Polyamour.info



Les messages appartiennent à leurs auteurs. Nous n'en sommes pas responsables.

Merci de consulter notre charte de discussion pour connaître les règles qui régissent les conversations sur ce site.

Besoin d'échanger pour comprendre

Témoignage
#
Profil

Leydeq

le samedi 10 février 2018 à 18h26

Bonjour à tous,
je consulte ce site depuis quelques temps et m'intéresse au polyamour de manière assidu en lisant diverses choses ou vidéos de youtube. Non pas car je me sens polyamoureux, mais car j'essai de comprendre cet univers pour comprendre la femme... que j'aime.

Je m'explique celà fait plusieurs années qu'une de mes amis d'enfance et moi sommes proches au point que petit à petit des sentiments sont nés de mon côté et du sien semble t'il. Mais le temps et le fait qu'elle est toujours été en couple quand moi je ne l'étais plus ou inversement, nous a toujours laissé dans cette structure de base : ami proche, voir ambigu. Peu après les fêtes de fin d'année, nous nous somme de nouveau revu après un long moment éloigné par nos travail respectifs et la vie qui en découle (l'un de nous ayant été muté). Après quelques échanges par tel ou facebook, nous nous sommes revu et toujours dans notre ambiguïté, nous avons flirter lors d'une soirée. Là j'ai pris mon courage à deux mains et lui dit ce que je ressentais depuis des années. Sidéré, elle me dit la même chose mais m'avoua ne pas pouvoir me proposer plus... et me pris dans ses bras. Elle me révéla que le mec avec qui elle était (dont elle m'avait vaguement parlé avant par téléphone) n'était pas le seul... il y en avait 4 autres... dont certains étaient aussi en couple à côté... Je ne compris pas grand chose sur le coup, quand le terme "polyamour" tomba. La soirée s'acheva bien plus tard, après l'échange d'un baiser et d'un dernier calin pour guise d'aurevoir, juste après m'avoir dit qu'elle ne se voyais pas avec un mono comme moi et rajoutant que s'était trop compliqué pour elle en ce moment. Depuis cette semaine et demie, je suis sans nouvelle en dehors d'un texto annodin. Je suis complétement perdu.

J'ai comme je vous le disais, tenter de comprendre cette notion, j'ai même acheté une pile de livres que je vais dévorer ce week end, mais impatient et riche en question, j'ai voulu vous demander votre aide. J'espère que vous pourrez m'assister.

J'ai compris qu'il y avait plusieurs types de polyamour avec des règles diverses pour chaque entité. Mais est si courant de telle structure de plus de 4 membres dans le polyamour ? (1 femme et 4 gars qui gravite autour) N'est ce pas un peu trop pour rester du polyamour ? (Je me pose cette question car je vois souvent dans mes recherches d'infos des structures de 3 personnes voir 4 dont souvent une seul au centre de ces "couples".)

Je ne peux m'empêcher de me mettre dans la peau d'un des polyamoureux, mais celui qui est plus "passif" ou "exclusif" comme j'ai pu lire, ou encore "poly-acceptant". Soit celui qui n'est pas dans d'autre relation mais juste avec une polyamoureuse. Comment se dire que cette personne ne souffre pas ? J'ai déjà aimer au point d'accepter plein de chose pour l'autre, pour que la personne soit heureuse... comme la laisser partir avec un gars mauvais pour elle alors que je voulais être avec elle. Et franchement, je n'arrive pas a sentir autre chose que de la tristesse pour ces personnes... D'où aussi ma question. Pour être dans le polyamour et d'autant plus à ce rôle faut'il être prêt à faire ce genre de concessions ? Des concessions il y en bien dans toute relation amoureuse. Et le fait de faire ces concessions, ne prouve t'il pas que le poly actif est plus dans une relation amoureuse multiple mais égoiste ? Car en effet quand l'actif lui a tous les avantages de l'amour avec tous les protagoniste, de l'autre coté certains peuvent en souffrir. Après dans ma tête, je suis plus en train de réfléchir au sujet sur une structure polyamour avec genre une fille aimant 4 gars (qui eux sont parfois avec d'autres gens).

Penser vous qu'un mono peut devenir poly(acceptant) par amour ? Ou est-ce peine perdu au vu de l'épreuve et des souffrances qu'il risque d'endurer.

Et est-ce qu'un polyamoureux multiples peut naitre d'une personne mono à la base et en l'espace de quelques années ? Ou alors cette personne se croit poly mais ne l'ai pas ?

Je me pose des questions qui vont peut-être en énervé plus d'un et je m'en excuse, ce n'est pas le but.. Mais je ne suis qu'un gars qui aime une fille, qui veut qu'elle soit heureuse certes, mais qui voudrait aussi simplement être avec l'être aimé. Un gars surement stupide mais prêt à perdre ou sacrifier certaine chose pour l'être tant aimé.

#
Profil

bonheur

le samedi 10 février 2018 à 19h36

Je ne peux qu'offrir mon témoignage qui n'a de valeur que pour les personnes qui m'aiment ou m'ont aimé. Toutefois, il peut apporter des pistes et des réflexions. Egalement, oui, le polyamour est une notion floue et surtout non normée.

Cette femme que tu aimes, est ainsi. Toi seul peut savoir si tu peux devenir poly acceptant (peut être l'es tu déjà, en fait).

La période dont je me rappelle avec le plus d'émotions et de bonheur, était celle où j'avais ma relation de couple (avec mon mari) et quatre autres relations "satellites" d'une façon affective. Curieusement, c'est la période où je me sentais en équilibre relationnel. L'amour se moque du "nombre" et oui, on peut avoir des relations multiples de qualité.

Mon mari (nous nous connaissons depuis que j'ai 5 ans et lui 8) est devenu polyacceptant. Par amour, oui on peut. Surtout me laisser me libérer de chaines conventionnelles qui étaient devenues trop lourdes à porter. Mon épanouissement personnel passait par là et l'amour me rend vivante, épanouie... et notre couple profite de cela. C'est une réaction en chaine, une spirale de l'amour. Comme j'aime aussi et que je profite de ce bonheur, je rayonne et mon entourage immédiat le ressent et en "bénéficie".

Si tu penses que l'amour la rend belle, alors plusieurs amours la rendent encore plus belle et je dirais merveilleuse.

Si le polyamour ne transforme pas la personne et qu'elle ne devient pas plus belle et merveilleuse, alors pourquoi s'encombrer de plusieurs relations. L'amour est compliqué (outre ce qu'il apporte). Il faut de l'énergie et du temps pour entretenir plusieurs liens. Une personne qui n'est pas poly, se découragera très vite.

Encore une fois, c'est mon opinion qui n'a pas valeur d'unanimité.

#

Leydeq- (invité)

le dimanche 11 février 2018 à 19h00

Merci pour ton retour. Mais personne d'autres ne veut réagir ? Est ce qu à mon titre peut-être mal choisi, le terme échange doit être mal perçu.

#
Profil

artichaut

le dimanche 11 février 2018 à 23h18

Bienvenue Leydeq.

Oui 4 (plus toi 5 ?) ça fait beaucoup !

Mais tout dépend ce qu'elle en fait, comment elle gère ses relations, qu'est-ce qu'elle recherche en définitive, qu'est-ce qu'elle attend d'une relation et qu'est-qu'elle est prête a donner/recevoir, est-e une fuite en avant ou une preuve de grande maturité et dextérité relationelle ? etc etc

Vu que c'est une amie de longue date, il doit être possible d'en discuter à têtes reposées , de creuser pour échanger sur vos envies et définir les possibles.

C'est un préalable, à toute hypothèse, vu que clairement elle semble avoir une idée assez précise, …au moins de ce qu'elle ne veut pas.

#
Profil

Siestacorta

le dimanche 11 février 2018 à 23h42

J'ai une réaction similaire à celle d'artichaut... S'il y a déjà 4 personnes, il faut aussi un peu voir quelles relations elle a avec.
Le polyamour ne signifie pas que toutes les relations sont équivalentes ni comparables à des relations de couple, donc parmi les quatre, il peut y avoir plusieurs situations, plusieurs rythmes et plusieurs intensités.

Elle peut mentionner ce nombre pour dire "ben vu que t'es mono, autant te prévenir de la concrétude des choses".
Et comme elle te câline en partant, ça peut être un signe qu'elle est ouverte pour offrir des possibilités à chaque relation... mais comme elle sait que toi, quand t'en entames une, tu lui donnes le statut de "relation super sérieuse exclusive avec tout le toutim" (d'autant qu'elle te connait depuis longtemps) elle reste au seuil de la proposition de relation, quoi... C'est poly et poli de sa part !

Donc, si je me trompe pas sur sa façon d'agir, ce sera possible d'en parler parce qu'elle peut trouver quelque chose à faire de plus dans votre lien, elle fait ça déjà dans d'autres cas, c'est à toi de voir si tu saurais t'attacher sans l'attacher elle.

Message modifié par son auteur il y a 8 mois.

#
Profil

Yuzu

le lundi 12 février 2018 à 09h33

Bonjour,

Je n'ai pas réagi avant à ton message car je ne me sentais pas vraiment suffisamment légitime pour donner des conseils à une autre personne , étant moi même en train de me débattre avec ma propre situation.
Je peux néanmoins te faire part de mon expérience.

"Je ne peux m'empêcher de me mettre dans la peau d'un des polyamoureux, mais celui qui est plus "passif" ou "exclusif" comme j'ai pu lire, ou encore "poly-acceptant". Soit celui qui n'est pas dans d'autre relation mais juste avec une polyamoureuse. Comment se dire que cette personne ne souffre pas ? "

Je suis dans la situation de la personne qui doit accepter le polyamour de la personne qu'elle aime.
Pour ta question de se dire que la personne ne souffre pas je te dirais que ça dépend vraiment de toi et et de comment tu le vis au fond de toi.

Je suis en couple depuis plus de 8 ans ( avec enfants) et il y a quelques mois mon monde s'est effondré lorsqu'il m'a annoncé en aimer une autre. J'ai souffert tous les jours a partir de ce moment à devoir le "partager" .
Ce n'est que maintenant que nous avons mis en place des règles ensembles et que nous avons parlé à trois et que l'on part sur des bases claires et en ayant posé le fait que son amour pour l'une ne l'enlève pas à l'autre que je commence à moins souffrir, à moins me prendre la tête, voire même à être heureuse pour lui quand il est avec elle .
Je commence à peine à m'occuper et faire des choses pour moi pendant son absence quand il est avec elle.

Le plus dur a été, je pense, de faire le deuil de notre relation qui avait duré jusqu'à maintenant.

Puis je me suis dit qu'il fallait que je lui fasse confiance : son autre amour devait sûrement être une personne bien ( après tout il m'avait choisi c'est qu'il n'a pas de si mauvais goûts xD).

Je l'ai rencontrée, et effectivement elle est formidable aussi . C'est ce qui m'aide le plus à supporter cette situation.
Je ne saute toujours pas de joie à cette idée mais je me surprend à imaginer comment nous pourrions le vivre au quotidien et sur le long terme.

"D'où aussi ma question. Pour être dans le polyamour et d'autant plus à ce rôle faut-il être prêt à faire ce genre de concessions ? Des concessions il y en bien dans toute relation amoureuse. Et le fait de faire ces concessions, ne prouve t'il pas que le poly actif est plus dans une relation amoureuse multiple mais égoiste ? Car en effet quand l'actif lui a tous les avantages de l'amour avec tous les protagoniste, de l'autre coté certains peuvent en souffrir. "

Je pense que oui il faut faire des concessions, mais des concessions on en fait aussi en étant dans une relation exclusive. On a juste plus de facilité à les accepter car elles sont socialement admises comme "normales" et risquent beaucoup moins d'être mal comprises par notre entourage proche.
Dire qu'il est égoïste peut effectivement être vu comme ça. Mais dire qu'il n'en souffre pas pour autant n'est pas vrai. Pour ma part je l'ai vu se dévaloriser énormément et se considérer comme le pire de tout dans une spirale d'autodestruction. Il commence à peine à revivre avec le sourire après la mise en place claire de la relation "à trois".

Ton amie semble déjà avoir passé ce cap de l'acceptation mais il est bien possible qu'elle ai des conflits intérieurs en voyant la souffrance de ceux qu'elle aime.
Le polyamour, si j'ai bien compris , implique beaucoup de discussion et donc parler de ses ressentis. Le polyamoureux se retrouve à recevoir toute la souffrance de toutes les personnes qui le vivent moins bien que lui, en plus de devoir gérer sa propre souffrance.

"Penser vous qu'un mono peut devenir poly(acceptant) par amour ? Ou est-ce peine perdu au vu de l'épreuve et des souffrances qu'il risque d'endurer."

Je pense que c'est possible, vu que c'est ce qui est en train de m'arriver , mais je n'ai pas le recul nécessaire pour te dire que ça peut durer.

D'autres personnes "poly-acceptantes" sont présentes sur le forum et un certain nombre de conversation peuvent t'apporter des pistes de réflexion

" Mais je ne suis qu'un gars qui aime une fille, qui veut qu'elle soit heureuse certes, mais qui voudrait aussi simplement être avec l'être aimé. Un gars surement stupide mais prêt à perdre ou sacrifier certaine chose pour l'être tant aimé."

Ta démarche montre que tu l'aimes vraiment pour tenter de la comprendre.
C'est également dans cet état d'esprit que j'essaye de vivre au jour le jour ma "nouvelle" (vu qu'une troisième personne est à prendre en compte) relation.

Je te souhaite un bon cheminement de pensée et bon courage !

#

Leydeq- (invité)

le lundi 12 février 2018 à 21h18

Merci à tous de vos témoignages, celà m'aide beaucoup. Mais j'avoue que le pas serait plus facile à franchir si la liste n'était pas si longue de son côté.

#
Profil

Siestacorta

le lundi 12 février 2018 à 21h51

Leydeq-
Merci à tous de vos témoignages, celà m'aide beaucoup. Mais j'avoue que le pas serait plus facile à franchir si la liste n'était pas si longue de son côté.

La liste de quoi ? De relations ?
Sachant que :
Un, deux ou quatre mecs,
- à la base elle te plaît, telle qu'elle est
- la non-exclusivité, c'est quelque chose qui t'es pas spontané, ça veut dire soit du taf, soit renoncer à ce qui ne peut pas te convenir
- elle est bien dans le choix qu'elle fait, et que ce soit avec toi ou un autre, elle pourrait avoir des fois 4, des fois 0 amoureux... )
le nombre, ça change pas grand chose au fond, si ? Une fois qu'on admet la non-exclusivité, le nombre n'est important que par rapport à la disponibilité dont chacun a besoin pour se sentir en relation.
Il pourrait n'y en avoir qu'un autre, mettons pour l'exemple, un type qui a déjà une relation fixe mais qui resterait longtemps en relations avec elle, tu crois que tu serais moins affecté en sachant ça ?

Je cherche pas à te faire choisir ce qui ne serait pas bon pour toi. Et t'as la chance que le choix se présente, si tu parcours le forum tu verras plein de témoignages de gens qui ont du poser tout ça une fois que leur relation existait depuis longtemps.

Après, peut-être qu'elle est pas intéressée, hein, elle est bien avec toi mais c'est pas parce qu'elle est poly et qu'il y a eu ce moment un peu ambivalent qu'elle se lance dans des relations amoureuses. Les polys ne sortent pas avec tous les gens qu'ils apprécient... Donc bref, ce que je veux dire, c'est que tu fais bien d'en parler ici, mais en parler avec elle pour te faire une idée précise, ça vaut le coup (si tu te sens cap à rester en amitié après avoir renoncé... Ce qui mérite aussi d'être, hm, décanté).

#

Leydeq- (invité)

le mercredi 14 février 2018 à 21h23

Bon je pense que les choses sont claires... Je n'ai plus de nouvelles depuis la soirée, malgré mes messages et appels. Et en ce jour des amoureux, je dois avouer que je déprime.

Merci à tous pour vos témoignages dont beaucoup étaient réellement plaisant et réconfortant à lire vu la force des sentiments exprimés. Ce qui est beau sur ce forum c'est qu'au moins tout le monde y parle d'amour sans avoir peur d'écrire ce qu'il ressent, ou de se sentir stupide ou juger.

#
Profil

Siestacorta

le jeudi 15 février 2018 à 02h06

Ben...
- elle a déjà quatre amoureux, ça prend du temps, et elle priorise ce qui est déjà en route pour elle
- elle sait pas forcément quoi faire, dans un sens amical ou dans un autre. Je n'étais évidemment pas là lors de votre soirée flirt... Mais c'est évident qu'elle s'en fout pas, sans pour autant en être forcément à un "point de rencontre" entre vos deux vies amoureuses. Et c'est quelque chose d'assez difficile à dire à quelqu'un qui déclare être "amoureux" depuis des années ! On sait qu'on va blesser, et on a parfois pas le courage de blesser tout en voulant demeurer quelqu'un qui mérite l'amour qu'on nous a montré... Oui, c'est un peu égoïste derrière l'intention de pas faire mal, mais c'est humain, je crois.

Bon. Par défaut, moi, je resterais sincère et disponible, et je lâcherais prise pour pas trop morfler par déception. C'est mon caractère, pas forcément un conseil, ya peut-être des gens plus fonceurs qui feraient autrement.

Mais dans le fond, tu as quand même eu raison de lui montrer tes sentiments.
Je connais pas ta vie ou ton âge, mais une partie de ton histoire, à certaines époques de ma vie, j'aurais pu aussi en tirer une forme de confiance.
Ca t'en apprend sur toi, par ailleurs.
Ca fait un peu mal, mais ça peut te grandir aussi, plus tard. Dans Walking Dead, ya une citation d'Ovide qui trainait : "“Perfer et obdura, dolor hic tibi proderit olim" : sois patient et fort, ta douleur d'aujourd'hui te servira demain" (à peu près, en fait je traduis surtout la trad anglais de la citation :-) )

Message modifié par son auteur il y a 8 mois.

#
Profil

bonheur

le jeudi 15 février 2018 à 07h43

La St Valentin n'est pas perçu par tous et toutes à l'identique. Certain-e-s ne la fête pas car jugé culcul la praline et trop commerciale (si un sms est commerciale, alors je tombe dans le panneau, je succombe, je l'avoue). Personnellement j'y attache de l'importance, sans délaissé le reste de l'année.

Un peu de déception de mon côté à ce niveau-là. J'ai envoyé un message mais aucune réponse. On doit se voir ce soir, car je suis un peu dans la même situation que Leydeq, son attitude laisse penser qu'il m'aime, mais il n'exprime pas explicitement et c'est chiant de ne pas savoir sur quel pied dansé. L'implicite ne convient pas à tout le monde. Le ni amitié ni amour ne convient pas à tout le monde. A situation désagréable, ressenti désagréable. Je comprends donc.

Répondre

Chercher dans cette discussion

Autres discussions sur ce thème :


Espace membre

» Options de connexion