Polyamour.info



Les messages appartiennent à leurs auteurs. Nous n'en sommes pas responsables.

Merci de consulter notre charte de discussion pour connaître les règles qui régissent les conversations sur ce site.

Accepter que certaines personnes aient une quantité limitée d'amour

#
Profil

titane

le dimanche 31 janvier 2010 à 20h58

De rien... Yaka suivre le lien...

#
Profil

Romy

le dimanche 31 janvier 2010 à 21h06

Amorgen: «  C'est mon cas. La passion c'est un aveuglement, une privation volontaire de liberté (l'horreur!), et en même temps il faut bien l'admettre des transports qui décoiffent. J'estime que le prix à payer est trop lourd, on peut très bien "aimer" sans "passion" sans pour autant complètement couper l'élan des débuts d'une relation. »

Amorgen, si tu peux te passer de passion amoureuse (je comprends ça également), considères-tu toutefois que tu as une quantité limitée d'amour, un réservoir amoureux peu fourni? Ou simplement que ta façon d'aimer est plus sobre? Te considères-tu comme quelqu'un qui aime le «  genre humain», curieux des autres, de quelques uns au moins? C'était aussi ça le but de ma question, peut-on être polyamoureux si on est peu attiré par les autres?

#

(compte clôturé)

le dimanche 31 janvier 2010 à 22h48

Siestacorta
Je me sens parfois goujat d'être un solitaire, et d'être capable de rester immergé dans ma bulle quand quelqu'un que j'aime est à côté de moi, et apprécierait un échange.

Ça me rappelle une citation d'Ayerdhal (je crois). Je ne sais pas si tu colles à ce qu'il dit, mais tes propos m'y font penser. Dans mon souvenir, il disait approximativement ceci : «  Un égoïste, c'est un solitaire qui n'aime pas la solitude. ».

Reste à retrouver la source exacte. Je me souviens juste que cette phrase m'avait beaucoup interpellé quand je l'avais lue, dans la mesure où je me suis beaucoup demandé si ça me correspondait.

#
Profil

Siestacorta

le lundi 01 février 2010 à 07h52

Je dirais cça que c'est issu de "La bohême et l'Ivraie", comme ça... Ya souvent le thème "individu/communauté".

Message modifié par son auteur il y a 10 ans.

#
Profil

amorgen

le lundi 01 février 2010 à 08h38

rosalie
Amorgen, si tu peux te passer de passion amoureuse (je comprends ça également), considères-tu toutefois que tu as une quantité limitée d'amour, un réservoir amoureux peu fourni? Ou simplement que ta façon d'aimer est plus sobre? Te considères-tu comme quelqu'un qui aime le «  genre humain», curieux des autres, de quelques uns au moins? C'était aussi ça le but de ma question, peut-on être polyamoureux si on est peu attiré par les autres?

Nope pas de quantité "limitée", je suis un faux misanthrope : j'aime pas les gens mais je fais beaucoup d'exceptions :-)

#

(compte clôturé)

le lundi 01 février 2010 à 10h34

Woaw, c'est le dernier fil "en bleu" que j'ouvre... comme lundi matin, c'est fort, je suis bidonnée devant mon clavier.

#
Profil

Romy

le lundi 01 février 2010 à 15h07

Amorgen: «  Nope pas de quantité "limitée", je suis un faux misanthrope : j'aime pas les gens mais je fais beaucoup d'exceptions :-)»

C'est bien dit :-)
Et c'est bien ce que je dis...pour être polyamoureux, on ne peut pas rechercher toujours la solitude et vouloir à tout prix éviter les rencontres et la communication. On doit quand même chérir quelques personnes... bien qu'il y ait plusieurs façons de chérir et d'aimer (pas besoin d'avoir de grands élans amoureux ou d'être «  dépendant» de l'autre).

Message modifié par son auteur il y a 10 ans.

#
Profil

titane

le lundi 01 février 2010 à 17h01

surtout que le grand élan est bien souvent exclusif... il nous aveugle car il nous docalise sur cet élan là...

des élans passionnels multiple et simultanés ?

en sais rien... jamais rien lu là dessus...

La passion est un "passage"... il demande beaucoup d'énergie... mais comme dans tout passage c'est surtout l'après qu'elle va construire ou libérer qui est le plus important non ?

Des pasions amoureuses qui accouchent de petites souris qui se font la malle... il y en a des wagons !!

#
Profil

titane

le lundi 01 février 2010 à 17h01

juger la quantité ou la qualité de l'amour sur le "spectaculaire" d'une passion me semble être une illusion...

#
Profil

Romy

le lundi 01 février 2010 à 17h11

Titane:«des élans passionnels multiple et simultanés ? en sais rien... jamais rien lu là dessus... »

Bien Françoise Simpère affirme que pour elle, difficile de vivre simultanément plusieurs passions amoureuses.

Alberoni dans «  Le choc amoureux» (voir fil dans «  culture») dit qu'on peut vivre plusieurs amours simultanément, mais pas être amoureux de plusieurs personnes à la fois (pour lui, «  être amoureux» signifie l'amour naissant, la découverte, la passion souvent aussi).

Puis le type qui a écrit «  L'amour dure trois ans». J'imagine qu'il voulait dire la passion amoureuse...

#
Profil

titane

le lundi 01 février 2010 à 18h26

J'ai lu les deux et j'ai nette préfèré la sensibilté de Françoise.

Le constat est là je crois. La passion en tant que "drogue" annonçant un amour potentiel n'accepte aucune interférence.

Mais je crois que la passion amoureuse n'est pas encore de l'amour... Comment l'amour serait-il aussi narcissique?

La passion est une pulsion... Une impulsion vers un amour possible... À créer.

Serait-ce l'inverse du deuil? Un passage douloureux et grisant entre le non amour et l'amour? Dans le deuil aussi nous sommes aveugle par la souffrance. Dans la passion c'est dans le plaisir ennivrant... Mais la souffrance n'est jamais très loin!

Répondre

Chercher dans cette discussion

Autres discussions sur ce thème :


Espace membre

» Options de connexion