je n'étais pas encore heureuse pour eux , c'est un peu tôt pour moi, mais au lieu de me sentir envahie par des émotions hyper fortes, j'étais + dans la mélancolie douce du lâcher-prise.... et ça c'est tout à fait vivable.
Parce qu'accepter de vivre cette expérience telle qu'elle est, et non telle que je voudrais qu'elle soit c'est un sacré lâcher-prise :) Non parce que je subis, mais parce que je savoure, y compris le gout amer quand il est là .
Et ensuite j'ai même eu envie de profiter de cette soirée seule, pour faire des choses que j'aime... non pas pour fuir les mauvaise pensées mais parce que ça me faisait réellement plaisir de profiter de ce moment pour moi.
Ce que j'y gagne? une meilleure connaissance de moi, de mes blessures, de la gestion de mes émotions....

Cela reste un témoignage très personnel, et très subjectif :) mais peut être que ça peut vous apporter des pistes de réflexion.... ou pas... rire :)

#
Profil

Camille_B

le mercredi 05 juillet 2017 à 16h22

Brigant01, je crois que tu "gagnes" au fait que ton épouse soit heureuse. Je veux dire par là : et si tu avais refusé, la situation ne serait-elle pas pire pour elle et donc aussi pour toi ?

#

Well (invité)

le mercredi 05 juillet 2017 à 16h54

En relisant ton 1er post il me semblait que tu avais l'impression que c'était une passade et que tu attendais qu elle y mettre un terme elle même pour qu'il n'y ait pas d inachevé, imagine tu rester sur du long terme dans cette situation ? Quand ils voudront plus que ce qu ils ont ce moment genre week-end ou vacance, pense tu un jour arriver à "permettre" cela ?

Je comprend tout à fait que tu ne puisse pas être heureux pour elle et que tu ressent un manque par rapport à elle, malheureusement à part devenir poly, je vois pas comment équilibrer la situation et j'espère que tu le vivra le moins dur possible mais j'ai peur aussi d'une cocotte qui va chauffer de plus en plus à force de prendre sur toi et exploser à la fin.... Enfin je te souhaite et vous souhaite le meilleur ^^

#
Profil

brigant01

le mercredi 05 juillet 2017 à 19h19

LeaBridou, merci pour ton retour. Je me retrouve bcp dans ce que tu dis
Toute la question est effectivement celle de la gestion de nos peurs.

Le hic, c'est que certaines sont par nature irrationnelles... et c'est là que ca bloque actuellement pour moi.
Mais effectivement cela nous amène à faire un travail sur nous même.

Pour ce qui est de la soirée tranquille, personnellement, c'est moi qui m'occupe des enfants quand elle sort le retrouver, donc le côté tranquille, bof bof.....
ce soir je suis dans ma famille en province avec mes enfants, ma femme étant restée sur la région parisienne pour le travail.

Camille_B, la situation serait meilleure pour moi si tout cela ne se passait pas, forcément....
Après je sais que ma femme ne serait pas épanouie, pas totalement heureuse... et c'est cela qui me fait avancer sur le chemin de l'acceptation, mais un peu (bcp) contre mon gré....
Mais en sachant que femme a toujours accepté que je dispose d'un bouton rouge sur lequel je peux appuyer pour tout stopper, mais que je n'ai jamais enclenché....

Well, effectivement, j'avais écrit sur un post précédent que tout cela devait être temporaire, enfin je le croyais.... C'est d'ailleurs ce qui me faisait tenir....
Et puis j'ai compris que ma femme voulait que cela dure dans le temps. En sachant qu'il a toujours été clair entre nous que cette relation était par nature temporaire et doit s'achever un jour. Je ne pourrai pas supporter qu'elle créée une vie en parallèle à la nôtre....

Alors oui, j'avoue avoir peur du jour où elle me demandera de partir en we. Après ma femme me connait et essaie vraiment de me protéger au maximum.
je l'imagine donc mal me demander cela.... ou de partir en vacances avec lui.
Dans les 2 cas, actuellement, je ne pourrais pas.

Je fais tout pour que cela n'explose pas... Donc nous parlons bcp avec ma femme et je ne lui cache pas mes états d'âme... sinon effectivement il y aurait un risque d'explosion à termes....

Après comme l'a dit Bonheur, il faut sans cesse rééquilibrer. Mais le hic , c'est que je cherche encore mon équilibre, celui qui me permettra d'accepter et de vivre (ni bien, ni mal donc) cette situation .
Le seul moyen que j'entrevois c'est d'y trouver du positif pour moi.
Mais je le cherche....

Bien chaleureusement

Brigant

#
Profil

bonheur

le mercredi 05 juillet 2017 à 19h39

Question équilibre, connais-tu le livre "le funambule du ciel" de Marc Vella ? C'est un petit roman sympa... qui peut aider.

#

Well (invité)

le jeudi 06 juillet 2017 à 09h48

Après pour l'équilibre rien que pour les soirées, tu peux si tu le souhaites sortir avec des amis ou autres pendant que ta femme garde les enfants, cela équilibre les choses pour que tu es, toi aussi du temps rien que pour toi.

Sinon je comprends ton souhait que cette relation soit éphémère mais si ta femme y prend tellement goût et qu'elle en venait à vouloir d'autres amants car le poly ne se limite pas dans le nombre de relation et de personne à aimer

En tout cas je trouve très sain votre parcours qui se fait petit à petit en respectant les limites de chacun,

#
Profil

bonheur

le jeudi 06 juillet 2017 à 10h02

En ce qui me concerne, je parle d'équilibre intérieur et individuel... entre soi et soi. Celui-ci permet ensuite l'équilibre dans le relationnel, quel qu'il soit.

#

Greg80 (invité)

le jeudi 06 juillet 2017 à 19h37

Salut Brigand,
ton témoignage m'a beaucoup touché étant dans une situation similaire mais inversée. c'est moi le "poly" et ma femme la "mono". et même chose, amour depuis près de 18 ans, 2 enfants, couple endormi dans la routine...
On a vraiment eu une grosse crise et on a failli passer par la case divorce. j'étais rongé par la culpabilité et je ne voyais pas d'autres solutions de faire un choix entre deux femmes que j'aime. En désespoir de cause, nous sommes allé chez une thérapeute de couple qui nous a fait découvrir la voie du polyamour.
On parcours depuis lors (presque 1 an) petit à petit notre chemin grâce à une communication intense (comme toi et ta femme) et c'est essentiel. Ce travail, avec beaucoup de lecture, de bienveillance, de méditation (que j'ai découvert au cours de ce processus) permet de se découvrir soi-même, chose que je n'avais jamais faite de toute ma vie (37 ans), c'est extrêmement riche et cela m'apporte une sérénité croissante.
Les autres personnes du forum t'on déjà apporté beaucoup de clés de lecture de ta situation, j'espère t'en apporter une autre : T'es tu déjà vraiment interrogé sur l'affirmation que tu es "mono". Tu l'affirme comme quelque chose d'établi, intemporel, comme ta couleur des yeux ou une autre de tes caractéristiques physiques. Au cours de mes lectures, j'ai découvert que ce n'est vraiment pas quelque chose de naturel, mais que cela nous est inculqué depuis notre plus tendre enfance (le prince charmant, le romantisme,...) et on ne fait que reproduire un schéma qui constitue la norme pour notre société. (et dont elle se nourrit)
Quand j'ai pris conscience de cela, j'ai pu déculpabiliser et je crois que ma femme également, cela lui a permi d'avancer vers l'acceptation de la situation.
Pour avoir plus d'infos sur le sujet, plusieurs références : j’adore les conférence de Véronique Kohn postée sur youtube, elle aborde les choses dans un langage très accessible. "Bienheureuse infidélité" de Paule Salomon, et le "guide des amours plurielles" de Françoise Simpère.,

Voilà, beau chemin à toi. Il sera beau, j'en suis certain.

#
Profil

bonheur

le jeudi 06 juillet 2017 à 20h12

Merci pour ce témoignage qui rejoint ce que je pense. Il est indispensable de travailler sur soi, que tous les acteurs et personnes concernées travaillent individuellement ET collectivement.

Vous avez été épaulé par un thérapeute ouvert, bravo aussi à lui (ou elle)...

#
Profil

Michael

le samedi 10 février 2018 à 23h46

Brigand, j'aimerais, j'adorerais avoir des nouvelles de ce que tu vis actuellement. Je suis moi-même actuellement (février 2018) dans une démarche comme tu l'as été depuis le début de tes posts (courant 2017). je me renseigne énormément sur cet état de fait que je dois actuellement (et c'est tout nouveau pour moi, et pour Elle). Ta disparition, ou du moins ton absence de suivi me font m'interroger. Terriblement. Je te prie (voire te conjure) de nous expliquer où tout cela t'a mené. Pour ma part, je me sens au fond d'un gouffre... donc, s'il te plait...

#
Profil

TrioBulle

le dimanche 11 février 2018 à 12h27

Je ne sais pas si cela peut te rassurer, Michaël, mais je peux te raconter mon histoire. Histoire un peu particulière parce que (j'ai l'impression que c'est assez rare ici) cela a commencé par du libertinage.

Bref, il y a 2 ans, à 50 ans, après presque 30 ans de mariage, nous avons commencé à libertiner. Et puis, et a posteriori je me rends compte que ça devait être une évidence pour moi, nous avons rencontré un homme pour un trio et... j'ai vraiment beaucoup apprécié nos discussions avant la rencontre, j'ai apprécié sa compagnie, j'ai apprécié les moments intimes passés avec lui et au bout de quelques mois... nous nous sommes avoués qu'il y avait des sentiments.

J'en ai bien sûr parlé à mon mari, en essayant de "minimiser" un peu les choses (j'ai parlé de sentiments plutôt que d'amour fou). Il a compris car entre les deux hommes, une amitié s'était très vite installée aussi. Et puis petit à petit, je lui ai expliqué que pour moi, c'était plus que ça, vraiment de l'amour.

Bizarrement, mais ici on m'a expliqué pourquoi, plus j'aimais mon "amoureux", plus j'aimais mon mari.... Parce que j'étais moins en attente de tout venant de lui (est-ce que je suis claire), j'appréciais plus les moments que nous passions ensemble. Cela a aussi reboosté ma libido.

Après, mon amoureux et moi avons voulu nous voir seulement tous les deux. Mon mari m'a dit au départ : je ne suis pas prêt, je ne peux pas te dire oui. Nous avons trouvé le temps long, j'ai expliqué mes envies, le pourquoi j'avais envie, le fait que ça ne lui enlèverais rien et puis... il a accepté. La première fois, il a voulu tout savoir, ce qu'on avait fait... A un moment je lui ai dit que c'était trop d'interrogatoire... Je fais bref, qqn qui mi 2016 n'était pas prêt à m'accorder du temps en tête à tête avec un autre est passé à début 2018 au fait qu'il était content pour moi et mon amoureux que nous puissions partir 6 jours en vacances ensemble. Il est arrivé à la compersion. Il comprend que nous ayons besoin de temps à deux. La seule chose qu'il me demande (et que j'accorde bien volontiers) c'est d'avoir des nouvelles tous les jours, un petit coup de fil, des sms.

Ce que je voulais dire ce matin, c'est que c'est possible, que ça peut marcher. Je ne sais ni comment ni pourquoi car mon mari est quelqu'un qui met du temps à changer ses habitudes à tout point de vue et là, ce nouveau mode de vie, il l'a adopté assez rapidement. Il est pour l'instant mono mais il ne se ferme pas de porte et si jamais il rencontrait une lutine, je serais heureuse pour lui !

J'espère que Brigan viendra nous donner de ses nouvelles et quelles seront bonnes.

#
Profil

hinatea24

le dimanche 18 février 2018 à 18h08

triobulle
Je fais bref, qqn qui mi 2016 n'était pas prêt à m'accorder du temps en tête à tête avec un autre est passé à début 2018 au fait qu'il était content pour moi et mon amoureux que nous puissions partir 6 jours en vacances ensemble. Il est arrivé à la compersion. Il comprend que nous ayons besoin de temps à deux. La seule chose qu'il me demande (et que j'accorde bien volontiers) c'est d'avoir des nouvelles tous les jours, un petit coup de fil, des sms.

Juste un week-end avec mon amoureux, moi, ça me suffirai ... Mon compagnon accepte ma nature polyamoureuse sur la forme, vivement qu'il accepte sur le fond ! Mais tout arrive, avec le temps ... la preuve (+)

#
Profil

bonheur

le dimanche 18 février 2018 à 18h37

Pour Michael : tu peux cliquer sur le pseudo de Brigand et lui laisser un message personnel. Il te répondra ou pas, l'essentiel étant de lui permettre de ne pas répondre si cela ne lui convient pas. Je dirais que si tu demandes gentiment sans imposer un retour, tu auras fait la bonne démarche.

Répondre

Chercher dans cette discussion

Autres discussions sur ce thème :


Espace membre

» Options de connexion