La frustration sexuelle masculine - Polyamour.info

Polyamour.info



Les messages appartiennent à leurs auteurs. Nous n'en sommes pas responsables.

Merci de consulter notre charte de discussion pour connaître les règles qui régissent les conversations sur ce site.

La frustration sexuelle masculine

#
Profil

coquelicot

le mardi 28 janvier 2014 à 22h11

C 'est assurément un truc pas poly que la frustration sexuelle qu 'elle soit masculine ou féminine;

Quand on est mono , que monsieur regarde un match de foot pendant qu on se morfond au fond de son lit la effectivement il y a frustration;

Quand on est poly on essaie de choisir un mec qui aime le foot et un qui prefere une nuit de galipettes a un but de zizou !!!!

ca marche aussi pour les envies de restau de theatre et de cinéma !

Donc cette question de frustration se regle avec un bon agenda !!

#
Profil

Alygator427

le mercredi 29 janvier 2014 à 16h29

bah si les poly ont le droit d'être frustrés. les mono n'ont pas le monopole

#
Profil

KittyN

le mercredi 29 janvier 2014 à 16h45

@coquelicot
il y a un truc que j'aime pas beaucoup dans ce que tu as dis, même si tu as dit cela pour blaguer.
C'est cette idée de: "tu couches avec moi ou je vais voir un (e) autre."
ultra sexiste au possible, comme un mec qui dit “une femme bonne pour sortir, une femme bonne pour coucher, une femme bonne pour frimer.”
à la limite...c'est de l'abus. Et pourquoi faut -il nécessairement coucher tout le temps ?

#
Profil

coquelicot

le mercredi 29 janvier 2014 à 17h05

Avant de ruer dans les brancards , lis le post jusqu au bout !

La frustration n est pas QUE sexuelle !

Desolée je ne suis pas Baudelaire , j ecris comme ca vient !

#
Profil

KittyN

le mercredi 29 janvier 2014 à 18h46

coquelicot
Quand on est mono , que monsieur regarde un match de foot pendant qu on se morfond au fond de son lit la effectivement il y a frustration;
Quand on est poly on essaie de choisir un mec qui aime le foot et un qui prefere une nuit de galipettes a un but de zizou !!! ! (...)
Donc cette question de frustration se regle avec un bon agenda ! !

si je suis assez d'accord avec la dernière phrase,
les deux premières sont hyper tendancieuses question sous entendus sexistes.
il n'y a pas que les hommes pour être sexistes.
Et être polyamoureux/se ne veut pas dire ne pas être sexiste.
Sincèrement désolé si tu sens blessée par ma remarque, elle ne te vise pas particulièrement.
Ne le prends pas mal.....c'est juste que j'ai souvent été victime de sexisme, alors la moindre remarque frôlant ce truc me rend très.....mal à l'aise.

Message modifié par son auteur il y a 5 ans.

#
Profil

PolyEric

le jeudi 30 janvier 2014 à 07h58

Je ne sais pas si les liens que j'indique ci-dessous ont déjà été mentionnés, mais concernant le sujet des prétendues évidences concernant les envies sexuelles des hommes et des femmes, il y a les trois excellents articles de "lesfessesdelacremiere.wordpress.com", basés sur l'histoire, et qui cassent vraiment les idées reçues :

QUAND LES FEMMES AVAIENT NETTEMENT PLUS BESOIN DE SEXE QUE LES HOMMES

QUAND LES FEMMES … 2E PARTIE

QUAND LES FEMMES … 3E PARTIE

Tout le site est excellent, et sur le même genre de sujet il y a aussi :

COMMENT JE SUIS DEVENUE UNE FÉMINISTE PRO-PORNO

Personnellement, je suis quasiment convaincu aujourd'hui que la frustration, qu'elle soit masculine ou féminine, n'est que le fruit de fantasmes particulièrement faux et frustrant. En fait, c'est le désir d'indépendance par rapport au sexe, le fantasme de ne pas souffrir en présence de frustration, qui pousse à rechercher la frustration. Un peu comme si on rêvait de devenir expert pour s'évader de prison, et que l'on soit obligé pour le devenir, de passer notre vie en prison à tenter d'être celui ou celle qui s'évade quel que soit la sécurité de cette prison.

D'après moi, ces fantasmes rôdent dans la société, autant chez les hommes que chez les femmes, mais surtout s'auto alimentent mutuellement, les hommes pensant que les femmes n'ont pas envie (de façon à leur laisser le rôle du bourreau et ainsi résister plus facilement donc pouvoir séduire plus de femme en tant qu'homme non branché sexe, donc jouir plus souvent), et les femmes pensant qu'elles se doivent de ne pas avoir envie (de façon à ne pas être une pute donc à pouvoir séduire plus d'hommes, donc à pouvoir être une salope honorable).

La meilleure façon de sortir de prison, est de ne pas y entrer.

S'il faut résister à quelque chose, mieux vaut résister à la tentation de se faire mettre en prison juste pour avoir le plaisir d'en sortir.

Quand un homme, retire de sa tête les idées qu'il a sur les faibles envies sexuelles des femmes, et qu'il n'écoute pas trop la majorité des femmes parler de la soit disant faiblesse de leurs envies sexuelles, il arrive à créer une atmosphère favorable au sexe, ce qui permet aux femmes de se sentir en confiance avec lui et de se lâcher. Toute la difficulté pour un homme, consiste donc à accepter l'inimaginable.

Je ne suis pas une femme, mais il y a à mon avis surement un moyen pour une femme, de créer une atmosphère favorable au sexe, ce qui permet aux hommes de se sentir en confiance avec elle et de se lâcher. Toute la difficulté pour une femme, consisterait donc à accepter l'inimaginable.

Ceci expliquerait le succès du livre "la salope éthique", qui me semble être davantage le succès d'un titre, que le succès du contenu d'un livre, un peu comme "le courage d'être soi".

Message modifié par son auteur il y a 5 ans.

#

mizo (invité)

le jeudi 17 avril 2014 à 14h45

c'est pour cela qu'il est assez difficile d'avoir une amitié avec les femmes, c'est comme un refus de se soumettre à leur bizness de la séduction sexuelle, parce que l'amitié c'est l'égalité et que sans ce rapport de force en leur faveur, elles ne valent plus grand chose en réalité.

#

(compte clôturé)

le jeudi 17 avril 2014 à 21h25

Notre sexualité dépend aussi de ce que l'on désire qu'elle soit...

Pour Mizo, on peut être très proche d'une femme sans lui sauter dessus. On peut aimer sans sexualité aboutie. Si, si, ça existe...

#
Profil

Anarchamory

le vendredi 18 avril 2014 à 18h14

gcd68
Notre sexualité dépend aussi de ce que l'on désire qu'elle soit...

Pour Mizo, on peut être très proche d'une femme sans lui sauter dessus. On peut aimer sans sexualité aboutie. Si, si, ça existe...

(+) Toutafé ! Se promener main dans la main, au soleil, dans un joli parc, avec une charmante personne qui nous fait avoir un grand sourire béat et des étoiles dans les yeux, puis s'assoir avec elle sur un banc, lui caresser les cheveux, se prendre dans les bras l'un de l'autre, se faire des câlinous et des baisers tout doux... ça déchire ! ^^

(et c'est un excellent moyen de contraception et de prévention contre les MST !)

#

(compte clôturé)

le vendredi 18 avril 2014 à 21h31

Ouais :-D J'adore les sourires béats, les "regards galaxie", les câlins, les baisers, les caresses, la tendresse... c'est hum !!! (je vais éviter les déchirures - hihihi).

#
Profil

Junon

le samedi 19 avril 2014 à 16h43

Merci bien Mizo pour la jolie tirade sexiste sur Lafâme...pour info, nous ne sommes pas une seule entité, pas toutes intéressées par le même type de séduction, voire pas intéressées du tout. Perso, moi je ne suis pas intéressée par les connards sexistes qui pensent que les femmes "ne valent pas grand chose". Comme quoi...

#

(compte clôturé)

le samedi 19 avril 2014 à 21h30

(+)

#

khimo (invité)

le jeudi 01 octobre 2015 à 04h16

la frustration est un mal qui ne devrai pas exister ... s il existe alors c que l humanité est dans le mauvais choix de la vie et n est pas dans la vie dont elle devrai être .... cherchons alors quelle est la vie dont on devrai être pour ne pas vivre ce ou autre problème d une maniéré générale .... vous voyer pas qu il y a tant de problèmes que se soi la frustration sexuelle qui est de nos jours le mal le plus profond a vivre inévitablement ou plein d autre bleme dans nos sociétés de modernité ...... cette civilisation dont on est fière ... est un vrai grand mensonge

#
Profil

Nicolas69

le jeudi 01 octobre 2015 à 21h40

Merci beaucoup Tagore,

Ça fait un bout de temps que je me pose la question et cette explication est assez satisfaisante en plus d'avoir le bon goût de mettre le doigt là ou ça fait mal.

#
Profil

ipsos

le lundi 23 novembre 2015 à 18h06

Bonsoir,

Une discussion bien ancienne que je découvre et qui mérite bien des débats. Vous écrivez beaucoup et moi très mal. Je n'ai lu surtout que le texte d'introduction de la discussion et l'article qui m'a fait rire jaune. Encore une dispute d'amour sur des négociations d'agents quand ce n'est pas du marchandage de garde d'enfants qui n'ont rien demandé à personne. Le divorce peut-être vraiment une horreur.
Que se passe-t-il qu'en l'un des deux se laisse aller ne devient plus du tout appétissant. Cette article ouvre aussi une grande porte aux hommes qui battent leurs femmes cela deviendrais justifiés si elle ne fait réponds pas "son devoir conjugable". Un des nombreux terme qui me fait rejeter complètement l'acte de mariage...
Parle-t-on ici des salaires moindre des femmes à qualification égale? Des femmes de plus de 50 laissées seules parce que pas assez sexy par rapport à la jeunesse. Du travail sur la sensualité de l'homme qui est complètement laissé en retrait dans toutes les formes de tenue vestimentaire ou autre...
Il est vrai qu'il faut tout mais tout remettre à plat.
A une autre

#

yuri (invité)

le dimanche 11 février 2018 à 16h47

Si la femme est une marchandise, ce qui demeure hautement discutable dans la mesure où on la considéré comme responsable et lbrr, alors je veux bien être une femme...

Répondre

Chercher dans cette discussion

Autres discussions sur ce thème :


Espace membre

» Options de connexion