Polyamour.info



Les messages appartiennent à leurs auteurs. Nous n'en sommes pas responsables.

Merci de consulter notre charte de discussion pour connaître les règles qui régissent les conversations sur ce site.

Relation longue hétéro secondaire avec un couple primaire "lesbien" mixte d'héritage ethnique asiatique et africaine, fantasme ou réalisable?

Romantisme
#
Profil

JulienPoly

le lundi 07 octobre 2019 à 00h26

Bonjour chers membres de ce merveilleux forum sur le polyamour,

Je viens ici vous demander vos avis, vos points de vue, retours d'expériences et éventuelles révélations que vous pourriez m'apporter sur mon idéal romantique ou un désir particulier de relation amoureuse qui revient tout au long de ma vie et semble occuper une place centrale, même quand je n'y pense pas consciemment. Vivez-vous ce genre de relation? Quand j'en parle à d'autres personnes j'ai une myriade de réactions: positif, négatif, réaliste, irréaliste, étrange, choquant, respectueux, irrespectueux, ouvert, progressiste, inclusif, colonialiste, raciste… des fois on le compare négativement à la "chasse à la licorne" (cliché polyamoureux d'un couple hétéro qui cherche une relation secondaire avec une femme bisexuelle) etc... J'ai peut être tord, dites le moi, mais je n'ai pas de perception négative personnellement à ce sujet: c'est simplement ma version des comptes de fées avec la princesse et le prince charmant qui vécurent heureux et eurent beaucoup d'enfants.

Si je ne parle pas de personnalités dans ce post déjà beaucoup trop long. Ce n'est pas parce que je m'en fout ou que ça ne m'intéresse pas, mais c'est parce qu'il y aurait beaucoup beaucoup trop à dire et que je ne saurais pas par où commencer. Donc dans un soucis de simplicité j'expose ici seulement les éléments qui sont particuliers dans cet idéal romantique.

LA relation/mon idéal romantique:
Je suis en relation amoureuse longue durée avec 2 femmes que je perçois subjectivement comme ayant chacune une apparence "féminine": une femme @-"noire africaine" et une femme #-"sud est asiatique" qui sont bisexuelles et en couple "lesbien" préexistant à notre rencontre, ou du moins primaire et de priorité et engagement très clairement supérieur à la relation que j'ai avec chacune d'entre elle. Chacune des femmes est donc à priori un peu plus attirées romantiquement par les femmes que par les hommes.

Je suis seulement une relation secondaire, de moindre priorité pour elles, mais pour moi ce sont probablement mes 2 relations les plus importantes, peut-être même les 2 seules relations que j'ai au sens où cette configuration me satisferait probablement "complètement" et que je n'aurais probablement alors que peu de motivation, de désir et d'énergie pour beaucoup d'autres relations. La passion et le ciment le plus fort serait entre elles, elles sont engagées dans une relation à très long terme et "sérieuse", probablement elles vivent ensemble. Je vis seul. Je n'ai absolument aucun contrôle sur leur façon de vivre, qui elles fréquentent et comment elles les fréquentent elles peuvent aimer autant d'hommes et de femmes qu'elle le désirent et le décident entre elles. En revanche si leur relations avec moi sont de haute fréquence et régularité (minimum pour ça, serait que je les vois chacune au moins une fois par semaine presque toutes les semaines et une 3ième fois tour à tour tous ensembles ou l'une ou l'autre d'entre elles séparement) alors je pourrais même envisager d'être exclusif "à sens unique" avec elles si elle me le demandaient, toujours sans demander de contrôle sur leurs relations donc sans leur demander d'être exclusives avec moi. Surtout pas de "one penis policy".

Idéalement j'aimerais être dans une relation amicale et amoureuse avec chacune, avec des sentiments partagés et faire des choses autres que juste du sexe, mais je tiens à ce que j'ai une priorité secondaire à leur couple et que leur couple passe très clairement avant moi. Un exemple de restriction qu'elles pourraient m'imposer et qui ne me poserait aucun problème est de ne pouvoir voir chacune d'elle qu'une seule fois par semaine maximum et/ou de ne jamais pouvoir dormir ensemble. Ne pas avoir d'enfant avec moi. Mais j'aimerais qu'on puisse faire des sorties et activités séparément et ensembles, ne pas avoir à se cacher. J'aimerais qu'on puisse se voir séparément. Si malheureusement elles ont une restriction dans l'ouverture sentimentale de leur couple je peux me contenter de n'être qu'un "plan cul" à leurs yeux, je pourrais même me contenter de ne jamais pouvoir les voir séparément, c'est primordial pour moi d'être à l'écoute de leurs limites et de les respecter scrupuleusement sans chercher à "avoir plus", mais ce qui est sexuellement le plus important est que occasionnellement nous puissions avoir des rapports sexuels de groupe à tous les 3.

Dans la même logique, le "centre", le "focus", le plus "important" et "prioritaire" de ces rapports sexuels à 3 est leur couple. Leur focus est tourné principalement de l'une sur l'autre, très peu ou pas du tout sur moi. Je ne suis pas du tout au centre des attentions sexuelles comme c'est souvent le cas dans les fantasmes masculins de "plan à 3". Au contraire, je suis périphérique à l'acte principal, je suis juste un petit bonus, principalement là pour ajouter du piment à leurs ébats amoureux et passionnés. Il y a des rapports de pénétration, y compris dans les fesses (j'utilise une tournure légère car je ne veux pas être trop graphique pour être lisible par le plus grand nombre, mais cet acte est important pour moi en terme de compatibilitë sexuelle et j'aimerais que ce soit un acte qu'elles pratiquent déjà entre elles et pour elles, pas juste pour me faire plaisir), mais le phallus n'est pas au centre de l'action et des passions, ce qui est au centre de l'action c'est leur passion amoureuse l'une envers l'autre, et au niveau charnel c'est la stimulation holistique de tous leurs parties érogènes, dont bien évidemment leur clitoris, mais pas seulement, toute zone de peau comme le cou et derrière l'oreille par exemple. J'insiste car c'est le plus important dans cet idéal romantique: ce qui focalise mon attention dans cet acte de faire l'amour ensemble, ce n'est pas les actes charnels en eux même, c'est avant tout l'expression de l'amour et la passion romantique entre elles. J'accorde une très forte dimmention romantique à cette manière particulière de faire l'amour et je ressens à cette idée une beauté profonde et transcendantale: j'aimerais idéalement que nous partagions une dimmention spirituelle dans cet acte.

Je ne veux pas procréer, je n'ai aucun désir d'enfant, je suis "contre" cette idée que je trouve laide et éthiquement contestable, surtout pour l'environement. Cependant cet idéal romantique est tellement puissant et émouvant pour moi que si pour une raison qui m'échappe elles me demandaient des enfants de moi, je pourrais envisager et être très facilement convaincu de donner jusqu'à un enfant à chacune (mais pas plus), si c'est encore une fois leur enfant avant tout et que je n'ai que très peu de controle et d'implication dans leur éducation, que je suis plus un "oncle" ou un "ami de famille" qu'un patriarche. Je ne le désire pas mais je me surprend à ne pas être vraiment "contre" cette idée, à trouver cette idée belle et à oublier toute considération éthique.

CONTEXTE:
Je vis dans une ville du monde différente tous les 3~6 mois (nomadisme). Dans chaque ville je paie un loyer pour un appartement fixe pour toute la durée de mon séjour, je vie une vie "locale", "minimaliste" et "banale", je ne "voyage" pas d'hotel en hotel de lieux en lieux sous les quelques jours. J'aime revenir vivre régulièrement dans les villes où je préfère vivre. Je ne pense pas que je redeviendrais complètement sédentaire, Mais il est fort possible que je cesse complètement d'explorer complètement de nouveaux horizons et partage mon temps entre 2 ou 3 villes de mon choix à raison de 3 à 6 mois dans chacune.

Je suis un homme polyamoureux hétéroflexible (je peux avec des hommes ou transgenres occasionnellement et selon le contexte). Le type de personnalité "INTP" me va comme un gant, ça décrit vraiment très bien ma manière de penser et ressentir les choses et je me suis rendu compte à posteriori que ça a même prédit des choses que j'ai vécues avant de connaître cette classification en 16 types de personnalités. Je préfère vivre seul, je n'ai pas d'enfant et aucun désir d'en avoir, donc le "solo polyamory" et "l'anarchie relationnelle" me vont très bien. J'aime beaucoup pratiquer la sexualité à plus de 2 personnes: 2 hommes et une femme, 2 femmes et un homme, 2 hommes et 2 femmes, à 5, à 6, etc… a cet effet j'aime beaucoup fréquenter les clubs libertins et pratiquer l'échangisme quand l'occasion se présente. Physiquement je suis de taille pile dans la moyenne globale des hommes, avec une corpulence plus fine que la moyenne mondiale (indice de masse corporelle 21.4). Je suis du sud ouest de la france, un de mes grand père était portugais et sa femme du sud ouest de la france. J'ai les cheveux noirs, les yeux marrons, je peux bronzer facilement. On m'a souvent perçu comme "italien", "méditerranéen", "Vénézuélien", "Marocain/Tunisien".

Physiquement j'ai 2 types clairement favoris de femmes qui qui m'attirent, quelles que soit leur nationalité et culture, elle peuvent être Parisiennes, Vancouverites, New Yorkaises ou Chinoises, etc..., leur personnalité peut être dominante ou soumise, artistique ou scientifique, moderne et globale ou traditionnelle et locale, ce dont je parle ici est d'un type de physique. Ce sont les femmes dont la taille assise est significativement plus petite que la mienne (parce que je préfère la sensation quand on caline), dont la forme des yeux est orientée en V c'est a dire que les extrémités proches du nez sont en dessous des extrémités plus proches des oreilles, et dont l'héritage génétique dominant est issu:

# - de la région sud est asiatique (surtout Indonésie, Philippines, Thaïlande, Vietnam, etc…)
Exemples de visages (faire abstraction du corps et de la taille):
Anggun (Indonesie naturalisé Française - bon exemple de pigmentation naturelle) https://g.co/kgs/zgwCqe
Maymay Entrata (Philippines - pigmentation que j'aime moins car typiquement "blanchie"/surprotégée du soleil pour des raison de mode locale) (limite de liens par post voir suivant)

@ - de la région d'afrique noire subsaharienne
Exemples de visages et pigmentations (faire abstraction du corps et de la taille):
Lupita Nyong'o (2 parents du Kenya née au Mexique) (limite de liens par post voir suivant)
Ajuma Nasenyana (Kenya) (limite de liens par post voir suivant)
Aïssa Maïga (mère Senegal-Gambie et père Mali) https://g.co/kgs/DPi5HN

Je n'ai pas de préférence entre # et @, d'où l'emplois de ces 2 symboles pour y référer sans aucune notion d'ordre ou de priorité, plutôt que A/B ou 1/2. Et subjectivement je trouve le visage de ce type de femmes vraiment plus beau que tous les autres types de femmes. Je préfère aussi ce spectre de pigmentations. De plus quand je vis dans une région où il y a principalement des femmes de type # et donc par la force des choses je suis en relation exclusivement avec des femmes de ce type, le type @ me manque vraiment fortement et vice versa. Ce sont vraiment 2 piliers de mon attraction et je ressens une certaine forme d'incomplétude ou inachevé si l'un ou l'autre type est absent de ma vie amoureuse présente et locale. Je n'ai aucune idée d'où me viennent ces 2 types, c'est comme ça et complètement extérieur à ma volonté. Dans le type @ je préfère nettement les femmes dont l'héritage génétique secondaire/mineur est asiatique au sens plus large que #, à tout autre héritage génétique secondaire. En anglais le terme "blasian" contraction de "black+asian" est parfois utilisé.

Exemples de visages et pigmentations (faire abstraction du corps et de la taille):
Naomi Campbell (Jamaique+Chine) (limite de liens par post voir suivant)
Amerie (Korée + "Afro-Amérique") (limite de liens par post voir suivant)
Tati Gabrielle (Korée + "Afro-Amérique") (limite de liens par post voir suivant)
Ashleigh LaThrop (heritage précis inconnu mais je la perçois typiquement "blasian") https://g.co/kgs/4YXKzK

Pour la forme générale du corps et ce que je perçois comme étant "féminin" ou "attirant", je n'ai pas de préférence très tranchée sur la forme de la poitrine des femmes: j'aime tout un spectre de poitrines allant de très plates à très voluptueuses. J'ai par contre une préférence très marquée pour les silouhettes en forme de poire ou de sablier avec fesses rondes, musclée et/ou grasses. J'ai une préférence pour les femmes "musclées" sous un tissus adipeux statistiquement moyen pour les femmes qui ne sont pas obèses (typiquement je n'aime pas "musclées" au sens "sèche avec abdos saillants" et encore moins "bodybuildées sous stéroïdes") comme les professeures de salle de sport ou les gymnastes acrobatiques par exemple. J'ai une préférence pour les femmes féminine mais je trouve certains rares "tomboys" personnellement "féminins" pour moi, en tout cas attirants.

Par exemple:
Ian Alexander (génétiquement de sexe féminin, utilise le pronom il/lui et s'identifie "trans masculin" et "pansexuel") https://g.co/kgs/fjUJrY

Les QUESTIONS que je me pose:
A - Est-il réalistement possible de vivre une telle relation? Notamment:
Quelle est la probabilité de rencontrer des femmes qui sont en couple lesbien mixte # + @? De tête j'ai 0 exemple. Avez-vous des exemples de tel couples que ce soit des célébrités ou juste des connaissances personnelles? L'écrasante majorité des femmes sud est asiatiques que je connais ne sont pas du tout attirées par les hommes ou femmes noire africaines. Avez-vous des statistiques à ce sujet? Connaissez-vous des villes dans le monde en particulier où il y a nettement plus de ces couples lesbien mixte # + @? Je serais très intéressé de visiter.

B - Est-ce qu'en général ce type de relation peut intéresser un couple lesbien de femmes bisexuelles/homo-flexibles? Quel est l'avantage de leur point de vue par rapport à juste de temps en temps inviter n'importe quel homme pour "jouer" juste le temps d'un soir sans complication.

C - Comment les rencontrer? Quels lieux me suggérez vous que ce soit des villes ou des établissements ou des activités/regroupements/meetings? Quels sites internet? Je pense commencer avec fetlife mais j'aimerais poursuivre avec des sites pous grand public et je ne connais rien aux sites pour relations lesbiennes (et j'imagine qu'à priori je n'y aurait pas du tout ma place, si?)

D - Comment communiquer clairement sur ce désir avec les personnes autour de moi? Puis en parler? Est-ce que c'est intrinsèquement et fondamentalement "offensif", "macho", "objectifiant" et "raciste"? Si non, comment puis-je articuler ce désir d'une manière qui soit perçue comme respectueuse et inclusive?

Message modifié par son auteur il y a un mois.

#
Profil

JulienPoly

le lundi 07 octobre 2019 à 00h45

Liens manquants

# - de la région sud est asiatique (surtout Indonésie, Philippines, Thaïlande, Vietnam, etc…)
Exemples de visages (faire abstraction du corps et de la taille):
Anggun (Indonesie naturalisé Française - bon exemple de pigmentation naturelle) https://g.co/kgs/zgwCqe
Maymay Entrata (Philippines - pigmentation que j'aime moins car typiquement "blanchie"/surprotégée du soleil pour des raison de mode locale) https://g.co/kgs/BXLR9o

#
Profil

JulienPoly

le lundi 07 octobre 2019 à 00h45

Liens manquants

@ - de la région d'afrique noire subsaharienne
Exemples de visages et pigmentations (faire abstraction du corps et de la taille):
Lupita Nyong'o (2 parents du Kenya née au Mexique) https://g.co/kgs/a9Lt9N
Ajuma Nasenyana (Kenya) https://g.co/kgs/Bf3WYA
Aïssa Maïga (mère Senegal-Gambie et père Mali) https://g.co/kgs/DPi5HN

#
Profil

JulienPoly

le lundi 07 octobre 2019 à 00h47

Liens manquants

Dans le type @ je préfère nettement les femmes dont l'héritage génétique secondaire/mineur est asiatique au sens plus large que #, à tout autre héritage génétique secondaire. En anglais le terme "blasian" contraction de "black+asian" est parfois utilisé.
Exemples de visages et pigmentations (faire abstraction du corps et de la taille):
Naomi Campbell (Afrique + Inde) https://g.co/kgs/wCxqgw
Amerie (Korée + "Afro-Amérique") https://g.co/kgs/pwZyGk
Tati Gabrielle (Korée + "Afro-Amérique") https://g.co/kgs/dAgjzA
Ashleigh LaThrop (heritage précis inconnu mais je la perçois typiquement "blasian") https://g.co/kgs/4YXKzK

#
Profil

JulienPoly

le lundi 07 octobre 2019 à 02h48

Quelques photos illustratives glanées par hasard. Je ne sais pas qui sont ces personnes, ni si elles forment un couple amoureux. La plupart ressemblent à des mises en scène pour magazine de mode et donnent simplement une idée des apparences mais malheureusement pas de l'amour et la passion qui les lierait:

https://pin.it/y2dhin2tfdw2fe
https://pin.it/nnrh2hvvz4x6la
https://pin.it/uoc4vz4x5flrlr
https://pin.it/6n3obm5giam5cg
https://pin.it/5au3qvuo2z6ywz

Message modifié par son auteur il y a un mois.

#
Profil

JulienPoly

le lundi 07 octobre 2019 à 02h49

Quelques photos illustratives glanées par hasard. Je ne sais pas qui sont ces personnes, ni si elles forment un couple amoureux. La plupart ressemblent à des mises en scène pour magazine de mode et donnent simplement une idée des apparences mais malheureusement pas de l'amour et la passion qui les lierait: (suite)

https://pin.it/yedafsawdxyxqc
https://pin.it/gvcoz2f4eq23dd

Message modifié par son auteur il y a un mois.

#
Profil

JulienPoly

le lundi 07 octobre 2019 à 06h20

Ok, c'est le seul et unique exemple réel de couple lesbien # + @ que j'ai trouvé en cherchant aujourd'hui. Aparement elles sont vraiment en amour depuis 5 ans et en plus, la propriétaire du compte s'affiche même "bi" et "polyamorous":
https://youtu.be/vNyPU5hF5w8
https://www.instagram.com/p/vKvtjmMaQs
https://www.instagram.com/p/B1-fc2VFV2Q
https://www.instagram.com/p/BIjIPdDBBxK

Site de sa compagne:
https://www.annievu.com/

Message modifié par son auteur il y a un mois.

#
Profil

kill-your-idols

le lundi 07 octobre 2019 à 18h14

JulienPoly

Les QUESTIONS que je me pose:
A - Est-il réalistement possible de vivre une telle relation? Notamment:
Quelle est la probabilité de rencontrer des femmes qui sont en couple lesbien mixte # + @? De tête j'ai 0 exemple. Avez-vous des exemples de tel couples que ce soit des célébrités ou juste des connaissances personnelles? L'écrasante majorité des femmes sud est asiatiques que je connais ne sont pas du tout attirées par les hommes ou femmes noire africaines. Avez-vous des statistiques à ce sujet? Connaissez-vous des villes dans le monde en particulier où il y a nettement plus de ces couples lesbien mixte # + @? Je serais très intéressé de visiter.

B - Est-ce qu'en général ce type de relation peut intéresser un couple lesbien de femmes bisexuelles/homo-flexibles? Quel est l'avantage de leur point de vue par rapport à juste de temps en temps inviter n'importe quel homme pour "jouer" juste le temps d'un soir sans complication.

C - Comment les rencontrer? Quels lieux me suggérez vous que ce soit des villes ou des établissements ou des activités/regroupements/meetings? Quels sites internet? Je pense commencer avec fetlife mais j'aimerais poursuivre avec des sites pous grand public et je ne connais rien aux sites pour relations lesbiennes (et j'imagine qu'à priori je n'y aurait pas du tout ma place, si?)

D - Comment communiquer clairement sur ce désir avec les personnes autour de moi? Puis en parler? Est-ce que c'est intrinsèquement et fondamentalement "offensif", "macho", "objectifiant" et "raciste"? Si non, comment puis-je articuler ce désir d'une manière qui soit perçue comme respectueuse et inclusive?

A) - il est possible de vivre quelque chose qui ressemble à 80% à ce que tu décris. Le 100% est trop précis.

B) - oui. L'avantage est que avec un homme de confiance, il y a moins de chance que la situation tombe mal (les coups d'un soir sont nettement surestimés, dans la réalité c'est presque toujours la catastrophe).

C) - Personnellement j'ai un talent naturel pour attirer des femmes lesbiennes. En grande partie c'est parce que j'ai un comportement qui ressemble beaucoup à celui d'une femme lesbienne (peu gendré, mais très grande gueule).

D) - C'est bien d'avoir une idée précise en tête. Par contre, c'est pas génial d'en parler. En général, ça viendra tout seul une fois que tu rencontreras du monde.

#
Profil

JulienPoly

le lundi 07 octobre 2019 à 18h53

Merci KillYourIdols :) Mais tu les rencontres où?

D) Je rencontre plein de femmes partout où je vis, principalement via site de rencontre mainstream (je n'aborde presque jamais des inconnues, mais c'est arrivé quelques fois qu'une rencontre inattendue débouche sur une relation, je pense notament à une femme qui avait ouvert la conversation pendant que nous mangions à la même table), j'ai "pris un café" avec des centaines de femmes par ce biais, ce qui a abouti sur plusieurs relations longues (je vis actuellement le polyamour avec plusieurs relations - en général je suis "poly-saturé" avec 5 relations locales régulières et de fréquence quasi-hebdomadaires) mais très peu de femmes bisexuelles. Sans trop réfléchir, je n'ai eu de relation avec qu'une seule femme bi de type #, toujours en relation avec elle mais elle est plutot 90% hetero et 10% lesbienne, et 0 @ bi. De plus il n'y a quasiement aucune femme @ dans sa ville (alors femme @ bi... en terme de probabilité ça me semble compromis).

En grande partie c'est parce que j'ai un comportement qui ressemble beaucoup à celui d'une femme lesbienne (peu gendré

Je me souviens qu'à Paris, lorsque j'étais en trouple avec une femme Chinoise et une femme rousse, nous étions allé dans une sorte de bar/boite/concert lesbien. En 2012? L'etablissement n'etait pas tout le temps que pour les lesbiennes mais c'était le cas cette nuit là. On était surtout restés entre nous mais c'était une super soirée où j'avais eu un comportement, notament dans la danse, sans filtre de genre. Je ne sais pas trop comment j'etais rentré, j'avais du detacher mes longs cheveux et je ne portais pas la barbe et j'étais avec les 2 femmes mais c'était passé. La salle était pleine: il y avait une file d'attente monstre pour les toilettes des femmes mais à chaque fois j'étais tout seul dans les toilettes des hommes :)

Bref, déjà je pense qu'à la base il faudrait que je socialise beaucoup plus avec des femmes bi et lesbiennes, je ne sais pas trop où en Asie par exemple et cette idée me met un peu mal à l'aise avec la sensation d'être un intrus. C'est pour ça que je pense maintenant à la voie que je n'ai encore jamais vraiment explorée d'articuler clairement et précisément ce que je cherche en terme d'idéal romantique et de le mettre, sur des profils... une sorte de bouteille à la mer numérique.

A) - il est possible de vivre quelque chose qui ressemble à 80% à ce que tu décris. Le 100% est trop précis.

Pour l'instant ce qui est 100% faisable est d'avoir des relations hétéro avec des femmes @ dans des ville où cette ethnicité est majoritaire, et idem pour #.

Juste avoir le type relation décrit avec un couple lesbien, peu importe l'ethnicité, et même au niveau le plus basique où je ne suis qu'un "plan cul" irrégulier, me semble déjà extrêmement improbable, non? Mon imagination est 2% max de probabilité.

Combiner le tout me parait aussi probable que de gagner à l'euro million. Mais si je n'achète pas le ticket je suis certain que ça ne se produira jamais: d'où l'idée à minima de tenter aussi une démarche intentionnelle explicite. "Juste au cas où, sait-on jamais?"

Message modifié par son auteur il y a 15 jours.

#
Profil

JulienPoly

le lundi 07 octobre 2019 à 20h02

99% du temps, cet idéal n'est pas présent consciement, je n'y pense pas. Et les rares fois où j'y pense je trouve ça magnifique mais j'écarte aussitot l'idée comme impossible. De plus c'est rarement aussi clair et détaillé dans ma tête que ce que j'ai écrit ici, justement dans la démarche de mettre de l'ordre dans mes aspirations romantiques. Force est de constater dans les faits, que même quand l'idée n'est pas dans le champs de ma conscience, mes actions convergent malgrès tout vers cet idéal, sans que je le contrôle vraiment. Et celà depuis toujours. C'est comme "un appel" omniprésent, même si je n'y "crois" pas, une constante dans mon développement d'être aimant.

Et quand je parle des réactions des personnes, ce n'est pas sur l'intégralité de l'idéal, mais seulement sur des fragments. Car je n'ai vraiment articulé cet idéal en entier qu'à une ou 2 personnes. Dont la copine rousse nord americaine du trouple de Paris en 2012, qui justement m'encourage à adopter une démarche plus volontaire et explicite à ce sujet.

Ce que je trouve vraiment très troublant même dérangeant pour moi dans cet idéal romantique, est qu'il a la capacité de faire basculer ma position personnelle sur l'idée de me reproduire, d'une position de dégoût extrêmement arrêtée et décidée de ne jamais vouloir d'enfant, sans aucun doute possible, à une position beaucoup plus flexible où je trouve l'idée belle, du moins partialement.

Message modifié par son auteur il y a 15 jours.

Répondre

Chercher dans cette discussion

Autres discussions sur ce thème :


Espace membre

» Options de connexion