Poly confusion ... ou le quatuor improbable. - Polyamour.info

Polyamour.info



Les messages appartiennent à leurs auteurs. Nous n'en sommes pas responsables.

Merci de consulter notre charte de discussion pour connaître les règles qui régissent les conversations sur ce site.

Poly confusion ... ou le quatuor improbable.

Témoignage
#
Profil

Kokopelli

le jeudi 18 août 2011 à 23h09

Bonsoir à tous,
je suis nouveau sur ce site où je découvre quelques unes des problématiques que je vis au quotidien.
Nous sommes 4 quinquas dans cette histoire que je résume à grand traits, avec ma subjectivité :

M en est au coeur. Mariée depuis 30 ans avec un homme qui dès l'origine a toujours eu pour elle (et pour les femmes en général me semble t'il) une libido très faible, quasi inexistante désormais. Ils vivent en frère et soeur, dans une relative harmonie, soudés également par l'éducation d'un de leurs enfants adulte handicapé. Elle apprécie la vie paisible (plan-plan ?) et la sécurité matérielle qu'il lui apporte. Elle a connu depuis 20 ans quelques amants plus ou moins durables auprès desquels elle a plus ou moins assouvi ses frustrations sexuelles.

K : le mari. Un type honnête, droit, gentil, mais sans grande fantaisie, écrasé de boulot et de responsabilités. Dépressif me semble t'il. Conscient et coupable de son absence de désir pour elle ? Homosexuel refoulé ? Il laisse a M une liberté qui pour moi est de l'indifférence.

C est le dernier amant en date : ils se connaissent depuis 7 ans. Insatisfait dans son couple, mais on ne divorce pas dans son milieu. Très plan-plan lui aussi à mon avis (rv occasionnels planifiés de longue date, toujours dans le même hôtel...). Il lui a fait découvrir l'orgasme à 44 ans. Ils sont liés par une sincère amitié amoureuse.

Je suis hors sujet jusque là : il ne s'agit que d'une banale histoire d'adultère et non de polyamour.

J'arrive dans cette histoire il y a un an. J'ai divorcé quelques mois auparavant, après 30 ans de mariage, je souffre de solitude affective et sexuelle... je me suis inscrit sur Meetic pour 6 mois. De façon passive : je reçois des dizaines de contacts, j'y réponds poliment, j'accepte quelques rv sans suite... Quelques jours avant l'expiration de mon abonnement, une visite sur ma page attire mon attention : la présentation est mystérieuse, subtile, drôle... Mon intuition me dit que c'est ELLE. Je prends l'intiative de lui écrire, la complicité est instantanée, sans mensonge puisqu'elle me dit d'emblée qu'elle est mariée. Je ne me pose aucune question : nous sommes en phase, en quête d'une relation ludique, charnelle et spirituelle, faite de moments extraordinaires, au sens propre.

Pourquoi était elle inscrite sur Meetic ? C avait retrouvé quelques semaines auparavant son amour de jeunesse et avait rompu sans trop d'élégance pour aller batifoler avec elle. Le chagrin de M puis sa déception s'étaient dissipés, son besoin de la tendresse d'un homme s'était réveillé.

Notre relation commence : je suis follement amoureux. Elle est plus dans la retenue car elle tient à préserver son couple. Nous nous voyons régulièrement, bien plus qu'en amants : confidents, compagnons de sorties et d'escapades amoureuses... je suis libre et je crois lui apporter beaucoup de la fantaisie qui manque à sa vie.
Toujours hors sujet.

Quelques semaines plus tard, elle m'avoue que C est de retour. Son escapade a pris fin. Elle tient toujours à lui et lui redonne une place dans sa vie. La situation ne me gêne pas : leur histoire est ancienne et légitime, ils se voient rarement, à mon insu, et j'ai la faiblesse de penser qu'il partage infiniment moins de bons moments avec elle que moi. Leur relation me semble pauvre, je ne l'envie pas.
Toujours hors sujet, puisque je suis le seul des 3 hommes à connaître la situation de M, à supposer que je sache tout :-)

La situation s'est compliquée pour moi ces dernières semaines. Il l'a trouve différente, plus distante, moins disponible... Il devine. Elle lui dit la vérité. Il l'accepte bon gré mal gré : probablement parce qu'il n'est pas sûr d'être l'élu s'il l'oblige à choisir entre nous 2.

Polyamour maintenant ? puisque nous sommes 2 à aimer la même femme, chacun à notre façon. Peu importent les définitions.

Je trouve la situation actuelle plus inconfortable qu'auparavant : je pressens confusément une rivalité latente, que M devra gérer en essayant de ne blesser personne, qui va la perturber. A terme, un de nous 2 en fera probablement les frais.

Je ne sais pas où nous emmène cet attelage improbable.

Mais le bonheur de M me fait plaisir : elle me semble si épanouie entre ses 3 pôles, entre ses 3 hommes : son mari-papa si rassurant, son amant-copain qui lui a appris le plaisir et le petit nouveau, amoureux libre et fantasque qu'elle est toujours prête à suivre.

Je n'ai aucun recul ni aucune lucidité sur ce que je vis, alternant au jour le jour le bonheur, la jalousie, le manque ...

Merci à ceux qui voudront bien me donner leur avis.
Laurent

#
Profil

superpseudo

le vendredi 19 août 2011 à 10h37

Ca n'a pas l'air si mal comme situation: M. est heureuse; toi tu n'est pas jaloux de C. Lui peut-être de toi, mais c'est avant tout son problème. Si ça s'aggrave ça deviendra peut-être un problème à gérer pour M., et donc pour toi, mais bon... c'est la vie.
A la limite, ce devrait être plus facile pour elle de gérer un problème avec un amant si elle peut s'appuyer sur un autre amant qui est là pour la soutenir.

#

(compte clôturé)

le samedi 20 août 2011 à 02h08

Ton histoire est hélas pour toi l'illustration parfaite de ce qu'on risque quand on ne respecte pas le proverbe ancestral issu de la sagesse néanderthalienne moraliste récente :
"les célibataires (veufs divorcés) doivent draguer des célibataires; les mariés avec enfants doivent draguer des mariés avec enfants"

en effet, vos objectifs peuvent difficilement être les mêmes :
quand on est célibataire (v, d) on cherche l'Amour, Elle(/Lui) Celle qui redonnera du sens à tout et au reste : le Centre!
Quand on est marié avec enfant, on a déjà les enfants et la gestion du patrimoine assurés : on ne cherche que de l'amour (et du sexe) : l'à-côté.
Donc votre malentendu est obligatoire. Par contre, son autre amant est parfaitement sur la même longueur d'onde (marié avec enfant), c'est donc lui qui n'a aucun souci à se faire.

Hélas pour toi, ces histoires se terminent toujours mal, et je te laisse deviner pour qui, entre la personne qui a tout et qui cherche un petit plus, et celle qui cherche tout...
Tu penses être le centre de sa vie, et tu es le bouche-trou du bouche-trou : tu imagines le grand-écart? La douleur au réveil?
Oui tu as deviné, je pense que tu vas morfler!

Reste les yeux ouverts (Meetic ou autre) : si une autre occasion passe, qui soit vraiment célibataire, n'hésite pas pendant des heures!

Bon courage puis bonne chance!

Message modifié par son auteur il y a 7 ans.

#

(compte clôturé)

le samedi 20 août 2011 à 03h02

Que de noirceur dans ton propos Eulren !! Serait-ce l'heure avancée ? Et pourtant quelle justesse dans ton proverbe de Néanderthal (+) : et une révélation de plus pour moi ce soir !
Cependant je n'adhère pas à ta vision pessimiste du quatuor. Pour en conduire un depuis un certain nombre d'années, je dis que cet "attelage improbable" peut fonctionner. Bien sûr, ce ne sera pas sans sueur, sans sorties de route, ni sans ruades. Mais ces trois étalons me semblent tout à fait compatibles et pour peu qu'aucun n'empiète sur le sentier de l'autre...
Allez Laurent, courage : bonheur, jalousie, manque, c'est le tiercé gagnant ! Du sang-froid et savoure, surtout, savoure !!!

Message modifié par son auteur il y a 7 ans.

#
Profil

LittleJohn

le samedi 20 août 2011 à 13h35

eulren
Ton histoire est hélas pour toi l'illustration parfaite de ce qu'on risque quand on ne respecte pas le proverbe ancestral issu de la sagesse néanderthalienne moraliste récente :
"les célibataires (veufs divorcés) doivent draguer des célibataires;
les mariés avec enfants doivent draguer des mariés avec enfants"

en effet, vos objectifs peuvent difficilement être les mêmes :
quand on est célibataire (v, d) on cherche l'Amour, Elle(/Lui) Celle qui redonnera du sens à tout et au reste : le Centre !
Quand on est marié avec enfant, on a déjà les enfants et la gestion du patrimoine assurés : on ne cherche que de l'amour (et du sexe) : l'à-côté.

Je trouve particulièrement savoureux de lire ce genre de propos sur un forum polyamoureux ! (enfin, je dis savoureux uniquement parce que je viens de me lever et que j'ai pas l'énergie pour me fâcher) :D

#
Profil

LuLutine

le mardi 23 août 2011 à 14h27

LittleJohn
Je trouve particulièrement savoureux de lire ce genre de propos sur un forum polyamoureux ! (enfin, je dis savoureux uniquement parce que je viens de me lever et que j'ai pas l'énergie pour me fâcher) :D

+1 ^^

#

(compte clôturé)

le mardi 23 août 2011 à 21h47

Je plussoie également !

#

(compte clôturé)

le mardi 23 août 2011 à 22h55

c'est marrant ce jeu de mettre +1 : c'est assez riche, argumenté et aidant, n'en doutons point :-D
On peut multiplier, aussi? ça rapporte des points? (+)

#
Profil

LittleJohn

le mercredi 24 août 2011 à 00h25

eulren
c'est marrant ce jeu de mettre +1 : c'est assez riche, argumenté et aidant, n'en doutons point :-D
On peut multiplier, aussi ? ça rapporte des points ? (+)

Je ne te ferai pas l'affront d'imaginer que tu ignores les usages des forums internet et des chat mais +1, c'est juste pour marque son accord.

Sur le fond, considérer que toutes les personnes mariées ont les mêmes attentes et qu'elles sont forcément différentes des attentes des célibataires qui sont, aussi, forcément, toutes les mêmes, c'est quand même une sacrée généralisation.
Et aller dire ça sur une site qui justement montre la diversité des situations et des attentes amoureuses, c'est quand-même savoureux.

#

(compte clôturé)

le mercredi 24 août 2011 à 02h06

pas la peine de me faire cet affront en effet, je ne posais pas la question de savoir ce que voulait dire +1 mais plutôt à quoi ça servait, je ne te ferai pas l'affront d'imaginer que tu ne l'avais pas compris.

Je ne généralise qu'une chose : les gens mariés sont tous mariés c'est à dire avec un époux ou une épouse, les gens célibataires sont tous célibataires.
On peut à partir de là attendre plein de choses, mais il est fort peu probable que quelqu'un de marié cherche à se marier, de même qu'un célibataire qui cherche l'amour au prix d'histoires poignantes et parfois même désespérées en disant par exemple : "Mon intuition me dit que c'est ELLE" cherche rarement un piment pour le weekend.

Ensuite, qu'on ne cherche pas tous exactement la même chose, bien entendu, de là à dire qu'on ne trouvera pas toujours la même chose en faisant les mêmes erreurs, c'est faire preuve d'un optimisme béat et peut-être même irrationnel : espérer qu'on ne se brulera pas simplement parce qu'on trouve ce fer rouge si beau qu'il ne peut pas faire mal, c'est très mignon, mais même avec la meilleure fois en l'inconnu, c'est irrationnel.
Dire aussi "oui mais toi tu t'es brûlé avec un fer rouge en forme de carré alors que là on parle d'un fer rouge en forme de rond, ça n'a rien à voir", c'est également irrationnel.
Si sous prétexte qu'on est sur un site de polyamoureux, on peut balayer en plus des carcans idéologiques les évidences les plus élémentaires, c'est qu'on a quitté la Terre. Ou qu'on confond un forum de discussion avec un forum de jeux de rôle.

Remarque, ça peut être sympa entre martiens qui se croient des terriens libres : on peut décrire une suite d'évènement prévisibles comme un chaos indescriptible de purs hasards qui se ressemblent tous mais c'est quand même du hasard puisqu'on est libre! La seule chose indispensable pour que ça marche, c'est comme l'histoire des habits neufs de l'empereur (le roi est nu!), c'est qu'au signal, tout le monde dise la même chose, le premier qui dit "le roi est nu" casse l'illusion collective.
En pratique, le premier arrivé énonce le dogme (en précisant que s'il ne s'énerve pas, c'est parce qu'il est bien gentil), et les autres mettent +1. Il ne faut surtout pas argumenter, ça risquerait de donner une quelconque valeur, épaisseur, pertinence ou existence à quelque chose qui n'existe pas (comme Alésia dans Astérix).

Je te remercie donc d'avoir ajouté quelques lignes à ton premier message même si ça reste encore assez succinct, et je suis certain que les plussoyeurs saurons trouver quelques mots plus intéressant que +1.

#
Profil

Siestacorta

le mercredi 24 août 2011 à 05h23

A quoi sert +1 ?
A juste dire à quelqu'un qu'on est d'accord avec lui sans polluer la discussion avec une répétition de ce qui vient d'être dit, et à quand même montrer à la personne son appui, parce que bien écrit, bien pensé.
Un peu comme, quand quelqu'un te parle et que tu aquiesces et sourit, ça veut dire que ça t'intéresse, que l'autre t'intéresse, que tu apprécies l'échange, mais que tu vas pas forcément pour autant lui déblatérer tout ça à chaque fois que ça se passe.

Donc, +1 n'est pas un "déni de débat", c'est justement pour ne pas dire de l'inintéressant, en sachant très bien que sur un forum, si quelqu'un a envie de dire "le roi est nu", ça va arriver. Souvent. Au point que le nombre de rhumes qu'il devrait avoir le roi, on se demande bien comment il survit.

#
Profil

Siestacorta

le mercredi 24 août 2011 à 05h30

eulren
il est fort peu probable que quelqu'un de marié cherche à se marier, de même qu'un célibataire qui cherche l'amour au prix d'histoires poignantes et parfois même désespérées en disant par exemple : "Mon intuition me dit que c'est ELLE" cherche rarement un piment pour le weekend.

Ben en fait... ça se passe souvent. C'est ce qu'on appelle les amours-passions.
On a jamais connu ça, c'est E-VI-DENT, "c'est ELLE" ou "c'est LUI", on sent tout ça au plus profond de son être, et puis, bizarrement, ça arrive parfois quand on s'emmerde, parfois quand on a pas envie de regarder le reste de sa vie en face... Et parfois sur une bonne douche d'hormones de plaisir, ou sur l'ensemble de comportements qui font que, ho, étrange, ya des gens qui s'arrangent toujours pour se caser avec les personnes qui vont leur faire du mal.

Donc, le piment pour le week-end, on le "veut" pas forcément, mais, si, souvent, on le cherche. Même si on se rend pas compte que ça devrait pas durer 100 week-end, on essaie. Et après, parfois, on est trop lâche pour avouer qu'on aurait pas dû faire durer.

Message modifié par son auteur il y a 7 ans.

#
Profil

superpseudo

le mercredi 24 août 2011 à 12h59

eulren
"les célibataires (veufs divorcés) doivent draguer des célibataires;
les mariés avec enfants doivent draguer des mariés avec enfants"

en effet, vos objectifs peuvent difficilement être les mêmes :
quand on est célibataire (v, d) on cherche l'Amour, Elle(/Lui) Celle qui redonnera du sens à tout et au reste : le Centre !
Quand on est marié avec enfant, on a déjà les enfants et la gestion du patrimoine assurés : on ne cherche que de l'amour (et du sexe) : l'à-côté.
Donc votre malentendu est obligatoire.

Mouais... pas convaincu. L'intérêt du polyamour est de laisser la porte ouverte à tous types de relations. C'est certainement pas pour se laisser enfermer dans des règles du type "les gnignis avec les gnignis et les gnagnas avec les gnagnas". Pour moi, tes idées sur ce que veulent les célibataires et ce que veulent les mariés sont des préjugés ou des généralisations très abusives.

#
Profil

Kokopelli

le mercredi 24 août 2011 à 20h49

Bonsoir à tous,

je suis flatté que mon témoignage ait pu susciter un débat aussi passionné ... sur l'utilisation du "+ 1" dans les forums :-).

Sérieusement, je remercie sincèrement ceux qui ont consacré un peu de leur temps à me donner leur avis sur ma situation.

Je n'attendais pas LA vérité, qui pourrait m'éclairer sur l'avenir de ma relation, la notion d'amour est tellement propre à chacun d'entre nous, et évolutive au gré du temps et des circonstances. J'ai la mienne, celle du moment, je souhaitais simplement en connaître d'autres.

Au plus "radical" d'entre vous, je dirais que je ne me sens nullement dans la peau du bouche-trou du bouche-trou... et quand bien même le serais-je ? Tant que je n'en souffre pas. Je sais que ne suis pas au centre de sa vie, je ne le souhaite pas, ça gâcherait tout. J'ai été au centre d'un couple durant trente ans, que la routine, les emmerdes du quotidien et l'absence de désir réciproque ont fini par patiemment décomposer. Je ne veux plus revivre ça : j'ai aussi, comme M, des enfants, un patrimoine, une vie ordinaire avec son lot de soucis.
Chacun de nous garde ça pour lui : même son indéfectible amant fait pour moi partie de sa routine.
Nous ne partageons que le ludique, le léger, le superflu, le sensuel, le spirituel, le passionnel, le magique (l'essentiel non ?)... tout ce qui n'existe pas dans nos quotidiens. C'est la seule raison d'être de notre relation.

Merci Philia d'avoir écrit ce que j'avais envie de lire : "ça peut fonctionner". Effectivement : je savoure, intensément, de vivre "à mon âge" des émotions aussi intenses. Un seul bémol à votre pertinent commentaire, je vois dans notre "attelage improbable" non pas 3 étalons mais un percheron hongre, un pauvre zèbre... et un mustang (en toute modestie).

Et merci à votre ... club ? bande ? (vous semblez tous vous connaître), secte ? :-) pour le plaisir que j'ai pris et que je prendrai encore à vous lire.

Amicalement
Laurent

#

(compte clôturé)

le jeudi 25 août 2011 à 00h35

Bonne chance, alors : pour en avoir, il suffit généralement d'avoir des désirs conscients. Tu disais juste dans ton témoignage que tu avais e la sensation que c'était "ELLE" ce qui sous-entend la quête d'une VRAIE histoire d'amour après 30 ans de moins en moins bien. C'est juste à cet endroit là que s'applique la mise en garde : si tu cherches enfin une histoire sans prise de tête où on savoure le bon sans s'enquiquiner avec le pénible, cette "intuition" est contradictoire.
Si tu cherches effectivement une belle histoire, disons que tu pars sur une course à handicap.
Mais bon, comme on n'est pas tous d'accord, tout est possible tout est réalisable c'est le jeu de la vie ;-) (boouuh mon magnétoscope :-( )

#
Profil

Siestacorta

le jeudi 25 août 2011 à 02h20

Kokopelli

Et merci à votre ... club ? bande ? (vous semblez tous vous connaître), secte ? :-) pour le plaisir que j'ai pris et que je prendrai encore à vous lire.

"Secte".
...
J'ai bien vu le smiley, mais du mal à y répondre avec le sourire, vu que les faveurs sexuelles sont un truc récurrent dans les mauvais plans, et qu'il y aurait un raccourci facile et malhonnête à dire que puisqu'on parle parfois de sexualité, on a des règles dessus...

Donc, si c'était mi-sérieux, je réponds, si ça l'était pas du tout, j'en profite pour préciser quand même.

Alors.
C'est pas parce que certains gourous à la con se complaisent dans le droit de cuissage que tous les gens qui ont plusieurs amants sont des gourous à la con, hein ?

Dans une secte, il ya abus matériel, centralisation autour d'un seul, et idéologie commune.
Vu le prenage de choux que tu peux lire régulièrement ici, tu te doutes bien que les rapports de pouvoir dans notre groupe, sont, heu... hem... inexistants. Et qu'en dehors de la possibilité d'avoir plusieurs personnes dans sa vie et de l'afficher honnêtement, on a pas vraiment de dénominateurs communs.
Essaie de nous faire voter une seule motion, mettons, sur le féminisme, sur la Foi, sur la notion même de plaisir sexuel. Si t'arrive à une unanimité, ou meme à une majorité relative... Alors t'as posé une question sur laquelle tu obtiendrais les même résultats avec des monos. Mais si tu essaies de voir si le poly nous donne des opinions communes... Ben écoute, tente, hein, tu verras.

Et, non, on est loin de tous se connaître.

Certains se rencontrent parfois, parce qu'ils habitent dans la mêmes ville....

Une connivence s'établit plus facilement parce qu'on débat ici ou dans les café poly autour de vies intimes, de problèmes privés qui affleurent rarement ainsi dans la sphère publique, tout en nous donnant tous des limites pour ne pas être dans le voyeurisme ou l'exhib.

Tu noteras, par exemple, que tu es un des rares à mettre ton prénom...
Ou que quand on parle de nos proches, on évite de les nommer.
Qu'on est plutot très pudiques sur la sensualité... (je trouve même que ça manque, même si perso j'aurai pas filé tellement la métaphore chevaline pour ça).
Ou que Bohwaz, notre admin, a bossé récemment sur des connections sécurisées en partie pour que nos données privées soit respectées.

Bref : rien du côté "communauté super serrée qui ne voit qu'elle-même", bande ou "secte" :-/

Message modifié par son auteur il y a 7 ans.

#
Profil

Siestacorta

le jeudi 25 août 2011 à 02h43

Quand à votre quatuor...
Je vais même pas te dire "ça peut marcher".
Simplemennt que l'idée même de polyamour a été posée pour exprimer qu'il y a autant de positif dans le fait d'avoir plusieurs amoureux que dans le fait d'en avoir qu'un. Que c'est pas un vol, pas un "mal", pas une malédiction.
Que les gens ne s'y font ni plus ni moins mal que dans les couples monos. Ils vivent ce qu'ils ont à vivre.

Et que la part d'honnêteté que ça demande peut, en poussant un peu le travail éthique et/ou psychologique, être prolongé sur plusieurs aspects de la vie. Et qu'en ça, oui, c'est possiblement très constructif. Bien plus que les père-la-morale qui te disent quoi sentir, quoi faire, mais qui hurlent comme des cochons qu'on égorge si, rho, ils sont trahis sur quelque chose qu'ils n'avaient pas à exiger : un contrainte de liberté sans discussion préalable.

Répondre

Chercher dans cette discussion

Autres discussions sur ce thème :


Espace membre

» Options de connexion