Polyamour.info



Les messages appartiennent à leurs auteurs. Nous n'en sommes pas responsables.

Merci de consulter notre charte de discussion pour connaître les règles qui régissent les conversations sur ce site.

[Texte] Magazine Psychologies juin 2011

Médias
#
Profil

Jena

le mercredi 25 mai 2011 à 21h27

Hello,
la journaliste, Cécile Guéret, était passée à un café poly il y a quelques mois, le résultat est en kiosque aujourd'hui, dans un dossier de 5 pages : deux pages de texte, et trois témoignages/portraits d'une page, sur Guilain, Isabelle et moi-même.
Les photos sont très belles (d'Amélie Chassary), le texte est à mon avis balancé, entre quelques psy parfois critiques, mais pas trop, et des extraits de témoignages de polys.

Voici une bonne expérience de contact avec les médias, en ce qui me concerne... et ce n'est pas la première fois. Il n'y a pas que des escrocs chez les journalistes.

#
Profil

tentacara

le jeudi 26 mai 2011 à 08h48

L'article est pas mal, assez loin des jugements à l'emporte-pièce qu'on trouve si souvent ailleurs. Les photos sont belles.. Aurélien, j'te mangerais bien! ;)

#
Profil

LittleJohn

le jeudi 26 mai 2011 à 19h28

"Psychologies", au rayon "magazines féminins", y'a encore des progrès à faire... :-/

#

(compte clôturé)

le vendredi 27 mai 2011 à 12h58

J'ai lu le papier, qui est plutôt pas mal dans le genre de ce qui est sorti sur le sujet (comme celui du Nouvel Obs il y a un an). Je suis surtout contente qu'ils aient fait l'article sans moi. Merci Lutins et Lutines de prendre la relève, car aujourd'hui, je suis sur d'autres sujets de révolution, pas incompatibles dans le fond, mais question de temps! Et des bises. Meta et Aurélien, on se voit quand comme c'était prévu?

#
Profil

Jena

le samedi 28 mai 2011 à 09h43

LittleJohn
"Psychologies", au rayon "magazines féminins", y'a encore des progrès à faire... :-/

On sait bien que les hommes n'ont aucune psychologie :P

#
Profil

Fleur

le samedi 28 mai 2011 à 09h50

Très beaux clichés sans trop de clichés !! Charmant

#
Profil

dragonphoenix

le samedi 28 mai 2011 à 11h41

mais c'est qu'il y a plein d'articles intéressants... je crois que je vais l'acheter du coup...

#
Profil

Prunelle

le samedi 28 mai 2011 à 20h32

Bravo pour ce travail d' équipe , c' est un bon support qui peut introduire une discussion sur le polyamour ...chouettes photos !! :)

#
Profil

bohwaz

le dimanche 29 mai 2011 à 02h07

Lu, c'est intéressant, même si bon l'avis des psys me semble toujours un peu inutile, comme si on avait besoin de "cette" légitimité-ci. Mais bon pour un magazine qui s'appelle Psychologies, ça peut sembler cohérent. De la ligne éditoriale habituelle du magazine, l'article en ressort quand même nettement.

Ce qui me gêne c'est que c'est toujours les même personnes qui témoignent. J'ai rien contre Aurélien par exemple, au contraire, mais je trouve que c'est dommage que les journalistes ne regardent pas ce qui s'est déjà fait et constatent que quand même, interviewer toujours les même personnes, c'est un peu facile et pas très représentatif quand même.

Enfin bon je fait mon grincheux quoi ^^

#
Profil

LittleJohn

le dimanche 29 mai 2011 à 10h27

Surtout que, pour le coup, il me semblait que nous avions été assez nombreux à être d'accord pour participer vu que la journaliste semblait sérieuse... mébon :/

#
Profil

Siestacorta

le dimanche 29 mai 2011 à 10h29

J'aimerai bien dire deux trois trucs à propos de ce dossier !
Pour l'essentiel il est très bien, il évoque les sujets dont on discute ici sans déformer trop les points de vue poly...
On arrive à sentir qu'il y a un fonctionnement protéïforme des relations poly, ce qui est déjà énorme.
Merci au 3 témoins, et à la journaliste, bon travail d'exposition !

Par contre.... Il y a quelques arguments psy "critiques". Sur le principe, c'est normal, je comprend très bien qu'on présence pas le PA comme la panacée. Et je crois qu'un article analytique qui ne dirait que du posiitif là dessus, dans un grand média, me rendrait plus méfiant encore

Mais les interventions des psy, sous couvert d'expliquer les ressorts psychologiques de notre foncitonnement, sont souvent trop normatifs.
Pas forcément erronés dans leur postulat (il y a telle recherche de séductionn telle peur de manquer l'idéal...) mais beaucoup plus dans leur conclusion sur le bien-être à en tirer.

Pour résumer, nous essayerions de combattre certaines névroses du couple en y répondant par d'autres. Mais... c'est justement en faisant jouer à sa sauce les aspirations habituelles qu'un individu trouve son épanouissement,
Si notre recherche témoignait de névroses et de fantasmes, ils ne sont pas moins sains parce que sortant de la norme du couple monogame. Peut-être que les psys trouvent ça évident quand ils analysent nos turpitudes, de penser qu'elle sont pas pires. Mais dans un articles comme ça, cette distance universelle entre norme et santé psychique n'est pas rappelée. Du coup, dès qu'on dit "les poly ont ça de différent, ils ont tel fantasme d'idéal amoureux"... Ca donne toujours l'air de penser que "ben les mono classique ont dépassé ça".

Ce qui est rigoureusement faux... Les mono ont juste leurs propres problèmes, pas moins potentiellement néfastes, à résoudre.
Mono et poiy ne sont pas des solution l'un pour l'autre. Ce sont seulement des possibilités. Qu'on juge chacune sur ses résultats et ses conséquences sur le bien être des gens.

Message modifié par son auteur il y a 8 ans.

#
Profil

dragonphoenix

le dimanche 29 mai 2011 à 11h21

Concernant le choix des témoignages, avez-vous une idée des critères de sélection des journalistes ?

Dans l'absolu, j'aurais tendance à dire que la proximité géographique en est un, mais étant donné qu'il m'a semblé que c'était très francilien ici (impression peut-être fausse), je suppose que ce n'est pas ça qui a déterminé le choix d'Aurélien plutôt que quelqu'un d'autre.

Donc, savez-vous sur quoi cette journaliste s'est basée pour choisir, puisqu'apparemment elle avait le choix ?

#
Profil

Siestacorta

le dimanche 29 mai 2011 à 11h31

Je sais pas si elle a beaucoup de choix, non...

Des volontaires qui sont prêts à montrer leur tête et à raconter vraiment leur fonctionnement, que la transparence dans l'intimité corresponde à une transparence médiatique aux conséquences parfois complexes (que va penser ma DRH si elle voit mon témoignage et ma photot dans ce magazine ? Et tata michèle, qui connait tout le monde dans le bled de mes parents, si elle répète, ça donne quoi ?). Je sais pas si, aujourd'hui, c'est aussi facile d se sire poly ici que de diffuser son histoire.

Maintenant, il y a de plus en plus de lieu comme notre forum où peuvent être exposés des parcours poly, donc mécaniquement, on trouvera sans doute de plus en plus facilement quelques personnes capables de prendre sur eux une exposition à grande échelle.

Message modifié par son auteur il y a 8 ans.

#

(compte clôturé)

le dimanche 29 mai 2011 à 11h50

Un autre facteur limitant est aussi un peu la « télégénie » des histoires polyamoureuses.

Montrer deux personnes ensembles, c'est assez facile, fissent-elles parties d'une minorité. Mais quand il faut avoir la capacité de montrer simultanément une configuration de trois personnes de cette minorité, ça devient quand-même plus compliqué, et ça multiplie encore les difficultés que tu énumères.

Et on imagine quand-même bien que ça rend un reportage sur le sujet plus parlant si on voit apparaître plus de deux des protagonistes des histoires amoureuses, puisque c'est justement le sujet.

Les (rares) fois où il m'est arrivé d'avoir deux partenaires dans une même période, les circonstances simplement ont fait qu'aucune n'a réellement croisé l'autre.

Alors s'organiser pour forcer les choses et les montrer à la télé, ben... c'est délicat (c'est d'ailleurs ce que j'avais dit à Jessica au téléphone quand elle en était encore à la phase de préparation de son documentaire).

Message modifié par son auteur il y a 8 ans.

#
Profil

dragonphoenix

le dimanche 29 mai 2011 à 11h55

Siestacorta
Je sais pas si elle a beaucoup de choix, non...

Des volontaires qui sont prêts à montrer leur tête et à raconter vraiment leur fonctionnement, que la transparence dans l'intimité corresponde à une transparence médiatique aux conséquences parfois complexes (que va penser ma DRH si elle voit mon témoignage et ma photot dans ce magazine ? Et tata michèle, qui connait tout le monde dans le bled de mes parents, si elle répète, ça donne quoi ?). Je sais pas si, aujourd'hui, c'est aussi facile d se sire poly ici que de diffuser son histoire.

je suis tout à fait consciente de tout ça, je parlais juste de choix par rapport à la remarque de LittleJohn :

LittleJohn
Surtout que, pour le coup, il me semblait que nous avions été assez nombreux à être d'accord pour participer vu que la journaliste semblait sérieuse... mébon :/

#
Profil

wotan

le dimanche 29 mai 2011 à 12h22

à la lecture de l'article, j'ai été quelque peu sceptique sur l'analyse des psychologues.
Je partage totalement ton point de vu. Bravo pour l'analyse très éclairée. Biz

#
Profil

LittleJohn

le lundi 30 mai 2011 à 10h24

Ceci dit, le témoignage d'un récent poly sans aucune relation au moment de la rédaction du sujet manquait peut-être un peu d'intérêt journalistique ^^

#

(compte clôturé)

le lundi 30 mai 2011 à 11h57

;

Message modifié par son auteur il y a 8 ans.

#
Profil

Siestacorta

le lundi 30 mai 2011 à 13h25

@ Eclisse : tu as raison. Tu ne peux pas faire confiance à ton propre sens critique pour trier dans le texte le crédible du mauvais. Ni pour dire exactement ce qui te semble faux.
Ecoute ce qui te confirme dans ton idée, ne t'informe pas sur le reste.

Message modifié par son auteur il y a 8 ans.

#

(compte clôturé)

le lundi 30 mai 2011 à 14h02

.

Message modifié par son auteur il y a 8 ans.

Répondre

Chercher dans cette discussion

Autres discussions sur ce thème :


Espace membre

» Options de connexion