Polyamour.info



Les messages appartiennent à leurs auteurs. Nous n'en sommes pas responsables.

Merci de consulter notre charte de discussion pour connaître les règles qui régissent les conversations sur ce site.

Comment nous convertir ?

Engagement
#
Profil

Didix

le mardi 22 novembre 2011 à 19h49

Bonjour à tous,
Monogame depuis 20 ans, j'ai rencontré, à un moment où mon couple glissait dans la routine, une personne très « électron libre » (divorcée, en fait), pleine de charme rayonnant, pour laquelle je ressens toujours beaucoup d'attirance.
Explications.
Notre « aventure » c'est construite en cinq temps :
1 : présence de cette personne à un apéritif sans que je la remarque vraiment (elle, si, qui a parlé toute la soirée avec ma femme).
2 : huit mois plus tard, deuxième rencontre à un anniversaire avec à la clé beaucoup d'allusions, d'oeillades irrésistibles (ma femme n’a rien vu). Bref, pour moi c’est le coup de foudre.
3 : suivent trois mois de galère (interrogations, manque de sommeil) à me demander si je dois rompre avec ma compagne (qui représente beaucoup de chose pour moi, pourtant), à tenter d'obtenir de cet « électron libre » (de coup de fil en texto), un feu vert, un signe, qui ne viendra jamais (« par respect pour ton couple » et « pour savoir ce que cela fait mal de divorcer, de toucher le fond » m'avouera-t-elle, non sans noblesse).
4 : du coup, après avoir ruminé et considéré que cette personne vaccinée ne se dévoilera jamais, je décide de renoncer et d’avouer à ma femme cette « relation » qui me rend apathique. Mais, depuis, pas un jour sans penser à cette personne, a ses bons côtés complémentaires des miens, à ce que nous pourrions vivre si elle n’était pas aussi échaudée par son divorce, pas aussi fidèle à sa liberté.
5 : Surprise, alors que je parvenais à prendre le dessus, voilà que « mon » « électron libre » rentre dans le bar où je bois un verre avec ma femme !… Le charme opère toujours ! Mais je me surprends à faire preuve de beaucoup de calme, de sérénité et… d’initiative, puisqu’avec l’aval de ma femme s’organise une discution (banal) à trois ! Je me dis alors, en les regardant, que j’aimerai vraiment que mon couple officiel s'ouvre et fonctionne ainsi.
Cela m’apparaît évident, mais je n’ose le leur avouer.
Bref, que dois-je faire ?
Comment ne plus tourner autour du pot ?
Qui doit franchir le cap ?
Comment ?
Ma femme a eu un très agréable comportement en ne fuyant pas la présence de sa « rivale », en ne faisant pas la gueule. Elle a joué le jeu sans aigreur. Pour autant, je la connais (femme-maîtresse, cartésienne csp +) et elle me l’a dit : « pas question de me laisser entraîner dans une relation à trois. Pas question de me laisser m’investir sentimentalement avec une autre ». Pour elle une relation type polyamour se dessine toujours au détriment de l’un des trois et elle ne veut pas être cette personne « chandelle » sacrifiée. Par ailleurs, j’en suis sûr, elle appréhende terriblement de voir le capital affectif que je lui consacre s’amenuiser au profit d’une relation dont le but lui échappe et qui ne la convainc guère.
En attendant, je rumine toujours, me sens à moitié utile pour moi et pour les autres, à 50 % de mes moyens affectifs, etc. Un peu sous la coupe de ma légitime, humilié aussi…
Bref, d’après vous, comment nous convertir tous les trois ?

#

Popol (invité)

le mardi 22 novembre 2011 à 20h27

Salut Didix! Bienvenue.

Jolie histoire, quand même. Le problème, c'est que nous n'évangélisons pas :-)

Je ne sais pas comment faire... Si tu leur suggérais de venir lire les fils pour voir? Chacun en prend, chacun en laisse, et pis après, beeeeen... si l'heure est à la détente sur le thème, et peut-être la discussion, ce sera déjà ça.

Kistendis?

#
Profil

eolemuse

le mardi 22 novembre 2011 à 22h11

bonjour Didix!

Pfioooou! Oui très belle histoire et déjà formidable que tous les acteurs se connaissent et comprennent la situation, que vous ayez pu exprimer vos sentiments ouvertement (pas une mince affaire d'habitude dans bien des cas quand on lit les nombreux messages du site ^^""" )

bon ensuite convertir? là pas d'avis non plus, pas une religion ou une technique... :-)

mais ça semble quand même assez positif pour la suite que vous puissiez communiquer de la sorte entre adultes...c'est une excellente base sans que vous vous entredéchiriez, même si vous ne possédez pas le don d'ubiquité.

certains conseilleront quand même la lecture de bouquins via certains articles et messages ici et là sur le forum ( et on entend souvent le nom de Françoise Simpère qui revient dans les environs)

#
Profil

oasis86

le jeudi 24 novembre 2011 à 12h17

Il n'y a malheureusement pas grand chose à faire...
Oui le terme "convertir" ne me plait pas vraiment, car la seule chose à faire est de vivre au jour le jour, continuer comme tu as commencer avec tes deux amours...

Reste honnête avec elles surtout, et continue à nouer des liens avec ta nouvelle amoureuse. Si elles s'entendent bien, c'est ton petit bonus, la cerise sur le gâteau ;) il n'y a plus qu'à savourer... mais tu ne pourras jamais "convertir" l'une ou l'autre d'un choix qu'elles ne seraient pas prête à faire... alors laisse toi aller dans cette nouvelle relation :)

Au plaisir d'avoir de vos nouvelles!

#
Profil

amantparisien

le vendredi 25 novembre 2011 à 13h20

Didix, au risque de paraitre "vieux jeu", je dirai que dans ta situation, c'est a toi de prendre l'initiative...
En tant que "mec" d'abord, tu te dois d'assumer ton envie, et ne pas attendre bêtement que ton electron libre, aille graviter autour d'un autre...
et tu ne vas tout de même pas demander a ta femme de le faire pour toi.

L'attente et le hasard c'est charmant, mais çà va un temps....Tu n'es plus un ado ;-)

"Une femme vous pardonnera plus facilement un excès d'empressement, que de l'avoir fait attendre".

#
Profil

oasis86

le samedi 26 novembre 2011 à 02h04

En tant que femme je me permets de trouver cet avis un peu "macho" désolé... le "une femme pardonnera plus facilement un excès d'empressement" pas sûr!... surtout si elles n'étaient pas prêtes ou pas préparer à vouloir vivre ce genre de relation et pourraient paniquer... autant l'une que l'autre, et au final il pourrait perdre les deux et se retrouver seul... (surtout en sachant que sa deuxième amoureuse a divorcé peu de temps avant, c'est un détail a ne pas négliger, elle a bien dit que ce divorce lui avait laisser quelques cicatrices de ce que j'ai compris)

C'est un risque à prendre en fait "l'initiative". Là ce n'est pas simplement montrer sa virilité... il y a un enjeu beaucoup plus important à mon sens!

Il ne faut pas non plus tourner trop longtemps autour du pot, bien sûr! ni jouer un jeu de "suis moi je te fuis, fuis moi je te suis"... il faut trouver le juste milieu entre ces deux relations, que chacune des deux femmes puissent y trouver son compte également. Et c'est là qu'il aura gagné... mais avant d'arriver à ça il y aura des étapes pour que ses deux dulcinées acceptent... (... ou pas!) ;)

#

Popol (invité)

le samedi 26 novembre 2011 à 03h31

Mais mais mais...

Il ne semble qu'on oublie un "détail important", en incitant Didix à foncer au-devant de la charmante:

[Ma femme] me l’a dit : « pas question de me laisser entraîner dans une relation à trois. Pas question de me laisser m’investir sentimentalement avec une autre"

???

#
Profil

oasis86

le samedi 26 novembre 2011 à 23h56

oui, c'est bien pour ça que je pense il vaut mieux passer par un juste milieu, avant de foncer "dans le tas"!^^

#
Profil

Boucledoux

le dimanche 27 novembre 2011 à 08h51

Yep "en tant que mec" tout à fait d'accord avec Oasis et Popol, ce n'est pas seulement "vieux jeux" amantparisien, c'est aussi un chouilla sexiste et macho tout ça...
Et ce serait d'autant plus dommage de "foncer" que Didix et ses amies on justement commencé à faire ce qu'il y a à mon avis de mieux dans une situation pareille : essayer de se connaître pour désamorcer les fantasmes négatifs, parler pour trouver un terrain de consensus... et le consensus et le consentement en PA ça compte, non ?

Pour revenir à ce disait Dixit au début, il me semble que trouver ce terrain de consensus, ça t'impose aussi de réfléchir en ne partant pas seulement de ce qui te semble évident et de tes désirs, mais aussi des besoins, des attentes, de tes deux amies. Peut être en leur proposant (et particulièrement à ta femme) d'avancer très doucement par essais successifs ?

#

Popol (invité)

le dimanche 27 novembre 2011 à 11h31

Heu, mais je crois qu'ils n'en sont même pas là... L'épouse de Didix propose la paix de la discussion minimale, mais pas pour avancer vers le PA, plutôt pour dire qu'elle n'en veut pas.

Cette partie de la donne est incontournable; or il me semble que les propos ici partent du principe que l'objectif d'arriver au PA est déjà posé, alors que ce n'est absolument pas ce qu'elle dit, Madame Didix.

Si ce n'est pas pris en compte, ou juste comme un avis qu'elle va fatalement changer, tellement le PA c'est génial (!), il se pourrait bien que les encouragements à Didix le poussent simplement à ignorer le ressenti de sa femme et à tirer des plans sur la comète, pendant que Didixa restera tranquillement sur Terre.

Mais nul ne pourra dire ensuite qu'elle ne l'avait pas dit!, qu'elle n'en voulait pas, du PA: dans une paire d'individus, si l'un part du principe que l'autre va se ranger à son avis au lieu de considérer et de respecter l'individualité qui se manifeste, où est le vrai dialogue?

#
Profil

eolemuse

le dimanche 27 novembre 2011 à 22h33

mais c'est super les bisounours du PA! Ils vont changer le monde :-P

bon c'est bien de critiquer mais on lui propose quoi à Didix? le statu quo? merci, c'était une très belle histoire de forum... maintenant oubliez et retournez à votre gentil train train parce que madame vous dit plus ou moins de rentrer avant le couvre feu? ^^

alors qu'en fait (dans le texte si j'ai bien lu?) "Didixa" ne refuse pas une relation de "polyquelquechose" pour sa moitié ...ce n'est écrit nulle part. Ce qu'elle refuse c'est du triolisme ou qu'elle même s'investisse dans du PA ou devienne la 2nde ou la 3eme roue du carrosse! Qu'elle pense en gros que le PA est une illusion pour ados romantiques et qu'elle ne désire pas en faire les frais...

Elle désire rester l'impératrice à on va dire +95% et propose à demi mots que Didix fasse ses affaires en 5 à 7 version adultère classique pour ne pas déranger le "long fleuve tranquille" (il y a donc quand même une lueur d'espoir dans tout ça...mieux qu'une longue guerre muette)

d'où l'arrivée de Didix ici et sa bouteille d'amour sincère à la mer parce qu'il ne désire pas seulement une amourette à la sauvette ou une séparation d'avec Madame CSP+

ai je bien résumé et compris?

une/des solutions? Du temps, des conversations, aménagements et décisions par petites touches homéopathiques si c'est possible? L'intelligence des interlocuteurs?

#

Popol (invité)

le dimanche 27 novembre 2011 à 23h39

Madame Didix dit ça, textuellement, et rien d'autre, d'après ce que Didix raconte : « pas question de me laisser entraîner dans une relation à trois. Pas question de me laisser m’investir sentimentalement avec une autre".

Qu’on appelle ça du triolisme comme tu le fais, et avec l’interprétation que tu en fais ensuite et qui n’appartient qu’à toi, ou du polyamour parce que Didix vient en causer sur un forum dédié au PA, le problème reste le même. Mme veut pas, et je ne vois aucune bisounourserie dans le fait de rappeler que s'il y a quelqu'un qui a le courage de dire aussi clairement ses limites, tout en acceptant elle-même le dialogue, c'est bien elle.

La solution ne sera peut-être rien de ce que l’on envisage jusqu’ici, c’est à Didix de tenter la sienne. Et non, je ne crois pas que tu aies mieux ou moins bien saisi, compris, et résumé ce que Didix raconte : en son absence et sans intervention depuis 5 jours qu’il a posé son histoire, on peut broder tout ce qu’on veut.

Que proposes-tu toi –même ? une/des solutions ? Il y en a eu, très diverses; du temps, on en prend : cinq personnes qui répondent, c’est pas le désert, quand même, des conversations, aménagements et décisions par petites touches homéopathiques si c'est possible ? Moi j’en ai lu, et plus d’une… L'intelligence des interlocuteurs ? Dis-nous carrément que tu nous trouves idiots ;-)…

Que proposes-tu, toi-même, en-dehors des critiques que tu adresses aux autres intervenants?

#
Profil

oasis86

le lundi 28 novembre 2011 à 00h42

Personnellement c'est bien pour cela que je lui proposait de vivre au jour le jour. Je ne vois pas comment la situation pourrait avancer plus vite autrement... Surtout vis à vis de sa femme, elle est très clair dans ses propos... mais elle reste cependant ouverte au dialogue, ce qui montre quand même une assez grande ouverture d'esprit à mon sens, et c'est en partie ce qui m'a toucher dans l'histoire de Didix.

C'est donc pour cela, à mon avis, qu'il doit continuer comme il a commencer, en restant honnête avec les deux. Si quelque chose doit se passer entre lui et sa nouvelle amoureuse, cela se fera en créant une relation basée sur l'honnêteté ainsi qu'à travers le dialogue comme il a commencer, en les rassurant autant l'une que l'autre... il y aura peut être des hauts et des bats, mais se rassurer et les rassurer que tout se passera bien... (triolisme ou pas... on en est pas encore là!) :)

#
Profil

eolemuse

le lundi 28 novembre 2011 à 08h16

ah...là ça va plus être un post sur le discours de la méthode :-)

ben alors popol j'assume entièrement mon rôle d'idiot et je m'excuse si je t'ai froissé dans ta rhétorique ^^

et l'intelligence des interlocuteurs? je ne parlais pas des duellistes de forum mais bien de Didix et de ses dames, de leur histoire justement (non je ne compte pas faire une histoire à 15 avec Didix via forum)

l'histoire de Didix comporte un élément essentiel du PA : l'honnêteté/sincérité

et je ne critique pas plus ou moins les autres intervenants que toi je pense...en général je m'en abstiens complètement ou directement....là j'ai juste réagi à ton post pour voir comment on pouvait continuer la discussion et ne pas rester sur un goût d'impasse

je ne prétends pas connaitre les réponses fermes et définitives, je pose des questions (ne jamais oblitérer les points d'interrogation en fin de phrase) et des propositions réfutables sans seulement relever les oppositions (libres aux autres de dire qu'elles sont bêtes, la preuve) ;-)

je n'essaie que de donner de l'espoir à Didix car sa situation n'est pas complètement fermée...d'ailleurs on aimerait l'entendre car que lui qui peut nous répondre...sinon on continuera à interpréter et disséquer/distordre les mots selon nos propres angles

Message modifié par son auteur il y a 8 ans.

#
Profil

amantparisien

le lundi 28 novembre 2011 à 10h57

Mon idée n'est pas du tout de conseiller une attitude "macho".
Mais dans la situation décrite, atermoyer davantage relève de l'indécision.
A l'évidence, la dame attend. Sa femme aussi...
être ainsi dans une situation floue n'est confortable pour personne.

Il nous demandait, en racontant çà, quoi faire, non ? (ou tout au moins ce qu'on ferait a sa place). Là, j'ai juste donné ma réponse, et je ne suis pas un macho. Juste un homme qui ne se ment pas a lui même.

#
Profil

oasis86

le lundi 28 novembre 2011 à 12h50

Et sa femme attend quoi à ton avis? elles attendent quoi toutes les deux au juste... ? Je vois toujours pas où tu veux en venir, désolé si j'ai du mal à te comprendre, je crois pas être la seule ici, mais tes propos et explications sont les bienvenus t'inquiète pas^^...

#
Profil

Didix

le lundi 28 novembre 2011 à 18h17

Bonjour à tous,
Et PARDON, j'ai eu une semaine particulièrement chargée qui m'a tenu éloigné de ma discussion. Pardon et MERCI pour votre enthousiasme à trouver une solution à mon "problème". Tout ceci est très riche et, sans faire de consensus mou, plutôt utile en en prenant un peu partout. En tout cas je suis d’accord avec vous : oublions le verbe convertir…
La situation a un peu évolué depuis le premier post.
J'ai eu une discussion avec Mme Didixa1 (hermétique à PA) sur le thème : après 20 ans, ma personnalité plutôt tendance « papillonnage » resurgit en moi et je n'ai plus envie de le canaliser + (en substance) si j'obtenais ton autorisation pour une relation extra conjugale avec Mme Didixa2 (électron libre) je serais radicalement plus épanouie et toi aussi par retour de flamme. Et là, Didixa1 comprend, se montre digne de l’ouverture d’esprit que je lui sais possèder ! Je crois alors me diriger vers une issue favorable... Puis, hésitation et statu quo : Didixa1 me demande de ne pas insister. Et le lendemain matin, patatrac, elle se lève de mauvaise humeur et me dit que j'abuse, que je ne devrais pas lui faire tant de demande et de confidence, que si je veux je le fais, mais sans rien dire, et si elle apprend « on verra ». Bref, pour moi qui suis un fervent adepte de l'honnêteté c'est la claque, le retour en arrière. Elle m’autorise une relation adultérine classique, point barre, sachant que je ne parviendrai jamais à la lui dissimuler... Pour tout dire ce matin-là j’étais à deux doigts de demander la séparation et dans un sens cela c’est le scoop de la semaine (que je puisse l'envisager).
Maintenant, côté Didixa2, c’est l’Arlésienne ! Un seul coup de fil depuis notre soirée à trois et encore rien venant d’elle directement. Avec comme phrase au cours de cette conversation téléphonique : « Je ne m’immiscerai pas dans votre couple ». Bref, parfois j’en suis à me demander si je ne me prends pas la tête pour rien, l’une par crainte d’un nouvel engagement préférant se retrancher derrière la notion de respect de mon couple, l’autre défendant sa conception très centralisée de l’amour à deux. Et si un pas en avant deux en arrières je faisais fausse route, j’avais affaire à deux vraies monogames « inconvertibles » ? C’est ralant : je n’ai plus très envie d’une vie à deux classique et ces deux femmes pleines de personnalité et de qualités (intellectuelles, physiques, etc.) me redonneraient vraiment goût à l’amour.
En ce sens, en tout cas, vos réflexions me rassurent. Je partage notamment plutôt l’idée de qqch qui pourrait se mettre en place sur le moyen/long terme. Même si j’en aurai égoistement envie, la solution « rentre dedans » ne me semble pas appropriée.
Enfin, il y a un point qu’il ne faut pas négliger, mes fantasmes d’amour à trois ne m’empêchent pas d’avoir peur et presque mauvaise conscience. Je sous-estime notamment peut-être un peu trop, au-delà de l’organisation matérielle, l’impact sur mes enfants qui sont en âge de comprendre et qui ne pourront être bernés. Et puis se partager n’est-ce pas créer une instabilité/insatisfaction, surtout si c’est pour deux filles aussi « dures » dès le départ ?

#

Popol (invité)

le mardi 29 novembre 2011 à 00h15

Là, tu as bien fait le tour de la situation!

Peut-être que je me trompe, mais l'une comme l'autre te renvoient à ta propre responsabilité de faire un choix, alors que ce n'est pas ça que tu souhaites, faire un choix: le mood est plutôt à obtenir leur aval.

Déjà là-dessus, vous n'êtes pas d'accord, et les deux dames font plutôt bloc dans le même sens, sans se concerter.

#
Profil

eolemuse

le mardi 29 novembre 2011 à 10h41

en effet des évolutions assez contradictoires

assez d'accord avec popol...des blocages plus affirmés là et plus complexes par rapport au premier post

de la patience et de la présence, surtout ne pas forcer la situation! (à moins d'avoir des envies furieuses de créer une tempête et ramasser les morceaux derrière, voir ce qu'il reste...pas grand chose généralement)

et la "culpabilité" est un sentiment récurent (que l'on rencontre dans de nombreux messages ici)...mais qui peut se combattre en partie par "l'honnêteté" surtout que vous ne cesserez pas d'aimer les uns les autres (vu votre inquiétude là dessus ;-) )...c'est le message principal à faire passer à tout le monde et à vous en premier à mon sens.

oui pas de solutions clefs en main mais des expériences croisées et des pistes :-)

#

Popol (invité)

le mardi 29 novembre 2011 à 12h58

Le truc qui me frappe, Didix, en plus, c'est que Didixa1 a démontré qu'elle était intellectuellement d'accord, si je capte bien, alors que les tripes disaient tout le contraire.

Donc ce n'est pas un non complet, mais plutôt une ouverture à discuter. Peut-être que ce sera toujours non, à la fin du compte. Mais bon, souffler n'est pas jouer, la carte n'est pas le territoire, exétéra, exétéra.

Didixa2, elle, ne souhaite pas d'embrouilles. Et les embrouilles... sont déjà là.

Les enfants... oui, paramètre important pour la paix du ménage. Ils ne sont pas comme Aurore, la fille de Tentacara, qui aura baigné dans le trouple dès sa naissance.

Pfouiouh, ça fait beaucoup de personnes qui gravitent là autour de toi, Didix... Mais peut-être que le centre de gravité du système doit se déplacer, pour qu'il puisse rester solidaire et fonctionnel.

Comme ces systèmes solaires à double étoile, qui se tournent autour mutuellement? Mais là, vous seriez combien, dans ce système? Trois adultes et deux ou trois enfants? La carte stellaire est assez pleine pour démultiplier les risques de collision...

Personne n'a envie d'Armageddon!

Répondre

Chercher dans cette discussion

Autres discussions sur ce thème :


Espace membre

» Options de connexion