Polyamour.info



Les messages appartiennent à leurs auteurs. Nous n'en sommes pas responsables.

Merci de consulter notre charte de discussion pour connaître les règles qui régissent les conversations sur ce site.

Le polyamour de mon compagnon... Accepter ou arrêter tout

#
Profil

Ainya

le lundi 13 juillet 2015 à 10h01

J'essaye de me remettre en question par rapport a tout ça et c'est difficile.
Je ne lui en veux pas de ressentir ce qu'il ressent. Mais en même temps, quand je me remet en question, a essayer de comprendre, d'accepter... J'ai la douleur qui me retombe en plein face.

L'intimité qu'il pourrait avoir avec elle me fait peur mais surtout mal, mon reflexe est justement de mettre une limite a ca. Je sais que ce n'est pas une bonne chose car ça aurait plus tendance a le pousser a faire les choses mais c'est le seul moyen que j'ai de me protéger.

C'est dure.. J'ai le cerveau en ébullition, le Coeur qui souffre. Je ne sais plus.

#
Profil

LuLutine

le lundi 13 juillet 2015 à 14h56

Ainya
quand je me remet en question, a essayer de comprendre, d'accepter... J'ai la douleur qui me retombe en plein face.

Pour ma part je n'éprouve pas de jalousie (enfin, ça m'est arrivé une fois dans ma vie) mais il m'arrive d'éprouver des sentiments négatifs : colère, peur de l'abandon etc. face à des situations où je me dis - comme toi - qu'intellectuellement je comprends, et que l'idéal serait d'accepter ce qui est, et ce qui adviendra.

On n'y arrive pas toujours bien sûr.

Mais je sais que ce qui m'a aidé, c'est de trouver ce qui se cache derrière cette douleur : est-ce que j'ai peur d'être abandonnée ? Est-ce que je me sens dévalorisée ? etc.

Si tu comprends ça, c'est plus facile pour vous de trouver à deux un moyen de te rassurer.

Je prends un exemple fictif : si A et B sont en couple, et lorsque A n'est pas là, B ressent de l'anxiété (peur que A ne revienne pas, qu'il lui arrive quelque chose), peut-être que si A lui envoie de temps en temps un sms, B sera rassuré(e). C'est juste un exemple hein.

Quelque chose qui peut rassurer, par exemple dans les relations poly, c'est que lorsque deux personnes vivent ensemble, elles ne découchent pas. Certains ont cette règle, de manière temporaire ou permanente.

Bref comme on dit toujours par ici, il y a autant de manière de vivre le polyamour, que de polyamoureux. Et j'ajouterais (car ce n'est pas exactement la même chose) : il y a autant de manières de vivre ses relations, que de relations !

A vous de trouver pas à pas celle qui vous conviendra à tous les deux (ou dans le "pire" des cas, de vous rendre compte qu'il n'y a pas d'accord possible et en tirer les conséquences, mais on n'en est pas là je crois...).

#
Profil

Nicolas_Fox

le lundi 13 juillet 2015 à 17h39

J'ajouterai à ce qu'à écrit lulutine :

Accepter et comprendre au niveau du subconscient ne se fait pas en un déclic.

Cela prend du temps.

Il faut être patient avec soi-même et ne pas tout vouloir tout de suite.

#
Profil

Ainya

le lundi 13 juillet 2015 à 19h47

J'essaye de trouver pourquoi j'ai mal et je n'y arrive pas pour le moment... Je peine a expliquer pourquoi je ressens cette douleur...

Avant que tout cela commence, bien avant.. Nous vivions ensemble, aujourd'hui, il vit en Suisse et moi à Strasbourg, nous nous voyons que le weekend. Je sais que elle, il l'a vu qu'une fois (elle habite vers Paris). Et déjà, la distance est quelque chose que j'ai beaucoup de mal à vivre et il n'est pas trop sms.. Il lui parle beaucoup (skype/sms et son jeu, auquel il peut jusqu'à 2/3h du matin..) Il lui parle surement plus qu'à moi, en tout cas, c'est l'impression que j'ai. Du coup, ce n'est pas évident pour moi.

J'essaye surtout de penser à moi et de vivre ma vie comme je l'ai toujours fait jusqu'à maintenant. Même si par moment, j'ai des petits coup de cafard.

Je sais que tout ne peut pas se faire en un claquement de doigt, mais lui me demande beaucoup, du fait que leur relation avance plus vite que moi, je n'y arrive déjà.

#
Profil

Katouchka

le mardi 14 juillet 2015 à 00h50

Oui je vois très bien ce que tu veux dire. Ça te prend aux tripes. Tant que tu ne peux même plus réfléchir... Mais tu le comprends. C est déjà génial pour lui! J espère qu il en a conscience. Tout ça peut se transformer. Moi par exemple on peut dire que j y suis arrivée mais la situation est différente je vis avec lui. Ce qui est plus sécurisant de mon point de vue comme départ. Après rien n est impossible. Il y a d un côté oui plein de trucs possibles pour que cela soit le moins violent pour toi avec des limites qui ne peuvent être que provisoires mais qui laisseront au temps de faire son œuvre. Au fur et à mesure tu pourras élargir ces limites. De l autre un deuil à faire de la relation que tu pensais avoir ou que tu voulais avoir. D un autre côté un travail à faire sur toi. Mieux te connaître toi pour ne plus te laisser envahir par des peurs qui sont plus néfastes qu autre chose.
Sache en tous cas que tout ce que tu ressens est normal. Que pour te libérer de ça ça peut prendre du temps. Mais à la fin ça peut être vraiment chouette! Bon courage

#
Profil

Katouchka

le mardi 14 juillet 2015 à 01h01

Ah oui tu peux aussi y renoncer car avant tout il faut te protéger toi.
Renoncer est une option sérieuse parce que souffrir et se confronter à ses peurs même provisoirement bah c est coton et moi qui l ai vécu, je ne souhaite cette douleur à personne. (Toutefois je souhaite à tous le bonheur que je vis aujourd hui d être libre d aimer qui je veux et libérée des chaînes de mes peurs)

Message modifié par son auteur il y a 6 ans.

#
Profil

Ainya

le mardi 14 juillet 2015 à 01h12

Je veux qu'il soit heureux, mais je ne veux pas que ça soit en détriment de mon bonheur à moi.
Malgré toutes mes remises en question, je suis juste confrontée à ma douleur et son bonheur.. C'est dure de choisir entre faire son bonheur qui ne fera pas forcément le mien et le fait de ne plus vouloir souffrir.
Je l'aime et je n'ai pas envie de partir, mais la douleur est tellement intense...

#
Profil

Katouchka

le mardi 14 juillet 2015 à 10h07

Je sais. Et rien que de me remémorer cette douleur, ça fait mal.
Alinya, c est comme si tu avais avalé la petite pilule rouge. (Matrix ou Alice au pays des merveilles). Un monde s écroule. Celui où ton bonheur dépendait de lui, de la sécurité affective qu il t accordait. Tu peux considérer que ceci n étant plus le cas, tu peux tout arrêter et peut être plus tard retrouver cette sécurité avec qqn d autre mais n est ce pas une illusion? Cette sécurité affective n est elle pas un leurre? Ce que tu vis, rien ne dit que ça ne se répétera pas? Combien de personnes n ont elles pas été trompées et vu leur monde s écrouler? De mon point de vue, le seule manière de s affranchir de cette douleur, définitivement, c est de la dompter. Affronter ses peurs et ne faire dépendre son bonheur que de soi. Ne plus donner à un tiers un si grand pouvoir.
La chance d être dans une situation polyamoureuse c'est que tu n es pas seule. D abord lui il est toujours là. Il ne va pas te tromper au sens du terme traditionnel. Vous allez en parler, le vérité ne te sera pas cachée. Tu seras son égale. Tu ne seras pas l "idiote" de service qui ignore que son copain a des relations extra conjugales. Et par ailleurs, tu nous auras aussi. Ici tu trouveras quantité de gens bienveillants prêts à t écouter et t aider. D ailleurs n hésite pas à aller à un café poly. Parce que tu trouveras quantité de gens dans ton entourage pour te dire que ton mec est un salaud et que tu ne devrais pas... Mais ce n est pas forcément ce que tu as besoin d entendre ni envie.

#
Profil

LuLutine

le mardi 14 juillet 2015 à 14h59

Ainya
J'essaye de trouver pourquoi j'ai mal et je n'y arrive pas pour le moment... Je peine a expliquer pourquoi je ressens cette douleur...

En général, on se connaît et on peut trouver à expliquer beaucoup de nos sentiments, seul(e)....mais pas toujours !

L'aide d'un(e) thérapeute n'est pas forcément à négliger, parfois on a besoin d'une aide extérieure. Je ne dis pas ça dans l'optique que tu acceptes nécessairement la non-exclusivité de ton compagnon, mais parce que ça te fera avancer toi, dans ta vie, dans tous les cas. C'est que du bénéf' !

On peut faire beaucoup, seul (chaque être humain est plein de ressources). Mais on ne peut pas tout faire !

Katouchka
ne faire dépendre son bonheur que de soi.

(+) (+) (+)

#
Profil

Ainya

le mardi 14 juillet 2015 à 15h05

C'est justement ce que je pense, que pour le moment, j'ai besoin de prendre du temps pour moi et d'essayer d'avancer moi..
Après, pour mon compagnon, seul le temps me dira si je peux accepter ou pas. J'essaye de prendre du temps pour moi, de continuer ma vie comme je l'ai toujours fait :)

#
Profil

LuLutine

le mardi 14 juillet 2015 à 15h57

Ainya
J'essaye de prendre du temps pour moi

(+) (+) (+)

#
Profil

Ainya

le mardi 14 juillet 2015 à 21h12

Ca me fait un peu parce que je ne sais pas ce que ça va donner mais je sais que pour moi c'est une bonne chose :)

#
Profil

Lagentda

le jeudi 16 juillet 2015 à 01h45

Bonjour Ainya, et bonsoir à tous

Ta situation n'est pas aisée, Ainya, et effectivement, c'est forcément une période de désenchantement et de malaise, puisque, comme cela a bien été dit avant, tu sors de la relation rêvée que tu imaginais : un couple avec un amour partagé et monogame - un miroir en route sur l'ascenseur relationnel, à cause de facteurs que tu n'as pas provoqués.
Cela posé, c'est effectivement bien de tirer de cette situation désagréable les points positifs. Et, ceux-ci sont essentiellement liés effectivement aux gains en termes de développement personnel que tu vas pouvoir tirer de la situation. Retrouver ton autonomie, ta lucidité, c'est aussi la condition pour bien profiter de la vie ensuite. D'ailleurs, cette crise, de désenchantement, ce bémol dans votre couple arrive maintenant, ce qui est un peu tôt (pour avoir vraiment pleinement vécu cette belle illusion amoureuse partagée), mais si c'était arrivé plus tard (et, "les histoires d'amour finissent mal en général"), pas sûr que cela aurait été mieux.
Au final, tu apprends dès maintenant à ne pas raisonner seulement en termes de couple, mais aussi raisonner pour toi-même. Ceci ne veut bien sûr pas dire que la relation avec ton copain est terminée. Elle est juste remise en perspective.
La difficulté (les petites souffrances que tu ressens) est à analyser, seule, et avec lui. J'ai l'impression qu'il y a une bonne part lié à la place soudain devenue importante, du doute, des doutes. Des questions peuvent affluer sur le réel amour que te porte ton copain, sur ce qu'il fait ou pourrait faire avec l'autre fille, sur celle-ci. D'autant plus que, comme vous êtes en relation à distance, l'absence est propice aux questionnements : "que fait-t-il ?", "où est-t-il ?", "pense-t-il à moi ?"
Je pense que cela peut être utile de refaire le point ensemble sur vos envies vis à vis de votre couple, sur ce que vous envisagiez et envisagez pour peut-être vous rapprocher : passer d'une relation à distance à une relation plus proche (une des étapes de l'ascenseur relationnel). Bien sûr, pour faire le point, il faut avancer dans la sérénité plutôt que dans le malaise : accuser l'autre d'irrésolution, ou autre. Il faut accepter de ne pas tout régler tout de suite, mais pointer ce que chacun trouve important de régler.
Bref, bienvenu dans un monde de discussions, pas toujours romantique, mais joliment humain.

#
Profil

Ainya

le samedi 18 juillet 2015 à 22h40

Les jours passent.. Et je réussi a vivre ma vie sans trop y penser, mais quand il rentre le weekend, ce n'est plus la peine et c'est pire quand je le vois regarder son téléphone ou qu'il se pose son pc pour jouer. Ca me serre le Coeur :/

#
Profil

LuLutine

le dimanche 19 juillet 2015 à 17h29

Ainya
quand il rentre le weekend, ce n'est plus la peine et c'est pire quand je le vois regarder son téléphone ou qu'il se pose son pc pour jouer. Ca me serre le Coeur :/

Maiiiis... puisque vous ne vous voyez que le week-end, il ne peut pas lâcher son téléphone et son pc pendant ce temps ???

J'ai un peu de mal à comprendre. Pour ma part quand je suis avec quelqu'un que je ne vois pas souvent, je suis avec lui/elle à 100%, je ne regarde mes messages que s'il y a une urgence potentielle, et encore pas tout le temps.

99% du temps, mon téléphone est éteint ou bien sur silencieux, ce qui revient quasiment au même (car je ne le regarde pas souvent).

D'ailleurs c'est la même chose avec les amis, hier j'étais à une soirée, et bien mon téléphone est resté éteint au fond de mon sac.

Pourquoi passer du temps avec une ou des personne(s) si c'est pour être rivé à son téléphone ?
Je le comprends quand on attend des nouvelles urgentes ou importantes de quelqu'un, qu'on est susceptible d'être sollicité de façon urgente, mais sinon....?

Etre avec quelqu'un (physiquement) pour ne pas être avec lui (en pensée), quel intérêt ?

Sur un week-end, s'il n'y a pas d'urgence, on peut regarder son téléphone 3 fois par jour maxi, non ?
(Genre : au lever, en milieu de journée, le soir)

Tu n'as pas discuté avec lui de l'éventualité qu'il ne joue pas (ou beaucoup moins) le week-end, qu'il regarde moins son téléphone ?

En fait, à quelle fréquence le fait-il ?

#
Profil

Ainya

le lundi 20 juillet 2015 à 00h01

Ce weekend, il a tout de même passer du temps avec moi, le vendredi soir et le samedi après midi/soirée.. Mais, j'ai qu'en même le coeur serré quand je le vois aller sur le pc.

Le pc/jeux, ont toujours une source de conflit entre lui et moi.. Et surtout ces derniers mois, avec la distance je ne comprenais pas qu'il puisse jouer autant alors qu'il était avec moi. Il m'a fait comprendre que son jeu (rôle play) c'était son truc, sa passion, qu'il en avait besoin. (Forcément, quand il faisant du rôle play, c'était avec elle)... Il était conscient que si je partais c'était à cause de son "addiction". J'avais déjà beaucoup de mal à accepter qu'il lui parle toute la journée puis le soir en jeu que ça soit la semaine ou le weekend.. Et je n'étais pas débile, à la fin, je me doutais bien qu'il y avait quelque chose :/

Depuis qu'il m'a annoncé qu'il était polyamoureux, je vois qu'il essaye de passer beaucoup plus de temps avec moi mais, il a toujours ce besoin de jouer ou faire du rôle play... Mais je sais qu'il y a de grande chance pour qu'elle soit là, qu'il lui parle et joue avec elle. Et ça fait mal.

Il y a une semaine, j'étais vraiment pas bien de ce fait qu'il aille sur le pc. J'ai craqué, je lui ai dit que je ne pouvais être heureuse dans cette situation. Et maintenant, je doute, car, il n'avait même pas l'air de vouloir se battre pour ne pas me perdre.. Il a certes des sentiments pour elle, mais si comme il dit vouloir vivre avec moi tout ça, ne devrait-il pas se battre pour pas me perdre ? A croire, qu'il a plus besoin d'elle que de moi...

#
Profil

LuLutine

le lundi 20 juillet 2015 à 01h23

Ainya
Il m'a fait comprendre que son jeu (rôle play) c'était son truc, sa passion, qu'il en avait besoin.

La question à se poser (pour lui surtout), c'est peut-être de savoir à quel point il en a "besoin" ?

Pourquoi ne peut-il s'en passer un week-end ?

Une passion certes, mais...c'est un jeu !

Qu'est-ce qui fait qu'il ne peut pas essayer, une fois, de ne pas y jouer pendant le week-end ? L'a-t-il déjà fait ?

#
Profil

Ainya

le lundi 20 juillet 2015 à 03h39

Il en a besoin pour s'exprimer, exprimer son imagination..
Quand il ne joue pas, c'est parce qu'il n'a pas le choix. Exemple, weekend avec repas de famille et la ou on dormait il n'y avait pas internet...

#
Profil

Lagentda

le lundi 20 juillet 2015 à 23h44

A se demander si cela ne serait pas mieux qu'il coupe son week-end en deux ; qu'il joue chez lui, et qu'il se rapproche de toi chez toi... Enfin, je pense que c'est plus sympa de se voir quand même même occupés..

#
Profil

LuLutine

le mardi 21 juillet 2015 à 00h58

Lagentda
Enfin, je pense que c'est plus sympa de se voir quand même même occupés..

Justement, je ne serais pas aussi affirmative que toi. Je pense que ça dépend (des gens, et des occupations, si elles sont partagées : par exemple si les deux aiment le jeu en question, ça permet d'échanger pendant que l'un joue même si le second ne joue pas, mais si ce n'est pas un intérêt partagé, et que tu en as un qui joue pendant que l'autre s'ennuie, ce n'est pas la même chose).

Répondre

Chercher dans cette discussion

Autres discussions sur ce thème :


Espace membre

» Options de connexion