Polyamour.info



Les messages appartiennent à leurs auteurs. Nous n'en sommes pas responsables.

Merci de consulter notre charte de discussion pour connaître les règles qui régissent les conversations sur ce site.

Comment les gens perçoivent le polyamour...

Engagement
#
Profil

Katouchka

le vendredi 11 avril 2014 à 14h05

Aujourd'hui sur OKC:

Lui:
Bien le bonjour!
j'aime ce concept de polyamour :)

(...)

Moi:
Alors comme ça le polyamour, tu trouves ça intéressant?
Pourquoi?

Lui:
je sais pas...je n'ai pas envie d'être attaché à une seule personne, j'ai envie de liberté, j'aime les femmes!
et toi?

Moi:
Tu n'as pas envie d'être attaché à une seule personne dans le sens où tu n'as pas envie d'être attaché du tout ou dans le sens tu as envie d'être attaché à plusieurs personnes?

Lui:
je n'ai pas vraiment envie d'être attaché à qui que ce soit, mais j'aime rencontrer des gens
je veux pouvoir faire ce que je veux , pour l'instant ;)
ça te dirait de prendre un verre? ;)

Moi:
Je ne crois pas non.
Tu n'as pas lu ma page jusqu'au bout. :)
Je ne cherche que des histoires relativement "sérieuses". Et je ne crois pas que ce soit ce que tu cherches.

Lui:
des relations sérieuses mais polygames?

Voilà, je voulais juste partager cette petite discussion qui me désespère.
Je me demande si mes chances d'avoir des relations sérieuses ne sont pas réduites chez les polyamoureux.
Juste pour avoir des stats, qui, parmi vous, trouve probable d'entretenir avec plusieurs partenaires (pas forcément tous) des relations amoureuses impliquées?

#
Profil

Green-Man-Outside

le vendredi 11 avril 2014 à 14h33


Juste pour avoir des stats, qui, parmi vous, trouve probable d'entretenir avec plusieurs partenaires (pas forcément tous) des relations amoureuses impliquées ?

Cela dépend sans doute de ce que tu appelles "implication".

Perso je fonctionne sur l'axe relation prioritaire / relations satellitaires. Pourtant, cela n'aurait aucun sens que je décrète que je n'aurai pas de sentiment pour X personnes a priori.
Simplement, comme les sentiments ça s'entretient, la logistique fait le tri.


Je me demande si mes chances d'avoir des relations sérieuses ne sont pas réduites chez les polyamoureux.

Je ne comprends pas cette remarque par contraste avec le récit qui la précède. Réduites chez les polys, ou réduites aux polys ?

Il me semble - c'est ma perception - que le polyamour est avant tout une idéologie du consensus (donc du dialogue) et de la transparence. Ce qui n'implique pas forcément d'aimer tous les gens avec qui on couche ou de coucher avec tous ceux qu'on aime.

Message modifié par son auteur il y a 6 ans.

#
Profil

Katouchka

le vendredi 11 avril 2014 à 14h53

Là en l'occurrence j'ai l'impression que l'implication quel qu'elle soit est totalement exclue de son point de vue.

Green-Man-Outside
Je ne comprends pas cette remarque par contraste avec le récit qui la précède. Réduites chez les polys, ou réduites aux polys ?

Réduite chez les polys, qui en multipliant la possibilité d'avoir plusieurs relations, réduisent en même temps le champs d'implication dans chacune d'elles.

Green-Man-Outside
Il me semble - c'est ma perception - que le polyamour est avant tout une idéologie du consensus (donc du dialogue) et de la transparence. Ce qui n'implique pas forcément d'aimer tous les gens avec qui on couche ou de coucher avec tous ceux qu'on aime.

Ma perception c'est que le consensus ne suffit pas à définir l'idéologie du polyamour. D'ailleurs certains polyamoureux diraient que trop de transparence ce n'est pas souhaitable non plus. Donc quand on élimine l'amour et la transparence, que reste-t-il?

Si nous réduisons le polyamour en l'opposant à la tromperie seulement, alors je ne suis pas satisfaite.
Pour moi le contraire serait plus un mot comme "honnêteté".
Mais là n'est pas le propos: bien sûr qu'on est pas obligé d'être amoureux de tous ceux avec qui on couche mais là à ne pas imaginer que ce soit possible d'être polyamoureux et "amoureux", ça me chiffonne beaucoup.
Il associe tout simplement le polyamour et la liberté d'être volage. Mais pas du tout avec l'amour. :(

#

(compte clôturé)

le vendredi 11 avril 2014 à 16h31

Katouchka
Je me demande si mes chances d'avoir des relations sérieuses ne sont pas réduites chez les polyamoureux.
Juste pour avoir des stats, qui, parmi vous, trouve probable d'entretenir avec plusieurs partenaires (pas forcément tous) des relations amoureuses impliquées ?

D'un côté il y a les vrais polyamoureux, qui envisagent sans problème des relations à la fois sérieuses et plurielles, de l'autre côté il y a ceux qui ont des relations plurielles et sans lendemains en attendant l'âme sœur avec laquelle ils iront fonder une famille strictement monogame. (j'en fréquentais quelques uns il y a 2-3 ans, maintenant ils sont tous mariés!)

De mon côté, je suis parmi les rares qui cherchent une relation sérieuse (y compris fonder une famille, avoir des enfants etc...) et plurielle au même temps!

#
Profil

Tcheloviekskinoapparatom

le vendredi 11 avril 2014 à 17h55

D'abord, bisous solidaires à Katouchka, c'est toujours chiant quand les gens ne comprennent pas ce qu'on leur dit. Ça me donne l'occasion de sortir un de mes plus beaux verdicts d'une interlocutrice pas très ouverte à la question, sur un autre site de rencontres....


Quant à la non-exclusivité sur d'autres sites on appelle ça - être polyamoureux. Un néologisme à la con pour désigner une situation où se contente d'être avec quelqu'un en attendant de trouver mieux ou une tendance persistante, incapacité à s'investir dans une relation ou d'autres névroses dérivées. Pas envie de faire un traité la dessus, la question ne m'intéresse pas. Il m'est arrivé d'avoir plusieurs relations en même temps, mais du moment où je tombe amoureuse de manière réciproque, les à côtés s'arrêtent, tout simplement. Y a pas besoin de théoriser ou de faire des traités. S'il arrive d'être aux gens d'être dans des relations à plusieurs c'est pour des raisons souvent complexes et le plus souvent y la souffrance n'est pas loin.

Bref toujours la même chose.... "si tu veux pas être exclusif-ve, c'est que c'est pas sérieux, qu'il n'y a pas de vrais sentiments, blablabla", et le revers de la pièce : "si tu veux des vrais sentiments, tu n'es pas vraiment non-exclusive, blablabla"....

Bon, ça on sait. Mais si on parle des "vrais polys" du prince-charmant, c'est à dire pour cette discussion, de ceuzécelles qui n'excluent pas plusieurs relation amoureuses en même temps, alors vient ton interrogation : même avec cette ouverture, la possibilité d'une relation implicante n'est-elle pas "réduite chez les polys, qui en multipliant la possibilité d'avoir plusieurs relations, réduisent en même temps le champs d'implication dans chacune d'elles" ?

Eh bien il me semble que.... (suspense....) ça dépend !

Tout comme quand on est mono on peut être plus ou moins disposé à tomber amoureux suivant les périodes (et, crucialement, suivant les personnes), pareil quand on est poly. La question du temps de ce point de vue me semble assez secondaire finalement, du moins si on pense (comme moi) qu'une relation suivie/implicante ne nécessite pas plusieurs heures par jour, mais simplement de faire des signes à l'autre, de s'écrire, de prévoir de se voir, de faire savoir qu'on se soucie de l'autre.

Message modifié par son auteur il y a 6 ans.

#
Profil

Anarchamory

le vendredi 11 avril 2014 à 18h08

Le-prince-charmant
De mon côté, je suis parmi les rares qui cherchent une relation sérieuse (y compris fonder une famille, avoir des enfants etc...) et plurielle au même temps !

Tout pareil ;) Du coup on est un peu moins rares...

Katouchka : Pour réagir par rapport à ta conversation avec cet homme, je me demande si tu n'as pas été un peu dure avec lui. A ta place, j'aurais creusé ce qu'il entendait par "attache". Si ne pas être attaché, c'est ne pas être dans une relation de dépendance affective, alors il vaut mieux ne pas être attaché (mais ça n'empêche pas une relation sérieuse). Si ne pas être attaché, c'est clairement s'en fiche de l'autre, et considérer qu'il est interchangeable, qu'il remplit juste une fonction qui pourrait être occupée par n'importe qui d'autre, alors il vaut mieux être attaché.

Sa dernière question : " des relations sérieuses mais polygames ? " me laisse supposer qu'il n'exclut pas, justement, des relations sérieuses. Bon, y'a le souci dans le vocabulaire employé (ce n'est pas "polygames" qu'il aurait dû dire... mais bon, tout le monde n'est pas docteur ès polyamourologie :P ), mais je n'ai pas l'impression que lorsqu'il dit qu'il ne veut pas être attaché à qui que ce soit, qu'il faille comprendre qu'il cherche forcément uniquement à tirer son coup et à se shooter à l'amour...

Le seul doute à ce sujet que je perçois, c'est quand je lis : "je veux pouvoir faire ce que je veux , pour l'instant". Si j'interprète cela de façon basique, d'une certaine manière, tout le monde fait ce qu'il veut, même ceux qui décident d'entrer dans les ordres (c'est parce qu'ils le voulaient bien...). Si par cette phrase, il veut dire qu'il veut pouvoir vivre des amours plurielles, pour l'instant, on peut se demander si, à l'instar de ce qui dit notre beau prince charmant en voie d'extinction, il n'est pas dans une logique de "faire des expériences pendant qu'il est jeune", avant de "rentrer dans le rang" de la monogamie plus tard. Mais ce n'est pas obligé : peut-être aussi qu'il ne veut pas préjuger de l'avenir. Après tout, il dit quand même qu'il aime ce concept du polyamour. Peut-être ne sait-il pas si c'est fait pour lui, et qu'il n'exclut pas de transformer l'essai ?

#
Profil

Apsophos

le vendredi 11 avril 2014 à 18h43

Je comprends pas, c'est quoi être attaché ? Avoir des obligations ? Céder aux désirs de l'autre au moins de temps en temps ? Chercher à vivre ensemble/élever des gamins/faire du fromage de chèvre ?
C'est quoi une relation sérieuse ?

Dans l'idéal, j'ai envie que personne ne s'attache à moi parce que ça serait réduire leur liberté par ma faute, je n'ai donc rien à faire ici ? (bon enfin ça, tout le monde le sait que je ne participe à ce forum que pour le troll)

#
Profil

Siestacorta

le vendredi 11 avril 2014 à 18h49

Ca dépend aussi beaucoup de ta coeurd'artichautitude.

Personnellement, tomber amoureux m'arrive pas souvent. Ëtre amoureux deux fois en même temps, ça m'est arrivé, j'aurai bien aimé être plus aguerri à ce moment-là. Mais ça reste rare.
Aimer, au sens très large qui va de "mon ami important pour moi" à "rhomondieu j'ai dû prendre un truc" en passant par "nous sommes bien ensemble depuis pas mal de temps", et "on est très bien, quand on se voit" oui, ça, je me sens plus souvent concerné.

Est-ce que aimer = avoir de l'Hâmour ?
Est-ce que aimer fort = relation impliquée ?
Est-ce que s'impliqur = quotidien, partage, construction ?

J'avoue que si aimer c'était toujours "la totale", les papillons dans le ventre, le crédit dans la voiture, le teckel dans la niche et le polichinelle dans le tiroir, je serais encore plus insistant à plus parler de non-exclusivité que de polyamour....
Tout en trouvant totalement abusif qu'on me dise "en fait c'est un couple avec des plans culs à côté".
Que des relations sérieuses, ou une relation primaire et des relations jetable, pour moi, c'est deux fois l'affirmation qu'aimer c'est le top, et que le reste, ça compte pas...

Message modifié par son auteur il y a 6 ans.

#
Profil

Katouchka

le vendredi 11 avril 2014 à 19h17

@u prince charmant

Même si contrairement à toi je ne pense pas qu'il y ait de vrais ou de faux polyamoureux. Je suis heureuse que le polyamoureux que tu es, existe! :)

#
Profil

Katouchka

le vendredi 11 avril 2014 à 20h36

@ Tcheloviekskinoapparatom
bisous à toi aussi!

Tout comme quand on est mono on peut être plus ou moins disposé à tomber amoureux suivant les périodes (et, crucialement, suivant les personnes), pareil quand on est poly.
Je pense que d'un point de vue des proportions c'est vrai ce que tu dis mais comme il y a très peu de polys par rapport aux monos alors mes chances de trouver qqn qui veut s'engager dans une relation où des projets style immobilier/enfants/voyages/loisirs/solidarité sont possibles me semblent réduites :(

La question du temps de ce point de vue me semble assez secondaire finalement, du moins si on pense (comme moi) qu'une relation suivie/implicante ne nécessite pas plusieurs heures par jour, mais simplement de faire des signes à l'autre, de s'écrire, de prévoir de se voir, de faire savoir qu'on se soucie de l'autre.

(+) (+)

#
Profil

Green-Man-Outside

le vendredi 11 avril 2014 à 20h41

Katouchka
Là en l'occurrence j'ai l'impression que l'implication quel qu'elle soit est totalement exclue de son point de vue.

Parce que tu es tombé sur un mec qui ne connait rien aux questions de polyamour/ de non-exclusivité éthique, est à la recherche de plan-cul et s'est simplement dit "cool celle-là elle me cassera pas les couilles avec de la jalousie si je trempe ma nouille ailleurs".
(oui, je ne partage pas du tout la mansuétude de Metazet quant à ton interlocuteur virtuel ^^ )


Réduite chez les polys, qui en multipliant la possibilité d'avoir plusieurs relations, réduisent en même temps le champs d'implication dans chacune d'elles.

Ok, merci d'avoir éclairé ma lanterne. Du coup je comprends et je suis d'accord sur ce questionnement. Ma confusion venait du fait que la conversation okc dont tu nous a fait part n'a - selon moi - rien à voir avec le polyamour comme je l'explique ci-dessus.

Reste donc une vérité logistique. Que je nuancerai en disant que c'est - un peu - comme avec les amis : il y a ceux qu'on voit deux fois par an, ceux qu'on voit tous les mois et ceux qu'on voit toutes les semaines, est-ce que pour autant on n'aime pas les premiers ? ;-)

Là, j'ai deux partenaires que j'ai rencontré en même temps. Or, pour des raisons affectives et logistiques (qui entrainent elles-mêmes d'autres conséquences logistiques, genre se voir 4 jours d'affilée) il y en a clairement une qui est ma chérie tandis que l'autre - investie elle-même dans plusieurs autres relations - correspond à une relation plus satellitaire. Ce qui n'enlève rien à mon envie de la découvrir, etc.

[pour ceux qui ne le savent pas déjà, je ne me définis pas comme "poly" donc ça joue sans doute dans mon approche]

D'ailleurs, il est notable que ma chérie, qui était mon meilleur match percent sur OKC, est travaillée par le fait qu'on soit en relation libre : on vient de se rencontrer, elle est très amoureuse, elle a "peur" (et moi aussi hein, on est humain) et ne voit pas pourquoi elle irait voir ailleurs... pour l'instant. ;-)

Conclusion, j'ai juste envie de rappeler que la vie c'est le mouvement et que par conséquent, les relations ne peuvent qu'être mouvantes elles aussi. Les relations exclusives donnent un faux sentiment de sécurité parce qu'elles pose un cadre ("il/elle n'aimera pas un/une autre, et n'ira pas voir ailleurs") qui en réalité est factice, arbitraire et ne garantit absolument rien.

Yo. :-D

Message modifié par son auteur il y a 6 ans.

#
Profil

Katouchka

le vendredi 11 avril 2014 à 20h46

@ dieu ! ;)

Figure toi que je n'ai pas été si dure avec lui mon message complet étant:
"Je ne crois pas non. Tu n'as pas lu ma page jusqu'au bout. :) Je ne cherche que des histoires relativement "sérieuses". Et je ne crois pas que ce soit ce que tu cherches. Il est vrai que je ne suis pas fermée à l'idée de rencontrer de nouveaux amis. :) Même si en ce moment, j'ai déjà du mal à consacrer du temps à mes amis actuels. En tout cas, j'aime bien ton approche, tu as l'air cool et tu sembles charmant sur la photo. "
Par ailleurs, lui sur sa fiche il y a écrit short-term dating ou casual sex.
Je sais que je suis nulle en anglais, mais pour moi ça ça veut dire qu'on ne veut pas s'impliquer.
Après il peut avoir ses raisons ça ne me regarde pas. Mais il semble évident qu'on est pas sur la même longueur d'onde.

@dieu et apsophos

Pour moi il est évident que je ne recherche pas la dépendance affective mais ce que j'écris plus haut, des relations où des projets style immobilier/enfants/voyages/loisirs/solidarité/amour (le tout combiné) sont possibles. C'est ce qui se cache derrière l'expression"relation sérieuse".

#
Profil

Katouchka

le vendredi 11 avril 2014 à 21h04

Attention!
Je n'ai jamais porté de jugement sur la nature de l'engagement ou la durée nécessaire pour répondre à cet engagement.
Ce qui m'effraie c'est que comme l'explique Green man, certains pensent que comme je suis poly: "cool celle-là elle me cassera pas les couilles avec de la jalousie si je trempe ma nouille ailleurs".

#

(compte clôturé)

le vendredi 11 avril 2014 à 21h35

J'ai pas tout lu, trop crevée ce soir. J'espère ne pas être à côté de la plaque.

On peut être "impliqué" (avoir un réel attachement, un réel chamboulement intérieur, une réelle intention affectueuse...) tout en réduisant attentes et dépendances.

Après, dire qu'il y a de vrais ou de faux poly ? Pour ma part, je sais que j'ai une manière particulière de vivre plusieurs amitiés tendres, amitiés amoureuses, passions qui m'est propre. Je considère qu'il n'existe pas de normes chez les polys et c'est pour cette diversité d'expérience, de mode de vie unique et de ressentis différents que le monde poly me plait. Aussi évidemment, l'espace de respect bienveillance et liberté.

Je reprends, pour ceux qui ce sont procurés la revue Silence de mars, les quatres images reflétant : ce que la société pense que c'est... ; ce que mes proches pensent que c'est... ce que moi, je pense que je fais... (je l'adore cette image) ; ce que je fais en réalité...

Ce sont quatre notions qui n'ont pas finis de s'entrechoquer :-/

#
Profil

LuLutine

le vendredi 11 avril 2014 à 21h39

Le-prince-charmant
De mon côté, je suis parmi les rares qui cherchent une relation sérieuse (y compris fonder une famille, avoir des enfants etc...) et plurielle au même temps !

M-e-t-a-Z-e-t
Tout pareil ;)

On est trois....(enfin, si "chercher" n'implique pas "à tout prix", mais que ce soit une possibilité envisagée)

Comptez-vous !

Un !

Deux !

Trois !...

(et pis, y en a qui l'ont déjà fait, cf Meta-Thomas-Aurélien, Françoise, etc.)

Tcheloviekskinoapparatom
Tout comme quand on est mono on peut être plus ou moins disposé à tomber amoureux suivant les périodes (et, crucialement, suivant les personnes), pareil quand on est poly. La question du temps de ce point de vue me semble assez secondaire finalement, du moins si on pense (comme moi) qu'une relation suivie/implicante ne nécessite pas plusieurs heures par jour, mais simplement de faire des signes à l'autre, de s'écrire, de prévoir de se voir, de faire savoir qu'on se soucie de l'autre.

Je plussoie (+)

Apsophos
(bon enfin ça, tout le monde le sait que je ne participe à ce forum que pour le troll)

Hihihi je plussoie aussi :P
(mais tu es un troll intéressant, tu poses des questions qui font réfléchir - du moins c'est ma perception)

Et sinon je pense un peu comme GMO, le gars ne connaît rien au concept....
Après, on peut être poly et "ne pas vouloir s'impliquer" (j'en connais).

Quelque part, ce serait presque un avantage d'envisager plutôt des relations avec des poly. Oui, je finis par me dire ça, parce que je pense qu'une personne dans la logique "mono classique", même si elle passe une période de sa vie en non-exclusivité, va souvent se dire qu'elle doit finir par se "caser", et trouver quelqu'un avec qui le faire...même si ça ne lui correspond pas vraiment !

Alors que si tu rencontres un poly qui veut des projets impliquants avec toi, il y a plus de chances (à mon avis) que ce ne soit pas pour rentrer dans la norme / céder à la pression sociale mais bien parce qu'il le veut ! Ce qui me semble un gros avantage.

En résumé, un "mono" (je simplifie exagérément, pas taper) finira par se caser à tout prix, peu importe si la situation ou la personne ne lui correspond pas ; un poly ne le fera que si c'est un vrai choix, un vrai désir.

#
Profil

LuLutine

le vendredi 11 avril 2014 à 21h51

Et sinon, sur le "comment les gens perçoivent le polyamour", ça ne me surprend pas outre mesure.

Un copain a bien été capable de me dire, au bout d'environ un an et demi qu'il connaissait ma façon de vivre : "Le poly ne te fera pas une vie" (sous-entendu, c'est une passade, tu dois te caser).

Ce copain n'est peut-être pas une référence, mais je doute que beaucoup de gens en soient une en matière de PA... (non ça veut pas dire procréation assistée :P )

#
Profil

Anarchamory

le vendredi 11 avril 2014 à 23h50

LuLutine
M-e-t-a-Z-e-t
Tout pareil ;)


On est trois....(enfin, si "chercher" n'implique pas "à tout prix", mais que ce soit une possibilité envisagée)

Yes, of course (+) ;)

#
Profil

Anarchamory

le samedi 12 avril 2014 à 00h34

Katouchka
Figure toi que je n'ai pas été si dure avec lui mon message complet étant :
[...] Par ailleurs, lui sur sa fiche il y a écrit short-term dating ou casual sex.
Je sais que je suis nulle en anglais, mais pour moi ça ça veut dire qu'on ne veut pas s'impliquer.

Ah, Katouchette ;) , si tu fais de la rétention d'information, comment veux-tu que je puisse émettre un avis objectif ? :P Bon, je comprends mieux maintenant... Cela dit, c'est sans commune mesure avec ce monument de connerie polyphobe :

L'interlocutrice de Tcheloviekskinoapparatom
Quant à la non-exclusivité sur d'autres sites on appelle ça - être polyamoureux. Un néologisme à la con pour désigner une situation où se contente d'être avec quelqu'un en attendant de trouver mieux ou une tendance persistante, incapacité à s'investir dans une relation ou d'autres névroses dérivées. Pas envie de faire un traité la dessus, la question ne m'intéresse pas. Il m'est arrivé d'avoir plusieurs relations en même temps, mais du moment où je tombe amoureuse de manière réciproque, les à côtés s'arrêtent, tout simplement. Y a pas besoin de théoriser ou de faire des traités. S'il arrive d'être aux gens d'être dans des relations à plusieurs c'est pour des raisons souvent complexes et le plus souvent y la souffrance n'est pas loin.

Comme ça m'agace tous ces gens qui se sentent le besoin irrépressible d'avoir un avis sur tout, en prenant un ton péremptoire et méprisant, en universalisant leur pauvre petit cas à eux, sans prendre la peine de se documenter honnêtement un minimum, et alors qu'on ne leur demande strictement rien à part de nous foutre la paix >:(
Et le pire c'est quand on reconnaît en plus que "la question ne m'intéresse pas". Ben si elle ne t'intéresse pas, pourquoi est-ce que tu en causes, à part pour faire du poly-bashing ?!... Grrr...

Message modifié par son auteur il y a 6 ans.

#
Profil

Tcheloviekskinoapparatom

le samedi 12 avril 2014 à 12h16

Katouchka

Je pense que d'un point de vue des proportions c'est vrai ce que tu dis mais comme il y a très peu de polys par rapport aux monos alors mes chances de trouver qqn qui veut s'engager dans une relation où des projets style immobilier/enfants/voyages/loisirs/solidarité sont possibles me semblent réduites :(

Très peu de polys par rapport aux monos, soit, mais combien très peu ? Depuis que je parle de la question autour de moi, je découvre quand même une proportion faible mais pas négligeable de gens qui se considèrent disposés, dans les bonnes circonstances évidemment. Au doigt levé, je dirais, je ne sais pas, 5 % ? Ça fait quand même quelques centaines de milliers de possibles rien qu'en France....

#
Profil

Apsophos

le samedi 12 avril 2014 à 12h56

Katouchka
immobilier/enfants/voyages/loisirs/solidarité

Je vois toujours pas la différence fondamentale avec ce qu'on appelle couramment "des amis". (à part peut-être pour "enfants" mais j'ai une vision assez peu conventionnelle de la famille)

Répondre

Chercher dans cette discussion

Autres discussions sur ce thème :


Espace membre

» Options de connexion