Polyamour.info



Les messages appartiennent à leurs auteurs. Nous n'en sommes pas responsables.

Merci de consulter notre charte de discussion pour connaître les règles qui régissent les conversations sur ce site.

Faites-vous aux autres ce que vous n'aimeriez pas que l'on vous fasse?

Témoignage
#

Et moi et moi et moi (invité)

le lundi 28 mars 2011 à 15h43

Culpabilité, quand tu nous tiens. Même polyamoureuse... Une relation avec quelqu'un qui est déjà en couple avec une personne que l'on connaît, sans que cette dernière ne le sache. Faire comme si de rien n'était avec elle. Je n'aimerais pas être dans sa situation. Je n'aimerais pas que quelqu'un me fasse ce coup. Et pourtant je le fais. Ce n'est pas à moi à lui en parler. Mais j'avoue que je préfère qu'elle ne l'apprenne jamais. Je tomberais six pieds sous terre.

#
Profil

Siestacorta

le lundi 28 mars 2011 à 16h15

oui, mais je vois pas qui est poly, dans cette situation ?

#

Et moi et moi et moi (invité)

le lundi 28 mars 2011 à 16h27

C'est moi. Et mon conjoint. J'aurais préféré au départ que mon amant en parle à sa femme. Mais il disait que ce n'était pas possible à cause de la fragilité de leur relation. J'aurais dû dire non. Mais j'ai continué quand même. Lui n'est pas poly, il est dans la situation habituelle de l'infidélité, et je m'y retrouve par la bande. À devoir faire comme si de rien était avec sa femme. Je me justifie en me disant que je ne suis pas responsable, mais la vérité, c'est que je n'aurais pas aimé qu'on me fasse ce que je lui ai fait.

#
Profil

Siestacorta

le lundi 28 mars 2011 à 16h52

Je vois...
C'est souvent, ça qu'un mensonge (celui de ton amant marié) en entraîne un autre par solidarité (le tien).

Ya pas d'absolu sur les bienfaits de la vérité : toi tu n'aimerais pas qu'on te cache des choses comme ça, mais il y a des gens qui préfèrent ne pas savoir.

La vérité n'est pas toujours quelque chose de bon... D'un côté, il y a des gens qu'on rend malheureux en la disant, d'un autre il y a des gens qui disent la vérité seulement par "égocentrisme", pour pas se compliquer la vie.

Culpabiliser nous sert parfois d'alerte sur une situation. C'est une facette de notre sensibilité. Mais on deviendrait sourd à n'écouter que les alertes, et pas les autres échos de notre sensibilité, de notre éthique.

Ce n'est donc pas systématique, mais le mensonge est souvent néfaste... Parce que pour la personne à qui on a menti, la réalité aura été faussée. Il y a un moment où en agissant selon ce qu'on lui a dit du réel, il sera surpris de tomber, là où il avait une illusion de sol sous ses pieds.

C'est sur cette continuité, sur l'avenir d'un mensonge, qu'il faut faire marcher ta balance morale.
Combien de temps tu crois pouvoir faire l'effort du mensonge ? Si tu peux longtemps, pas de problème. Si ça te coûte de plus en plus... Si tu devines de plus en plus que la contrefaçon du réel risque de péter, que tu ne peux pas garantir le bien-être des uns et et des autres, là, oui, tu peux écouter ton alerte.
Soit quitter le menteur qui te pousse au mensonge, soit commencer à évoquer les avantages pratiques et moraux de l'honnêteté.

Message modifié par son auteur il y a 9 ans.

Répondre

Chercher dans cette discussion

Autres discussions sur ce thème :


Espace membre

» Options de connexion