Polyamour.info



Les messages appartiennent à leurs auteurs. Nous n'en sommes pas responsables.

Merci de consulter notre charte de discussion pour connaître les règles qui régissent les conversations sur ce site.

[Vocabulaire] Relation ou pas ?

Romantisme
#
Profil

Jena

le lundi 01 novembre 2010 à 03h47

xkcd.com/539/

Et vous, avec quoi mesurez-vous la naissance d'une nouvelle relation ?

#
Profil

Gin

le lundi 01 novembre 2010 à 08h33

Est-ce que ça se "mesure" vraiment ?!

Le petit dessin est une caricature, on ne calcule pas comme ça dans la vraie vie, si ?

M'enfin, si c'est pour savoir si "je peux amener mon chéri pour dîner", la mesure est toute trouvée pour moi, je ne l'amène pas. Vieille relation ou pas.

#
Profil

Siestacorta

le lundi 01 novembre 2010 à 10h59

Sur le dessin, je retombe sur l'expression "significant other". A la fois très précise, bien pratique, et un peu politiquement correcte...

Message modifié par son auteur il y a 9 ans.

#
Profil

LuLutine

le lundi 01 novembre 2010 à 12h00

Je connaissais déjà ce strip. C'est très drôle (comme beaucoup de xkcd), mais "dans la vraie vie" je ne mesure pas une relation au temps passé avec la personne. Pour moi ça n'a aucun sens.

Quand j'ai une relation, elle a autant d'importance que je passe toutes mes journées avec la personne, ou bien deux heures par mois !

En fait, je ne mesure rien du tout. Quand quelqu'un compte pour moi, il compte pour moi !

Je ne comprends pas bien ce que tu veux "mesurer" à vrai dire...

#
Profil

Siestacorta

le lundi 01 novembre 2010 à 12h12

Je crois qu'aurel demande à partir à de combien de temps, de rencontres et à quel repère avec quelqu'un on considère être dans une relation, au d'être dans la période "avant", où on se drague et où on se connait pas tellement (le "casual dating" évoqué dans le strip)

#

(compte clôturé)

le lundi 01 novembre 2010 à 12h48

même une nuit passée avec la personne c'est une relation... enfin c'est ce que je pense. Je suis peut être fleur bleue...

#
Profil

Pinklady

le lundi 01 novembre 2010 à 13h02

J'ai aussi tendance a le penser et ca rentre dans le concept du polyamour, Neanmoins certains hommes que j'ai fréquentés refusent d'entendre cela . le terme de relation etant trop engageant semble til. J'aimerais avoir l'avis des hommes ici.

madeline59
même une nuit passée avec la personne c'est une relation... enfin c'est ce que je pense. Je suis peut être fleur bleue...

#
Profil

nestal

le lundi 01 novembre 2010 à 14h24

Je (homme) rejoins madeline59 et gg0125: une nuit passée, c'est une relation. Chaque rencontre est une relation, même sans intimité sexuelle, d'ailleurs. Mais à partir où il y a échange personnel, un lien (relation = relier) est créé.

#

(compte clôturé)

le lundi 01 novembre 2010 à 15h15

Pour pouvoir continuer à disctuer, il faudrait simplement s'entendre sur ce que signifie "relation". Par expérience, des choses bien différentes d'une personne à l'autre. Et finalement, si on discute sur ce qu'est une relation, on finira certainement par trouver (implicitement même) ce qui caractérise son "début".

#
Profil

LuLutine

le lundi 01 novembre 2010 à 18h05

A partir du moment où les deux ont exprimé le souhait de passer du temps ensemble (avec ou sans sexe) et où il y a une attirance/affection réciproque, pour moi c'est une relation.

En gros, un "coup de foudre" peut déboucher sur une relation.

Pour la nature de la relation (amicale, amoureuse, amicalo-amoureuse....), est-ce que c'est si important de mettre une étiquette dessus dès le début ?
Si pour moi une relation est importante, je le dis à l'autre, je lui dis en gros ce que je ressens et comment je vois les choses, histoire de se mettre sur la même longueur d'ondes (si on ne l'est pas, je sais m'adapter !).

#

(compte clôturé)

le lundi 01 novembre 2010 à 23h10

La vie est faite de relation, nous sommes tout le temps en relation : professionnel, amicale, amoureuses... même quand on dit pardon pour descendre du métro, sauf peut être quand on est tout seul avec soit même, quoique...;)

MAis

Aurelien
Et vous, avec quoi mesurez-vous la naissance d'une nouvelle relation ?

.

Aurélien, est que tu parles de relation amoureuse ou qui pourrait le devenir ? ou pas du tout ?

#
Profil

Jena

le mardi 02 novembre 2010 à 13h20

Wéééé plein de réponses \o/

Pour donner mon avis sur la question (parce que, croyez-le ou non, le dessin n'est pas de moi), je ne pense pas qu'une nuit ensemble crée une relation. Des nuits avec des inconnus, dont le prénom nous échappe une semaine après, ça arrive, et il y a bien une différence entre "relation sexuelle" (aka "coup d'un soir") et une relation amoureuse.

Du coup, si on se voit, de temps à autre, sans pour autant avoir de calendrier précis, ni oser poser de question explicite... le réflexe du matheux serait de sortir la calculette et comparer avec d'autres :D

Lulutine: je pense que le temps passé au téléphone/mail/chat compte à peu près autant qu'en vrai, si tu faisais référence à une relation à distance.

Full disclosure : je ne suis pas un matheux du tout.

#
Profil

Zajj

le mardi 02 novembre 2010 à 13h58

Pour moi il y a vraiment une relation quand les deux personnes concernées ont une discussion (explicite, oui Aurélien) sur l'existence de cette relation, donc quand les deux se sont mis d'accord pour dire qu'il y avait une relation. :-D
Donc ce n'est pas une question de temps du tout ...

xkcd.com/355

Message modifié par son auteur il y a 9 ans.

#
Profil

LittleJohn

le mardi 02 novembre 2010 à 14h15

je lole !

#
Profil

Jena

le mardi 02 novembre 2010 à 14h28

Réponse parfaite :D

#
Profil

LuLutine

le mardi 02 novembre 2010 à 17h32

Zajj
Pour moi il y a vraiment une relation quand les deux personnes concernées ont une discussion

Ca rejoint ma réponse, à savoir que si les deux ont exprimé le souhait de passer du temps ensemble (ce que j'appelle avoir une relation, et oui à distance c'est une relation aussi), alors il y a relation.
Tant qu'on n'en a pas parlé, ce n'est pas clair.

Pour la nature de la relation, il faut en discuter aussi...

#
Profil

artichaut

le vendredi 01 mars 2019 à 13h15

(J'ai hésité à créer un nouveau fil, ou à poster , ou même .
Finalement je poste ici.)

.
.
Qu'est-ce que pour vous UNE RELATION ?* (ou un.e partnenaire)
Par exemple dans la question «  Tu as combien de relation ? »

Il n'y a pas si longtemps une relation pour moi c'était une relation amoureuse ET sexuelle. Puis c'est devenu une relation amoureuse et/ou sexuelle.

Puis, à la mode anarchie relationelle, c'est devenu toute forme de relation… importante à mes yeux, qui m'apporte de la sécurité affective, et que je choisis du coup de classer dans ma "constellation poly" (ça veut dire les personnes que j'aime et dont je veux prendre soin les unes par rapport aux autres) : il peut tout autant y avoir à gérer de la jalousie entre deux ami.e.s, entre un.e ami.e et un.e amoureuse, un de mes enfants et un.e amoureuse, etc.

.
.
Ce fil, et c'est pour ça que j'ai posté ici, propose :

Zajj
Pour moi il y a vraiment une relation quand les deux personnes concernées ont une discussion sur l'existence de cette relation

Ça a le mérite d'être clair et simple…
Mais ça ne me suffit pas.

Parfois on peut ne pas forcément nommer à deux une relation (ou ne pas la nommer de la même façon), ça n'empêche qu'il peut être important pour l'une des personnes de nommer que c'est une relation (sous-entendu importante).

Aussi quand on me demande Tu as combien de relation ? je ne sais plus quoi répondre.
En général selon à qui je parle je réponds à peu près et alternativement
- pourquoi tu veux savoir ça ? (c'est ma vie intime)
- si tu veux parler des relations sexuelles et amoureuses, en ce moment, j'ai… (= je m'adapte à la norme dominante)
- c'est quoi une relation ? (car je me pose vraiment la question)
- franchement, je n'arrive plus à compter (mais ça fait hyper prétentieux)
etc

Ou alors je dois entrer dans des explications à n'en plus finir
- je n'ai pas envie de faire de hiérarchie entre les relations d'amitiés ou les relations amoureuses
- si je n'arrive plus à compter c'est pas que j'en ai tellement, c'est que je ne sais plus si je dois compter telle ou telle personne, c'est que j'oublie parfois les gens qui sont loin et que je n'ai pas vu depuis plus d'un an, etc
Et là ça déclenche des yeux ronds, des monceaux de points d'interrogation volant au dessus de la tête des gens, des regards condescendants, et j'en passe.

Bref ça ne colle toujours pas.

.
Alors récemment je me suis dit :
Une "relation" c'est une personne avec j'ai une relation inter-individuelle (avec qui je passe des moments rien qu'à deux quoi, avec qui j'ai des discussions à deux).
Et là au moins (pour moi) ça a le mérite d'être clair.

Bon évidemment je me suis demandé "suis-je vraiment en relation avec mon conseiller pôle-emploi ??". Mais je pense qu'il est facile d'exclure ce(s) cas là. Car ce ne sont pas des moments "rien qu'à deux" choisis et voulus par chacune des deux partie.

Vous en pensez quoi ?
Et vous qu'appellez-vous une "relation" ? (ou un.e partenaire) et comment répondez-vous à la question Et toi, tu as combien de relation ?

#
Profil

bidibidibidi

le vendredi 01 mars 2019 à 14h35

Relation est un mot qui est défini dans un contexte. Le concept de relation n'existe pas en dehors de la société dans laquelle nous vivons. Si tu vas voir une tribu sauvage de Papouasie et que tu leur dis que tu es "en relation", il y a de grandes chances qu'ils fassent des yeux ronds en te demandant de quoi tu parles.
Donc, pour moi, comme pour le mot amour, tu es censé donner le sens que tu veux à ce mot.

Après, si quelqu'un te pose une question à propos de tes "relations", il pose la question par rapport à son point de vue. Donc soit tu réponds dans le contexte de notre société (ce que tu appelles norme dominante), soit tu dis que ça ne s'applique pas à toi.

#
Profil

artichaut

le vendredi 01 mars 2019 à 15h20

bidibidibidi
tu es censé donner le sens que tu veux à ce mot.

C'est le sens de ma question justement.
Quel sens donnez-vous à ce mot. En particulier dans la question sus-citée.

Ou : comment répondez-vous à la question ?

bidibidibidi
soit tu réponds dans le contexte de notre société (ce que tu appelles norme dominante), soit tu dis que ça ne s'applique pas à toi.

Répondre dans le contexte de notre société ne me convient que rarement (genre quand je fais du stop du covoit & co.. et encore).

Dire que "ça ne s'applique pas à moi", c'est comme dire que je ne sais pas compter, je trouve que ça fait prétentieux.

Je cherche donc une troisième voie.

#
Profil

LeCielEstBleu

le vendredi 01 mars 2019 à 16h03

Pour ma part, j'aurais tendance à séparer les relations d'amitié des relations amoureuses - sans que ces dernières soient d'ailleurs forcément sexuelles. Je crois que je mets malgré tout dans la relation amoureuse, même non sexuelle, une certaine part de sexualité - disons de désir - que je ne mets pas dans la relation amicale. Bon, ca c'était juste pour dire que je faisais une distinction, mais on peut bien appeler "relations" les deux catégories.
Et oui, je trouve très intéressant le "critère" que tu proposes de temps passé individuellement. Une relation, c'est pour moi créer du lien, et ça passe effectivement par une sorte d'exclusivité (!), dans le sens où je construis avec cet autre un univers, un monde, un nid avec son histoire, ses références, ses perspectives...
Une relation, c'est aussi quelque chose de vivant, à nourrir. Si l'un ou l'autre n'apporte plus d'histoires, de références ou de perspectives dans le monde commun, la relation meurt, il me semble. Et le simple fait de passer des moments rien qu'à deux ne suffit pas à nommer ce qui reste "relation".

Répondre

Chercher dans cette discussion

Autres discussions sur ce thème :


Espace membre

» Options de connexion