Polyamour.info

ln095

ln095

cergy (France)

Participation aux discussions

Discussion : TED, conférences video

Profil

ln095

le samedi 02 mai 2015 à 14h07

Bien sûr que lire de vrais livres approfondis c'est mieux. Mais c'est mieux que RIEN. Comme le faisait remarquer Tcheloviekskinoapparatom, on peut les considérer comme des introductions à des sujets que l'on peut approfondir éventuellement.
Aux US les conférences durent 18 mn, en France c'est plutôt 10. Je réfléchis à l'opportunité d'en montrer certaines à mes élèves de 3°; je crains que même 10 mn ne soit bien au dessus des capacités de concentration de certains.
Autre chose dans ces conférences par rapport à un texte écrit : on VOIT la tête du conférencier, il NOUS parle avec un ton spécifique, il blague (ou pas) , son style nous plait (ou pas), il utilise souvent un support visuel.
Tout ça pour dire qu'avec une petite cervelle, une petite culture, un temps et un courage pas illimité pour les entretenir, ces conférences avec leurs limites et leurs défauts me semblent une bénédiction...

Voir dans le contexte

Discussion : TED, conférences video

Profil

ln095

le samedi 02 mai 2015 à 11h17

Merci pour vos retours, et pour le lien vers "Polyamory and emotional literacy". Très intéressant également.
C'est drôle parce que dans la foulée je me suis intéressée au "slow sex" (prôné par Will Smith et tout le gratin d'Hollywood parait-il). La conférencière de "Polyamory and emotional literacy" devrait peut-être s'en inspirer, quand les autres font leur conférence en 18 mn, 6 lui suffisent, avec un débit de mitraillette.
Rien à dire sur le contenu, qui coule de source.

Voir dans le contexte

Discussion : TED, conférences video

Profil

ln095

le lundi 27 avril 2015 à 21h11

J'ai débarqué il y a 5 ans ici et j'ai suivi des liens qui m'ont ouvert les portes d'un monde insoupçonné où les formes de sexualité non dominantes avaient une grande place.

En cherchant des infos sur la méditation orgasmique, mon dada du moment, je suis tombée sur une vidéo faisant partie des conférences TED. Une nouvelle porte s'est ouverte à moi.
TED ça veut dire Technology, Economy, Design. Ces conférences sont nées à Los angeles. Pendant 3 jours chaque année une scène est ouvert à tous les savants et les spécialistes possibles et imaginables qui présentent des idées susceptibles de changer le monde.
J'ai vu que le mot TED a été cité une fois ici associé à "show à l'américaine" une peu racoleur avec un joli emballage marketing. Certes, c'est pas faux. Cependant je trouve que ça vaut le coup de jeter un oeil sur ces conférences vidéo de 18 mn maxi. D'autant que l'idée a essaimé à travers le monde et qu'on a nos TED-x françaises depuis 3 ou 4 ans je crois.
Personnellement je suis complètement accro et je saute d'un sujet à l'autre avec à chaque fois l'impression que je vais me coucher un peu moins ignorante.

Je suis curieuse d'avoir vos avis sur le phénomène...

Voir dans le contexte

Discussion : Une découverte !

Profil

ln095

le mardi 01 janvier 2013 à 23h12

Il me semble que par "couple libre" on fait plus souvent référence à du libertinage sans implication sentimentale. Mais là encore, il y a certainement autant de formes de couples libres que de personnes qui le pratiquent, du moment que VOUS fixez VOS règles et qu'elles vous conviennent, peu importe l'étiquette.

Voir dans le contexte

Discussion : Faire des enfants à plusieurs

Profil

ln095

le mercredi 14 novembre 2012 à 12h02

Bonjour Guudjode
J'ai suivi ta précédente intervention où tu t'interrogeais sur le polyamour et la possibilité de rencontrer qq'un. moins d'un mois plus tard tu arive avec l'idée d'avoir un enfant avec ta rencontre ! Je trouve ça vraiment très précipité, de tels changements de vie et d'idées se mûrissent au fil des mois et des années (ou c'est moi qui suis très lente!).
Mon conseil : vas-y mollo, on ne revient pas en arrière une fois l'enfant en route.

Voir dans le contexte

Discussion : Eduquer ses enfants hors des clichés de genre

Profil

ln095

le dimanche 04 novembre 2012 à 21h26

C'est déjà pas facile de trouver un(e) babysitter tout court, si en plus on le(a) veut transgenre et libre le samedi soir, ça devient carément le casse-tête ! Mais en théorie l'idée est en effet très séduisante !

Voir dans le contexte

Discussion : Salope ethique, enfin ! (et pour de vrai)

Profil

ln095

le vendredi 12 octobre 2012 à 17h31

On est le 12 et il est toujours affiché comme indisponible, la quête du graal continue !

Voir dans le contexte

Discussion : Création d'un site de rencontres polyamoureuses

Profil

ln095

le samedi 14 janvier 2012 à 17h23

Petite remarque sur la case destinée à éviter les gros lourds (j'ai du mal à imaginer qq'un écrivant "Tous les gros lourds sont les bienvenus").
Enormément de personnes le font déjà sur toutes sortes de sites: "Gros lourds passez votre chemin". Ca n'a jamais marché, pour le simple et bonne raison que personne ne s'identifie comme gros lourd. Et que nous sommes nous-mêmes sûrement le gros lourd de qq'un...

Message modifié par son auteur il y a 11 ans.

Voir dans le contexte

Discussion : Création d'un site de rencontres polyamoureuses

Profil

ln095

le dimanche 08 janvier 2012 à 09h20

Une personne qui dit un truc et qui fait / pense le contraire.
Désolée Eloisesanzache, trop fastoche celle-là !

Message modifié par son auteur il y a 11 ans.

Voir dans le contexte

Discussion : Création d'un site de rencontres polyamoureuses

Profil

ln095

le samedi 31 décembre 2011 à 10h45

Concernant okc, j'en connais en rayon car je le fréquente assidûment depuis plus d'un an.
Je pense qu'un site où il faut remplir des "cases" informatiquement ne pourra jamais rendre la diversitié des comportements et des aspirations humaines, mais on peut toujours essayer de s'en rapprocher.

Qd on est marié et qu'on cherche une relation de courte durée, automatiquement, on n'apparait plus comme marié (même si c'est ça qu'on a saisi) mais "avaliable". Le seul moyen de rester "marié" c'est de ne chercher que des amis (après libre à vous de faire ce que vous voulez avec vos amis dans la vraie vie).

Si le site est hypocrite, ses utilisateurs ne le sont pas moins. Il y a une légion de gens qui ne cherchent des amis ou des partenaire d'activité QUE de sexe opposé. Si tu veux faire du tennis, pourquoi un partenaire du même sexe que toi te dérangerait ?
La question de la bi-sexualité voire de la "pan-sexualité" (terme que j'ai découvert ici) se pose aussi. Après discussion avec des gens ayant coché la case "bi", j'ai souvent découvert qu'ils n'avaient finalement aucune expérience homosexuelle mais qu'ils gardaient le porte ouverte au cas où... Bref, je suppose qu'on ne peut pas multiplier les "cases" à l'infini, ce n'est qu'un cadre qui permet à des êtres humains de se parler avec toutes leurs complications et leurs contradictions.

Il existe aussi une recherche par mot-clé, si on tape "polyamour" par ex, on peut voir apparaitre tous ceux qui on fait figurer ce mot dans leur fiche... pratique.

Il me semble qu'il y a une différence de la part des grand chefs du site dans le traitement des photos. Il existe une charte qui spécifie que les photos doivent être personnelles et reconnaissables, ou une truc ds ce goût-là. Personnellement j'ai tenté de mettre toutes sortes de photos qui m'évoquaient sans me montrer, comme une statue, un paysage : virée à que fois. Par contre je constate que pas mal de mecs arrivent à contourner l'obstacle avec des photos rigolottes d'autre chose que d'eux-mêmes.

Au départ, le coup de la tonne de questions peut sembler rédibitoire, mais c'est finalement assez utile pour obtenir un pourcentage de "match" (à prendre avec une certaine distance). Par exemple, un polyamoureux a de fortes chances de "matcher" avec d'autres polyamoureux.

Enfin (et après, promis, je la ferme), le fait que ce soit à priori en anglais (en tout cas pour répondre aux questions) crée une selection culturelle asez incroyable je trouve. Il y a sur okc,une densité d'artistes, d'intellectuels, de globe trotteurs, d'informaticiens (mais ça c'est sur TOUS les sites) complètement hallucinante, et pratiquement jamais d'approche du type "tu suces?", comme c'est très souvent le cas ailleurs.

Conclusion : bonne chance pour faire aussi bien !

Message modifié par son auteur il y a 11 ans.

Voir dans le contexte

Discussion : Et si les pervers narcissiques étaient le pendant masculin d'aujourd'hui des "hystériques" du XIX°siècle

Profil

ln095

le vendredi 30 décembre 2011 à 18h49

Je passe mon tour (je suis une femme) mais j'ai hâte de lire la réponse à cette intéressante invitation...

Voir dans le contexte

Discussion : Et si les pervers narcissiques étaient le pendant masculin d'aujourd'hui des "hystériques" du XIX°siècle

Profil

ln095

le vendredi 30 décembre 2011 à 09h55

Whaou, ça c'est une réponse !!!!!
La partie de ton discours que je retiens (parce que je l'ai comprise !) : c'est que la prise en charge ne concerne QUE la "victime" et qu'il y a très peu de conseils données aux "coupables" souvent considérés comme des monstres incurables à éviter à tout prix.
Les victimes s'identifient comme telles parlent, pleurent, expliquent, racontent ; les "pervers" ne se reconnait pratiquement jamais sous cette étiquette et ne cherche donc pas à rémédier à son problème.

Voir dans le contexte

Discussion : Création d'un site de rencontres polyamoureuses

Profil

ln095

le mercredi 28 décembre 2011 à 20h28

Je constate qu'ici comme ailleurs, seuls les hommes sont d'accord pour payer. Je trouve le discours de Françoise simpère sur la GRATUITE de l'échange amoureux essentiel, c'est contrepoint rafraichissant à une société de consommation omniprésente.
Une femme (en tout cas toutes celles que je connais) ne paie pas pour faire des rencontres (c'est trop facile, ce serait ridicule de payer pour ça). Il est donc impensable que quiquonque paie.

Voir dans le contexte

Discussion : Création d'un site de rencontres polyamoureuses

Profil

ln095

le mercredi 28 décembre 2011 à 09h57

Le site anglophone okcupid est polyamourous-friendly, il est gratuit et assez sympa. Quelle que soit ton idée, je pense que la gratuité pour tous est un facteur important pour les polyamoureux.

Voir dans le contexte

Discussion : Et si les pervers narcissiques étaient le pendant masculin d'aujourd'hui des "hystériques" du XIX°siècle

Profil

ln095

le mardi 27 décembre 2011 à 16h49

Je vous soumets, tout chaud et assez informe la réflexion qui m'est venue dernièrement après avoir vu le film (déciliceux, courez-y) "Oh my god" dont le titre original est "hysteria".

C'est une comédie British située à Londres en 1880. Un médecin y soigne les femmes "hystériques" de la haute société. Cette maladie n'est autre qu'une étiquette médicale pratique pour regrouper toutes une série de symptomes ressenties par des femmes aisée, oisives, mal ou pas baisées et corsetées dans une société qui ne leur offre aucune place à la hauteur de leurs aspirations. Il faut qd même que je vous donne la clé de l'histoire qui rend le film si savoureux : le "traitement" consiste en un savant (et très médical) massage du clitoris, qui fait beaucoup de bien à ces dames, qui sont ainsi un peu calmées jusqu'à leur prochain rdv.Ce film, aussi incroyable que ça puisse sembler, est tiré de faits VERIDIQUES. La main du médecin ne résistant pas au traitement (il a une violente tendinite), il invente, à l'aide d'un ami bricoleur, utilisateur précoce de l'électricité fraichement découverte, le tout premier vibromasseur. Ce qui lui permet de faire fortune et de reposer sa pauvre main.

J'ai eu la chance de ne jamais croiser de trop près les sombres individus qu'on appelle les "pervers narcissiques", j'en parle donc à mon aise. Mais beaucoup de mes copines ont vu leur vie bouleversée par la rencontre et parfois le mariage avec un de ces "vampires". Le pervers narcissique est théoriquement unisexe, mais il suffit de mettre le nez dans l'abondante littérature, magazines féminins et forums (féminins) sur le sujet pour se rendre compte que cette maladie affecte presque exclusivement les hommes. Manupulateurs, méchants, violents, les symptomes sont exctrêmement divers, et ils se développent surtout quand leur nana, qu'ils croyaient avoir bien en main, leur file entre les doigts.

Et si cette étiquette n'était autre qu'un pratique fourre-tout aussi dénué de fondement scientifique que ne l'était l'hystérie au XIX°s ? La maladie de la femme frustrée par une condition d'inférieure et d'opprimée dictée par une société patriarcale n'aurait-elle pas laissé place à la maladie de l'homme frustré d'avoir perdu son pouvoir de domination et n'arrivant pas à se situer dans la théorique égalité des sexe d'aujourd'hui?

Message modifié par son auteur il y a 11 ans.

Voir dans le contexte

Discussion : Et la capote ?

Profil

ln095

le samedi 13 août 2011 à 05h44

Je sais bien que c'est peut-être prendre les choses par le petit bout de la lorgnette, mais il me semble bien que cet aspect très basique du polyamour n'a pas beaucoup été abordé ici.

Dans une histoire monogame standard (dites-moi si je me trompe), il est courant d'abandonner la capote au bout de quelques temps, une fois que chacun s'est assuré d'être "clean", que l'on a admis l'excusivité et une certaine installation dans la durée.
L'attitude, toujours standard, quand on fait en entorse en contrat (aventure, liaison, adultère) c'est alors de mettre une capote pour se protéger soi, et son conjoint(e) d'un éventuel virus qui passerait par là.

Je pense, j'imagine, que beaucoup de polyamoureux conservent plus ou moins ce modèle, ne se protégeant pas avec leur relation "primaire" et se protégeant avec leur(s) autre(s) relations(s).

Mais les puristes du polyamour réfutent la notion de relation "primaire" et de relation"satellite", mettant toutes les relations sur un pied d'égalité. Imaginons un schéma théorique, simple et mathématique, ou tout le monde aurait 2 relations à parfaite égalité et sans protection, c'est un boulevard pour toutes les MST de la création ! Alors capote pour tout le monde, et tout le tps ??? du coup le sexe libre devient sexe sous célophane !
Comment vous en sortez-vous les poly?

Dernière hypothèse (assez rarement vécue pour le moment si j'en crois ce que je lis ici): des polyamoureux décident faire un bébé. On choisit le papa à l'avance et on se protège avec l'autre amoureux? On ne se protège pas et on laisse la nature choisir?

Voir dans le contexte

Discussion : Pique- nique et cinéma de plein air à la Villette !

Profil

ln095

le samedi 13 août 2011 à 03h56

Très chouette soirée, merci Prunelle, merci la météo.

Voir dans le contexte

Discussion : Polybébé est arrivé

Profil

ln095

le samedi 13 août 2011 à 03h52

Bienvenue à bébépoly !

Voir dans le contexte

Discussion : Pique- nique et cinéma de plein air à la Villette !

Profil

ln095

le lundi 08 août 2011 à 22h58

Coucou Prunelle et tous les autres
Taratatatata (roulement de tambour) je viendrai avec mon homme, reste plus qu'à trouver un babysitter. J'ai vu le film il y a des années : superbe (c'est bien la version avec Warren Beatty et Faye Donaway ?)
Hélène

Voir dans le contexte

Discussion : Spiritualité et polyamour

Profil

ln095

le mardi 14 juin 2011 à 22h46

Eclisse
La spiritualité et les différentes croyances associées ne sont qu'une production de l'homme lequel a peur de la mort, nous sommes programmés pour cela.

Je plussoie, c'est du bon sens primaire, et je n'ai l'intention de blesser personne.

Voir dans le contexte

Retour au profil


Espace membre

» Options de connexion