Polyamour.info



Les messages appartiennent à leurs auteurs. Nous n'en sommes pas responsables.

Merci de consulter notre charte de discussion pour connaître les règles qui régissent les conversations sur ce site.

Difficile passage de la monogamie au polyamour

Témoignage
#
Profil

polycurieuse

le dimanche 28 avril 2019 à 13h53

Bonjour à tous,

Je suis actuellement en couple avec un garçon depuis une dizaine de mois. A notre rencontre, j'étais dans une relation polyamoureuse (sans être amoureuse de l'autre partenaire en vérité, même si je l'aimais profondément), mais lui ne comprenant pas ce mode de vie et nos sentiments évoluant, j'ai décidé de m'engager avec lui dans une relation monogame.

Je lui ai beaucoup exposé l'idée d'une relation polyamoureuse, débattant du sujet avec lui. Puis petit à petit l'idée lui plaisait de plus en plus. Et y a une dizaine de jours, il a rencontré une femme. Ils ont de suite eu un très bon feeling et se plaisant mutuellement, ils ont passé deux nuits ensemble. Ils se sont vu nus et embrassés, mais n'ont pas rien fait de très sexuel. "C'était même platonique" m'a-t-il dit.
Or on n'avait jamais décidé d'être en relation ouverte même si je lui disais que l'idée me plairait peut-être. Du coup je considère qu'il m'a un peu trompée.
En me l'annonçant il pensait que je serais contente mais ça m'a dévastée. Depuis j'y pense H24, je stresse et pleure beaucoup. J'ai le coeur serré et parfois envie de vomir.

Le lendemain de son annonce, on a beaucoup discuté et on a décidé de se mettre en relation ouverte. Je me suis dit qu'on pouvait tenter et que si ça me faisait trop souffrir, je partirais.
Ils se sont revus depuis et moi je ne vais pas tellement mieux.

J'ai l'impression que cette rencontre amoureuse n'a été possible que parce qu'il avait moins de sentiments pour moi (il me l'a avoué) et c'est précisément ça qui me fait peur. Je suis toujours amoureuse de lui mais j'ai peur de la non-réciprocité de ses sentiments.

Notre relation me semble trop fraîche encore pour que je la considère comme solide. Je ne sais pas si ça vaut le coup que je m'y investisse.

Même si je suis persuadée qu'on peut aimer deux personnes en même temps, est-il possible de ressentir un désir amoureux pour 2 individus ?

Vaut-il mieux que l'on se sépare et que je mette fin à ces souffrances et ces doutes ? Ou tenter de travailler sur moi, accepter la fin d'une relation fusionnelle ? Peut-être ne suis-je tout simplement pas faite pour ce type de relation ?

Merci pour vos conseils.

#
Profil

oO0

le lundi 29 avril 2019 à 00h21

Bonsoir,

je n'ai pas de conseils à te donner sur le choix que tu dois faire, mais la première chose qui me semble importante de te faire remarquer, c'est la maturité avec laquelle tu as pris son annonce même si elle t'a dévastée. Même si tu es en train de souffrir, je pense que tu peux te réjouir de vous être évité de vous déchirer. Il n'y a rien de pire que de se déchirer avec une personne dont tu es amoureuse. Non seulement, c'est une chance que tu te donnes, mais que tu lui donnes. Tout le monde n'a pas cette chance, la capacité de se donner cette chance et il ne serait peut-être pas capable de te la donner.

Le noeud de ce qui semble te faire souffrir, c'est la peur de la non-réciprocité de ses sentiments

polycurieuse
Je lui ai beaucoup exposé l'idée d'une relation polyamoureuse, débattant du sujet avec lui. Puis petit à petit l'idée lui plaisait de plus en plus.
Or on n'avait jamais décidé d'être en relation ouverte même si je lui disais que l'idée me plairait peut-être. Du coup je considère qu'il m'a un peu trompée.

J'ai l'impression que cette rencontre amoureuse n'a été possible que parce qu'il avait moins de sentiments pour moi (il me l'a avoué) et c'est précisément ça qui me fait peur. Je suis toujours amoureuse de lui mais j'ai peur de la non-réciprocité de ses sentiments.

Vaut-il mieux ... tenter de travailler sur moi, accepter la fin d'une relation fusionnelle ?

Est-ce qu'il avait moins de sentiments ou est-ce l'idée qui lui plaisait de plus en plus ?

1) Pour lui, tu as abandonné une relation avec une personne que tu aimais profondément, mais aussi vie de relations ouvertes.

2) Pour lui, tu as abandonné une relation fusionnelle avec lui pour lui donner ce que tu as abandonné, une vie de relations ouvertes. Pour lui, mais aussi pour elle.

Et pour toi ? Tu retrouves la possibilité d'une vie de relations ouvertes, mais c'est toi qui à chaque fois t'adaptes par amour pour lui d'où, probablement, le sentiment qu'il ne t'aime pas autant que tu ne l'aimes ... chez lui, comme chez toi. Quelle est la part des circonstances dans l'inégalité qui semble s'installer dans votre relation et la part de non-réciprocité dans vos sentiments l'un pour l'autre ?

Et pour toi, est-ce qu'il ne t'a pas suivie dans l'idée d'une relation polyamoureuse ? Par amour ou par manque d'amour ? Suivre quelqu'un dans cette idée c'est prendre distance d'un amour fusionnel, mais est-ce pour autant moins aimer ? Assurément, tu viens d'être prise de cours, tu étais toujours dans un mode fusionnel d'où le fait que tu n'as pas pu te réjouir. Cela va vite, très vite, est-ce qu'elle est ouverte à une relation ouverte ? Assurément, votre relation n'est pas prête, vous n'avez qu'envisagé la possibilité d'une relation ouverte sans avoir le temps de vous préparer à vous engager dedans.

Est-ce seulement le fait de ne pas être prête ? Ou est-ce que tu ne pourras jamais être prête parce que ce n'est pas ce type de relation qui te convient ?

polycurieuse
En me l'annonçant il pensait que je serais contente mais ça m'a dévastée. Depuis j'y pense H24, je stresse et pleure beaucoup. J'ai le coeur serré et parfois envie de vomir.

Le lendemain de son annonce, on a beaucoup discuté et on a décidé de se mettre en relation ouverte. Je me suis dit qu'on pouvait tenter et que si ça me faisait trop souffrir, je partirais.
Ils se sont revus depuis et moi je ne vais pas tellement mieux.

Même si je suis persuadée qu'on peut aimer deux personnes en même temps, est-il possible de ressentir un désir amoureux pour 2 individus ?

Vaut-il mieux que l'on se sépare et que je mette fin à ces souffrances et ces doutes ? Ou tenter de travailler sur moi, accepter la fin d'une relation fusionnelle ? Peut-être ne suis-je tout simplement pas faite pour ce type de relation ?

Là, tu poses une question que beaucoup de personnes se posent, c'est même une question qui peut se poser de manière radicale.
/discussion/-bVR-/La-monogamie-ne-marche-pas/#msg-...
Ce post te renvoie vers des liens de fils où se pose la question que tu te poses.

Après, si tu veux donner une chance à une relation ouverte, ce n'est pas vers l'amour que tu dois te tourner, mais vers l'amitié.
À propos d’autonomie, d’amitié sexuelle et d’hétérosexualité, par C. Monnet
Corinne Monnet ouvre une voie, mais c'est surtout une voie de lutte contre l'inégalité entre hommes et femmes, mais en s'inspirant de l'amitié en amour. L'amitié est une autre forme d'amour souvent dévalorisée en comparaison avec le désir amoureux. Qu'est-ce que l'amour s'il est incapable d'amitié ? Incapable de l'amitié dont tu viens de faire preuve dans votre relation ?

Même si elle n'en parle pas vraiment, Françoise Simpère dégage plus facilement l'esprit de légèreté que l'amitié peut apporter en amour.
/discussion/-bTy-/-Livre-Le-Nouveau-Guide-des-amou...
J'imagine que tu connais tout ça déjà, j'essaie juste de t'orienter vers la question de l'amitié et de la légèreté qu'elle peut apporter dans votre relation ...

... au delà de la domination impérieuse du désir amoureux qui attise la question de la réciprocité des sentiments.

Prend soin de toi !

Message modifié par son auteur il y a 7 mois.

#
Profil

oO0

le lundi 29 avril 2019 à 09h29

Là, c'est toi qui t'adaptes, mais est-ce seulement à toi de t'adapter ? J'ai parlé d'amitié en amour, il y a aussi la solidarité en amitié. Quelle forme cela peut prendre ?

Sinon, ce qui est possible un jour, est possible le lendemain. Pour toi, pour lui, pour elle. Tout cela va très vite, il y a le temps aussi et il y a aussi la question de la métamorie.

Message modifié par son auteur il y a 7 mois.

#
Profil

polycurieuse

le lundi 29 avril 2019 à 21h29

Merci beaucoup pour ta réponse qui est très détaillée et pour ta réflexion assez juste de la situation ! :)

En fait, je ne crois pas que ce soit tellement la situation de polyamour qui me mettait mal mais bien le fait de devoir laisser de l'espace à mon copain. J'en ai parlé hier avec lui et il m'a expliqué qu'une relation fusionnelle ne l'intéressait pas sur le long terme. Que l'on était en train de s'isoler à deux dans notre coin et qu'il fallait que l'on s'adonne plus à notre vie sociale et nos activité chacun de notre côté.
Il m'a rassuré sur le fait qu'il était toujours amoureux de moi.

Finalement je suis tout à fait d'accord avec lui. J'ai juste eu peur de cet éloignement que je ne comprenais pas. Maintenant, je suis beaucoup plus sereine, cette discussion m'a débloquée, même s'il reste encore un peu de travail à faire.

Je le trouve un peu égoïste encore dans sa démarche et sa manière de faire les choses. J'ai l'impression qu'il m'impose cette autre relation et cette prise de distance dans la notre. Mais comme il me rassure et que mon avis rejoint le sien, je l'accepte.
Je lui ai juste demandé d'être un peu patient et d'y aller doucement, de me laisser le temps de faire cette transition.

Sinon cette autre fille est polyamoureuse aussi, elle a déjà deux compagnons. Bien qu'au tout début j'ai ressenti de la jalousie, aujourd'hui ce n'est plus tellement le cas et je me sens capable de vivre le polyamour, même si je ne sais pas encore comment cela va se passer sur le long terme.

Mon copain dit se sentir un peu plus proche de moi et délesté d'un poids depuis qu'il m'a partagé sa volonté de rentrer dans une relation ouverte.

#
Profil

oO0

le lundi 29 avril 2019 à 22h48

polycurieuse
Je le trouve un peu égoïste encore dans sa démarche et sa manière de faire les choses. J'ai l'impression qu'il m'impose cette autre relation et cette prise de distance dans la notre. Mais comme il me rassure et que mon avis rejoint le sien, je l'accepte.

Mon copain dit se sentir un peu plus proche de moi et délesté d'un poids depuis qu'il m'a partagé sa volonté de rentrer dans une relation ouverte.

Merci, c'est des nouvelles qui font plaisir !

Effectivement, je le trouve aussi un peu égoïste, mais le bon côté des choses, c'est que cela veut dire qu'il le fait avant tout pour lui et non d'abord pour toi. C'est un choix plus enthousiaste pour une relation ouverte que cela ne l'a été au début de votre rencontre, avant de vous mettre en relation exclusive, non ?

Après, tu as l'occasion de profiter de l'effet métamorie, de l'expérience de cette fille, voire de ses compagnons pour ce que tu es en train de vivre. C'est une dimension des relations non-exclusives que je n'ai jamais pu connaître ... sinon de la part de personnes exclusives. Quant à lui, cela va aussi équilibrer ses sentiments, parce qu'ils va aussi devoir apprendre à faire de la place à ceux de ses compagnons et l'aider, comme c'est déjà le cas, à réaliser la chance de ce que vous êtes probablement en train de vire.

Répondre

Chercher dans cette discussion

Autres discussions sur ce thème :


Espace membre

» Options de connexion