Polyamour.info



Les messages appartiennent à leurs auteurs. Nous n'en sommes pas responsables.

Merci de consulter notre charte de discussion pour connaître les règles qui régissent les conversations sur ce site.

Pourquoi?

#

(compte clôturé)

le vendredi 26 janvier 2018 à 21h23

En fait, en y pensant, j'ai déjà eu des relations réelles que si elles étaient aller de l'avant auraient étées ça. Et je m'abandonnais à ces personnes, dans la perspective de rester même avec d'autres, et j'étais aimé par eux. Peut-être c'est mieux que j'en parle dans son sujet.

#

(compte clôturé)

le samedi 27 janvier 2018 à 11h40

Je repense à ce que j'ai essayé de faire exprimer au post de Marie.

"Je me réveille pendant la nuit, et Elle est là, serrée à moi. ...Je suis en train de pleurer pour l'émotion que je ressens en pensant à ça."

Et je me dis: comment ai-je pu écrire ce que j'écris maintenant?

Il est le plus subjectif et celui avec moins d'équilibre. Personne a jamais été ainsi serré à moi, et cela m'a fait ça. Il y a même une composante de réalisation: Elle veut rester seulement avec moi.

On serait bien l'un avec l'autre si il y a seulement lui. Mais c'est bien donner même aux autres et que soit l'un que l'autre reçoivent le leur.

Et une chose importante est que il n'y a pas un vrai détachement. On reste en contact, on est de nouveau ensemble, et on est de toute façon toujours l'un dans l'autre.

Message modifié par son auteur il y a 4 ans.

#

(compte clôturé)

le dimanche 28 janvier 2018 à 14h16

Non, ça ne marche pas.

Dans cette "théorie" chaque personne est considérée comme un ensemble d'aspects, "statique". Dans la réalité, une personne est même toutes les choses qui se passent pendant ses journées. Et avant que des dieux à s'adorer l'un l'autre, elles sont des copains, qui se donnent de la compagnie et des conseils. Si je suis toujours avec une personne, cette personne partage tout ce que je vis et peut faire ça au mieux (et déjà on pourrait ne pas y arriver). Si je suis le copain de deux personnes, une moitié des choses on doit se les raconter, qui n'est pas le même. Je dois raconter à elle, et elle doit raconter à moi. Et ça avec trois, quatre... Ce n'est pas qu'on est fusionnés avec plus de personnes. Comme ça on n'est plus fusionnés à personne, on n'a plus le "miroir qui reflète". Et ça c'est important.

Ça vaut plus, pour les individus et pour le Tout qui en est la somme, de n'importe quoi d'autre que celle théorie-là apporte. De quoi on parlait? D'un aspect nouveau qu'on peut intégrer mieux en faisant le tantra avec la relative personne? On peut l'intégrer également par l'amitié, et le tantra peut être quand il est devenu une partie du nôtre avec tous les autres aspects.
La variété des formes, on ne peut pas perdre la fusion des meilleurs amis pour ça, on n'est pas des corps. Et d'ailleurs on n'est pas dans un contexte de reproduction avec des fils nés déjà formés et appris, pour les fils aussi il vaut le même discours de la compagnie.

Avec eux je me sentais plus à mon aise parce qu'ils étaient le Maître, mais même pas lui pourrait être comme la personne avec qui on est toujours ensemble.

Message modifié par son auteur il y a 4 ans.

#
Profil

Merlyn

le dimanche 28 janvier 2018 à 17h32

édité

Message modifié par son auteur il y a 4 ans.

#
Profil

Camille_B

le dimanche 28 janvier 2018 à 17h36

Où vois-tu du prosélytisme ? Je vois quelqu'un qui parle de sa propre expérience et de sa manière de voir les choses ( que l'on soit ou non d'accord avec est une autre question ). Si exprimer ses pensées spirituelles est nécessairement du "prosélytisme" je pense sincèrement que le dogmatisme n'est pas du côté que l'on croit ici au premier abord.

#

(compte clôturé)

le dimanche 28 janvier 2018 à 19h24

...Je le pensais sincèrement qu'il puisse être mieux le polyamour. Une fois, quand j'avais la foi, et on me disait d'aller à prêcher, en effet je peux avoir même eu une attitude comme ça. Maintenant j'essaye d'avoir une mentalité scientifique, peut-être on pourrait penser de divulguer quelque chose, mais je ne me sens pas certainement de le faire moi. Plutôt je suis enclin à éviter de chercher la compagnie de quelque chose qui n'est pas mon idéal pour ne pas faire penser que j'ai des doutes, et ne pas compliquer ultérieurment le peu de confiance que une personne puisse avoir en moi. Mais avant de déterminer si une chose ou une autre, on ne peut pas dire que l'une des deux soit à éviter. Toujours je n'ai pas les instruments scientifiques pour démontrer que le monoamour soit mieux du polyamour. Je peux seulement la considérer une vision personnelle. De toute façon il est vrai que maintenant je m'en suis faite une, plus claire et précise, et je vous remercie pour les confrontations qui ont facilité ça. Ma présence ici, outre que troubler la confiance dont je disais, troublerait les membres, même pour le fait que je ne suis pas capable de me faire bien comprendre, et je n'ai pas beaucoup à dire comme au contraire d'autres personnes qui probablement sont même diplômées. Je laisse qu'il soit eux. J'ai écrit surtout pour moi, et je vous remercie encore.

Répondre

Chercher dans cette discussion

Autres discussions sur ce thème :


Espace membre

» Options de connexion