Polyamour.info

Caoline

Caoline

Epinal (France)

Participation aux discussions

Discussion : Evolution d'un couple mono vers le polyamour

Profil

Caoline

le jeudi 23 mai 2019 à 20h50

bonheur
Pour participer à un café poly il faut être membre (ça parait logique).

Euh je n'ai pas rêvé tu parles bien des cafés poly et pas d'autre chose. On ne sait pas membre de quoi mais j'imagine que tu voulais dire de ce site.
Et donc je précisais que c'est faux pour la plupart des cafés poly qui sont publics, on peut en avoir l'info ici ou sur FB mais aussi par un ami, par un affichage et y aller, quand il faut s'inscrire c'est précisé avec le plus souvent une adresse mail ou un numéro de contact.

Voir dans le contexte

Discussion : Evolution d'un couple mono vers le polyamour

Profil

Caoline

le jeudi 23 mai 2019 à 18h52

@bonheur les cafés poly chez toi nécessitent une inscription donc d'avoir un compte ici mais la plupart des cafés polys sont ouverts à tous sans inscription et diffusés à plusieurs endroits.

Et oui aller ensembles à un café poly peut être une bonne idée.

Voir dans le contexte

Discussion : Evolution d'un couple mono vers le polyamour

Profil

Caoline

le mercredi 22 mai 2019 à 19h02

Mark
C'est super quand on ne ressent pas ou plus le besoin ou la nécessité de redescendre de son petit nuage avant de retrouver un.e autre de ses relations. Je dis juste qu'il faut dans certains cas ne pas occulter le ressenti de la personne auprès de laquelle on revient.

D'accord, j'avais mal compris. Mon compagnon est également toujours heureux de me retrouver et de me voir épanouie.

Voir dans le contexte

Discussion : Evolution d'un couple mono vers le polyamour

Profil

Caoline

le mardi 21 mai 2019 à 17h29

Justine
J'ai laissé un peu de temps passer, espérant que cela s'atténue et que je me sois peut être trompée sur ce que je suis (car je ne voulais pas faire de mal à mon conjoint...), mais c'est bien là ( j'ai bien sûr envie de vivre quelque chose de fort avec l'autre homme que j'aime mais sans même parler de lui et de cette relation qui évoluera dans ce sens ou pas, c'est tout une vision de la vie, des relations humaines, de valeurs et de principes qui ont beaucoup évolué en moi et qui me paraissent maintenant fondamentaux) et j'ai donc décidé d'en parler à mon conjoint l'année dernière car il était important pour moi qu'il sache ce que je pense, ce que je suis et comment j'évolue. Je ne peux pas baser une vie de couple durable sur des mensonges ou des faux-semblants.

Ca fait plaisir à lire, je me sens souvent incomprise quand je dis que ne pas tout dire à mon compagnon serait lui cacher qui je suis et donc ne plus vraiment être aimée moi, ne plus avoir une relation sincère...

C'est marrant je n'en avais pas parlé depuis des mois et je l'ai cité ce week-end, tu peux aller voir notre témoignage. Il me semble, mais ça peut être une question de perception, que mon compagnon avait quand même moins de peurs et d’inquiétudes mais très clairement c’est le vécu, après qu'il ai eu un temps de digestion, d’acceptation qui l'a rassuré. Notre récit est ici

Par rapport à ce que dit Mark, moi je n'ai jamais eu de souci pour passer de l'un à l'autre de mes amoureux, dès le départ ça a été très fluide. Pour certains de mes ex nous partagions parfois de l'intimité à 3, ça aide peut-être mais pas pour tous. Et comme le fait de pouvoir vivre toutes mes envies sans qu'il le vive mal me rendait encore plus amoureuse de lui j'ai vécu à l'époque comme une double NRE alors qu'il y a 20 ans que nous étions ensembles.

Ca me fait penser à un des plus beau moment de mon vécu polyamoureux et me donne envie de le partager. Nous étions tous les 3 au lit prêt à dormir et j'ai dit "je vous aime" et ils ont répondu, vraiment en simultané sans avoir eu la moindre possibilité de concertation puisque c'était aussitôt "Nous aussi on t'aime"

Voir dans le contexte

Discussion : Recherche conseils pour accepter et bien vivre le ployamour

Profil

Caoline

le lundi 20 mai 2019 à 13h18

@Chloe974 il me semble pertinent que tu crées une autre discussion et supprimes ce message car je ne trouve pas que les problématiques soient les mêmes. Ça éviterait de dévoyer ce fil.

Voir dans le contexte

Discussion : Filmographie sur le polyamour #1

Profil

Caoline

le lundi 20 mai 2019 à 12h21

Je partage totalement ton avis artichaut car en dehors des rares films 6 coeurs pour moi les autres ne sont pas poly. Ça n'empêche pas que ce soit des films sympas à voir mais si je m'attends à une film qui contient vraiment du polyamour, je suis super déçue.

Voir dans le contexte

Discussion : Un doux rêve

Profil

Caoline

le dimanche 19 mai 2019 à 23h05

Metci de l'avoir partagé avec nous il est très beau. Je te souhaite de l'apaisement et de la douceur dans la réalité aussi.

Voir dans le contexte

Discussion : Lexique

Profil

Caoline

le dimanche 19 mai 2019 à 13h51

J'y ai réfléchi cette nuit et la première chose qui m'est venue c'est poly-acceptants ! Sauf que c’est déjà utilisé pour autre chose. Poly-tolérants peut-être même si je dirais plutôt ça pour les partenaires de poly qui n'acceptent pas vraiment mais tolèrent. Poly-amis ?
En fait je trouve que ça devrait juste s'appeler des gens tolérants, ouverts et quelque part des gens qui n'ont pas cette tolérance, ça ne peut pas être des amis pour moi.

Voir dans le contexte

Discussion : Au fond du trou

Profil

Caoline

le dimanche 19 mai 2019 à 13h45

Comme bidibidibidi je trouve bien difficile de réagir. Il est incompréhensible pour moi qu'on puisse continuer une relation avec quelqu'un qui fait des critiques sur son corps. Qu'il n'attire pas particulièrement ok, ça peut être la personnalité qui fait qu'on aime quelqu'un mais de là à exprimer des choses vraiment négatives ça me donne la nausée.
D'ailleurs moi, même un corps qui ne m'attirerait pas du tout si je ne connais pas la personne, si je suis amoureuse, je trouve ce même corps beau, désirable, à croquer...

Voir dans le contexte

Discussion : Le rayonnement en disgrâce ?

Profil

Caoline

le dimanche 19 mai 2019 à 13h39

Pour en revenir à l'histoire de la caissière. Si elle est souriante et causante avec tout le monde ou presque et pas différente avec cet homme là, je trouve que la réaction de la copine n'est pas fondée et montre un problème chez elle mais comme beaucoup de personnes ne sont pas causantes et souriantes, on peut comprendre qu'elle puisse avoir un doute. La rassurer me semble une bonne idée.
Si l'attitude avec cet homme est différente dans le genre la caissière est troublée, fait des erreurs regard fuyant, je peux comprendre l'inconfort de la copine et donc ses remarques mais la caissière n'a pas à s'en vouloir il me semble, elle ne fait rien pour draguer, elle subit juste un trouble.
Si la caissière lui fait des yeux de braise, met en avant son décolleté, fait des sous entendus, je trouve ça irrespectueux du couple et donc de la femme qui me semble vraiment fondée à réagir.

Je dis tout ça parce qu'on est dans un contexte de norme de société monogame. Cela dit, je n'aime pas la drague active, je ne trouve pas ça correct pour les personnes visées. Je préfère une discussion franche donc même en contexte poli je suis très réticente à la séduction sous cette forme. C'est une des raisons qui me font préférer les approches via site de rencontre, pour peu que la fiche soit remplie on sait ce que l'autre cherche et si on peut potentiellement y correspondre et on affiche ce que l'on recherche (pour les personnes sincères, le mensonge est un autre souci)

Voir dans le contexte

Discussion : Le rayonnement en disgrâce ?

Profil

Caoline

le dimanche 19 mai 2019 à 13h11

bonheur
Ce n'est pas être jaloux, c'est envier. J'y vois une importante différence.

Il me semble qu'envier est une forme de jalousie.

bonheur
Pour revenir au sujet initial. Je rebondis sur les propos de Caoline. Si ta fille se fait un jour remettre à sa place par une personne qui aura interprété sa façon d'être, cette capacité (impressionnante ?) qui lui serait reprochée ? Que penserais-tu ? Ta fille a un bon contact avec un inconnu et la copine vient lui balancer des reproches, comme si elle s'était mal comportée ? Imagine et restitue moi ton impression !

Si elle est avec cette personne comme elle est avec tout le monde, naturelle, souriante, je penserais que sa copine a un souci de confiance en elle, de jalousie extrême mais si elle faisait du rentre dedans, jouait de son décolleté, lui faisait des yeux de biche, prenait une voix différente avec lui je trouve que les reproches seraient justifiés.
Je trouve complètement fou que tu n'arrives pas à voir la différence entre être rayonnante, avoir le contact facile et être dans une séduction active. Personne n'a critiqué le côté contact facile du compagnon de YBED par contre son attitude de séduction active et le fait que l'autre en face rentre dans son jeu oui c’est pour moi de l'irrespect caractérisé.

Voir dans le contexte

Discussion : Lexique

Profil

Caoline

le samedi 18 mai 2019 à 22h13

Des amis pas polys du tout mais chez qui on est bienvenus en trouple même lors de soirées en groupe type anniversaire, je les trouve polyfriendly.

Voir dans le contexte

Discussion : Le rayonnement en disgrâce ?

Profil

Caoline

le samedi 18 mai 2019 à 21h09

Sinon pour revenir à ton sujet initial qui est loin d'être celui où tu voulais en venir Bonheur, oui je suis souvent jalouse des gens qui ont le contact facile, sont capable d'aller vers des inconnus, de leurs parler... jalouse dans le sens que j'aimerais avoir les mêmes capacités pas du tout que je leurs en veux de les avoir. Je trouve ça génial heureusement qu'il y a des gens comme ça, une de mes filles a cette capacité et ça m'impressionne toujours.

Voir dans le contexte

Discussion : Le rayonnement en disgrâce ?

Profil

Caoline

le samedi 18 mai 2019 à 21h01

@bonheur je trouve tes propos contradictoires, ça servait à quoi de lui dire à celui qui avait des gestes déplacés si c'est incontrôlable ?

Voir dans le contexte

Discussion : Le rayonnement en disgrâce ?

Profil

Caoline

le samedi 18 mai 2019 à 20h37

Les violeurs non plus n'arrivent pas à se contrôler...
Du coup c'est acceptable, on ne doit pas leurs en vouloir, on doit les laisser être eux même ?
Pour moi c'est vraiment du delire de ne pas voir la différence entre être troublée, balbutier et avoir une attitude de séduction active rentre dedans même quand il n'y a pas de retour ou un retour négatif, ou quand il y a un retour positif devant une autre personne que ça blesse...
La première attitude peut être gênante, la seconde est une agression. Si on est pas capable de ne pas agresser il faut se faire soigner, se mettre ou être mis hors d'état d'agresser. Et ce n'est pas parce cette attitude de drague lourde est courante qu'elle est acceptable.

Voir dans le contexte

Discussion : Recherche conseils pour accepter et bien vivre le ployamour

Profil

Caoline

le samedi 18 mai 2019 à 12h05

Comme les autres, je t'encourage à en parler avec ta compagne car ça serait dommage d’abîmer ce beau partage que vous avez. Ce n'est même pas nécessairement pour qu'elle change le rythme, juste pour qu'elle sache, puisse être à ton écoute.
Comme l'ont dit les autres aussi te trouver des occupations sympas quand elle est avec son ami. Peut-être que tard le soir n'est pas le meilleur moment sauf si vous pouvez faire garder les enfants et que tu en profites pour sortir. Si tu dois rester seul à la maison, à un moment les enfants dorment et tu n'as plus qu'à écouter tes tripes. Ce n'est pas forcément mauvais d'écouter son ressenti, en faisant de la méditation par exemple, mais si c'est trop douloureux il faut gérer autrement pour commencer. La nuit en plus tout parait toujours plus complexe et insurmontable, pour moi en tout cas donc ça peut jouer pour toi aussi.
Bon courage mais vous êtes vraiment sur le bon chemin je pense, il ressemble un peu au notre il y a 8 ans et on a aucun regrets depuis. Si tu veux y jeter un œil notre témoignage est ici

Voir dans le contexte

Discussion : Au fond du trou

Profil

Caoline

le jeudi 16 mai 2019 à 15h34

Sans aller jusqu'à prétendre une chose fausse, (l'histoire de l'ami qui t'emmènerai) car je ne suis jamais pour le mensonge, je trouve intéressant de voir quelle va être son attitude vis à vis de la marche des fiertés. Je ne serais pas surprise qu'il veuille t'accompagner pour te surveiller ou soit tout d'un coup au dernier moment tellement malheureux que tu ne vas quand même pas l'abandonner dans ce état.
Je retrouve en effet beaucoup dans la description que tu en fais le comportement d'un homme de mon entourage vis à vis de sa compagne et des autres pour la séduction incontrôlable. Cet homme a avoué l'avoir trompée quand ça faisait des années car à ce moment là ça lui servait de le dire, puis traite sa compagne de tous les noms au moindre rapprochement avec quelqu'un puis s'excuse, joue les caliméros, promet que lui n'aura plus d'autres relations puisqu'il ne peut le tolérer pour elle, puis recommence, dans son dos ou devant.
Je fais peut-être complètement erreur, je ne suis pas psy, je n'ai pas sa version... mais c'est juste mon ressenti et je le dis comme bidi pour t'inviter à y être attentive.

Voir dans le contexte

Discussion : Lexique

Profil

Caoline

le mercredi 08 mai 2019 à 15h10

artichaut
Le fait qu'il y ai aussi le féminin dans amant·e signifie "amant et amante" et non "amant et maitresse".
Mais c'est vrai que le mot amant signifie les deux choses dans la langue française (l'être aimé, et l'être adultère).
Alors on peut le voir comme une manière de ne pas quitter le contexte monogame ou au contraire de se réapproprier le mot amant.

Sinon peut-être puis-je mettre aimé.e ?
Metamour
Partenaire d'un·e partenaire dans une relation polyamoureuse (par ex : l'aimé·e de votre aimé·e).

En tout cas les mots amant·e me semblait donner un exemple courant et simple à comprendre parmi d'autres types de relation (et partenaire) possible.
(Et il me semble important de donner un exemple, car "partenaire" pour beaucoup de gens, c'est vague.)
Amant·e a l'avantage de sous-entendre du sexe mais pas que.
Car
- Metamour sans sexe (si le/la pivot ne partage pas de sexe avec l'un·e ou les deux) ça existe, mais il est important de dire que même avec sexe ça peut fonctionner.
- inversement je ne suis pas certain que le mot Metamour ai encore du sens si y'a que que du sexe avec l'un·e des partenaire (de même un·e monobscur, j'ai tendance à ne pas le/la considérer comme Metamour)

Comme je l'ai dit, mon aversion est peut-être très personnelle et vient du fait qu'on me dit souvent "tu cherches un amant" et c'est toujours dans le sens de tromperie alors que j'exprime toujours que mensonge et cachotteries sont inacceptables pour moi.

Je pense que tout le monde ne lit pas amant.e comme amant ou amante malheureusement.
Aimé.e me parle beaucoup plus et évite l’ambiguïté.

Voir dans le contexte

Discussion : Lexique

Profil

Caoline

le mercredi 08 mai 2019 à 14h42

@artichaut tes propositions me donnent l'impression que tu veux faire rentrer chaque relation dans des toutes petites cases ce qui ne m'est vraiment pas très agréable. En plus pour les définitions tu utilises des mots avec le sens qu'ils ont pour toi, qui n'est pas forcément universel. Par exemple couple donc trouple ne signifie pas forcément habiter ensembles et fusionnel ne signifie pas forcément partager du sexe tous ensembles, ce sens là ne me serait même pas venu à l'idée. Et le mot éclaté, il ne donne vraiment pas envie.
Je préfère que chacun s'autodétermine et exprime son vécu avec ses mots quitte à devoir expliquer si incompréhension.
Mais bon, il peut y avoir des gens qui aiment.

Pour le lexique BDSM, comme bidibidibidi, je ne vois pas ce que ça viendrait faire ici. Il y a pléthore de sites qui en donnent pour les intéressés. Il y a des blogs qui parlent des 2 car les auteurs vivent les 2 mais ce n'est en rien systématique.

Message modifié par son auteur il y a un an.

Voir dans le contexte

Discussion : Lexique

Profil

Caoline

le lundi 06 mai 2019 à 10h07

Je trouve vraiment regrettable de laisser le mot amant.e alors qu'on a tant de mal à ne pas être assimilés à de la tromperie.

Voir dans le contexte

Retour au profil


Espace membre

» Options de connexion