Polyamour.info



Les messages appartiennent à leurs auteurs. Nous n'en sommes pas responsables.

Merci de consulter notre charte de discussion pour connaître les règles qui régissent les conversations sur ce site.

Et une de plus qui se questionne...

Témoignage
#
Profil

Manipura

le dimanche 25 mars 2018 à 22h49

Lost in transition...

Message modifié par son auteur il y a un an.

#
Profil

MagentadeMars

le lundi 26 mars 2018 à 11h31

Et si toute ta vie on t'a menti ? Si tout simplement on peut avoir envie, des émotions fortes, de plusieurs personnes ?
Une observation que j'adore : si tout se passe normalement comme au cinéma, pourquoi faut-il tellement de sanctions contre toute errance sexuelle ? Les belles religions que l'on nous fourre la têtes depuis tout jeune conseille la mise à mort par lapidation. Et quand même...

Il est possible que tout soit significative, mais moins que l'on pense. Tu t'es fait plaisir... ton copain ne veut pas que tu le quitte, alors ne le quitte pas. Ou il ne veut pas que tu te fasses plaisir ? Alors pourquoi ça ?

#
Profil

artichaut

le lundi 26 mars 2018 à 16h09

Moi je dirais :
- Oui tu es au bon endroit
- Non ce n'est (pas encore) du polyamour, ...mais ça pourrait le devenir !
- Oui tu te poses les bonnes questions, continue dans ce sens

et il manque peut-être certaines questions :
- (pas "est-ce que" mais) Quand et comment tu va parler de cette rencontre à ton compagnon ?
- Pourquoi il est primordial de lui dire, et sans trop trop tarder ?
- Qu'elle précaution dois-tu prendre pour le lui annoncer, et pourquoi il ne faut pas juste "tout lui balancer en vrac" (pour t'en débarrasser) ?
- N'est-il pas également primordial de parler à ce nouvel homme de ton compagnon, et ne pas lui cacher ce que tu ressent pour ton compagnon ?
- Es-tu prête, si besoin, à faire une pause avec ce nouvel homme, le temps que ton compagnon intègre cette nouvelle donnée ?
- bref : De quoi as-tu vraiment envie, Toi ? Qu'es-tu prête à assumer vraiment (c'est à dire sans mentir aux personnes concernées), et que feras-tu ou mettras-tu en place concrètement pour en assumer les conséquences, et le meilleur déroulement possible ?
Tu as déjà commencé (en parlant à ton compagnon et en prenant un autre logement), quelles seront les prochaines étapes ?

#
Profil

artichaut

le lundi 26 mars 2018 à 16h18

La question de ce que tu veux Toi, et de comment le faire exister dans le respect de toutes les personnes concernées (y compris toi-même), cela est du polyamour. (et le polyamour n'est a peu près rien d'autre que cela).

#
Profil

bidibidibidi

le lundi 26 mars 2018 à 18h05

artichaut
- (pas "est-ce que" mais) Quand et comment tu va parler de cette rencontre à ton compagnon ?

Jamais est une réponse parfaitement acceptable. On parle pas de polyamour là, mais de tromperie. Pour moi, elle peut ne jamais le dire pour préserver son copain.
Je précise que je défends pas la tromperie, mais la tromperie est déjà faite, donc est il besoin de faire plus de mal ?

#
Profil

Siestacorta

le lundi 26 mars 2018 à 19h25

bidibidibidi
Jamais est une réponse parfaitement acceptable. On parle pas de polyamour là, mais de tromperie. Pour moi, elle peut ne jamais le dire pour préserver son copain.
Je précise que je défends pas la tromperie, mais la tromperie est déjà faite, donc est il besoin de faire plus de mal ?

Pas le temps d'aller à fond dans la réponse à l'OP, désolé, mais : l'infidélité, même si dans mon regard il n'y a pas que de la condamnation, elle se perpétue, elle peut monter en toxicité...
Il s'agit pas d'avoir besoin de faire plus de mal, mais de pas non plus organiser la vie pour que ça tombe encore plus lourd plus tard.

Donc, oui "jamais", c'est une réponse possible, mais faut pas compter trop dessus pour qu'elle tienne longtemps la route :-)

Message modifié par son auteur il y a un an.

#
Profil

Caoline

le lundi 26 mars 2018 à 21h42

bidibidibidi
Jamais est une réponse parfaitement acceptable. On parle pas de polyamour là, mais de tromperie. Pour moi, elle peut ne jamais le dire pour préserver son copain.
Je précise que je défends pas la tromperie, mais la tromperie est déjà faite, donc est il besoin de faire plus de mal ?

Ne pas dire c'est surtout prendre le risque de faire encore plus mal qu'en disant le jour où il le découvrira, il y aura tromperie plus mensonge ce qui le plus souvent est ressenti comme une trahison. Et puis surtout, c'est baser la poursuite d'une relation sur du mensonge, ça fait quand même une base bien pourrie de mon point de vue.

#
Profil

Manipura

le lundi 26 mars 2018 à 21h44

Lost in transition...

Message modifié par son auteur il y a un an.

#
Profil

Caoline

le lundi 26 mars 2018 à 21h51

Manipura, tu peux envisager de ne rien dire à ton compagnon et de continuer la relation avec lui ? Pour moi ça veut dire accepter que plus jamais il ne t'aimera toi puisqu'il ne saura plus qui tu es. Il aimera une image qu'il se fait de toi. Es-tu prête à ne plus jamais être aimée pour qui tu es vraiment ?

Je pense vraiment que lui et toi méritez mieux que ça car tout le monde mérite mieux que ça.

Message modifié par son auteur il y a un an.

#
Profil

Manipura

le lundi 26 mars 2018 à 22h09

Lost in transition...

Message modifié par son auteur il y a un an.

#
Profil

artichaut

le mardi 27 mars 2018 à 01h16

C'est pas forcément ici que tu va trouver du soutien pour la validation d'une relation adultère fut-elle passagère, terminée (cet homme est-il du même avis ?) et revigorante pour ton couple.

Oui tu peux imaginer ne rien raconter car ce ne fut qu'une passade, et tu considère que tu reste intègre. Mais es-tu bien sûr que ce n'est qu'une passade ?

Car cet homme ne va tu pas être amené à le re-rencontrer, et alors être entraînée dans la spirale du mensonge
Cet épisode ne va t-il pas se reproduire avec le même homme ou d'autres hommes, et si oui, avec qu'elle fréquence ? Et combien de mensonges seront ainsi nécessaires pour faire tenir votre couple ?

Manipura
Malgré tout ce que nous avons pu vivre (et dieu sait que c'était intense), je sais que je ne serai plus que cette pauvre fille qui a fini par le tromper. Et ça je me le refuse. Pour nous, pour ce qu'on a construit, je ne peux pas.

Ce que tu refuse, j'ai l'impression, c'est donner une certaine image de toi.
C'est normal que tu ne veuilles pas donner cette image :
- un mec qui trompe sa femme c'est normal, c'est un besoin naturel
- une femme qui trompe son mec c'est une salope, une moins que rien, une pauvre fille.
Mais tout ça c'est des constructions sociales. Même si elles sont très très prégnantes, il est possible de les dépasser.
Il faut d'abord que tu arrives a les dépasser toi-même (que t'arrives à assumer) et ensuite que les gens les assument (pour eux même, vis à vis de toi, et beaucoup plus difficile vis à vis du regard social).

Si cette aventure fut revigorante pour ton couple (bon c'est peut-être extrêmement dévalorisant, vis à vis de l'autre homme, de voir ça comme ça), pourquoi poursuivre dans cette voie (la tromperie en moins) ne le serait pas encore plus ?

Tu as soulevé un couvercle.
Tu as le choix de le refermer, de le laisser entrouvert, de le remplacer par autre chose, d'en faire un freezbie, ou ce que tu veux.

Les rails sur lesquels on nous dicte de rouler sont parfois bien triste.
Mais quitter les rails, ça fait flipper.
À toi de choisir.
(et idéalement, à vous de choisir… à condition d'avoir toutes les cartes en main)

#
Profil

bonheur

le mardi 27 mars 2018 à 11h41

Tout le monde connait mon aversion pour le mensonge. Il n'y a pas de polyamour dans cette histoire, aucun.

Comme l'a indiqué judicieusement un autre membre il y a quelques temps, l'honnêteté, la sincérité, l'authenticité... sont des PRE-REQUIS au polyamour.

J'ajouterai qu'affronter sa vérité intérieure en est également un. Avoir plusieurs coups de foudre au cours de sa vie, c'est exceptionnel. Enfin, non, pas tant que ça. Le premier transforme, les autres nous font évolués. Ceux qui n'en n'ont jamais vécu ne peuvent comprendre. C'est le seul point avec lequel je suis en accord. Assume toi Manipura, c'est le seul conseil que je puisse offrir. Tu vas devoir maintenant le faire pour tes ressentis ET pour l'adultère.

Aussi, penser que ton officiel ne verra rien, qu'il ne ressentira rien... c'est le prendre pour ce qu'il n'est pas. Regarde à ce propos la série "j'ai 2 amours".

Message modifié par son auteur il y a un an.

#
Profil

LostButAlone

le mardi 27 mars 2018 à 12h39

Salut,

Il y a quelque chose que je ne comprends pas, si ta vie de couple t'as complètement effacé à tel point que "jusqu'à en oublier ce que je suis (solitaire)", pourquoi le polyamour serait une délivrance pour toi ?

#
Profil

Siestacorta

le mardi 27 mars 2018 à 13h06

LostButAlone
Salut,

Il y a quelque chose que je ne comprends pas, si ta vie de couple t'as complètement effacé à tel point que "jusqu'à en oublier ce que je suis (solitaire)", pourquoi le polyamour serait une délivrance pour toi ?

Parce que dans le polyamour, on trouve aussi du champs pour fabriquer soi-même sa vie intime, et que ça n'aboutit pas nécessairement à se noyer dans un bain de relations ?

#
Profil

bonheur

le mardi 27 mars 2018 à 13h33

Désolée Siesta, autant je comprend le questionnement de LostButAlone, autant je ne comprend pas ta réponse. :-/

#
Profil

Siestacorta

le mardi 27 mars 2018 à 14h43

bonheur
Désolée Siesta, autant je comprend le questionnement de LostButAlone, autant je ne comprend pas ta réponse. :-/

Je veux dire que dans nos polyamours, il ne s'agit pas seulement d'additionner des relations, donc finalement multiplier par x les difficultés qu'on avait déjà avant.

On travaille pas seulement sur la quantité mais sur la qualité des relations.
Et ça revient, souvent, à travailler sur notre façon de nous attacher et notre façon de vivre notre relation à nous-même.
On re-construit notre intimité. Et ça peut mener à laisser dans notre intimité des espaces qui ne se définissent pas par rapport aux relations amoureuses, toutes importantes qu'elles soient, mais bien par notre rapport à nous-même.

Bref, paradoxalement, entrer dans des polyamours peut nous donner l'occasion de mieux savoir être seul.

Message modifié par son auteur il y a un an.

#
Profil

bidibidibidi

le mardi 27 mars 2018 à 14h51

Caoline
Manipura, tu peux envisager de ne rien dire à ton compagnon et de continuer la relation avec lui ? Pour moi ça veut dire accepter que plus jamais il ne t'aimera toi puisqu'il ne saura plus qui tu es. Il aimera une image qu'il se fait de toi. Es-tu prête à ne plus jamais être aimée pour qui tu es vraiment ?

Je pense vraiment que lui et toi méritez mieux que ça car tout le monde mérite mieux que ça.


Message modifié par son auteur hier à 21h.

Désolé, Caoline, mais je trouve ta réponse super culpabilisante. Autant je respecte ton point de vue, autant ta formulation est manipulatrice.

:-)

#
Profil

bonheur

le mardi 27 mars 2018 à 15h02

Merci Siesta ! Belle explication et je m'y retrouve complètement.

Pour Bidi...., je comprend Caoline. Elle explique que désormais son compagnon aime une personne qui est différente et n'exprime pas cette différence. Aimer une personne qui n'est plus cette personne... comment dire que l'amour pourra encore s'exprimer dans l'authenticité... Désolée mais je confirme ses propos. Je les exprime différemment.

Aussi, en venant ici, Manipura va être amenée à encore plus de réflexion (et aussi se remettre elle-même en question, ce qui rejoint Siesta et sa belle explication) individuelle.

Sincèrement, il ne s'aperçoit pas du changement. Aussi, on le sait, l'inconnu insécurise et là, son amour principal est complètement dans un inconnu qui en plus à ce caractère incompréhensible. Que fait-on face à de l'incompréhensible ? Soit on s'en fout, on ne se sent pas concerné (???) Soit on imagine,puisque la réalité est étrangère. L'imaginaire peut être opportun ou destructeur.

Reprenons l'exemple idiot de la série "j'ai 2 amours". Jérémie vit un enfer d'incompréhension. Autant il est très con, il ne veut pas savoir la vérité, y compris quand elle vient à ses oreilles. Autant il se morfond dans son mal être. Aimer est-ce cela ? Cacher la vérité pour laisser l'autre avec son désarroi !

Aussi, une personne qui se transforme et qui ne fait pas part ce cet état aux personnes qui lui sont proche, creusera un fossé autour d'elle. Ce que homme_partit appelait "faire le grand écart". Il est dangereux, je crois, ce fossé puis ce grand écart. Je trouve cela malsain.

#
Profil

bonheur

le mardi 27 mars 2018 à 15h12

J'ajouterai que l'adultère, s'il correspond à un bien être, une bonne estime de soi. Si on s'y reconnait, si on ne le fait pas prendre en charge par les personnes qui nous aime, mouaif. Je dis mouaif car je n'aime pas ce descriptif qui me file perso envie d'avoir un ulcère.

Le fait est que ça convient à certaines personnes. Sauf que souvent, celles-ci restent dans le dénie (elles aiment le défit de mentir et de ne pas se faire prendre, mais parfois, oups, raté) et manipuleront pour retomber sur leurs pattes. C'est un jeu et c'est plus ce jeu que ces personnes aiment que l'amour lui-même. Ce jeu les rend vivantes.

Ces personnes n'arriveront pas ici (une ou deux, se trompant d'adresse et pensant obtenir une complicité avec des personnes du même genre). Ici n'arrive que des personnes qui pensent qu'elles n'auraient pas pu agir autrement... Et pourquoi cela ? Est-on un mouton au point de se laisser dicter sa conduite par l'adultère monogame prévu en cas de nouvel amour. On ne peut pas impacter sa vie et se remettre en question sans passer là ?

#
Profil

bidibidibidi

le mardi 27 mars 2018 à 15h22

Je critiquais pas Caoline sur son point de vue, mais sur sa formulation culpabilisante.

Et je suis pas sûr que tout dire soit une bonne chose.
Si ton/a compagne te demande pourquoi tu le/a désires moins, tu lui réponds que c'est parce qu'il/elle a grossi et ressemble maintenant à une grosse vache ? Ou est ce que tu restes sur le constat que ton désir est en berne ? Au final, le résultat sera certainement le même, chercher à retrouver du désir, et puis, il/elle doit certainement déjà être préoccupé par son poids, mais dans le premier cas tu lui feras bien mal.
Dans le cas présent, Manipura peut parler de sa remise en question après avoir senti une forte attirance pour un autre homme, et juste omettre la partie qui fera souffrir son homme juste pour le faire souffrir. Je suis pas sûr que son couple s'en porte plus mal.

Répondre

Chercher dans cette discussion

Autres discussions sur ce thème :


Espace membre

» Options de connexion