Polyamour.info



Les messages appartiennent à leurs auteurs. Nous n'en sommes pas responsables.

Merci de consulter notre charte de discussion pour connaître les règles qui régissent les conversations sur ce site.

Manque de confiance sur les sentiments de mon partenaires [HELP]

Jalousie
#

Ano Nyme (invité)

le samedi 17 décembre 2016 à 15h09

Bonjour,

j'ai besoin d'aide je pense car je ne parviens pas à démêler mes sentiments.
Je suis tombée très amoureuse d'une personne avec laquelle nous avions une relation non-exclusive. Mes sentiments sont réciproque (apparemment d'après ce que lui me dit) mais je ne parviens pas à gérer ma jalousie. J'ai cessé peu à peu de voir d'autres personnes de peur de lui faire de la peine mais lui non. Et j'ai beaucoup de mal à ce sujet. Pour lui, je suis sa relation primaire. Nous avons des sentiments, nous passons notre temps ensemble, je connais sa famille, je dîne chez eux très souvent, nous avons même des affaires l'un chez l'autre. Il aime tout de même avoir une ou l'autre relation de temps à autre. Et même si au début ça ne me posait pas de problème, je le faisais aussi, aujourd'hui je ne peux plus le concevoir. Il m'a dit que si je ne voulais plus de ça, qu'il arrêterais mais que ça lui coûterait et je ne veux pas qu'il s'impose ça.
Mais aujourd'hui, j'ai peur, je suis en angoisse. Je me pose un tas de questions que je ne devrait normalement plus me poser en tant que polyamoureuse de longue date. Sans doute, parce que dans le passé beaucoup de mes partenaires m'ont menti et se sont joué de moi : ses sentiments sont-ils sincères ? Est-ce qu'il ne prétend pas m'aimer pour me garder en tant que plan de secours ? Est-ce que c'est moi qui ne lui suffit pas ?

C'est la première fois depuis que je pratique le polyamour que je ressent des sentiments aussi fort et que je me sens autant en harmonie avec mon partenaire. Je m'en remet à vous parce que je suppose qu'en tant que polyamoureux vous pouvez répondre a mes questions. Est-il vraiment possible d'aimer quelqu'un, de ressentir quelque chose de véritable sans renoncer aux autres ? Ne se joue t-on pas encore de moi ? Va t-il me jeter dès qu'il aura rencontrer mieux ? Et puis-je voir d'autre personne sans me sentir coupable vis a vis de lui (sachant qu'il ne sait pas que j'ai arrêter de voir d'autre personne par peur de le blesser, je lui ai dis que je n'en avais plus ressenti l'envie tout simplement).

#

(compte clôturé)

le samedi 17 décembre 2016 à 18h34

Bonsoir Ano Nyme
On se pose toute sa vie des questions sur ses relations amoureuses, et heureusement! Cela prouve qu'on y accorde de l'importance et qu'on a pris conscience de l'impermanence des choses, de l'évolution possible des sentiments, dans un sens ou dans l'autre.
La meilleure preuve d'amour que vous donne votre ami, c'est d'affirmer être prêt à renoncer à d'autres relations si cela vous pèse, alors que cela lui coûterait. Il vous aime, donc, mais cela ne l'empêche pas de pouvoir aimer et fréquenter d'autres personnes, c'est la définition même des amours plurielles. La vraie question est que vous vous demandez si vous êtes et si vous serez toujours "aussi bien" que les autres, s'il ne va pas rencontrer mieux. Vous manquez sans doute un peu de confiance en vous. Mais cela n'a rien à voir avec le polyamour. En effet, dans de nombreux couples monogames, des séparations surviennent à la suite d'une autre rencontre. Parfois parce que la nouvelle personne semble "mieux" dans l'ivresse de la passion débutante, et aussi-surtout- parce que dans notre société, il est admis que si on aime ailleurs, on doit quitter la personne avec qui on était jusque là. En polyamour, cela n'est pas nécessaire, on peut aimer plusieurs personnes: il y a donc moins de risques d'être quitté, si vous voulez raisonner en termes de risques et de peur. Mais la vraie raison pour ne pas quitter quelqu'un, c'est qu'on l'aime. ce qui est le cas: votre compagnon vous aime. Quant à vous, ne vous privez pas d'autres relations "pour lui faire plaisir" ou "pour ne pas le blesser" puisqu'il ne vous a rien demandé de semblable. En revanche, n'en ayez pas si vous n'en avez pas le désir. Et de toutes façons, continuez à en parler avec lui, vous évoluerez ensemble, avec parfois des difficultés, des périodes de remous... qui arrivent aussi dans les couples monogames. Bref, la monogamie ne protège pas, pas plus que le polyamour ne met davantage en danger.

#
Profil

Louptin

le dimanche 18 décembre 2016 à 01h08

Ano Nyme
Je m'en remet à vous parce que je suppose qu'en tant que polyamoureux vous pouvez répondre a mes questions.

Je peux pas vraiment répondre à tes questions, mais je peux essayer de t'en poser d'autres et peut-être que tu trouveras quelques réponses toi-même ?

Ano Nyme
"J'ai cessé peu à peu de voir d'autres personnes de peur de lui faire de la peine mais lui non."

Est-ce qu'au fond tu n'as pas arrêté de voir d'autres personnes dans l'espoir qu'il fasse de même ? C'est ce que ce passage me laisse penser. Tu agis peut-être comme tu aimerais qu'il agisse à ton égard (en faisant attention à ne pas te faire de la peine) alors qu'il ne t'a rien demandé de tel (et peut-être que c'est pareil de son côté : comme ça ne lui fait pas de la peine que tu aies d'autres relations il ne voit peut-être pas où est le mal de continuer à fréquenter d'autres partenaires ?)

Ano Nyme
"Nous avons des sentiments, nous passons notre temps ensemble, je connais sa famille, je dîne chez eux très souvent, nous avons même des affaires l'un chez l'autre."

Sans le/vous connaître (et même si c'était le cas je crois) on ne peut pas juger de la sincérité de l'amour qu'il te porte mais d'après cette phrase que je viens de citer j'imagine que oui, ses sentiments sont sincères et que tu dois compter pour lui.

Ano Nyme
"Est-ce que c'est moi qui ne lui suffit pas ?"

Certainement. Et il faut à mon humble avis faire le deuil de cette prétention. Tu vas te faire du mal pour rien si tu essayes de "lui suffire". Ce n'est pas vraiment faisable... même en couple monogame une seule personne ne peut pas être responsable du bonheur total de l'autre.

Est-ce qu'il y a une bonne communication entre vous ? Je crois que l'idéal serait d'échanger entre vous sur tes peurs et tes attentes dans cette relation. Comme quand tu dis qu'il n'est pas au courant de tes réelles motivations concernant ton choix de ne plus fréquenter d'autres personnes, ça vaut peut-être le coup d'être explicité.

#

Ano Nyme (invité)

le dimanche 18 décembre 2016 à 11h53

APH, je vous remercie de votre commentaires. Il m'a vraiment apaisée.

Par contre, il me reste beaucoup d'interrogation : Comment est-ce possible d'aimer une personne et de ne pas ressentir de jalousie (cet immense douleurs dans la poitrine) quand elle est avec d'autre. Nous avons eu une discussion hier soir ou je lui ai fait part de mes craintes etc. Il m'a confirmé que ça ne lui poserait pas de problème que je rencontre et couche avec d'autre personne. Il m'a encore confirmé ses sentiments. Mais je ne comprend pas. C'est comme si mon esprit était bloqué sur l'idée que si on aime vraiment on veut forcément l'autre rien que pour soi, que ce passage par cette forte douleur est obligatoire.

Louptin, mon premier paragraphe rejoint le tien. Comment ça peut ne pas lui faire de la peine que j'aie d'autres relations ?
Quant a votre dernière réponse, elle me heurte. Je ne lui suffit certainement pas. Est-ce donc un problème qui vient de moi ? Une autre femme pourrait lui suffire ? Ou est-ce tout simplement un principe global qui n'a rien a voir avec ce qu'il ressent pour moi ?

#
Profil

Louptin

le dimanche 18 décembre 2016 à 13h37

Je voulais juste dire que cette question de suffire ou pas à quelqu'un n'est pas la bonne question à se poser...

Je rejoins APH quand elle dit qu'il s'agit plutôt d'un manque de confiance en toi et que ça n'a rien à voir avec le polyamour. Par exemple, tu nous donnes plein d'exemples qui attestent de l'attachement de ton partenaire à toi et malgré tout tu doutes de son amour, pourquoi ? Ta seule "preuve" en contraire est qu'il ne ressent pas de jalousie ? Or, même si c'est un sentiment assez répandu plein de gens ne le ressentent pas.

Imaginons qu'il cède et se mette en couple monogame avec toi, tu crois que tes doutes disparaîtront d'un coup de baguette magique ? J'ai fort à parier d'après mon vécu que le problème de fond persistera et que tu auras toujours des doutes : est-ce qu'il a vraiment arrêté de voir d'autres personnes, est-ce qu'il me trompe, est-ce qu'il ne va pas me quitter pour une autre ? Tu risques de vouloir encore plus de preuves et de contrôle sur sa vie.

Pour moi, c'est donc ta confiance en toi qu'il faut travailler. Pourquoi tu dis que beaucoup de tes partenaires t'ont menti et se sont joué de toi ? Ça peut n'être qu'un ressenti et non pas la réalité. Ils t'ont quitté pour d'autres ? Mais ce n'est pas ce que tu as fait en cessant de voir tes autres partenaires pour privilégier ta présente relation ? Tu estimes que tu les as menti et que tu t'es joué d'eux ? (Je ne te pointe pas du doigt, je ne peux pas savoir comment se sont déroulées tes histoires, je pose juste des questions pour te pousser à la réflexion mais suis peut-être et possiblement à côté de la plaque).

Comme le dit si bien APH, la monogomie ne te mettra pas à l'abri d'être quittée au profit d'une autre. Et si ça arrive ça ne met en aucun cas ta valeur en question et ni l'amour qu'il t'aura porté jusqu'à ce jour. Donc le mieux à faire à mon sens serait de faire confiance et de profiter de l'amour qu'il t'offre sans se laisser parasiter par tous ces doutes.

#
Profil

TrioBulle

le dimanche 18 décembre 2016 à 14h29

Si je peux me permettre une petite réflexion...

C'est le principe même de la relation ouverte, du lutinage ou du polyamour que de pouvoir avoir plusieurs relations en même temps, non ?

Il apparait souvent qu'aux débuts d'une relation la NRE fasse qu'on ait envie de plus de temps avec le nouvel amoureux, peut-être au point de délaisser un peu les autres, mais le temps apaise les choses et permet de trouver un nouveau souffle avec toutes les relations en question.

Et même si j'ai été monogame pendant très longtemps, le fait d'avoir ouvert notre relation a apaisé certaines choses avec mon conjoint car (comme on me l'a si justement fait remarqué sur ce forum) le fait d'avoir une autre personne dans ma vie fait que je suis moins en attente de "tout" de la part de mon conjoint. Je suis donc moins dans le reproche quand il passe trop de temps au boulot etc.

Je n'ai compris ça que depuis très peu de temps, mais non, on n'a pas à se suffire l'un à l'autre uniquement. On peut aussi avoir d'autres activités, d'autres amis, d'autres amours qui nous apportent des choses importantes.

Je ne suis pas sûre d'être très claire, mais c'était ma petite pierre à l'édifice.

#

Ano Nyme (invité)

le dimanche 18 décembre 2016 à 17h17

Louptin, que je dis que beaucoup de mes partenaires m'ont menti et se sont joué de moi je ne fabule pas. J'ai eu deux relations qui ont énormément briser ma confiance en l'amour. La première était avec un homme qui était officiellement en relation monogame avec une autre femme. Quand nous nous sommes rencontrer je ne le savais pas, il était adorable au début et je suis tombée amoureuse de lui. Quand je me suis rendue compte de la vérité, et du fait qu'il mentait à sa compagne, j'ai essayé de me défaire de lui mais il revenait toujours a la charge pour me récupérer et il réussissais. Mais je n'étais qu'un jouet pour lui. Il me traitait mal, me parlait mal, ne me respectais pas. Il n'y a que quand je m'éloignais qu'il prétendait tenir a moi. J'ai appris quelques temps plus après avoir définitivement mis fin a cette relation qu'il disait a ses amis que j'étais son jouet et qu'il faisait de moi ce qu'il voulait.
La deuxième est arriver quelques mois après la fin de la première situation décrite ici haut. J'étais en relation monogame avec un homme très jaloux qui contrôlait toutes mes relations et mes faits et gestes. J'étais trop heureuse d'être avec quelqu'un qui voulait réellement de moi que je n'ai pas fait attention ni a sa violence verbale, ni a sa violence psychologique et encore moins au fait que je ne l'aimais pas.
J'ai mis énormément de temps a me remettre de tout ça et je n'ai jamais depuis ni donner mon coeur a quelqu'un ni aimer une personne que moi. Jusqu'a mon compagnon actuelle.

Je n'ai pas envie qu'il cède en étant monogame avec moi, je n'ai pas envie de le voir souffrir de notre relation. Mais en attendant c'est moi qui souffre énormément de cette situation. Encore l'autre jour nous nous sommes rejoint à une grande soirée avec des amis communs. Lorsque je suis arrivée, il est venu vers moi me tenir contre lui et m'embrasser. Nous sommes rentrée ensemble. Et quelques jours plus tard j'apprend que peu avant mon arrivée il avait embrasser quelqu'un d'autre. Je me suis sentie trahie. Depuis j'ai l'impression de n'être qu'une distraction parmis tant d'autre. J'en ai parler avec lui, de cette impression de n'être qu'un morceau de viande parmi les autres. Il m'as certifié que je ne le suis pas, que les autres peut être mais pas moi. Mais depuis, même si j'essaye de faire comme si je n'y pensais plus je n'arrive pas a faire taire la rancoeur que je ressens a son égard. Je me sens trahie, utilisé. Et je ne comprend pas pourquoi je réagit ainsi. J'ai peur d'une fois encore m'attacher a une personne pour qui je ne suis rien, une parmis tant d'autres.

#

Ano Nyme (invité)

le dimanche 18 décembre 2016 à 17h20

TrioBulle, si je comprend bien ce que tu dis :
"Il apparait souvent qu'aux débuts d'une relation la NRE fasse qu'on ait envie de plus de temps avec le nouvel amoureux, peut-être au point de délaisser un peu les autres, mais le temps apaise les choses et permet de trouver un nouveau souffle avec toutes les relations en question."

Tu penses que ce que je ressens va finir par se calmer et qu'avec le temps je parviendrai a faire confiance et a taire mes doutes ? J'aimerais vraiment m'accomoder de cette situation mais chaque fois que j'apprend qu'il a eu une "aventure" je ressens comme un coup de poignard

#
Profil

Albaboun

le dimanche 18 décembre 2016 à 18h28

Bonsoir,

Je reformule quelque chose qui a déjà été dit, mais qui me semble difficilement recevable tel que cela à été dit.

Le fait de suffire, de combler toutes les attentes de l'autre est sûrement une part importante du problème. Le modèle dominant nous enseigne que nous devons combler tous les besoins et attentes de l'autre, ce qui permettra de trouver celle ou celui qui comblera tout pour nous. C'est cela qui devrait être à la fois un idéal et réalisable. :-/

La NRE, cet état hormonal et émotionnel qui nous porte, nous rends tout joyeux, nous "comble", participe à légitimer et encrer ce modèle. Pendant un temps, une rencontre nous comble et nous habite, nous suffit. Cependant, cet état physiologique n'est pas durable, ce n'est pas l'amour, c'est juste la passion. Lorsque cet effet retombe, on est plus réaliste sur soi, sur l'autre, ce qui laisse la place à l'amour. C'est là que l'engagement réciproque à du sens, là que le choix et l'affection prennent toute leur place et leur valeur. :-)

Je crois que personne ne peut, après la NRE, combler qui que ce soit. Ni toi ni une autre, ni lui ni un autre. La redescente de la NRE laisse place à la réalité, nous sommes imparfaits, toutes et tous, mais nous pouvons pour autant nous aimer, de façon durable. Le modèle monogame n'y enlève rien... L’infidélité tellement répandue est juste un moyen de maintenir une relation principale tout en cherchant des NRE parallèlement. Mais sans se préoccuper forcément de ce que vivront les autres. Le polyamour choisi le postulat qu'une base à toute relation/interaction est le respect, ainsi que de prendre soin de l'autre.

Notre/nos partenaires vivront peut-être (sûrement même) des NRE, ce qui n'enlève rien à ce que nous avons construit ensemble. Je ne crois pas pouvoir combler tout ce dont l'autre à envie besoin, ce qui n'enlève rien à la force de notre lien, à ce qu'on a construit, à notre amour réciproque. :-)

C'est donc ce deuil d'être "tout pour l'autre" qui peut-être important, tout en constatant tout ce qu'on représente pour l'autre. Ne pas être tout n’empêche pas d'être beaucoup, d'être indispensable, d'avoir confiance en ce qu'on est et ce qu'on apporte.

La seule chose qui m’a un peu dérangé dans ton récit, c'est quand tu exprime "te sentir un morceau de viande", sa réponse est "pas toi, les autres peut-être"... Ce me semble incompatible avec l'idée que je me fais du polyamour. Le respect et l'attention qui en sont les fondements, la simple notion d'amour multiple, induit pour moi que ni toi ni les autres ne peuvent être un morceau de viande. Mais bon, je dis ça...

Message modifié par son auteur il y a 3 ans.

#
Profil

TrioBulle

le lundi 19 décembre 2016 à 14h03

Merci Albaboun d'avoir reformulé une partie de ce que je pensais, je ne suis pas toujours très claire.

Ano Nyme, ce que je voulais dire, c'est que c'est plutôt normal qu'au début de votre relation tu n'aies pas eu envie d'avoir d'autres "relations" --> effet NRE. Par contre, c'est un peu plus compliqué quand tu dis l'avoir fait pour lui alors qu'il ne te l'avait pas demandé. Il faut que vous soyez très au clair entre vous pour savoir ce que chacun peut faire en dehors de votre couple.

En fait, ce que je comprends, c'est que vous étiez dans une relation non exclusive au départ et que maintenant toi tu serais plus pour une relation exclusive... Je me trompe ?

#
Profil

TrioBulle

le lundi 19 décembre 2016 à 14h03

Message en double, je ne sais pas comment faire pour un supprimer un...

Message modifié par son auteur il y a 3 ans.

#

Ano Nyme (invité)

le lundi 19 décembre 2016 à 23h02

TrioBulle non pas vraiment. En théorie, je le comprend, je comprend tout ce que vous me dites et je suis même tres intéressée par l'idée de continuer à fonctionner ainsi.
Mais dans les faits je n'y arrive pas. Je n'arrive pas à arrêter de penser que je ne suis qu'une parmi tant d'autres, qu'il ne m'aime pas vraiment, sinon je lui suffirait et il n'aurait pas besoin d'autres expériences. Je sais que je réagis comme ça parce qu'on nous a appris à croire que le "vrai" amour est unique, complet, etc. Mais je n'arrive pas à me raisonner et à penser correctement. En faite, j'ai tellement de sentiments et de confiance pour lui que je sais que je n'arriverait pas à m'en remettre si un jour j'apprend que je n'étais rien pour lui et qu'il se moquait de moi. Et c'est la que ça bloque : j'ai besoin de depasser ça pour parvenir à m'épanouir dans cette relation.

D'autant plus que je ne veux pas que lui se sacrifie pour me donner des preuves (vu que lui s'y épanouie ). Je pense qu'il sent d'ailleurs que quelque chose me pèse depuis quelques jours puisque qu'il passe encore plus de temps auprès de moi, à me tenir plus souvent contre lui.

#
Profil

Albaboun

le mardi 20 décembre 2016 à 01h57

Ce que tu dis me semble rassurant sur la nature de votre relation... S'il essaye de prendre soin de toi quand il te sent en difficulté. Il est possible de croire ou de penser que vous allez trouver le moyen d'avancer ensemble vers plus de confort.

Par contre, je crois que tu ne dois pas te reprocher ce que tu ressens! S'il suffisait de vouloir vivre de telle ou telle façon pour y parvenir, nous aurions tou-te-s des vies parfaites... Nous serions aussi peut-être pardoxalement tres chiant-e-s. Nos ressentis sont très souvent irrationnels. Le savoir ne que suffit d'ailleurs pas à le changer. Ce que l'on ressens est légitime dès lors qu'on le ressens, puisqu'on ne le choisit pas. Il nous faut accepter de le ressentir, avant de pourquoi pas le faire évoluer, si on le peut et le souhaite. A tous les deux, vous pourrez surement faire bouger tout ça si vous en avez l'envie et prenez le temps.

Pour l'instant, il vous faut tenir compte de ce que tu vis, de ce qui est là, présent. Si tu choisissais de lui imposer ta volonté, ce ne serait pas juste... Mais tu ne choisis pas ce que tu ressens. Lui, par contre, peux choisir d'en tenir compte, pour t'aider a trouver plus de confiance en toi (et en lui), pour construire ensuite la relation qui vous plaira, dans le confort pour tous les deux.

Que je sois clair, je ne dis pas que c'est simple, evident ou facile. Je n'y arrive personnellement que laborieusement, partiellement... C'est pour ça que je suis souvent ici a demander de l'aide! ;-)

Je veux dire que c'est ce qui me semble le plus sain et le plus juste à faire, tous les deux et pour vous deux. :-)

Courage dans cette situation compliquée... Essaye d'avoir confiance dans votre capacité a avancer, ensemble, en construisant tous les deux... Mais aussi de considérer tes ressentis comme légitimes, ce qui vous aidera a avancer et les dépasser quand ce sera possible. ^-^

#
Profil

Albaboun

le mardi 20 décembre 2016 à 01h57

Ce que tu dis me semble rassurant sur la nature de votre relation... S'il essaye de prendre soin de toi quand il te sent en difficulté. Il est possible de croire ou de penser que vous allez trouver le moyen d'avancer ensemble vers plus de confort.

Par contre, je crois que tu ne dois pas te reprocher ce que tu ressens! S'il suffisait de vouloir vivre de telle ou telle façon pour y parvenir, nous aurions tou-te-s des vies parfaites... Nous serions aussi peut-être pardoxalement tres chiant-e-s. Nos ressentis sont très souvent irrationnels. Le savoir ne suffit d'ailleurs pas à le changer. Ce que l'on ressent est légitime dès lors qu'on le ressent, puisqu'on ne le choisit pas. Il nous faut accepter de le ressentir, avant de pourquoi pas le faire évoluer, si on le peut et le souhaite. A tous les deux, vous pourrez sûrement faire bouger tout ça si vous en avez l'envie et prenez le temps.

Pour l'instant, il vous faut tenir compte de ce que tu vis, de ce qui est là, présent. Si tu choisissais de lui imposer ta volonté, ce ne serait pas juste... Mais tu ne choisis pas ce que tu ressens. Lui, par contre, peux choisir d'en tenir compte, pour t'aider a trouver plus de confiance en toi (et en lui), pour construire ensuite la relation qui vous plaira, dans le confort pour tous les deux.

Que je sois clair, je ne dis pas que c'est simple, évident ou facile. Je n'y arrive personnellement que laborieusement, partiellement... C'est pour ça que je suis souvent ici à demander de l'aide! ;-)

Je veux dire que c'est ce qui me semble le plus sain et le plus juste à faire, tous les deux et pour vous deux. :-)

Courage dans cette situation compliquée... Essaye d'avoir confiance dans votre capacité a avancer, ensemble, en construisant tous les deux... Mais aussi de considérer tes ressentis comme légitimes, ce qui vous aidera a les accepter et les dépasser quand ce sera possible. ^-^

Message modifié par son auteur il y a 3 ans.

Répondre

Chercher dans cette discussion

Autres discussions sur ce thème :


Espace membre

» Options de connexion