Polyamour.info



Les messages appartiennent à leurs auteurs. Nous n'en sommes pas responsables.

Merci de consulter notre charte de discussion pour connaître les règles qui régissent les conversations sur ce site.

Un amoureux vous dit qu'il ne peut pas venir car il a du repassage à faire

#
Profil

coquelicot

le dimanche 15 décembre 2013 à 20h50

Je peut admettre qu homme passe une soiree foot avec des potes
je peut admettre aussi qu il soit avec une autre cops

Mais un homme seul qui n a pas un boulot salissant euh......non;

De plus quand c est une relation toute neuve , qu on a soi disant pas fait l amour depuis 6 mois la encore moins.

Je sait bien qu il y en a qui aiment les travaux menagers je ne veut absolument pas vous enlever ca messieurs rassurez vous!!!

#
Profil

PolyEric

le dimanche 15 décembre 2013 à 21h01

Green-Man-Outside
Et sinon, suis-je le seul à être choqué par le genrisme de la phrase quand je lis

Je ne vais pas dire que je suis choqué, mais effectivement c'est trop genré pour être exact. Par ailleurs, le mec est peut-être célibataire fauché, et peut-être qu'il ne peut pas refiler le truc à sa femme ou à une femme de ménage (ni même à un homme de ménage) !
Cela dit, le problème aurait été le même si le mec avait dit, "je ne peux pas parce qu'il faut que je sorte les poubelles". Tout aussi génré, mais problème persistant.
Ce qui m'amuse le plus, moi dans cette histoire, au niveau du genre, c'est qu'une nana soit frustrée à cause du repassage alors même que c'est un mec qui se le coltine.
Comme quoi, le repassage tue l'amour, même en inversant les rôles classiquement attribués par la société.
Autrement dit, il vaut mieux trouver une solution productive pour le repassage que de s'attaquer aux raisonnements genrés. :-)

Message modifié par son auteur il y a 8 ans.

#
Profil

bodhicitta

le dimanche 15 décembre 2013 à 21h20

Eric_50: Comme quoi, le repassage tue l'amour, même en inversant les rôles classiquement attribués par la société. Autrement dit, il vaut mieux trouver une solution productive pour le repassage que de s'attaquer aux raisonnements genrés. :-)
J'ai une solution! : J'ai pas de fer à repasser, et ne fréquente que des hommes qui repassent pas... enfin p t etre je sais pas tout... grrr

Message modifié par son auteur il y a 8 ans.

#
Profil

Siestacorta

le dimanche 15 décembre 2013 à 21h37

coquelicot

qu il me dise qu il a besoin d espace ok mais le repassage pour un mec desolée mais c est un peu fort !

Bobonne, le retour ? :-D

#
Profil

oO0

le lundi 16 décembre 2013 à 03h30

Peu importe que la personne avait du repassage ou non, c'est mort.

J'ai donné cette réponse il y a quelques années à quelqu'un ... parce que, à ce moment là, je n'avais que ça en tête. Je n'avais pas arrêté d'enchaîner les jours de travail, j'étais débordé de toute part et la seule chose qui me semblait à portée de main pour sortir la tête hors de l'eau dans l'état de fatigue où j'étais, c'était de faire mon repassage après avoir réussi péniblement à trouver le temps de le laver, puis de le faire sécher. Je n'étais par contre pas en état de revoir une presque inconnue qui ne m'avait presque jamais répondu et qui, tout d'un coup, après quelques mois, me rappelait. Je n'avais pourtant qu'une envie, c'était de lui dire que cela tombait bien, que je venais juste de terminer de travailler, mais je n'étais pas en état de penser à quoi que ce soit et donc de faire face à toutes les pensées qui viennent dans une rencontre. C'est pas compliqué, j'étais dans un état de fatigue tel que je n'avais que des a priori négatifs sur le fait de la revoir au point d'en avoir sur elle : je voyait tout en noir, j'étais gris de fatigue. Lorsque j'ai voulu remettre à plus tard, elle n'a pas voulu et elle n'a jamais rappelé ou répondu - End of story.

Le moment propice pour soi n'est pas nécessairement le moment propice pour l'autre. (À méditer.)

Sinon, faire le repassage, cela veut peut-être juste dire faire le repassage, soit prendre soin de soi et de son quotidien. Préférer faire son repassage, cela peut vouloir dire encore ne pas être en état de s'occuper davantage que de son quotidien. Faire le ménage chez soi correspond souvent dans le même temps à un besoin de mettre de l'ordre dans sa vie pour y voir plus clair. Par exemple, commencer à entretenir une relation avec une personne qui est déjà engagée dans une relation, cela peut prêter à une certaine confusion qui puisse nécessiter de prendre du temps pour s'écouter soi. D'ailleurs, ce forum se veut aussi un lieu de parole au sujet de cette confusion donc, ...

Non, mais là, j'arrête, c'est mort. Beaucoup de ce qui a été dit, ici, ne fait qu'éloigner de soi la personne d'une manière a) ou d'une autre b).

aTout le monde apprécie de se voir élevé au rôle super sexy de ... bobonne. Car tout le monde veut de bobonne. C'est même un rêve que de se voir en plus porté à de telles nues par ses amis, ses connaissances sur un forum public et, finalement, ... son compagnon. Cela simplifie tellement le polyamour ;) Que écris-je, un rêve ?!? Un fantasme ! (Oups, je suis du genre fauché à ne pas pouvoir payer quelqu'un pour faire mon linge ou à avoir une femme pour lui faire faire, je n'ai donc peut-être pas voix au chapitre ?)

D'accord, là, c'est moi qui suit méchant - bouh - mais j'essaie juste de faire comprendre ce que j'essaie de faire comprendre aux personnes qui me sont proches quand elles en viennent à ce genre de propos. Cela ne sert à rien de parler comme ça des personnes qu'on prétend aimer ou encore, ici, en plus, laisser être aimée par une personne aimée. (Je sais, c'est la peur qui parle : TrucMuche vous pardonne mes bien chers frères, mes bien chères soeurs.) Cela ne fait qu'enlever l'envie de les aimer que de parler d'eux de la sorte, cela tue le désir et ne laisse que l'envie de les rejeter. D'ailleurs, pour peu qu'elles entendent parler d'elles ainsi, cela ne leur donne pas plus envie d'être aimées.

Je sais, qui ne s'est jamais laissé piéger par le plaisir de ce jeu qui pourrait s'appeller "petit meurtre social entre amis" ?!? J'ai mangé ou été mangé à cette sauce plus d'une fois et vous, vous aussi, vous ne pouvez pas en ignorer le goût, non ? Donc, ...

Message modifié par son auteur il y a 8 ans.

#

(compte clôturé)

le lundi 16 décembre 2013 à 11h19

RIP
Le moment propice pour soi n'est pas nécessairement le moment propice pour l'autre. (À méditer.)

Je pense que cette phrase résume bcp de chose.

Pour ce qui est du "petit meutre social entre amis", je fais mon possible pour l'éviter. Je suis humaine et donc pas parfaite mais s'efforcer de faire preuve de bienveillance et de compréhension permet d'aider l'autre. Il est vrai que cette discussion est né sur la base d'un mal être qui n'a pas toujours été pris en considération. Chacun a répondu avec son vocabulaire et son humeur du moment.

#
Profil

Siestacorta

le lundi 16 décembre 2013 à 11h24

Je tiens à préciser que "bobonne" était l'ancien pseudo de coquelicot, hein.
Je trouve ça bien qu'elle en ait pris un autre, aussi.

#
Profil

coquelicot

le lundi 16 décembre 2013 à 11h50

Nombreux sont ceux qui changent de pseudo ou qui publient leur fiel en tant qu invités!!!!
Bobonne etait une epoque le reflet de ma personnalité; , coquelicot est epanouie rouge comme sa peinture et comme l amour qui petille !!!

Et pour conclure cette histoire le monsieur au fer a repasser a trouvé quelqu un pour son linge!!!!

Mono et sans enfants ......
Ca aide !
Je leur souhaite de joyeux week end pleine de jolis travaux menager en coeur!

#
Profil

LuLutine

le mardi 17 décembre 2013 à 01h04

gg0125
je suis entrée dans la balance avec [...] l'apéro avec des potes,

Bah moi aussi, et lorsque j'étais en relation exclusive, et avec des projets de vie ! Bon, il faut reconnaître qu'on habitait ensemble, et donc on se voyait souvent. Juste que là, il avait envie de l'apéro avec les potes et sans moi. A une époque j'avais du mal à comprendre ça (je raisonnais en mode exclusif fusionnel et je ne comprenais pas qu'on puisse vouloir faire quelque chose sans l'autre), mais aujourd'hui ça va :) !

Je suis aussi entrée dans la balance avec les jeux vidéos, la balade avec quelqu'un d'autre (en général une autre femme), la soirée avec des amis mais sans moi...

Oui ça me choquait il y a dix ans (ou même six, déjà un peu moins y a cinq ans par contre), mais aujourd'hui j'ai du mal à imaginer que ça choque un(e) polyamoureux(se).

La personne peut être maladroite, mais elle ne fait pas forcément ça pour nous manquer de respect ou se f... de notre g....

Je suis assez d'accord avec bodhicitta :

bodhicitta8
Soyons compréhensif envers ceux qui on besoin d'une excuse à 2 balles, moi je pense que c'est comme ça qu'à la longue ils comprendront, qu'il n'y a pas besoin d'excuses...

gg0125
ce jeu la peut durer des années sinon.

Ben, si ça dure des années mais que j'ai compris que je ne suis pas une priorité pour la personne, je m'y adapte.
Pourquoi ne pas vivre ce qu'on peut vivre de sympa ensemble ?

Certes je vais "donner" plus dans d'autres relations (question de réciprocité, tout bêtement !), mais je ne vais pas donner "rien" à la personne qui préfère faire son repassage. Si un jour elle a envie de me voir, et que je suis libre (et que je n'ai pas de repassage à faire :P !), je trouve ça super de se voir.

Ca ne veut pas dire que je ne vais pas lui faire remarquer qu'elle préfère le repassage, et que très clairement je ne suis pas une priorité dans sa vie...
En fait c'est un peu comme les gens qui ne veulent pas venir me voir parce que c'est "trop loin" alors que moi je fais le même déplacement jusque chez eux.
Clairement, je ne suis pas prioritaire pour eux. Donc la question de me déplacer pour les voir va être mise en balance avec d'autres choses comme "passer ma soirée
tranquilou devant un film". Parce que y a pas de raison que je m'investisse plus qu'eux (en fait, parfois je me retiens même d'en faire "trop", car je sais que j'en suis bien capable mais que c'est destructeur pour moi à terme).

Cela dit comme le souligne bodhicitta, on peut être compréhensif. Dire à l'autre "je peux comprendre que tu préfères être seul(e), mais ce n'est pas la peine de chercher un prétexte pour me dire non".
Après qui sait, le repassage c'est peut-être vraiment très important pour cette personne...!!!

D'accord aussi avec gcd :

gcd68
Peut être aussi qu'il est ainsi, tout simplement.

Oui, peut-être. Et si le fait qu'il "soit ainsi" me gêne, je suis libre de m'investir moins (ou plus du tout), c'est sur moi que j'ai le contrôle, pas sur l'autre. Mais je n'ai pas envie de lui reprocher quoi que ce soit. Il fait les choix qui lui conviennent.

Et moi aussi :

gcd68
Personnellement, j'arrive à ne plus me formaliser de cela

gcd68
Je reconnais par contre ressentir parfois de la frustration face à un désistement surtout s'il est de dernière minute.

Oui tout pareil. J'apprécie les gens fiables quand même. Alors une fois ça va, mais quand ça se répète...
Quand je commence à comprendre (ou même, que je sais assez probablement) que ça va se répéter, je préfère prendre mes précautions. Par exemple, je prends rdv avec la personne à un moment où je sais que de toute façon je vais passer près de chez elle.
Si elle me dit à la dernière minute qu'elle n'est pas libre, déjà ça ne change pas trop mes plans, je ne me suis pas déplacée pour rien (ce qui est hyper frustrant) etc. Je choisis aussi un moment où je sais que si l'autre n'est finalement pas libre ça ne me dérange pas de faire une activité seule. Voire je prévois cette activité (sachant que je ne la ferai pas si je vois la personne, il faut donc que cette activité soit déplaçable et/ou non indispensable, genre pas un travail à faire pour le lendemain ^^ !).

gg0125
vraisemblablement vu la question posée par coquelicot cela la fait souffrir donc y'a probleme.

Pour ma part je diminue mes attentes (enfin, disons plutôt mes espoirs, ça fait très longtemps que j'ai perdu l'habitude d'avoir des attentes à proprement parler) et mon investissement en parallèle.
Ca marche plutôt bien, et je n'en souffre pas.
C'est si je conserve des attentes/espoirs - parfois démesuré(e)s par rapport à ce que l'autre peut "donner" - que je souffre. D'autant plus si ça mène à rompre le lien.
Au contraire, relativiser et m'adapter m'aide à le vivre le mieux possible, et même souvent à être heureuse de la relation.

Après tout, l'autre pourrait aussi ne pas du tout vouloir me voir !

gg0125
il faut veiller à la réciprocité

Là-dessus je suis d'accord, mais comme je ne contrôle pas l'autre, et que je ne peux contrôler que moi, s'il s'investit moins, comme dit plus haut je vais simplement faire de même, en miroir.
Je vais entretenir la réciprocité en diminuant mon "apport".

Comme le dit bodhicitta en fait :

bodhicitta8
Si l'autre ne peut pas trop me donner, je ne lui donne pas beaucoup... résultat : l'équilibre, l'harmonie est tjs là...

gg0125
Trouver le juste équilibre, le soutien équitable.

Ben oui c'est exactement ça. Mais je le redis, je ne peux pas agir sur les autres. Alors je me contente de leur expliquer les choses, et si ça ne suffit pas, j'agis sur moi. La seule personne qui soit (au moins un peu...) en mon pouvoir ^^ !

gg0125
je suis en réflexion par rapport à ma propension à donner à qui ne peut ou ne veut recevoir.

Oui, j'ai eu cette même réflexion il y a plusieurs années. Aujourd'hui s'il m'arrive de donner "plus" ( + ), c'est en connaissance de cause et j'assume. Je ne reproche pas à l'autre de ne pas avoir "rendu" en conséquence.
Et oui, on ne me respectait pas toujours quand je donnais "trop". Aujourd'hui que j'ai mis des limites, ça se passe beaucoup mieux. Du moins avec les gens honnêtes,
sincères...les profiteurs eux ont plutôt filé, de manière pas toujours très sympa, mais c'est mieux comme ça au bout du compte.

Eric_50
Offrir le truc, permet de savoir qui est le receveur parce que l'on peut observer comment il "consomme" l'offre.

Oué tout pareil !

Eric_50
Par suite, cette excuse bidon équivaut à un licenciement sec, d'après moi.

Là par contre je dirais que tu conclus un peu vite. Très honnêtement, ça dépend des gens. Je connais quelqu'un dont l'amoureuse lui a fait la tête et a rompu, en partie parce qu'il souhaitait être seul au nouvel an, et pas avec elle. Bon ok il n'a pas dit qu'il avait du repassage à faire...
Mais voilà, ça ne voulait pas dire qu'il ne tenait pas à elle.
Certaines personnes ont un fonctionnement vraiment particulier.
Et puis, n'oublions pas que nous, nous sommes des extraterrestres pour beaucoup de gens ! Alors, faudrait ptet voir à pas trop interpréter... (je sais, je ne suis pas parfaite, ça m'arrive aussi !)

coquelicot
quand la relation est toute nouvelle

Ah oui, c'est un cas particulier quand même !
Mais même dans une relation "toute nouvelle", tout le monde ne le vit pas de la même façon, tout le monde ne réagit pas de la même façon.
Peut-être est-il moins passionné que toi ? C'est la vie, non ?

Je peux tomber amoureuse plus ou moins passionnément de quelqu'un qui me trouvera "juste" agréable...et c'est comme ça !
Je ne peux pas exiger qu'on ressente les mêmes sentiments que moi !

coquelicot
Question d hier : on se voit ce week end? ?
Reponse : peut etre !! ! on verra peut etre que t aura une bonne surprise!! !

La fille toute contente se met a esperer !

Ah, mais faut pas fonder d'espoir sur un "peut-être".
Quand il y a un "peut-être", je m'efforce de ne pas espérer, voire de me dire que c'est "non" ! Comme ça au mieux je risque une bonne surprise, au pire rien !

Bon c'est vrai que parfois je m'emballe (genre en ce moment mon cerveau s'emballe beaucoup mais bon...je le tiens un peu en laisse pour qu'il ne fasse pas n'importe quoi ;) !). Mais dans ce cas je ne tiens pas rigueur aux autres d'éventuels espoirs déçus, et j'assume.

En tout cas, je plussoie bouquetfleuri (oh que oui) :

bouquetfleuri
Le temps, la patience, le dialogue font plus que beaucoup d'autres choses.

Oh que oui ! (Je sais je me répète, mais la triade du "temps", de la "patience" et du "dialogue" m'ont fait beaucoup de bonnes surprises justement, alors que l'impatience n'a jamais donné de bons résultats ; ni chez moi ni chez les autres d'ailleurs).

Le temps et ses deux partenaires plus haut font évoluer les choses, et comme le dit gcd :

gcd68
Je conçois peu une relation qui n'aurait pas à évoluer

coquelicot
le repassage pour un mec desolée mais c est un peu fort !

Ouh, attention, je vais modérer tes propos sexistes ^^
Je te taquine un peu, mais honnêtement mec ou fille, je ne vois pas où est le souci. Si tu le connais assez (ce dont je ne suis pas sûre, puisque tu dis que c'est un début de relation) pour savoir que c'est juste une excuse bidon, reconnais qu'il aurait pu dire ça ou "je dois bricoler", tu l'aurais ressenti pareil non ? Le mieux à mon sens, si tu revis ce genre de situation, est de dire ce genre de chose :

Apsophos
Si quelqu'un n'a pas envie de me voir, cette personne n'a aucune raison à me donner

Ca devrait permettre à la personne en face d'être honnête et d'éviter les excuses à la c.. ?

Et l'hypothèse de gcd me semble pas mauvaise non plus :

gcd68
Cette personne ne voit peut être pas cela comme un manque de respect envers toi.

Apsophos
Où va le monde si on ose être choqué par ça ? Hé bien nulle part, il reste bien sagement assis là à regarder les gens normaux donner de l'importance à ce dont ils décident que c'est important.

Ah, à une époque je me suis dit "Les choses ont l'importance qu'on leur accorde."
Cette phrase est toujours importante pour moi aujourd'hui. Elle m'aide beaucoup. Ce qui ne veut pas dire que tout a zéro importance pour moi...bien au contraire. Mais je fais des choix, qui m'ont sortie de bien des situations difficiles, voire même qui m'ont rendue heureuse dans le meilleur des cas :)

Eric_50
@aviatha : c'est vrai, c'est vrai, bon, ben....l'excuse du repassage est donc bidon,

Ben non Eric. On peut juste conclure qu'elle serait bidon si aviatha l'utilisait ! Mais certaines personnes ont peut-être besoin d'être seules pour faire leur repassage. (Rigolez pas, c'est très sérieux. Vraiment.)

aviatha
Or, pour avoir teeeeeellement de repassage que ça demande tout un aprem, il faut, soit être le mec le moins organisé de la terre (lesquels en ont généralement pas grand'chose à fiche du repassage), ou avoir une famille à charge, auquel cas il est plus que très probable que cette tâche ingrate reviendra à madame.

Ca, ce sont des statistiques.
Un individu ne sera jamais une statistique...il faut peut-être s'en souvenir ? Je trouve ça déshumanisant de réduire quelqu'un à une statistique.

aviatha
n'empêche que c'est un fait

Un fait statistique...c'est pas pareil.

coquelicot
De plus quand c est une relation toute neuve , qu on a soi disant pas fait l amour depuis 6 mois la encore moins.

Ben, certains ne font pas l'amour pendant bien plus longtemps. Je comprends pas en quoi c'est un critère.
Pour ma part je peux être en manque (même si six mois, ça m'est jamais arrivé) et refuser un rdv parce qu'il "tombe mal"...

Eric_50
Autrement dit, il vaut mieux trouver une solution productive pour le repassage que de s'attaquer aux raisonnements genrés. :)

Moi, j'ai trouvé, je repasse pas :P !
Un peu comme bodhicitta (m'enfin, les amoureux peuvent
repasser s'ils veulent...)

L'intéressante réponse de RIP m'a fait penser à ce comic :

www.sherunsinpearls.com/wp-content/uploads/2013/06...

Moi aussi je suis comme ça, parfois je n'ai juste pas assez d'énergie pour voir quelqu'un. Même (voire surtout) un amoureux. Parce que je mets de l'énergie dans la relation, une énergie folle, même si la personne ne s'en rend pas compte...

#
Profil

oO0

le mardi 17 décembre 2013 à 03h35

Salut Coquelicot,

ce pseudo te va bien mieux que Bobonne. (Merci Siesta, maintenant, je me rappelle effectivement ...) Sinon, je sais bien que je n'ai pas été sympa et que ce n'est pas mérité.

Je n'imagine que vaguement le dépit qui doit te gagner actuellement, mais tu ne feras qu'y ajouter en gardant le ton avec lequel tu as lancé ce fil et c'est encore moins mérité. Plus tu auras une image négative d'une personne, plus tu percevras le moindre de ses faits et gestes avec un effet négatif sur toi. Pourtant, visiblement, tu as eu un effet positif dans sa vie, probablement réapprendre à s'ouvrir à nouveau à une relation même si ce n'est, finalement, pas toi qui en profites. J'espère que cela peux te consoler et donner l'envie de préserver le peu de ce que vous avez vécu. Tout ce que tu peux lui reprocher correspond probablement à autant de dilemmes qu'il a traversé comme il a pu, dilemmes qui ne sont généralement pas fait pour jouir pleinement d'une relation, dilemmes qui sont parfois une torture morale.

coquelicot
Mono et sans enfants ......
Ca aide !

Oui, ça aide, ça simplifie souvent les dilemmes :(

La tentation de remonter les bretelles de l'autre - que ce soit celle de son pantalon ou de son soutien-gorge - complique la vie davantage qu'elle ne la simplifie, cette tentation ne fait qu'ajouter à la violence des dilemmes.

gcd68
Pour ce qui est du "petit meutre social entre amis", je fais mon possible pour l'éviter. Je suis humaine et donc pas parfaite ...

Et moi, donc ...

Ce fil me rappelle surtout un ami que j'ai étrillé avec une amie. Son comportement n'avait rien d'amical depuis quelques temps et le nôtre le devenait de moins en moins. Il a bien falu se mettre à l'évidence que comme nous parlions de lui parce que nous voulions encore de lui comme ami, il fallait agir en conséquence et cesser de parler de lui de la sorte. Pas évident, son comportement était explicitement imbuvable : les amis ont parfois de ces mauvaises passes ... :( Notre amitié n'y a pas survécu, mais au moins cela en a apaisé la fin.

LuLutine
Moi aussi je suis comme ça, parfois je n'ai juste pas assez d'énergie pour voir quelqu'un. Même (voire surtout) un amoureux.

C'est pas mal résumé, après, il y a différentes manières de comprendre le manque d'énergie toute aussi sensée les unes que les autres. Ici, peut-être, la démultiplication des dilemmes avec les relations ou que sais-je qui appartient à la vie intime d'une personne. Attention, les dilemmes intimes d'une personne s'accompagnent rarement d'un sentiment de soi agréable. Cela peut engendrer des réactions défensives voire agressives envers quiconque tente de s'y immiscer. C'est exactement comme rester chez soi porte close lorsque l'on ne se sent pas présentable.

Sinon, personnellement, en termes d'énergies, j'ai atteint une limite où j'ai de plus en plus de mal à mettre à la place des autres donc, je m'excuse pour mon manque de tact.

Message modifié par son auteur il y a 8 ans.

#
Profil

Caline

le mardi 17 décembre 2013 à 07h19

RIP
Salut Coquelicot,

ce pseudo te va bien mieux que Bobonne. (Merci Siesta, maintenant, je me rappelle effectivement ...) Sinon, je sais bien que je n'ai pas été sympa et que ce n'est pas mérité.

Je n'imagine que vaguement le dépit qui doit te gagner actuellement, mais tu ne feras qu'y ajouter en gardant le ton avec lequel tu as lancé ce fil et c'est encore moins mérité. Plus tu auras une image négative d'une personne, plus tu percevras le moindre de ses faits et gestes avec un effet négatif sur toi. Pourtant, visiblement, tu as eu un effet positif dans sa vie, probablement réapprendre à s'ouvrir à nouveau à une relation même si ce n'est, finalement, pas toi qui en profites. J'espère que cela peux te consoler et donner l'envie de préserver le peu de ce que vous avez vécu. Tout ce que tu peux lui reprocher correspond probablement à autant de dilemmes qu'il a traversé comme il a pu, dilemmes qui ne sont généralement pas fait pour jouir pleinement d'une relation, dilemmes qui sont parfois une torture morale.

Oui, ça aide, ça simplifie souvent les dilemmes :(

La tentation de remonter les bretelles de l'autre - que ce soit celle de son pantalon ou de son soutien-gorge - complique la vie davantage qu'elle ne la simplifie, cette tentation ne fait qu'ajouter à la violence des dilemmes.


gcd68

Pour ce qui est du "petit meutre social entre amis", je fais mon possible pour l'éviter. Je suis humaine et donc pas parfaite ...



Et moi, donc ...

Ce fil me rappelle surtout un ami que j'ai étrillé avec une amie. Son comportement n'avait rien d'amical depuis quelques temps et le nôtre le devenait de moins en moins. Il a bien falu se mettre à l'évidence que comme nous parlions de lui parce que nous voulions encore de lui comme ami, il fallait agir en conséquence et cesser de parler de lui de la sorte. Pas évident, son comportement était explicitement imbuvable : les amis ont parfois de ces mauvaises passes ... :( Notre amitié n'y a pas survécu, mais au moins cela en a apaisé la fin.

C'est pas mal résumé, après, il y a différentes manières de comprendre le manque d'énergie toute aussi sensée les unes que les autres. Ici, peut-être, la démultiplication des dilemmes avec les relations ou que sais-je qui appartient à la vie intime d'une personne. Attention, les dilemmes intimes d'une personne s'accompagnent rarement d'un sentiment de soi agréable. Cela peut engendrer des réactions défensives voire agressives envers quiconque tente de s'y immiscer. C'est exactement comme rester chez soi porte close lorsque l'on ne se sent pas présentable.

Sinon, personnellement, en termes d'énergies, j'ai atteint une limite où j'ai de plus en plus de mal à mettre à la place des autres donc, je m'excuse pour mon manque de tact.


Message modifié par son auteur il y a 20 minutes.

Les dilemmes sont cependant le mérite de nous faire poser les bonnes ou mauvaises questions, c'est au nous de choisir dans quelle catégorie les classer, de nous faire prendre conscience d'une situation qui nous prévient de quelque chose... Si nous ne ne remettions pas en question à certaines périodes de notre vie, nous avancerions guère que notre chemin personnel.
Donc l'excuse bidon ou pas bidon aura eu le mérite de susciter un débat sur le désistement de dernière minute.

#
Profil

Boucledoux

le mardi 17 décembre 2013 à 08h11

ben en même temps c'est bien l'amour tout ça mais vous je sais pas mais moi, célibataire endurci j'ai aussi quelques contingences matérielles à gérer de temps en temps...

#

(compte clôturé)

le mardi 17 décembre 2013 à 13h24

Je crois que l'on ne tient pas toujours suffisamment compte que tout le monde n'a pas acquis une culture de sincérité et d'honnêteté, car on nous inculque généralement le contraire. Donc, lorsque l'on rencontre une autre personne, il faut je crois apprendre déjà à la connaitre, lui apprendre qui l'on est avant de faire évoluer une relation sur de justes bases.

Cela n'engage que moi mais une attirance immédiate ne pourra avoir que des conséquences ensuite. Se rapprocher doucement, lentement, gentiment élimine les coups d'un soir (sauf si l'on est d'accord avec cela, évidemment). Je crois qu'une NRE doit se gérer avec encore plus de délicatesse qu'une relation ancienne.

Moi, je m'efforce d'éliminer les classements mais je sais ce qui peut me convenir ou non. J'ai servi durant plusieurs années de bouée de sauvetage à un homme marié (tromperie affective puisque pas de sexe mais malgré tout baisers, tendresse, etc) et je sais qu'aujourd'hui, s'il revenait vers moi, ce serait ouvertement ou il retournerait dans l'oubli (sauf que je ne peux réellement l'oublier mais que j'ai appris à gérer son absence concrète).

J'ai un affectif qui après avoir passé une heure avec moi s'auto-flagelle alors qu'en ma présence il affirmait que tout allait bien, qu'il était bien et qu'il était heureux d'être avec moi (et à l'expression de son visage je confirme). Ben oui, mais voilà, je suis une femme mariée et dès qu'il retombe sur Terre, ça vient le hanter et cela peut le hanter durant des mois. Après nous nous voyons moins ou alors différemment. Il est ainsi, je l'ai compris, un peu à mes dépends au début en tout cas, et aujourd'hui je ne coupe pas les ponts car à chaque fois que je le lui ai suggéré, pour son bien être, il a rejeter cela. D'une certaine manière il m'aime, mais seulement lorsque sa conscience le lui permet. Pour ma part, ayant compris cela, je profite à 200% des moments agréables et je reste présente comme il le désire par ailleurs. Il connait mes limites, je respecte les siennes. Une chose tout de même, si l'un des deux a des soucis, l'autre le ressent et répond toujours présent. En presque deux ans de liens, nous avons sans doute passé pas plus d'une quinzaine d'heures en amis et environ cinq de... wahoo ! Qu'est ce qu'elles sont belles, magnifiques, presque irréelles ces cinq heures. Aussi, il y a les sms, les appels, etc qui permettent d'avoir des nouvelles et de s'assurer que l'autre va bien.

S'adapter à l'autre ne veut pas dire aller à l'encontre de ce qui nous convient mais aller dans le sens de ce à quoi l'autre aspire et peut donner. On peut aider à faire évoluer quelqu'un mais pas obliger qui que ce soit à quoi que ce soit. On peut offrir un livre, par exemple... (si l'autre aime lire évidemment) ou une vidéo (je rappelle ici "Oui, mais..." avec Gérard Jugnot)... Après l'autre évoluera à sa guise pas nécessairement dans le sens qui nous arrangerait.

#
Profil

Driver

le mardi 17 décembre 2013 à 18h53

coquelicot
Un après midi de repassage vaut-il mieux qu'un après midi avec MOI ?

Tout dépend à quoi tu ressembles.

#

(compte clôturé)

le mardi 17 décembre 2013 à 19h12

"petits meurtres ... entre poly", wahoo, on y va fort dans le bas de gamme...

Ben dit donc, Driver, si c'est tout ce qui t'as interpellé dans cette discussion...

#
Profil

PolyEric

le mardi 17 décembre 2013 à 19h25

Driver
Tout dépend à quoi tu ressembles.

Vu ta (grande) gueule, elle est surement trop belle pour toi. :-)

Message modifié par son auteur il y a 8 ans.

#
Profil

coquelicot

le mardi 17 décembre 2013 à 20h04

je ne m inquiete pas de savoir a quoi je ressemble, j ai des amis qui m apprecient pour ma beauté interieure !!!!!!

Et ceux qui volent vraiment trop bas je les ignore!

La discussion ne portait pas sur mon physique!!!!

#
Profil

Pinklady

le mardi 17 décembre 2013 à 20h29

L'evolution de cette discussion me laisse à penser que quoiqu'on en disent nous poly ouverts et tolerants et bien on souffre pas mal de ces comportements . Je developperai une autre fois mais cela m'a fait avancer dans ma réflexion sur mes ecueils relationnels récurrents et je te remercie fort de cette discussion Coquelicot. :)

#
Profil

coquelicot

le mardi 17 décembre 2013 à 20h42

Au vu des reactions que ca a suscité j ai vraiment eu plaisir a voir les rections de certains.

Quand on est tout seul dans son coin a se poser des questions on ne tyrouve pas souvent de reponses ;

En venant "etaler" mon histoire ici je me suis surtout demandé comment les autres auraient reagi;

Je ne cherchai pas de solution miracle ni de reponse toute cuite.

Je ne cherchai pas non plus a me faire agresser mais ca c est une autre histoire.

Mono ou poly il y a toujours les memes groupes:
- les gentils
_ les agressifs
_ les defenseurs de la cause masculine
_ les degommeurs
_et ceux qui arrivent comme des cheveux sur la soupe...

Mono poly : tous egaux!!!!

En tout cas merci a tous ceux qui m ont eclairée et qui m ont appris qu etre gentils mene toujours a l orgasme!!!!!(on se fait toujours bai......=

<3
-

Message modifié par son auteur il y a 8 ans.

#
Profil

bodhicitta

le mardi 17 décembre 2013 à 22h09

Eric_50 Driver: Tout dépend à quoi tu ressembles. Vu ta (grande) gueule, elle est surement trop belle pour toi. :-)

oui et méme si t'as une belle gueule de trop l'ouvrir ça la rend pas vraiment belle ça sans te voir j'en suis certaine...

Message modifié par son auteur il y a 8 ans.

Répondre

Chercher dans cette discussion

Autres discussions sur ce thème :


Espace membre

» Options de connexion