Polyamour.info



Les messages appartiennent à leurs auteurs. Nous n'en sommes pas responsables.

Merci de consulter notre charte de discussion pour connaître les règles qui régissent les conversations sur ce site.

Au secours, des monothérapeutes !

#
Profil

Junon

le mardi 16 février 2010 à 15h36

Je dois dire que le PA aide un peu à évacuer le problème (même si la pression est plus forte sur l'autre ou les autres partenaires)...mais bon, reste que moi je ne suis pas du tout panda like et que j'aimerais beaucoup faire l'amour plus fréquemment que mon nounours bicolore!

#

(compte clôturé)

le mardi 16 février 2010 à 15h37

Moi c'est pas une question de fréquence...plutôt une question de rôles, comme disait Siestacorta.

#
Profil

Junon

le mardi 16 février 2010 à 15h38

Allez courage Inso! Un jour....

#

(compte clôturé)

le mardi 16 février 2010 à 15h40

"mon prince viendra", lol ! Je plaisante.
Ca va je me plains pas, mais disons que ne pas pouvoir donner à l'autre ce qu'il attend c'est triste. Et faire des efforts malheureusement ça a des limites. Du coup ça met une distance alors qu'à part ça tout va bien.

#

(compte clôturé)

le mardi 16 février 2010 à 15h50

Francoise
il n'y a aucun risque en cas d'overdose, et pas de syndrôme de sevrage si on s'arrête.

Il me semble que si, il y a risque... l'effondrement de la personne qui n'arrive plus à endiguer son anxiété, et pète une dépression plus grave... ou ne peut plus utiliser son symptôme pour dériver son anxiété -> pétage de plombs.

#
Profil

Siestacorta

le mardi 16 février 2010 à 15h51

Moi, je me drogue, du coup. Sans être certain de faire dans le placebo ou pas, d'ailleurs.

Ca me rend pas plus fougueux, mais moins flippé sur ma réactivité, ce qui est déjà ça.

#

(compte clôturé)

le mardi 16 février 2010 à 15h56

Siestacorta
Moi, je me drogue, du coup. Sans être certain de faire dans le placebo ou pas, d'ailleurs. Ca me rend pas plus fougueux, mais moins flippé sur ma réactivité, ce qui est déjà ça.

En quoi une drogue quelle qu'elle soit peut contrer le fait que tu as besoin d'une amante qui prenne la situation en main (sans vouloir faire de jeu de mot !) ?

#

(compte clôturé)

le mardi 16 février 2010 à 15h57

C'est comme le bromure au service militaire, peut-être?

#
Profil

Siestacorta

le mardi 16 février 2010 à 16h11

Ca ne contre pas du tout !
Alors.
Je dis "je me drogue", c'est plus pour décrire la fonction de mon acte que sa réalité. C'est à dire que ce que je prend se vend en pharmacie (mais pas ailleurs).

Ce que je prends me rend (ou me donne l'impression d'être) plus disponible sexuellement. Avoir une érection plus facilement, alors que je suis pas très sensible spontanément.
Donc ça me fait pas devenir un "actif", je reste plutôt dans une attitude plutôt passive (heu, c'est pas immobile et sans partage, hein !), mais ça me permet de moins me prendre la tête sur ma réactivité érectile.

Parce que si je me prend la tête là-dessus, ce qui est déjà pas gagné devient incertain... Et non seulement je ne serai pas dans le rôle du vrai mec qui a de l'initiative et qui y va franco, mais en plus je pourrai arriver à ne pouvoir rien faire du tout.
Autant que je me sente bien sur cet aspect...

Sinon :
- j'en ai déjà parlé en thérapie, et même si ça semble bien être psychologique, ça n'avance pas depuis bien lngtemps, et c'est pas un sujet sur lequel j'ai envie de patienter
- ça dépend des amantes mais je ne deviens pas pour autant une sex machine avec l'une et une étoile de mer avec l'autre,
- je bois pas,
- e prend des antidépresseurs mais mes problèmes en la matière sont antérieurs. Ca a pas dû aider, mais c'est pas le centre.

Je veux dire que si ça pouvait se résoudre juste en se posant et en se faisant des massages... ça serait fait, parce que je suis pas inhibé à en parler, essayer de faire avancer la situation avec ma partenaire... J'ai essayé, quand ça marche pas, on cherche autre chose.

Message modifié par son auteur il y a 11 ans.

#

(compte clôturé)

le mardi 16 février 2010 à 16h42

Je vois...J'ai vécu avec un homme qui avait, peut être pas les même soucis, je n'en sais pas assez pour comparer, mais en tout cas de gros soucis.
Je te tire mon chapeau d'arriver à en parler comme ça tout simplement et en public.
Et je...ben je sais pas...je t'envoie un hug, tiens, ça peut pas faire de mal. <3

Message modifié par son auteur il y a 11 ans.

#
Profil

Junon

le mardi 16 février 2010 à 16h44

Ne te laisse pas avoir Inso, c'est une technique de drague...Il tente de stimuler notre curiosité et notre sens du défi ;)

#

(compte clôturé)

le mardi 16 février 2010 à 16h47

:-) Si c'était ça je serais contente pour lui ! Mais je ne crois pas non...

#
Profil

Siestacorta

le mardi 16 février 2010 à 16h51

Nope.

Je nie pas savoir me servir de ma "simplicité de parole" et du désir de défi pour la drague, mais je commence rarement par là.

#
Profil

Junon

le mardi 16 février 2010 à 16h52

Je plaisantais, très cher!

#
Profil

Siestacorta

le mardi 16 février 2010 à 16h55

Oui mais c'est quand je suis sérieux que je suis le plus amusant.

(sob...)

#
Profil

Junon

le mardi 16 février 2010 à 16h58

Oups...mon sens de l'humour subtil a dû être ébranlée par les discussions un peu sexy du forum, désolée :)

#
Profil

Siestacorta

le mardi 16 février 2010 à 17h04

hm-hm... Quand tu es troublée tu t'efforces de pas rire ?

Pfou.
C'est compliqué les filles.

#
Profil

Romy

le mardi 16 février 2010 à 18h13

Est-ce qu'on a déjà parlé des asexuels et asexuelles sur ce forum? Je ne savais pas que certains se revendiquaient comme tels.
www.asexuality.org/fr/?accueil

#

(compte clôturé)

le mardi 16 février 2010 à 18h18

Comment t'es tombée dessus, du coup?

#
Profil

Romy

le mardi 16 février 2010 à 18h27

Quand je déconnecte de mon hotmail,on me renvoit à la page sympatico-msn où il y a toutes sortes d'articles et de rubriques. J'ai lu : "aucun intérêt pour le sexe" et ça m'a intrigué:
www.ellequebec.com/accueil/amour/les-asexuels-aucu...

Répondre

Chercher dans cette discussion

Autres discussions sur ce thème :


Espace membre

» Options de connexion