Polyamour.info

Clarisse

Clarisse

Poitiers (France)

Participation aux discussions

Discussion : Parler des gens qu'on aime

Profil

Clarisse

le mardi 27 septembre 2011 à 19h51

J'ai la sensation que c'est irresoluble comme question... et je pense que je ne vais pas m'y confronter rapidement car 1) Ceux qui me connaissent bien, connaissent ma vie sentimentale
2) Ceux qui ne savent pas, c'est qu'ils n'ont pas à savoir
3) Ceux qui ne savent pas mais me connaissent un peu tout de même, doivent largement se douter de ce que je vis +/- car je ne fais pas réellement de tabou sur ce que je vis ou au moins sur comment j'envisage le monde
4) Si je dis mon amoureux, mon amant etc je m'en fiche, c'est que j'ai eu envie de le dire
:-)

Voir dans le contexte

Discussion : Citations sur le polyamour

Profil

Clarisse

le mardi 27 septembre 2011 à 19h44

lilitu
Peut-être un peu HS, mais j'aime bien celle là :
"Seul un être libre est capable de vivre un attachement qui ne restreint ni ne ligote et de ressentir un désir incandescent qui n'a rien d'un manque."
Jacqueline Kelen

(+) (+) (+) :-)

Voir dans le contexte

Discussion : Comment gérez-vous les écarts entre vos désirs sexuels et ceux de vos partenaires ?

Profil

Clarisse

le mardi 27 septembre 2011 à 19h42

Quoiqu'il arrive dans la vie, si tu t'en saisi, c'est que tu prête. Si tu ne t'en saisie pas, c'est que tu n'es pas prête... Il faut arrêter de se charger la mule et devenir son/sa meilleure amie... Je pense qu'on ne peut rien faire d'autre. Soit bien vaillante avec toi même (j'entends bien que c'est un chemin et que ça ne se fait en cillant)... Chère clairobscure : Les ombres font naitre les lumières et les lumières éclairent les ombrent...

Voir dans le contexte

Discussion : Comment gérez-vous les écarts entre vos désirs sexuels et ceux de vos partenaires ?

Profil

Clarisse

le dimanche 25 septembre 2011 à 19h27

Dans une ancienne vie....J'ai été assez longtemps dans la position de celle qui avait moins d'envie. Mais je ne faisais jamais pour faire plaisir car c'était impossible pour moi, je ne suis pas une poupée gonflable... J'ai eu un nombre incalculable de reproches... Je me pensais frigide... Quelques années après et des bons et beaux partenaires : j'ai un appétit féroce et débordant quand je suis face à un homme qui me respecte et qui n'a pas envie de me posséder par le sexe. Qui est dans le partage... alors s'ouvre un espace entre/avec nos corps qui peut laisser aller cette belle énergie qu'est la sexualité.
Mais voilà, c'est ma façon de vivre ma sexualité, j'ai déculpabilisé, j'ai fait une thérapie (enfin pas uniquement sur ça!) puis des rencontres qui m'emmenne sur des chemins inédits... De mon point de vue, la sexualité est avant tout une rencontre avec soi, un angle d'accès à soi... puis avec l'autre.

Message modifié par son auteur il y a 11 ans.

Voir dans le contexte

Discussion : Citations sur le polyamour

Profil

Clarisse

le samedi 17 septembre 2011 à 18h45

Lunar
Ça compte  ?

Je ne sais pas si ça compte... mais c'est tellement bon!

Voir dans le contexte

Discussion : [Médias] Appels à témoins, témoignages, médias divers, etc.

Profil

Clarisse

le mardi 30 août 2011 à 10h36

Je l'ai reçu aussi. Je n'ai pas répondu car ... "votre post" oui mais lequel???
De plus, j'ai déjà été en lien via une asso (rien à voire avec le polyamour) avec réservoir prod et bien, leur façon de faire ne m'ont pas plus... Et puis quand il est précisé dans un mail "Nous ne sommes pas une
émission voyeuriste", c'est le baba de la rhétorique de désarmer un argument récurrent en s'en défendant en amont!

Voir dans le contexte

Discussion : Le cunnilingus, en bas: c'est top?

Profil

Clarisse

le samedi 13 août 2011 à 23h15

D'un point de vue perso : en apéro, en milieu de repas ou au dessert ou en encas... peu importe quand on est 2 a en avoir envie... Certains de mes partenaires n'aimaient pas ça, tant pis pour eux!

De mon expérience pro auprès d'ado : la fellation semble être vécue comme faisant partie des relations sexuelles (c'est presque obligatoire). Nan, les films porno qui auraient une influence... vous êtes mauvaise langue! Par contre, le cunni, on y pense même pas, on sait à peine ce que c'est, de tout façon le clito, ça sert à rien... (oui, je l'ai déjà entendu)

...

Voir dans le contexte

Discussion : Trop de dialogue tue

Profil

Clarisse

le samedi 13 août 2011 à 22h05

Le toucher... merveilleux outil! Quand je suis proche des gens amis, amoureux, famille, j'adore les caliner etc mais très peu me laissent faire. J'en profite quand on boit un verre de vin de trop, les gens ont les défenses qui tombent.
En contre partie, il me faut un certain temps pour que j'autorise quelqu'un à me toucher (c'est dû à mon histoire personnelle + effet culturel) mais une fois que "j'autorise" une personne à être dans cette sphère, je touche facilement.
Tout comme toi, j'ai beaucoup développé ma capacité à verbaliser mes ressentis mais le toucher, on est dans une autre sphère, qui paraît encore plus mal aisée...
Ce que je me dis, c'est que plus je le fais avec ceux qui m'entourent, plus ils s'y habituent et peut-être qu'ils le feront aussi à leur tour, à leur façon... Qui sait!

Voir dans le contexte

Discussion : Question délicate

Profil

Clarisse

le samedi 13 août 2011 à 21h55

Hello
Katsue, nous rencontrons tous, souvent des personnes qui sont prêtes à dire mieux que nous ce que nous vivons , ressentons... (nous le faisons aussi! )

Si cela, la rassure, très bien... L'essentiel est que toi, tu sois en accord avec ce que tu ressens. Les définitions, les cases sont rassurantes mais elles ne sont qu'un point de vue... Tout ça pour dire : ton amie à son point de vue, ses propres cases. A toi de créer les tiennes qui correspondent à ton monde.
Si en face, les personnes ne sont pas en capacité d'accepter comment tu vis les choses... c'est toujours et uniquement leur problème.

Voir dans le contexte

Discussion : L'angoisse du vide qui répond à l'angoisse du tout

Profil

Clarisse

le vendredi 22 juillet 2011 à 21h51

Cher RIP, tout ces mots ne sont pas de trop, tout au contraire. Cela me donne à réfléchir.

Au bout du compte, j'ai beau tourner les choses dans tout les sens, il n'y a que de vivre qui me donnera les clefs...

Je peux réfléchir, prévoir mais au bout du compte, nous avons que très peu de pouvoir sur les relations. Nous pouvons essayer des les moduler, des les vivre de telle ou telle façon mais un caillou, un trou sur le chemin et nous chutons. Un rayon de soleil après un gros orage, nous séchons avec joie...

Merci RIP!

Voir dans le contexte

Discussion : L'angoisse du vide qui répond à l'angoisse du tout

Profil

Clarisse

le vendredi 22 juillet 2011 à 19h45

Bonjour!

J'ai lu les divers débats.

Je précise que je suis toujours en questionnement et que je ne me définis pas comme PA mais pas non plus comme mono. Je ne sais pas, c'est flou pour le moment.
C'est flou car je suis célibataire depuis plusieurs mois, je n'ai pas rencontré d'homme(s!?) qui me donne(nt) envie. Et je ne collectionne pas les conquêtes car ce que j'aime c'est découvrir l'autre en amour, en amitié....

Je souhaite préciser aussi quand je dis que j'ai peur de plus être le centre du monde de l'autre, je sais pertinemment ce qui menne au désastre pour ma part. J'ai vécu une relation TRES fusionnelle qui m'a abimée. Elle m'a certes permis de grandir mais depuis je suis terrorisée par le couple et je recommence à doucement croire que je puisse plaire à quelqu'un au-delà du plan sexuel...

Fusion ou pas? Au début, jamais, tout au long? Le polyamour me permettra de-t-il de pas retomber dans la fusion... car au bout du compte, la fusion, me fait absorber l'autre sans prendre en compte qui il est... Je nourris juste mon manque

Voir dans le contexte

Discussion : L'angoisse du vide qui répond à l'angoisse du tout

Profil

Clarisse

le lundi 18 juillet 2011 à 22h31

Merci à tous pour ces intéressantes réponses...
Elles vont me permettent d'alimenter mes réflexions...

Il est vrai que les révolutions émanent de la bourgeoisie (le temps, les dispositions matériels, l'accès aux "savoirs"...)

Work in progress

Voir dans le contexte

Discussion : L'angoisse du vide qui répond à l'angoisse du tout

Profil

Clarisse

le mercredi 13 juillet 2011 à 23h19

Bonsoir, comme je l'ai mis sur mon profil, je suis en questionnement sur mes relations amoureuses. Le couple monogame me fait peur (mon souffle se bloque rien qu'à l'idée d'être coincée avec quelqu'un), l'idée d'avoir un amoureux et un amants, des amoureux, ou d'autres possibilités... me séduit! Monogame depuis tjs (oh quelques infidèlites en fin de vie de couples) mais toujours l'envie de séduire et d'être séduite (tout en me retennant , alors que souvent mes partenaires séduisaient sans aucune pudeur... ) MAIS je pense peiner a supporter un partenaire potentiel qui butine (je dois être le centre de son monde, sinon est-ce que j'existe vraiment dans son monde?) et c'est là que l'angoisse du vide débute. Est-ce que certains ont été polyamoureux puis exclusifs puis a nouveau PA? Est-ce que ce n'est pas un mode de vie bobo qui ne peut convenir qu'à des personnes ayant une aisance matérielle et temporelle? Voici quelques questions qui me trottent dans la tête! Merci a vous

Voir dans le contexte

Discussion : [Texte] Magazine Psychologies juin 2011

Profil

Clarisse

le mercredi 13 juillet 2011 à 22h55

Personnellement, ce dossier, c'est ce qui m'a permis de découvrir ce site ... Et en amont, quand j'ai vu le magazine en kiosque, je me suis dit chouette des témoignages... Je ne me rappelle pas des avis des psy (je les écoute quand ça m'arrange et je prends ce qui me convient, la vie est une question de point de vue!) donc cette porte médiatique est plutôt pas mal car ils essayent tout de même de dépasser les idées normatives de la société en laissant parler les individus qui vivent telle ou telle situation!

Voir dans le contexte

Retour au profil


Espace membre

» Options de connexion