Polyamour.info



Les messages appartiennent à leurs auteurs. Nous n'en sommes pas responsables.

Merci de consulter notre charte de discussion pour connaître les règles qui régissent les conversations sur ce site.

Ma copine est polyamoureuse mais pas moi !

Témoignage
#
Profil

Elena

le samedi 22 janvier 2011 à 18h47

Bonjour à tou-te-s,

Je viens de découvrir votre site que je trouve par ailleurs très instructif, merci !
J'espère que mon message est dans la bonne rubrique.

Pour vous parler un peu de moi, je suis homosexuelle et en couple depuis quelques semaines avec une femme bisexuelle qui s'avère également être polyamoureuse et qui avait une relation pour le moins ambigüe avec un homme avant de me rencontrer. Elle ne m'en avait jamais parlé et je l'ai appris dans des circonstances plutôt sordides. Malgré tout, je n'ai pas voulu la quitter parce qu'après tout, je l'aimais et elle m'aimait donc peu importe qui d'autre elle aimait...
Maintenant, deux problèmes (de conscience) se posent à moi. Premièrement, elle veut que cet homme soit le père de son enfant mais elle désire aussi que nous élevions cet enfant ensemble. Cela ne me plait pas car je me sens forcée d'avoir une relation avec cet homme (par le biais de cet enfant) alors que je ne le veux pas. Ce n'est pas qu'il me soit antipathique mais je ne ressens rien pour lui, je n'ai pas fait le choix de le faire entrer dans ma vie et nous ne partageons rien si ce n'est que nous avons tous les deux une relation avec mon amie.
En outre, elle désire également faire un mariage religieux (selon elle, pour faciliter les choses avec la famille de cet homme) avec lui et un mariage civil avec moi, tout en m'assurant que je suis sa partenaire "principale". J'ai surtout l'impression qu'elle insiste sur le fait que je sois sa compagne "principale" pour me faire mieux accepter la situation mais du coup, j'ai aussi l'impression qu'elle n'est pas totalement sincère avec moi et c'est ce qui me dérange le plus dans cette histoire.

Je ne suis pas contre le fait qu'elle voit cet autre homme ou qu'elle désire se marier et avoir un enfant avec lui mais dans ce cas là, je préfère prendre mon indépendance vis à vis d'elle, ce qui la dérange... Elle tient absolument à emménager avec moi.
Elle m'avait auparavant demandé s'il serait possible que nous vivions tous les 3 sous le même toit, chose que j'ai refusé.

J'ai un peu l'impression d'être dans la négociation perpétuelle ! J'ai essayé de lui faire comprendre que son autre relation ne me dérangeait pas dans la mesure où je n'étais pas impliquée mais j'ai l'impression qu'elle veut à tout prix que j'ai un rôle là dedans...

Avez-vous des conseils à offrir à une jeune monoamoureuse qui essaye de ne pas trop se fermer à la question ? ;-)
J'essaye de faire un travail sur moi-même mais j'ai peur qu'à force d'être constamment sollicitée ("est-ce que je peux faire ceci avec lui ? et ceci ? et cela ?"...), je ne décide tout simplement de mettre fin à cette relation.

#
Profil

LuLutine

le samedi 22 janvier 2011 à 19h48

Elena
Elle ne m'en avait jamais parlé et je l'ai appris dans des circonstances plutôt sordides.

Ca, ce n'est peut-être pas très polyamoureux de sa part...enfin, cela dit ça ne fait que quelques semaines que vous êtes ensemble, on peut aussi comprendre qu'elle n'ait pas voulu aborder ce genre de sujet trop vite.
Le forum recèle d'ailleurs quelques sujets sur les questions du type : "A quel moment dit-on qu'on est poly, qu'on a une (des) autre(s) relation(s)", etc.

Elena
Premièrement, elle veut que cet homme soit le père de son enfant mais elle désire aussi que nous élevions cet enfant ensemble. Cela ne me plait pas

Si cela ne te plaît pas, j'estime que tu as le droit de le dire et d'agir en conséquence. Oui, tu as le droit de prendre tes distances si elle veut élever un enfant qu'elle aura avec cet homme, oui tu as le droit de ne pas vouloir t'occuper de l'enfant. Surtout si tu ne désires pas d'enfant : pourquoi t'imposerait-elle cette responsabilité ? (Qui est assez énorme, rappelons-le.)

Elena
En outre, elle désire également faire un mariage religieux (selon elle, pour faciliter les choses avec la famille de cet homme) avec lui et un mariage civil avec moi

Là, ce que je ne comprends pas, c'est que si je me souviens bien, en France les mariages religieux ne sont célébrés que si le mariage civil a eu lieu....ça risque de coincer non ?
Quelle est la religion de cet homme (si ça n'est pas indiscret) ?

Et puis entre vous, il ne peut y avoir de mariage en France, seulement un PACS. Et pour elle, il faut choisir : on ne peux être marié(e) ET pacsé(e) à la fois !

Elena
J'ai un peu l'impression d'être dans la négociation perpétuelle !

La négociation perpétuelle, dans une relation (avec un(e)) poly, ça ne me choque pas plus que ça. Mais il faut que ça aboutisse à des situations qui satisfont les deux partenaires. Pas que l'un(e) cherche à avoir à tout prix le dernier mot et/ou ce qu'il (elle) veut, au détriment de l'autre...tu donnes le sentiment que c'est peut-être un peu ce que fait ta partenaire :\

#
Profil

Elena

le samedi 22 janvier 2011 à 22h16

Merci pour ta réponse. :)

Je comprends qu'elle n'ait pas voulu aborder le sujet d'entrée de jeu et je ne le lui reproche pas tellement, au final. Je comprends aussi que rompre avec son autre compagnon la ferait souffrir donc je ne lui demande pas et j'ai suffisamment travaillé sur moi pour que ça ne me fasse plus souffrir non plus. Simplement, quand elle me demande s'il pourrait emménager avec nous ou ce genre de choses, je crois que ça me demanderait plus de nier mes propres désirs que du travail sur moi-même !

Au sujet du mariage, ils sont tous les deux chrétiens orthodoxes. Son mariage avec lui serait purement religieux et n'aurait aucune autre incidence, ce serait juste symbolique (d'après ce qu'elle me dit). Je ne savais pas que c'était subordonné à un mariage civil, cela dit ! Je suis agnostique donc c'est quelque chose que je ne comprends pas très bien...
Quand je parlais de mariage entre elle et moi, je sous-entendais le PACS, c'était un abus de langage, désolée. ;)

Je ne voudrais pas non plus donner l'impression qu'elle cherche à m'imposer ses décisions car dans les faits, elle me demande souvent mon avis et elle veut qu'on prenne les décisions ensemble. Simplement, quand elle me demande vis à vis de lui "est-ce que tu serais prête à accepter que... ?", je le comprends comme "je serais malheureuse si tu refusais que..." et du coup, je me sens coupable de lui dire que "non, je ne veux pas ceci ou cela"...

#
Profil

Clown_Triste

le lundi 24 janvier 2011 à 10h03

Bonjour Elena,

Bienvenue sur le forum (et bravo pour ta plume agréable à lire :)

Je vais jeter sur ton récit un regard très extérieur, nourri de ce que tu nous racontes et de ce que j'ai moi-même appris de la vie. Je te laisse le soin d'y piocher ce que tu voudras.

Je lis : "je suis homosexuelle et en couple depuis quelques semaines avec une femme bisexuelle qui s'avère également être polyamoureuse [...] elle veut que cet homme soit le père de son enfant mais elle désire aussi que nous élevions cet enfant ensemble."
Et là mon cerveau lance un tonitruant "WTF?". Ensemble depuis quelques semaines, ton amie voudrais déjà que tu t'engages à élever un enfant ?
En plus de ton introduction brusque dans l'univers des amours plurielles, déjà difficile à vivre, ça me semble pour le moins précipité, voire délirant.
Pour ma part, quelqu'un qui après quelques semaines (sans doutes nourries de sentiments forts, certes) me proposait de m'engager à élever un enfant avec elle, ça me ferait sérieusement m'interroger.
Si en plus il s'avère que la personne m'a caché quelque chose d'aussi important qu'une autre relation, il me semble que se lancer dans une telle aventure serait carrément hasardeux.
Certes, j'imagine que tu serais une sorte de "tata" pour cet enfant et pas obligé de t'occuper de lui et de le voir grandir toute sa vie durant, mais quand même, quelle légèreté !
Ton amie me semble agir de manière super précipitée, irréfléchie. Cette histoire de mariage religieux "symbolique mais aussi pour les parents de l'homme" le prouve.
Comment croire à un projet mûrement réfléchi quand quelqu'un t'annonce vouloir se marier religieusement avec A et en même temps nouer un PACS avec B (toi) ?

Par ailleurs, pourquoi tient-elle à emménager avec toi ? Vous ne vous connaissez que depuis quelques semaines... Pensez-vous que la vie quotidienne sous un même toit, c'est la même chose que des rendez-vous passionnés où l'on apprend tout juste à se connaître ?

Bref, je trouve tout ça plutôt flippant car précipité et je t'invite à la prudence et à ne surtout pas t'engager dans quelque chose auquel tu n'as pas eu le temps de réfléchir et d'adhérer de peur de "lui faire de la peine". Si elle t'aime, elle aussi se montrera compréhensive et patiente.

Prenez le temps de vous connaître vraiment, d'essayer de trouver votre équilibre, mais ne te laisse pas envahir. Et assure-toi de la solidité de cet amour avant de bâtir des choses comme un PACS, un enfant, une cohabitation, l'inclusion d'un homme dans votre quotidien, etc.

Bon courage à toi,

Amicalement,

C.T.

Message modifié par son auteur il y a 7 ans.

#
Profil

LuLutine

le lundi 24 janvier 2011 à 21h47

Elena
Au sujet du mariage, ils sont tous les deux chrétiens orthodoxes. Son mariage avec lui serait purement religieux et n'aurait aucune autre incidence, ce serait juste symbolique (d'après ce qu'elle me dit). Je ne savais pas que c'était subordonné à un mariage civil, cela dit !

Ben, en France...il me semble bien que le mariage religieux n'est célébré que si le mariage civil a eu lieu...ce qui l'empêcherait de contracter un PACS, car on ne peut pas être marié(e) et pacsé(e) en même temps !

Elena
quand elle me demande vis à vis de lui "est-ce que tu serais prête à accepter que... ?", je le comprends comme "je serais malheureuse si tu refusais que..." et du coup, je me sens coupable de lui dire que "non, je ne veux pas ceci ou cela"...

Est-ce que c'est vraiment ce qu'elle sous-entend (qu'elle serait malheureuse si tu refusais), ou bien c'est toi qui te fais des idées ?
Peut-être qu'en discuter avec elle serait pas mal...parfois, on interprète un peu trop les paroles des autres...

#
Profil

Elena

le mardi 25 janvier 2011 à 01h40

@Clown Triste: Merci pour le compliment ! J'ai essayé de rendre mon récit le plus clair possible, étant donné que ça me semblait déjà très confus dans la réalité. :)

J'ai l'impression que depuis que je lui ai dit que son autre relation n'était pas un motif de rupture pour moi, elle veut précipiter les choses (ces histoires de mariage et compagnie... !), peut-être de peur que je ne change d'avis ? Le fait est que j'ai peur de lui dire maintenant que je serais capable de tout supporter mais qu'au final, la pression me fasse craquer au bout de quelques mois. Il m'a déjà fallu un certain temps pour ne plus ressentir de jalousie vis à vis de “l'autre”. Je ne l'ai jamais manifesté devant elle cela dit, j'ai tout intériorisé.

Et concernant cet enfant qu'elle désire, je sais que ça fait plusieurs années qu'elle y réfléchit et qu'elle a fait de nombreuses fausses couches auparavant. Avant que nous ne nous rencontrions, elle avait décidé d'avoir cet enfant coûte que coûte, quitte à devoir le faire "toute seule". Mon inclusion dans ce projet est purement accidentelle, si je puis m'exprimer ainsi. Mais après tout, je considère que la vie est une suite d'accidents plus ou moins heureux. :)
Cela dit, il est vrai qu'elle manque de stabilité sur bien des plans, notamment émotionnel. Je suis d'ailleurs bien contente de constater grâce à ce forum que cela n'a rien à voir avec le polyamour en lui-même ! ;)

Je n'ai pas particulièrement peur de l'engagement mais quand on m'en demande trop d'un coup, j'ai tendance à dire "non !" très facilement, ce qui est la cause principale de beaucoup de nos conflits en ce moment même.
Je dois la revoir demain, je vais essayer de mieux lui communiquer ce que je ressens.

@LuLutine: De toute façon, pour le PACS, il faut justifier d'un domicile commun... Quoi qu'il en soit, je n'avais pas l'intention de signer le moindre papier maintenant, les circonstances ne s'y prêtent vraiment pas et vos points de vue me le confirment !

Quant au fossé entre ce que je comprends et ce qu'elle veut vraiment dire, je ne sais pas trop. La dernière fois que nous avons discuté, elle a remis cette histoire de cohabitation avec son compagnon sur le tapis et elle m'a dit que ce serait plus simple comme ça et que dans le cas contraire, ce serait comme lui demander de mener une double vie (devoir faire des allers et retours entre lui et moi)...
Elle pense que je refuse par simple jalousie mais de mon point de vue, il s'agit plutôt de préserver ma propre intimité puisque je n'ai vraiment aucun ressentiment envers cet homme qui ne m'a rien fait et qui de toute façon, faisait partie de sa vie avant moi.

Merci pour vos réponses rassurantes en tout cas ! Je crois que je serais plus à même d'avoir une discussion sérieuse avec elle maintenant car en effet, ces derniers temps c'est plus la crainte de lui faire de la peine qui dictait mes réponses plutôt que mes véritables sentiments.

#
Profil

LuLutine

le mardi 25 janvier 2011 à 20h36

Elena
La dernière fois que nous avons discuté, elle a remis cette histoire de cohabitation avec son compagnon sur le tapis et elle m'a dit que ce serait plus simple comme ça et que dans le cas contraire, ce serait comme lui demander de mener une double vie (devoir faire des allers et retours entre lui et moi)...

Il me semble que tentacara a dit (sur un autre sujet probablement) que ses deux amoureux ne souhaitent pas vivre dans le même logement.
Alors, l'un des deux prend juste un appartement à proximité d'elle et de son autre amoureux.

Ca pourrait être une solution dans ton cas aussi, non ?

Peut-être que si tentacara voit ce message, elle peut répondre, et/ou peut-être que tu peux la contacter en privé (si elle accepte les messages privés, il y aura un lien sur son profil).

#

(compte clôturé)

le mercredi 26 janvier 2011 à 15h52

je trouve ton amie, très égocentrique, elle pense plus a son bien être, qu'aux personnes qui l'entoure....

Comme le dit si bien clown- triste, ça me semble un peu rapide de faire des projets avec une personne que l'on n' a pas encore vraiment eu l'occasion de connaitre. Pour ma part, quelques semaines ce n'est pas suffisant. Et, surtout qu'elle t'a déjà menti, dès de début de la relation. C'est vraiment pas fair-play de sa part

Prends le temps d'analyser les choses, de voir ce que toi tu veux, sans te forcer à le faire, pour lui faire plaisir.

#
Profil

tentacara

le mercredi 26 janvier 2011 à 16h59

Salut Elena,

J'ai lu ton histoire avec grand intérêt et je trouve tes réactions d'une rare intelligence humaine.

Il me semble que ce serait une grave erreur pour vous trois et un éventuel enfant que la situation soit forcée ou qu'aucun de vous y ressente la moindre contrainte.

Comme l'a dit Lulutine, j'ai moi aussi choisi d'avoir un enfant avec l'un de mes compagnons. Nous nous sommes PACSé, nous achetons un appartement et nous élèverons ensemble cet enfant que nous désirons tous les deux. Mes deux hommes, après plus d'une année de contacts réguliers, de soirées, week ends, discussions, (etc..) ne sont pas prêts à vivre sous le même toit car il ne se sont pas choisis, ne ressentent pas de sentiments amoureux l'un pour l'autre, ce que je respecte absolument. Ils ont en revanche appris à se connaître, à s'apprécier, à se faire confiance et sont devenus des amis avec le temps. J'ai dû faire mes choix et prendre des décisions qui m'engagent pour le reste de ma vie en tenant compte de cet état de fait. Mon second compagnon a donc décidé de se loger le plus proche possible de notre futur appartement familial pour être le plus impliqué possible dans ma vie, celle de l'enfant et par conséquent de son futur père. Toutes ces décisions, cette organisation ont relevé d'un long processus de réflexion, de dialogue et d'apprentissage les uns des autres.

Il me semble réellement dangereux de la part de ton amie de précipiter des évènements qui engagent la vie et le bonheur de tant de personnes.

Je comprends que tu n'aies pas particulièrement envie de fréquenter plus que nécessaire son amoureux, mais certaines décisions t'appartiennent.
Ta compagne semble voir une vraie priorité dans la maternité. Elle semble décidée aussi à la vivre aux côtés de cet homme (qui est parfaitement en droit de désirer vivre avec son enfant). A toi de décider comment te placer compte tenu de ces paramètres.
Rester ou non avec ta compagne, t'investir ou non dans la famille qu'elle entend fonder (en ayant conscience que cela signifie des liens étroits avec le père), sans même parler de vivre ou non avec eux.

Quoi qu'il en soit, comme le disait C.T., je doute que l'on puisse prendre sereinement ce genre de décision après quelques semaines de relation. Laisse faire le temps, vois comment vos relations se développent, se stabilisent et ne cède pas à la culpabilité. Les engagement que l'on te demande de prendre sont lourds de conséquences pour tout le monde.

Une dernière chose : en France, un mariage religieux ne peut effectivement pas être célébré sans un mariage civil préalable, et bien sûr, aucun PACS ne peut être signé avec une personne mariée. Le mariage comme le PACS demande une adresse officielle commune, même si la réalité de la vie commune n'est pas indispensable.

Je te souhaite beaucoup de courage et n'hésite pas à demander ici des conseils. Tu peux aussi m'écrire en MP si je peux t'être d'une quelconque utilité.

#
Profil

Xavier

le jeudi 03 février 2011 à 15h57

En lisant un peu rapidement ces échanges, j'ai eu la vague impression que ton amie cherchait en effet à avoir un enfant avec un homme qu'elle aime, mais qui sorte de ton ventre. Tu dis qu'elle a fait de nombreuses fausses couches. Cherche-t-elle une mère porteuse ?

Quand à savoir s'il faut oser dire non ou pas au risque de culpabiliser, il te faut y réfléchir ! :)

Xavier

Répondre

Chercher dans cette discussion

Autres discussions sur ce thème :


Espace membre

» Options de connexion