Polyamour.info



Les messages appartiennent à leurs auteurs. Nous n'en sommes pas responsables.

Merci de consulter notre charte de discussion pour connaître les règles qui régissent les conversations sur ce site.

Casse-tête

Engagement
#

(compte clôturé)

le mardi 26 mars 2013 à 14h55

Mon premier partage ma vie et m'offre tout l'espace et la liberté que je souhaite.
Mon second, nouveau venu dans ma vie, découvre avec peine et non sans souffrances, mon mode de vie.
Mon troisième réapparaît après des mois d'absence, aléas de la vie.
Mon second refuse un troisième et parle de me quitter s'il n'y a pas exclusivité (lui et mon premier).
Mon premier supporte mal la demande d'exclusivité de mon deuxième.

Mon tout : l'impression de cumuler les vexations et les problèmes, plus que les amours quelquefois...
Et moi, je veux quoi........

#
Profil

Katouchka

le mardi 26 mars 2013 à 15h01

Mon tout?
Les 3?
:-) Bon courage!

#
Profil

juby

le mardi 26 mars 2013 à 15h35

Ouf! Je te comprends. De mon côté, je réagis mal à la jalousie des gens entrés dans ma vie après le père de mes enfants. Et pourtant, ils ont autant le droit de vivre le choc que lui, c'est purement irrationnel. Comme si le fait de savoir d'avance devrait les prémunir contre les piqûres de l'insécurité, de la possessivité. Ce sont tout de même des êtres humains.
Moi je trouve vraiment ardu de gérer ma liberté, et leurs besoins, de faire des compromis en évitant les compromissions.
Le noeud de ton problème semble être dans le ressenti de ton second. Tu as eu l'occasion de lui faire lire sur la jalousie?

#
Profil

bouquetfleuri

le mardi 26 mars 2013 à 15h41

bonjour no6tem,

Le chantage n'a pas sa place dans le polyamour.
À part cette règle brutale mais irréfragable, la bonne approche me paraît être dans ton envoi : "Et moi, je veux quoi..."
et à partir de là, tout pourrait bien s'agencer avec le temps selon la bonne logique de qui autorise quoi.
Par exemple, c'est la relation première qui permet que la deuxième s'installe, la première et la deuxième qui permettent que la troisième retrouve sa place etc.
La difficulté réside dans l'appropriation de cette autorisation par le deuxième de la troisième relation, non pas comme une forme de pouvoir, mais bien comme un accomplissement. Quand il comprendra que cette troisième relation donne du prix à la sienne, il saisira la vanité de l'exclusivité.

C'est difficile. L'enjeu est tout de même de passer d'un réflexe monoamoureux à une expérience polyamoureuse. C'est un mécanisme fragile et il faut beaucoup de patience et d'accompagnement, mais si la relation s'annonce riche, les difficultés seront vite oubliées.

Bon courage à vous quatre

#

(compte clôturé)

le mardi 26 mars 2013 à 16h34

merci pour vos commentaires, très justes.
moi je voudrais les 3. Et puis tout ça dans le bonheur, en plus... Je suis partagée entre mes principes de liberté, cette idée que je partage, Bouquet fleuri, que le chantage n'a pas sa place, et puis l'envie de ne faire souffrir personne... Le truc c'est que justement, le deuxième n'est pas poly, et il fonctionne selon "ses" règles mono. Evidemment moi j'y réfléchis depuis des années à tout ça, pour lui c'est nouveau; ça ne s'encaisse pas d'un coup (ou pas du tout...).
Et tout ça avec des personnes très sensibles et impulsives, hummmm compliqué.

#
Profil

LuLutine

le mardi 26 mars 2013 à 17h07

no6tm
Le truc c'est que justement, le deuxième n'est pas poly, et il fonctionne selon "ses" règles mono.

On peut comprendre que ça ne soit pas facile pour lui, et qu'il ait besoin de temps.
Un de mes amoureux avait une amoureuse qui était plutôt jalouse au départ, cela s'est ressenti jusque dans notre relation : j'ai dû faire des compromis non prévus initialement...
Mais avec le temps, les choses s'améliorent, si chacun est dans la volonté que ça soit le cas, bien sûr.

Quand tu dis "deuxième", c'est le deuxième "chronologiquement parlant" (si je me fie à ton premier message) ?
Ce qui signifie qu'il connaissait l'existence du "premier", non ? Et le fait que tu étais non-exclusive...tout ça avant de "s'engager" dans une relation avec toi.

Si c'est bien le cas, je ne vois pas en quoi sa position explique qu'il exige quoi que ce soit de toi...

(Je ne dis pas que ça serait justifiable s'il était le "premier", mais ça serait en tout cas un peu plus compréhensible...alors que là il est arrivé "après", il savait où il mettait les pieds !)

#
Profil

juby

le mardi 26 mars 2013 à 17h14

Lulutine: je ne suis pas d'accord. L'insécurité est au contraire beaucoup plus forte pour un "deuxième", d'ailleurs peu importe ce que ça veut dire exactement. Cela prend du temps pour accepter que l'être aimé ne nous appartient pas, et ça me semble normal. Il me semble donc que ces crises de jalousies doivent être acceptées comme l'expression d'un besoin (d'être rassuré, de comprendre la relation, de comprendre les limites). Bon, je théorise (je suis très bonne pour ça) mais dans les faits, je réagis assez mal aux réactions de jalousie :S. Je travaille sur ma perception de ce sentiment pour me permettre de passer ce cap avec moins de difficultés les prochaines fois.

#
Profil

LuLutine

le mardi 26 mars 2013 à 17h41

Ah, mais relis-moi, je ne dis pas que la jalousie ne doit pas être prise en compte....au contraire. Et je dis qu'il faut du temps et de la patience. Et que j'ai d'ailleurs vécu cette situation (et même si je ne donne qu'un exemple, en fait ça m'est arrivé plusieurs fois, avec des personnes différentes).

Mais quelque part, je vois plus d'incohérence de la part de quelqu'un qui "sait où il met les pieds" à faire ces "crises", que de la part d'un "premier" pour qui le mode relationnel aurait évolué (passage de l'exclusivité à la non-exclusivité). Ca reste ma vision (je l'avoue, j'ai une vision très "rationnelle" des choses, y compris pour moi-même d'ailleurs, et en ce qui me concerne ça m'a aidée à relativiser certaines situations où c'était moi qui supportais mal quelque chose).

Dans les deux cas de toute façon, vouloir "interdire" une relation à quelqu'un qu'on sait non-exclusif, je trouverais ça déplacé et improductif. C'est le meilleur moyen pour que tout le monde soit malheureux à terme.

#
Profil

juby

le mardi 26 mars 2013 à 17h53

C'est clair que les exigences outrancières n'ont pas leur place dans une relation poly. C'est parfois tellement difficile à mesurer, ce qui est trop, ce qui est sain, ce qui est dû au contexte, ce qui dénote un manque de respect. Ouf.
Remarque que je suis comme toi, ma réaction épidermique c'est: "qui es-tu pour me faire une crise de jalousie?"

#
Profil

Cendre

le mardi 26 mars 2013 à 18h01

De ce que j'ai compris, No6tm, ton deuxième est non seulement dans un système mono, mais encore plus dans un système d'adultère. J'ai l'impression que son modèle est le suivant :
Un couple qui souhaite rester ensemble pour des raisons matérielles, madame prend un amant, en tombe amoureuse, sous-entendu, elle n'aime plus son mari et n'aime plus que son amant, avec une logique d'exclusivité des sentiments et parfois même exclusivité sexuelle.
Ceci expliquerait, à mon sens, pourquoi, même s'il a été mis au courant de ta nature poly, il ne l'a jamais complètement assimilée et se retrouve complètement désemparé, privé de légitimité, à l'arrivée du troisième.

A mon avis, il faut lui expliquer comme BouquetFleuri le fait remarquer, que les relations antérieures ne sont pas remplacées par les nouvelles. Que de la même façon que tu n'as pas renoncé à ton amour pour ton premier pour lui, tu ne renonceras pas à son amour pour lui pour le troisième.

Quand au premier qui le prend mal, je le comprends bien : si quelqu'un devait être le plus légitime pour demander une exclusivité, ce serait lui...
Pas que je soutienne particulièrement ce type de raisonnement « Moi je l'ai bien fait alors il peut faire l'effort quand même ! », parce que cela sous-entend que nous sommes tous égaux dans nos choix de comportements, mais il me désarme complètement et je ne sais jamais argumenter contre lui...

#

(compte clôturé)

le mardi 26 mars 2013 à 18h48

Je crois qu'il faut effectivement laisser du temps... et décanter. Déjà le premier finit par dire qu'après tout je gère tout ça comme je veux, il n'en a rien à dire. Mais bon avec lui les choses se règlent facilement, d'autant que ce choix poly est aussi le sien :-)
Pour la suite je vais laisser venir, on verra bien...

#
Profil

Lili-Lutine

le mardi 26 mars 2013 à 19h38

Chère n06tm,

S’agit-il plus là d’une peur que ta deuxième relation exprime maladroitement, peur de perdre un peu de toi, en temps et en sentiment ? Et que justement il te dit brutalement quelque chose qui pourrait être plutôt de l’ordre de savoir où est sa place, et aussi peut-être essaye-t-il de te demander sourdement pourquoi tu as besoin d’une troisième relation alors que c’était si bien sans elle. Il me semble que si tu parles avec lui avant d’engager plus sérieusement ta troisième relation, si tu prends ton temps et qu’il mesure ta patience et ton courage tu devrais certainement le rassurer un temps, puis quand ta troisième relation s’installera véritablement tu pourrais fournir aussi à son encontre plus de présence ou de petits mots par texto, etc…, plus d’affection, etc …
ce qui pourrait le rassurer doucement et expérimenter avec toi et en ta compagnie, main dans la main et cœur contre cœur , ce chemin où il verra très vite qu’il est toujours à tes côtés, pas derrière , mais bien à tes côtés.

Pas facile … La chance que tu as c’est le socle solide et sûr sur lequel s’est construit toutes tes autres relations, ta première relation donc. La chance que tu as, il me semble aussi, c’est ta troisième relation qui n’a pas l’air de te demander plus, ou plus vite, puisque que tu ne nous en parle pas. Je l’imagine favorablement ainsi, mais peut être que je me trompe ?

C’est un vrai boulot que d’aimer au pluriel ! Mais que c’est bon de vérifier que cela ce peut avec beaucoup de dialogue, d’amour et de patience. Et que c’est bon aussi ce temps «  après guerre» où le calme et la sérénité s’installent doucement et sûrement.

Même avec ce que je peux t’écrire, même avec d’autres écrits ici ou d’autres soutiens ailleurs dans ta vie, même avec toute ta belle énergie et tes courages, il se peut que ta deuxième relation flanche ou semble abandonner. Ce qui a été vécu entre vous ne peut s’annuler ou se nier, parfois une pause s’impose, ce que l’on croit être une rupture ne l’est pas toujours, c’est aussi l’expression d’un trop c’est trop … pour un moment. Là aussi la bienveillance est de mise, il me paraît important de ne pas « envenimer » ces moments douloureux par des paroles ou des actes irréparables, alors peut être faut-il le laisser s’éloigner si c’est son désir, mais proposer de garder un lien, comme une promesse que tu seras toujours là et que tu peux l’attendre car avec ou sans cette troisième relation cet homme a pour toi une grande place dans ta vie.

Pleins de bisous et une envolée de courages

#

(compte clôturé)

le mercredi 27 mars 2013 à 16h46

merci...

Répondre

Chercher dans cette discussion

Autres discussions sur ce thème :


Espace membre

» Options de connexion