Polyamour.info



Les messages appartiennent à leurs auteurs. Nous n'en sommes pas responsables.

Merci de consulter notre charte de discussion pour connaître les règles qui régissent les conversations sur ce site.

Désolant polyamour ?

#
Profil

Anarchamory

le mercredi 28 août 2013 à 00h02

LuLutine
Sur la question de la non-réciprocité et le fait d'être incapable de "désaimer" quelqu'un, je rejoins assez bien gcd68 et bodhicitta.

Incapable de "désaimer" ? Mmm... il me semble qu'il y a des techniques, comme par exemple chercher des défauts chez l'autre et tâcher de se concentrer dessus, essayer de se convaincre qu'ils sont rédhibitoires.

C'est pas forcément si difficile. Si on y réfléchit bien, l'autre, s'il ne nous aime pas, présente au moins un défaut majeur : celui-là précisément ^^ (comment aimer quelqu'un qui présente une faute de goût si manifeste ? ^^ )

LuLutine
PS : je viens de voir le dernier message de MetaZet et je voulais rajouter que si la bienveillance n'attend pas de retour, l'amour non plus !

Ah bah alors tu utilises le mot "amour" pour qualifier ce que j'appelle "bienveillance" si ça s'trouve !
Moi je parlais bien de l'amour "amoureux", "romantique", du désir, tout ça tout ça...

Message modifié par son auteur il y a 6 ans.

#

(compte clôturé)

le mercredi 28 août 2013 à 14h16

Mwouais ! Des points de vue différents, c'est intéressant. Oui on s'éloigne du sujet principal que d'ailleurs personne n'est venu recentré...
Juste j'adore le mot amouritié. Merci MetaZet ! J'espère que les droits d'auteur seront à porter de ma bourse (déjà qu'il faut que je débourse 300 € par ailleurs :-D )

Moi, l'amouritié, c'est ce qui se passe en moi, c'est des regards, des touchés (plus ou moins anodins), des bisous (idem), des pensées (j'adresse souvent des pensées). Interprété ce qui se passe en l'autre, je ne m'y aventure plus. Je demande aujourd'hui beaucoup l'autorisation à la fois des gestes et des mots. (Est-ce que je peux t'appeler ainsi ? Je voudrais un tit câlin, tu veux bien ? etc... Ou bien l'accord tacite du geste rendu à son identique). Les mots sont importants mais la spontanéité doit resté de mise dans les gestes. Par contre, en aucun cas, je veux mettre l'autre mal à l'aise. L'équilibre réside en cela, satisfaire au mieux mes envies, désirs, besoins... tout en tenant compte de ceux de l'autre et réciproquement (la réciprocité étant de mise ici).

Envoyer un sms du type "ccou, comment vas tu ? Pour moi tout est ok... Affectueuses pensées, bisous bisous" c'est simple, et même si l'autre ne désire pas de lien affectif correspondant au mien, je lui renouvelle mon affection (expression pour moi de mes sentiments) tout en respectant sa volonté d'entretenir un lien plus amical qu'amoureux avec moi. Libre à lui (et c'est ce qui arrive) de me répondre "bonjour, je vais bien merci et suis heureux que tout soit ok pour toi. Merci pour toutes tes gentilles pensées...". Je pense que ça permet de maintenir un équilibre satisfaisant. Ce n'est qu'un exemple mais il est concret.

#
Profil

Len

le mercredi 28 août 2013 à 14h34

gcd68 >>

Pour moi aussi, il est important de rester spontané. Instinctivement, je suis tactile avec les gens, encore plus ceux que je connais mieux.

C'est parfois compliqué de rester soi-même avec les gens, qui réagissent négativement à notre manière d'agir, d'être.

Il faut respecter l'autre et en même temps rester soi-même, et c'est ce moment crucial où on sait si deux êtres sont compatibles.

C'est peut-être un peu fort, je le vis comme ça, car je ne fais aucune compromission avec ma façon d'être, en tout cas de moins en moins.

En gros tu m'acceptes où tu ne m’acceptes pas. Parfois ce sont des détails qui paraissent anodins et qui ne le sont pas pour moi qui font que je m'éloigne, que je n'ai pas envie d'être en contact d'une personne.

Et avoir de bonnes pensées, de bonnes paroles pour les gens, c'est, je pense, à cultiver, tu dois être drôlement gentille comme personne.
Je dirais même que pour les gens qu'on n’aime pas trop, avoir des bonnes pensées, de bonnes paroles, parler en bien malgré tout, c'est super et constructif, c'est que je fais le plus souvent possible !

#

(compte clôturé)

le mercredi 28 août 2013 à 14h42

Merci Len. Récemment, j'ai été obligé d'envoyer sur les roses quelqu'un qui disait m'aimer mais qui ne respectait pas l'amitié que j'étais prête à lui concéder. Ma gentillesse m'a alors desservie. Etre gentil, ce n'est pas toujours une qualité car la gentillesse peut être mal interprétée.

#
Profil

LuLutine

le mercredi 28 août 2013 à 19h52

MetaZet
Incapable de "désaimer" ? Mmm... il me semble qu'il y a des techniques, comme par exemple chercher des défauts chez l'autre et tâcher de se concentrer dessus, essayer de se convaincre qu'ils sont rédhibitoires.

C'est pas forcément si difficile.

Bah si, pour moi ça l'est. C'est même impossible jusqu'à maintenant.

Je suis comme ça.

Je peux cesser de souhaiter une relation avec quelqu'un (parce qu'il est désagréable ou comme tu le dis, parce qu'il ne m'apprécie pas à ma juste valeur, par exemple...) mais pas cesser d'avoir des sentiments.

#
Profil

Anarchamory

le mercredi 28 août 2013 à 20h11

OK, je croyais que tu parlais en général. J'oubliais que tu ne parles jamais en général :)

#

(compte clôturé)

le mercredi 28 août 2013 à 20h43

Lulutine
Je peux cesser de souhaiter une relation avec quelqu'un (parce qu'il est désagréable ou comme tu le dis, parce qu'il ne m'apprécie pas à ma juste valeur, par exemple...) mais pas cesser d'avoir des sentiments.

Moi tout pareil. Je suis d'ailleurs en train d'écrire un nouvelle qui décrit cela avec des paysages et etc mais c'est en cours de création.

Répondre

Chercher dans cette discussion

Autres discussions sur ce thème :


Espace membre

» Options de connexion